Posté par le dans Golf Senior

Comment revenir au golf avec succès, après une longue interruption ?

Vous allez recommencer à jouer au golf après une longue interruption. Peut-être avez-vous pris de longs congés d'hiver, ou avez eu un grave traumatisme ou un incident qui a eu un impact sur votre activité de golfeur, et qui vous a empêché de jouer pendant un assez long temps? Les raisons peuvent aussi être professionnelles ou familiales, quoi qu'il en soit, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que votre retour au golf soit comme cela était autrefois. Ce retour ne consiste pas simplement à revenir, et à retrouver sa forme après un arrêt. Chaque fois que vous revenez au golf après une longue pause, vous ressentez probablement deux choses : Excitation et anxiété. Les deux émotions sont justifiées, car vous vous souvenez que le golf ce n’est pas facile.

Découvrez nos formules d'abonnements

C’est peut-être votre situation actuelle, mais sachez que vous n’êtes pas seul. Si le moment est venu de reprendre le golf, vous allez pouvoir reprendre le dessus.

Les longues interruptions du golf sont monnaie courante. Quelques fois la vie vient nous contrarier pendant un an ou deux, ou plus.

Si la reprise n’est pas toujours facile, pour nous encourager, il y a des exemples de golfeurs célèbres comme Ben Hogan ou Paul Azinger qui ont retrouvé leur jeu de golf après une longue interruption, alors à un autre niveau, pourquoi pas nous ?

Lorsque vous faites une longue pause au golf, il n'y a aucune garantie que vous allez retrouver votre jeu au retour.

Avant votre pause, vous avez peut-être bien joué et pensez que ce sera la même chose qu'avant. Ou bien, vous aviez des difficultés avec votre jeu, et pensez qu'une longue pause aurait pu encore l'aggraver ?

Ne vous sentez pas obligé de prouver quoi que ce soit, récupérez simplement la sensation et laissez votre jeu se réinitialiser.

Quoi qu'il en soit, jouer au golf après une longue pause ne doit pas être intimidant ou effrayant. Le golf est toujours un jeu et devrait être une expérience amusante, quel que soit le résultat.

Quand la plupart des joueurs pensent au golf, ils ne pensent qu'au swing, au jeu court, au chipping, et à rentrer des putts.

Mais en réalité, notre score au golf ne dépend pas autant de notre swing que de notre esprit. Comme l'a dit Bobby Jones, « Le golf est un jeu qui se joue sur un parcours de vingt centimètre » : soit la distance entre nos deux oreilles…

Pour préparer votre retour, au lieu de regarder des vidéos de golf qui promettent six façons de gagner 20 mètres au drive, prenez un livre de golf sur le côté mental du jeu. Certains des meilleurs proviennent du psychologue du sport de renommée mondiale, le Dr. Bob Rotella.

Peut-être que vous vous dites : « Le golf c’est comme faire du vélo, je n'oublierai jamais ».

Et peut-être que vous vous mettez immédiatement sur le tee de départ, et que vous pensez à tous ces petits détails de la leçon particulière que vous avez suivie il y a trois ans : Tourner la hanche, garder la tête baissée, laisser tomber les bras, faire la petite flexion du pied, et hop ! Vous avez frappé un beau coup qui est largement passé au-dessus de l’obstacle d’eau. Vous vous êtes réincarné en Tiger Woods…

Sauf, que lorsque vous vous alignez et frappez votre deuxième coup, la balle tressaute dans l'herbe et vous regardez autour de vous, confus et embarrassé, en vous demandant quelle force non invitée de la nature a décidé de défier vos prouesses au golf.

C’est parce que le golf n’est pas comme faire du vélo.

Le golf est le golf.

C’est un sport, quelque chose qui demande de l’entraînement et du dévouement. Et pour bien jouer, il faut jouer souvent.

L'un des avantages du golf en tant que sport est la possibilité de jouer sans vraiment jouer. Vous pouvez régulièrement aller au practice et frapper avec désinvolture un seau de balles.

