Posté par le dans Insolites sur le golf

Quand un resort de golf devient le camp de préparation du PSG en ligue des Champions

Victorieux du club de Bergame, l’Atalanta, sur le score de 2 à 1, le club de football du Paris-Saint-Germain a réalisé un exploit de portée historique, en se qualifiant pour la première fois depuis plus de 20 ans, dans le dernier carré de la ligue des Champions, la plus prestigieuse des compétitions européennes de Football. Quelques jours avant ce succès, les joueurs et le staff de l’allemand Thomas Tuchel avaient justement pris leurs quartiers, au Portugal, sur le resort de golf de Quinta do Lago. Quand golf et football font bon ménage au plus haut niveau…

Découvrez nos formules d'abonnements

En avril 1995, les hommes du coach Luis Fernandez s’étaient inclinés contre la meilleure équipe du monde, le Milan AC de Fabio Capello, Boban, Savicevic et Costacurta.

Cette double confrontation en aller-retour, à Paris puis à Milan, restait à ce jour la dernière participation du PSG au dernier carré de la Ligue des Champions de football.

Pour arriver jusque-là, l’équipe de la capitale avait déjà réussi un exploit mémorable en battant le grand Barça de Koeman, et Stoichkov.

Dans quelques jours, une nouvelle génération de joueurs affrontera le club allemand de Leipzig en espérant cette fois être plus inspirée, et surtout victorieuse.

En 1995, quelques minutes avant le match disputé au Parc-des-Princes, Luis Fernandez avait cru avoir une idée de génie en demandant aux jardiniers, les greenkeepers d’un stade de football, d’arroser copieusement la pelouse, histoire de surprendre l’adversaire.

Comme le rapporte Patrick Leroux, journaliste à Libération, il avait surtout réussi à déstabiliser sa propre équipe. Le prédécesseur du costaricain Keylor Navas, actuel portier du PSG, le mythique Bernard Lama avait manqué de glisser et laisser le ballon filer dans son propre but. George Weah, peut-être un modèle pour l’actuel star du ballon rond, Kylian Mbappé, ne tenait pas sur ses appuis sur la pelouse trempée, et n’arrivait pas à mettre son célèbre coup de rein pour se défaire de la défense italienne.

Défait au Parc 1-0 ou plutôt crucifié par Boban dans les arrêts de jeux, le PSG n’a plus disputé un match à un tel niveau de la compétition.

Neymar, Mbappé, et Icardi n’auront sans doute pas la tête à ce match du Printemps 1995 quand ils entreront sur la pelouse du stade de Lisbonne où se dispute une formule inédite de la Champion’s League, le Final 8, et pour cause de pandémie de COVID-19.

Ils auront bien plus en tête leur exploit contre les Italiens de Bergame, certes pas l’un des plus grands noms du football européen, mais une des équipes qui déroulent le meilleur football de la péninsule depuis quelques mois.

A ce stade de la compétition, la préparation d’une équipe de football devient un élément clé, et à la différence de 1995, il n’y a plus de place pour l’expérimentation, et les intuitions malheureuses.

Le club dont le directeur sportif est le célèbre brésilien Leonardo, ex-joueur du club, et intransigeant dirigeant, avait justement choisi le resort de golf de Quinta Do Lago pour préparer ce quart de final à l’enjeu crucial.

Depuis 1995, le club parisien a bien changé, et surtout mis en place une politique très coûteuse pour retrouver les sommets européens.

Ces dernières années, malgré l’arrivée du brésilien Neymar, et du prodige français, Kylian Mbappé pour des transferts avoisinant respectivement les 250 et 180 millions d’euros, sans parler des salaires, le PSG n’arrivait justement plus à franchir le cap des huitièmes ou des quarts de final.

A en juger par le sort déjà réglé du coach de la Juventus de Turin (Maurizio Sarri a été limogé au lendemain de l’élimination de son équipe par Lyon), et celui à venir du coach de Barcelone (Quique Setien pourrait être limogé après le revers cinglant contre le Bayern Munich sur le score de 8 à 2), l’allemand Thomas Tuchel, actuel entraîneur du PSG jouait son avenir sur son banc contre l’Atalanta.

Une nouvelle désillusion si près du but, et face à une équipe d’un calibre jugé sans doute injustement inférieur aurait fait de nouveau tâche sur le CV du club, déjà victime par le passé de remontada peu glorieuse (Barcelone et Manchester United ont justement éliminé le PSG après avoir pourtant perdu le match aller).

Pour ne rien laisser au hasard, les footballeurs ont donc réglé les dernières stratégies, et réalisé les derniers entraînements sur les terrains d’un resort… de golf, Quinta Do Lago, en Algarve.

