Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Players Championship 2013: David Lingmerth en plein rêve

David-Lingmerth-players-championship.png

Avec 2 coups d’avance en tête du Players, le rookie suédois de 25 ans a du croire rêver pour son seulement 13ème départ sur le PGA Tour. Souhaitons-lui d’avoir pu trouver le sommeil, et réussir à revenir sur le parcours pour finir le « job ».

Interrompu par la nuit alors qu’il avait joué 17 trous, Lingmerth devra finir son 3ème tour, avant de repartir pour les 18 trous du dernier tour.

Leader de la catégorie des double-bogeys avec justement aucun concédé en trois tours, Lingmerth a su tirer son épingle du jeu sur le parcours de Sawgrass, à mesure que les scores ont commencé à s’élever sauf le sien, et celui de quelques autres.

Le parcours devenant de plus en plus difficile (plus sec), il n’est pourtant pas étonnant qu’il soit de plus en plus difficile de scorer bas pour l'ensemble des 77 golfeurs ayant passé le cut.

Le jeu du leader passé à la loupe

Bien que sa moyenne de précision au drive ait chuté continuellement en trois tours (de 92, 71 à 53%), le suédois David Lingmerth reste dans le top-13 de cette catégorie statistique, si importante pour espérer gagner un tournoi aussi difficile que le Players Championship.

Surtout si on ajoute la distance à la précision !

9ème en moyenne de distance au drive sur la totalité du champ de golfeurs engagés, sa moyenne se situe donc à 268 mètres, et son meilleur drive a dépassé les 296 mètres.

De quoi expliquer les 15 birdies en trois tours déjà réalisés qui lui permettent de se tenir en tête.

6ème pour la statistique de putt par greens en régulation, le rookie suédois étant long et précis au drive, il finit le travail sur les greens.

Quoi qu’on en dise, au golf, la victoire se joue essentiellement sur les greens, et cette statistique illustratrice de son jeu, est probablement la plus importante pour expliquer sa présence surprise en tête du tournoi.

D’où l’importance de passer une bonne nuit de sommeil au moment de revenir jouer sur le parcours, s'il veut soulever la coupe dimanche.

Ne pas passer du rêve au cauchemar sur le dernier tour

L’inexpérimenté suédois aura fort à faire pour maintenir son niveau de jeu, et faire face aux nombreux prétendants encore très bien placés pour s’imposer dimanche.

A commencer par son compatriote, Henrik Stenson, très en forme depuis trois semaines, et sa qualification de justesse pour le Masters 2013.

Stenson est en -10 ex-aequo avec Woods et Garcia avant qu’ils ne terminent tous trois leurs avant-derniers tours.

Espérons que pour Lingmerth, le rêve ne se transforme pas en cauchemar ! Car justement, ses trois principaux poursuivants ont déjà gagné à Sawgrass, et connaissent les pièges à éviter d’un dernier tour joué sous pression.

Ce en quoi, le rookie suédois rétorque « j’essaie de ne pas me focaliser sur le leaderboard, mais juste de réaliser mon truc à moi. »

Cela tombe bien, car il lui faudra encore  « faire un truc » sur le TPC de Sawgrass, et remporter le plus beau tournoi de golf qu'une jeune golfeur puisse rêver de remporter en-dehors des Majeurs.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2283
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Players Championship 2013 : le TPC de Sawgrass se ...
Players Championship 2013: Une partie pas très ami...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.