Cela signifie que vous avez la possibilité de maintenir votre jeu sans avoir à jouer un parcours complet. Vous devez en profiter. 

Le problème que nous rencontrons cependant, c'est que même si vous choisissez d'aller au practice tous les jours, vous risquez de ne pas vous améliorer. Vous pouvez simplement renforcer vos mauvaises habitudes.

C’est pourquoi vous pouvez souvent vous entraîner seul, mais vous devriez prendre le temps de vous entraîner avec un autre joueur. La compétence de l’autre joueur n’a pas d’importance, mais s’il est un meilleur joueur que vous, vous apprenez de lui.

Si vous parvenez à bien jouer au golf en ne jouant que sur le parcours, sans aller au practice, tant mieux. Vous êtes plus talentueux que la plupart des gens.

Cependant, c’est un peu comme si vous avez un beau voilier et vous le faites naviguer dans l'océan sans lui consacrer du temps pour l’entretien.

Ramenez le bateau à quai parfois. Passez du temps sur le practice, en vous concentrant sur des clubs et des techniques spécifiques.

De cette façon, lorsque vous reprendrez le parcours demain, vous savez que vous serez en mesure de frapper au dessus de ce sacré arbre sur le troisième trou, parce que vous vous êtes entraîné à frapper votre fer 7 pendant peut être une heure d'affilée.

Qu’est-ce qui vous motive à reprendre le golf ?

Il y a de fortes chances que si vous vous êtes abstenu de jouer au golf pendant un certain temps, quelque chose a attiré votre attention pour relancer votre intérêt. Peut-être que c'était une publicité pour un nouveau driver ou un nouveau modèle de balle ?

À bien des égards, la sur-stimulation constante de nouveaux produits peut être décourageante.

C’est l’effet « Smartphone » de la société d’aujourd’hui, vous en achetez un nouveau, et avant d’avoir enregistré tous vos paramètres, vous apprenez à quel point la prochaine version sera un milliard de fois meilleure.

Ne soyez pas pris dans ce cycle, du moins pas pendant votre reprise de golf.

Il vaut mieux recommencer modestement. Quelque chose d'aussi simple qu'un nouveau polo ou un gant peut inspirer un changement dans votre nouvel engagement envers le golf, sans vous ruiner.

Cela sert également un autre objectif.

Les gens qui dépensent un peu d'argent pour quelque chose, des abonnements à une salle de sport, de nouveaux pneus pour la voiture, un tout nouveau costume, ont tendance à en tirer un regain de satisfaction tout en ressentant le besoin de l'utiliser.

Votre premier parcours de retour au golf

Le grand jour est enfin arrivé, et bien qu'il soit excitant de revenir après une longue pause, cela peut aussi être un peu angoissant.

Votre esprit sera torturé en pensant que si vous frappez un mauvais premier coup de départ, que penseront alors vos partenaires, et des tonnes d'autres pensées pas très positives.

Commencez par arrivez de bonne heure.

Si vous n'avez pas joué pendant une longue période, vous devez vous rendre tôt sur le parcours, ne soyez pas pressé.

Il n'y a rien de pire que de se garer, de s'enregistrer, et en plus de peut être se trouver un peu embarrassé, de craindre la pression des autres joueurs.

Essayez d'arriver une heure plus tôt pour vous donner suffisamment de temps pour vous enregistrer, vous échauffer et vous calmer pour le coup de départ.

Concentrez-vous sur le jeu court.

Souvent, la première partie du jeu qui vous quitte après une longue pause est votre jeu court.

Se remettre au golf, c'est s'amuser…

Essayez de ne pas avoir trop d'attentes du point de vue du score, pour vos premières parties après une longue pause de golf. N'oubliez pas que le golf est difficile, même pour ceux qui jouent tous les jours, y compris pour les professionnels.

Concentrez-vous sur le plaisir, et profitez du retour sur le parcours. Vous ne savez jamais, avec une attitude détendue, vous pourriez peut-être frapper certains de vos meilleurs coups ce jour là.

Comment de grands champions sont revenus au golf après une longue interruption ?