Situé au sud du Portugal, à seulement 15 minutes de l’aéroport de Faro, au sein d’un parc naturel (Ria Formosa), Quinta Do Lago offre un climat tempéré tout au long de l’année, et moins de 30 degrés au mois d’août.

Avant les footballeurs du PSG, les golfeurs avaient déjà eu l’occasion d’apprécier le lieu avec un parcours déjà dédié aux meilleurs joueurs depuis 1972, et même aujourd’hui un total de trois parcours de renommée mondiale.

Huit Opens du Portugal s’y sont en effet déjà tenus.

Quinta Do Lago, c’est donc le North Course, le South Course, et le Laranjal. On peut douter que les Neymar, Marquinhos ou autre Thiago Silva aient eu le temps de travailler leur swing.

Le North Course a pourtant été remodelé avec le concours de Paul McGinley, capitaine de Ryder Cup victorieux, et à travers un programme d’investissement qui finalement aura coûté près de 9,6 millions d’euros.

Le South Course est plus étroit et demande de la précision au drive. Il se classe régulièrement parmi les 100 meilleurs parcours d’Europe.

Laranjal, le troisième parcours n’est pas le moins difficile, et se pose comme un véritable test de golf.

Bien entendu, cela n’a pas été l’argument de choix du PSG pour sélectionner ce lieu, afin d’y mettre au vert ses poulains.

Comme beaucoup de resorts dans le monde, et notamment ceux qui ciblent d’abord une clientèle de golfeurs internationale, des clients plus réguliers que des équipes de football, Quinta Do Lago sait vendre plusieurs bénéfices : Un lieu retiré et protégé pour justement accueillir des invités de marques. De l’espace, et en particulier des terrains de sports…

C’est notamment ce dernier argument qui a joué en faveur de Quinta Do Lago, avec notamment « Le Campus », une désignation pour un ensemble d’équipements sportifs qui permettent justement à des clubs de sports de devenir des clients de plus en plus réguliers.

Les clubs de Football, comme par exemple le PSG retrouve tout le confort d’un hôtel de luxe, avec le confort des terrains d’entraînements de haut niveau.

Les joueurs de Thomas Tuchel ont ainsi passé 3 jours au Campus en préalable au quart de final contre Bergame.

Pour le resort, et notamment dans sa communication, les joueurs du PSG ont su trouver les ressources dans les dernières minutes du match pour marquer par Marquinhos, et Choupo-Moting, justement à la faveur du temps passé dans leurs splendides installations…

Depuis deux ans et l’ouverture du « Campus », d’autres équipes ont déjà profité de l’été pour y installer un camp d’entraînement provisoire, à commencer par le rival absolu, l’Olympique de Marseille, ou encore les finalistes de la dernière coupe du monde de football FIFA, la Croatie.

Le Campus a été pensé pour les sportifs de haut niveau, mais cela n’exclut pas les amateurs qui voudraient se faire plaisir, et profiter de terrains de sports top-niveau.

Pour les amateurs, un autre argument du resort pourra avoir du sens… les 12 bars et restaurants qui agrémentent le lieu… et l’hôtel Magnolia.

Si parmi l’équipe du PSG, on ne sait pas encore nettement qui joue au golf, à la différence du Gallois Gareth Bale au Real Madrid qui affiche ouvertement sa passion, justement un fan de golf pourrait apprécier au moins deux arguments à Quinto Do Lago : La Paul McGinley Academy, et le TaylorMade Performance Center.

Le héros de la Ryder Cup en tant que joueur et Capitaine (en 2014) y a donc installé son académie en 2011, et s’y impliquerait régulièrement.

Le TaylorMade Performance Center est le seul centre de ce genre au Portugal. Ouvert en 2013, il est piloté par des fitters de la marque, qui au passage, utilisent des radars Flightscope pour apporter une vision 3D des trajectoires de balles.

Avec l’exploit du PSG, Quinta Do Lago a reçu un coup de projecteur supplémentaire sur ses installations, et n’a pas manqué d’en faire la publicité.

Au-delà du football, le lieu est bien avant-tout un terrain de jeu pour golfeurs, et golfeuses avec des moyens plutôt conséquents.

Si vous tentez aujourd’hui une réservation pour mi-septembre via des plateformes de réservation en ligne, le prix d’une chambre vous sera affiché à partir de 360 euros la nuitée.

Comparativement, le prix du green-fee ne vous paraîtra pas si élevé (autour de 100 euros) … mais c’est sans doute le prix à payer pour marcher dans les traces des joueurs du PSG, à qui on peut souhaiter qu’ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin, et rejoignent la finale de la ligue des Champions, ce qui serait une première, tout comme une autre équipe française encore en lice, l’Olympique Lyonnais. 

Crédit photo : Azalea

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 236
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
S’abonner dans un club de golf, choisir un parcour...
Le certificat médical obligatoire pour la pratique...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.