Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Insolites sur le golf

La nouvelle règle 10.2b crée le trouble auprès des joueurs du PGA Tour

La nouvelle règle 10.2b crée le trouble auprès des joueurs du PGA Tour

A l’occasion du Waste Management Open disputé à Scottsdale en Arizona, le joueur professionnel Denny McCarthy a été sanctionné de deux coups de pénalités pour avoir enfreint la règle 10.2 b. Quelques heures plus tard, le golfeur mondialement connu, Justin Thomas était confronté à la même situation, mais cette fois sans être sanctionné. Le PGA Tour a diffusé dans la nuit un communiqué pour annoncer, avec le plein et entier accord de l’USGA et du Royal et Ancient, revenir en arrière, et ne plus appliquer la pénalité au premier nommé. Le tour ne veut pas faire de distinction entre star et simple joueur du circuit, et ce, au plus grand soulagement de l’ensemble des golfeurs, une mesure que le français Mike Lorenzo-Vera n’a pas manqué de saluer.

ban-internal4_20190126-012636_1.jpg

Si vous avez manqué le début…

Le Waste Management Open est l’un des plus spectaculaires tournois du PGA Tour. Disputé devant un public très nombreux et très bruyant, c’est l’un des événements les plus suivis du début de saison.

Rickie Fowler, Phil Mickelson, Jon Rahm, Gary Woodland, Justin Thomas, Hideki Matsuyama, une bonne partie du gratin mondial est donc en Arizona pour jouer ce tournoi qui n’a pas d’égal dans le monde.

Sur plus d’une centaine de professionnels engagés, 73 ont déjà passé le cut. Fowler occupe la tête du tournoi après trois tours, pourtant, ce n’est pas ce qui agite le monde du golf.

A l’occasion du second tour, Denny McCarthy, un golfeur relativement peu connu, a été sanctionné de deux coups de pénalités pour avoir enfreint la règle 10.2b.

Il est alors en course pour passer le cut, et même très bien figurer au classement général.

La règle 10.2 b interdit un joueur d’utiliser son cadet, notamment pour se tenir délibérément derrière lui, pour l’aider à prendre sa ligne par rapport à sa cible devant lui.

Sur le trou numéro 15 du TPC de Scottsdale, dans les faits, Derek Smith, cadet de Denny McCarthy se tient derrière le joueur, et donc sur sa ligne de jeu pendant qu’il réalise des swings d’essais.

Le cadet s’est retiré de la ligne quelques secondes après, et le joueur a revu sa position avant de taper un coup d’environ 60 mètres pour atteindre le green, et finalement réaliser le PAR.

Cependant, après coup, il a pris deux points de pénalités.

Selon la règle, les joueurs ne peuvent annuler et reprendre leur position que sur le green, sans prendre de pénalité, ce qui était la règle initiale sur le Tour.

Quelques heures après cet incident qui a créé un profond émoi chez les joueurs, le PGA Tour a décidé de faire volte-face, et de changer sa position sur cette règle, pour au passage, ne pas créer de différences de traitements entre les joueurs.

La star américaine Justin Thomas avait exprimé ses réserves sur cette règle, ayant été dans la même situation sur le trou numéro 13 avec son cadet Jimmie Johnson, sans pourtant avoir été pénalisé.

Le PGA Tour a reconnu que la règle créait de la confusion chez les joueurs.

« Il apparait clairement qu’il y a beaucoup de confusion chez les joueurs et les caddies sur l’application pratique de cette nouvelle règle en compétition, sur son langage et son interprétation »

Le circuit ajoutant dans un communiqué « En conséquence, avec le support de l’USGA et du R&A, la situation ne va plus entraîner de pénalité. Le score de McCarthy a été modifié en sa faveur. »

En réalité, McCarthy était en train de jouer le troisième tour quand la décision a été prise. Fort heureusement, cette situation ne lui a pas coûté de passer le cut.

Le circuit n’a pas seulement expliqué revenir en arrière sur l’application de la règle 10.2b, mais a aussi expliqué pourquoi Thomas et McCarthy ne pouvaient pas être sanctionnés.

« Dans les deux cas, quand les caddies se trouvaient derrière les joueurs, ils n’avaient pas encore pris leur stance pour exécuter le coup ou utilisé cette position comme guide pour viser la cible, car les joueurs étaient encore dans le processus pour déterminer quel coup réaliser. La décision sera donc la même quand cette situation se représentera. »

Le PGA Tour a donc aussi annoncé travailler de concert avec les législateurs pour clarifier très rapidement cette règle, et en particulier son interprétation.

