Posté par le dans European Golf Tour

Rasmus Hojgaard prive les français d’une première victoire sur l’European Tour 2020

Ce dimanche, sur le parcours du Heritage Golf Course à Maurice (Océan Indien) dans le cadre de l’Afrasia Bank Mauritius Open 2019, le débutant Rasmus Hojgaard a remporté un tournoi qui semblait pourtant devoir sourire à un golfeur français. Aux termes d’un play-off à trois contre l’italien Renato Paratore, et le français Antoine Rozner, le danois s’est finalement imposé. Il s’agit de sa première victoire en seulement cinq départs sur l’European Tour. Thomas Bjorn semble avoir trouvé son successeur…

Découvrez nos formules d'abonnements

Du 5 au 8 décembre 2019, se déroulait déjà la deuxième manche de la Race To Dubaï 2020, et toujours dans une destination exotique, sur le très vert parcours du Heritage à l’ile Maurice.

Un parcours qui a beaucoup sourit au camp tricolore venu en nombre (ils n’étaient pas moins de 12 au départ), et sans doute l’un des plus importants contingents après les golfeurs Sud-Africains.

Dès le premier tour, Romain Langasque s’est mis en évidence avec une superbe carte de 66 qui pouvait laisser penser qu’il jouerait pour la gagne.

Impression qui s’est justifiée jusqu’au départ du trou numéro 6, lors du second tour. Un double bogey puis deux autres bogeys en quatre trous ont inversé le sens de l’histoire. Finalement à -4 après deux tours, le 111eme mondial a été contraint de laisser filer la tête du tournoi sans lui.

C’est son driving qui l’a mis en délicatesse avec le parcours, seulement 42% de fairways en régulation, loin de sa moyenne habituelle (60%). Derrière, son pourcentage de greens en régulation a notablement baissé (55%).

A l’occasion du troisième tour, le natif de Cabris a connu une bien meilleure journée du point de vue du driving avec des statistiques radicalement inversées, et très au-dessus de sa moyenne habituelle.

Avec 83% de greens en régulation, c’est au putting (35) qu’il a finalement laissé passer sa chance de recoller pleinement au sommet du leaderboard.

Finalement 24eme dimanche avec un nouveau 66 solide (-6 sous le par), Langasque repart de Maurice avec un petit chèque de seulement 9000 euros, ce qui rappelle que les tournois de début de saison peuvent permettre de se mettre dans le bain, et en confiance, mais rarement de prendre suffisamment de points pour se mettre à l’abri une bonne partie de l’année, en vue de sauver la carte.

Seule la victoire compte sur ces tournois exotiques, et c’est bien ce que plusieurs tricolores ont bien cru pouvoir toucher du doigt, et notamment Julien Guerrier de retour sur les greens après une longue blessure, et déjà très en vue. Il a occupé un temps la tête à l’occasion du dernier tour joué en -6.

Il termine finalement 9eme à -16, parti d’un peu trop loin par rapport aux futurs appelés du play-off, tous en -19.

Benjamin Hebert a lui aussi pu imaginer qu’il en ferait parti quand il est rentré au club-house avec un total de -18, ex-aequo avec le sud-africain De Jager.

Auteur d’une bonne semaine, très régulier sur les quatre tours, le natif de Brive-La-Gaillarde, présent à la finale de la Race quelques jours plus tôt à Dubaï n’a donc pas tardé à lancer sa saison, et glaner des points en vue du ranking 2020.

Finalement quatrième, dépassé dans les derniers instants du tournoi par le trio de tête, il empoche plus de 38 000 euros, ce qui reste tout de même deux fois inférieur à sa moyenne de gains en tournois sur la saison 2019.

Pour lui aussi, seule la victoire avait d’intérêt pour ce dernier tournoi de l’année 2019. Le 93eme joueur mondial aura tout de même bien ponctué l’une de ses meilleures saisons au plus haut niveau. Une première victoire en 2020 semble de plus en plus proche.

Ce n’est pourtant pas pour lui que la désillusion pourrait être la plus forte. Antoine Rozner, rookie sur le tour 2020, promu aux termes d’une belle saison sur le Challenge Tour 2019, termine finalement second, battu en play-off par le phénomène Danois Hojgaard.