Ben Hogan était l'un des plus grands golfeurs de l'histoire, mais sa vie a presque pris fin lorsque la voiture qu'il conduisait en 1949 est entrée en collision avec un bus Greyhound.

Ben Hogan a subi de nombreuses blessures, notamment une fracture de la clavicule, du bassin et de la cheville.

L'accident a également écrasé l'une de ses côtes.

Il semblait alors douteux que Ben Hogan recommence à marcher, sans parler de revenir à sa carrière de golfeur.

Cependant, le courageux Ben Hogan a travaillé sans relâche pour se remettre de ses blessures.

Un an plus tard, il revenait jouer au golf en compétition sur le circuit, même s'il était affaibli et souffrant.

Son histoire de retour a atteint son paroxysme lorsqu'il a remporté l'U.S. Open en 1950, battant les légendaires Lloyd Mangrum et George Fazio dans un play-off de 18 trous.

Ken Venturi était surtout connu pour ses trois défaites de justesse dans le Masters en 1956, 58 et 60.

En 1961, lui-aussi a eu un grave accident de voiture.

Au cours de la saison de golf 1963, Ken Venturi a vu ses plus grands sponsors l'abandonner. Il n'a pas été invité aux Masters de 1964, et était prêt à quitter le golf.

Ken Venturi souffrait également de problèmes personnels, notamment un divorce et une bataille contre l'alcool.

Cependant, au lieu d’abandonner, il s'est battu et à fait son retour à l'U.S. Open de 1964, avec une nouvelle détermination.

Il était toujours en lice après deux tours, et à cette époque, le Majeur se terminait avec 36 trous à jouer le dernier jour.

Ken Venturi a joué un 66 à son premier tour, mais la chaleur de 38 degrés lui donnait l'impression de jouer à l'intérieur d'un four.

Un médecin lui a recommandé de ne pas jouer les 18 derniers trous, car il risquait un épuisement dû à la chaleur, ce qui pourrait lui être fatal.

Ken Venturi n'abandonnera finalement pas. Il a scoré 70 au dernier tour, et remporté l'U.S. Open. Quelle histoire !

Paul Azinger était en passe de devenir l'un des meilleurs joueurs du monde en 1993. Il avait remporté le PGA Championship 1993, était déjà une star de la Ryder Cup, et avait 11 victoires en carrière.

Cependant, au fil de la saison, il a joué avec une douleur qui s'aggravait à l'épaule gauche.

La douleur s'est avérée être un lymphome non hodgkinien, une forme de cancer du système immunitaire qui peut être mortelle.

Paul Azinger a été contraint de subir six mois de chimiothérapie et cinq semaines de radiothérapie. Il est revenu sur le Tour fin 1994, mais il était faible et n'était plus le même compétiteur.

Néanmoins, il n'a pas baissé les bras.

Il a continué jusqu'à ce qu'il remporte à nouveau un tournoi en 2000, victorieux par sept coups au Sony Open à Hawaï.

Bien qu'il n'ait plus jamais gagné sur le PGA Tour après cela, son retour à la compétition a été mémorable.

Le golf est toujours un défi

Il est impossible de contourner le fait que le golf est toujours un défi, et les joueurs qui reprennent auront presque toujours du mal pendant un certain temps, avant de retrouver leur niveau précédent, et d’ensuite de recommencer à progresser.

Si vous envisagez de vous relancer au golf après une assez longue période d’interruption, il est probable que des préoccupations vous traversent l'esprit, et pour être honnête, c’est justifié.

Ce sont des préoccupations légitimes, mais vous allez trouver des solutions si vous voulez à nouveau aimer le golf comme vous l’aimiez auparavant.

Et n’oubliez pas que pendant votre absence sur les parcours, le golf est toujours resté un jeu et une expérience amusante, quels que soient vos résultats actuels. 

Crédits Photo : JeudeGolf.org et Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 382
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vacances, golf et famille : quelles sont les alter...
Test du Garmin Approach G80 : Un radar de mesure à...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.