La position des joueurs contre la règle

Pour Denny McCarthy « C’est juste une vieille règle »

Pour Rickie Fowler « C’est probablement l’une des règles les plus stupides qui existe. »

Enfin, pour Justin Thomas « Je ne pense pas que vous puissiez demander à un joueur du PGA Tour s’il trouve que cette règle est une bonne règle. C’est incroyable que cette règle ait pu être mise en place. »

« Je ne pense pas que vous puissiez demander à un joueur du PGA Tour s’il trouve que cette règle est une bonne règle. C’est incroyable que cette règle ait pu être mise en place. »

Vendredi, Justin Thomas s’est retrouvé au milieu d’une controverse au sujet de cette règle. Du fait de son statut de star, les caméras du PGA Tour étaient sur lui.

Des images ont alors circulé sur les réseaux sociaux laissant penser qu’il avait enfreint la règle sur le trou 13. Le joueur a alors contacté le PGA Tour, et l’organisateur de lui répondre que pour l’instant, il suspendait la mise en application de la règle.

Quelques heures plus tard, le PGA Tour publiait un communiqué pour revenir sur la pénalité de McCarthy, et donnant ainsi raison à l’opposition des joueurs.

Cette décision a d’ailleurs été unanimement saluée par les joueurs comme les cadets.

Le cadet de Matt Kuchar n’en revenait même pas que le tour ait réagi aussi vite, et avec autant de bon sens.

« Je pense que c’était une pénalité stupide, un règle stupide… ».
Il se trouve que le cadet de Kuchar est un vétéran du circuit avec 23 ans d’expériences.

Pour Russel Knox, autre joueur connu « Je n’ai jamais vu un cadet se tenir derrière moi pour m’aider à m’aligner sur chaque coup, mais j’ai déjà eu pourtant mon cadet derrière moi sur des coups. »

Pour les cadets, justement, il devrait être possible de se tenir derrière les joueurs, si justement ils ne les aident pas à s’aligner.

Il suffirait de réécrire la règle « Un cadet ne peut pas se tenir derrière un joueur avec l’intention de l’aider à s’aligner. »

Dans les faits, c’est vrai que l’application de cette règle rend certaines situations cocasses.

Toujours pendant le second tour du Waste Management Open, le cadet de Rickie Fowler s’est tenu un instant derrière son joueur, avant de se retirer très vite, de peur d’être accusé de l’aider à s’aligner.

Pour les joueurs, il ne fait pas de doute que cette règle va à l’encontre du but recherché, à savoir faire grandir le jeu, et le populariser tout en le simplifiant.

Fowler ajoutant « Donner deux coups de pénalités pour quelqu’un qui ne fait rien, et en plus, ne peut pas en tirer un quelconque espèce d’avantage, ce n’est pas là où nous voulons aller. »

Pour les joueurs, dont Russel Knox « il faut faire la véritable distinction entre celui qui aide à l’alignement, et celui qui ne fait rien. » 

Une semaine après la pénalisation du chinois Haotong Li pour la même raison à l’occasion du tournoi de Dubaï, les joueurs ont donc rapidement obtenu gain de cause.

Les joueurs n’auront plus à être stressés par la position de leurs cadets pendant la préparation et l’exécution de leurs coups.

Finalement, c’est Justin Thomas qui a eu le dernier bon mot « Je déteste le mot intention car cela créé une zone grise dans des règles entre blanc ou noir. De quoi parle-t-on… Ai-je violé une règle ou en ai-je eu l’intention de la violer ? La règle doit être améliorée ! »

Après une semaine d’hésitations et de doutes, le PGA Tour a donc décidé de se ranger à l’avis des joueurs, et de renvoyer aux législateurs, la responsabilité de revoir sa copie.

Au final, il n’y aura donc pas de jugement à deux vitesses, entre stars du tour, et joueur moins connu. McCarthy ou Thomas, les deux ont été traités sur un pied d’égalité.

Finalement, seul le chinois Haotong Li a vraiment perdu deux coups de pénalités pour cette règle au cours des sept derniers jours.

Crédit photo : Will Powers/Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 720
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
L’industrie du matériel de golf a rebondi en 2018,...
Rickie Fowler : De perdant magnifique à vainqueur ...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.