Auteur de deux eagles pour aucun double bogey, Rozner a réussi une semaine quasi-parfaite sous le soleil de l’Océan Indien, et on a longtemps cru qu’il pourrait remporter une première victoire.

En -3 sur le dernier tour, il réalise finalement dimanche sa moins bonne journée de la semaine. Sur sa lancée des trois premiers tours, la victoire ne semblait pas pouvoir lui échapper.

Son jeu du tee au green l’a placé parmi les meilleurs du champ de joueurs engagés, qui ne comptaient que les belge Thomas Pieters et Thomas Detry, comme principales têtes d’affiches de ce tournoi.

Une victoire aurait offert une exemption de deux ans au débutant Rozner qui pour un trou de play-off et un exploit de son rival danois lui laisse finalement un chèque de 102 000 euros, bien venu pour lancer sa saison dans le grand bain.

Des 12 golfeurs français engagés, il est le seul à faire une véritable bonne opération comptable, et en prévision du reste de la saison à venir.

Son vainqueur aura donc empêché le camp tricolore de débuter par une victoire.

A 18 ans, au-delà du 400eme rang mondial, il a su garder ses nerfs pour remporter un premier play-off à trois, et sur trois trous avec notamment un eagle sur un par-5 que Rozner avait ponctué d’un birdie !

Selon Mark Thistleton, représentent TaylorMade sur le circuit européen, et en charge de repérer les jeunes talents « Rasmus est un jeune joueur avec beaucoup de potentiel. Sa carrière chez les amateurs a été impressionnante, où il a presque gagné tout ce qui était possible de gagner. Il a passé le cap du professionnalisme à seulement 17 ans. Sa première année chez les pros a été la preuve d’une maturité précoce, apprenant à contrôler ses émotions sur et en-dehors du parcours, ce qui n’a fait que le rendre encore plus complet. Son avenir m’excite particulièrement. J’espère le voir lui et son jumeau faire partie de l’équipe Européenne de Ryder Cup dans un avenir proche, de même qu’il pourrait devenir l’un des joueurs majeurs du circuit dans les années à venir… »

Troisième plus jeune joueur à gagner sur l’European Tour, on pensait que c’était plutôt son jumeau Nicolai qui pourrait gagner le plus vite, notamment après avoir terminé deuxième du dernier KLM Open après Sergio Garcia, et alors qu’il était numéro 5 mondial chez les amateurs.

Issu de qualifications, Rasmus aura donc devancé son frère pour une accession qui s’annonce très rapide vers les sommets européens.

Hojgaard devient à cette occasion le danois le plus rapide à gagner un tournoi professionnel, devant l’ancien record de Thomas Bjorn qui avait gagné le premier de ses 15 succès après seulement 24 tournois.

Toutefois, il convient de rester prudent. L’italien Matteo Manassero avait gagné deux fois à l’âge de 17 ans. Avec un brillant avenir annoncé trop vite devant lui, il vient tout juste de finir au fond du classement des PQ 2019.

On peut rapidement se perdre après un succès très précoce. Dans son cas, l’italien grisé par ses victoires, avait cherché à se muscler pour gagner en distance au drive, il a surtout réussi à perdre la fluidité de son jeu.

Sur le semaine, le danois a alterné les performances entre jeu long et putting, mais il faut bien reconnaître que c’est dans le domaine de la distance au drive où il semble avoir le plus d’assurance, et à ce stade de sa jeune carrière.

Régulièrement au-dessus de 310 yards de moyenne pendant les quatre tours du tournoi, il a aussi excellé sur les greens, notamment quand il a fallu rentrer un dernier birdie au 18 pour partir en play-off.

Lors de l’ultime trou de play-off, c’est son coup de fer magistral pour non seulement attraper le green en deux sur le par-5, mais aussi lui donner un putt pour eagle qui aura mis fin aux espoirs de Rozner.

Attention de ne pas trop vite s’emballer, le danois a aussi raté des coups pendant ce dernier tour, avec notamment plusieurs chips ou approches imprécises. Le tournoi de Maurice ne présentait pas le meilleur champ de joueurs possibles. Il faudra attendre une performance significative sur un tournoi plus relevé pour crier au nouveau génie.

Crédit photo : Getty Images

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 310
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Les golfeurs seniors sont attirés par les voyages ...
En 2020, Callaway et TaylorMade voudront prendre d...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.