Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Phil Mickelson flirte avec le score de 59 sur un parcours 18 trous !

Lefty-59.png

Pour le compte du premier tour du Waste Management Phoenix Open, tournoi de golf comptant pour le calendrier du PGA Tour et de la Fedex Cup, le gaucher que l’on pensait en perte de vitesse sur le circuit professionnel, a signé un exploit retentissant !

Avec un score final de -11 en un seul tour, l’américain a joué l’équivalent de deux birdies tous les trois en moyenne ! Tout simplement exceptionnel pour une partie de golf !

Il manque d’ailleurs d’un seul coup, le chiffre mythique de 59 sur un par-71 !

Pour ceux qui jouent régulièrement au golf, arriver à scorer moins de 90 ou moins de 80 est déjà très difficile, mais jouer moins de 60 même quand on est golfeur professionnel, relève tout simplement du miracle.

Alors que nous ne sommes qu’en début de saison, et que Mickelson sort justement d’une année 2012 plutôt ratée, ces premiers tournois laissaient penser qu’il  n’avait toujours pas retrouvé le bon rythme ou la motivation.

Quel revirement de situation avec ce premier tour joué en -11 qui le place dans une position de favori pour remporter son premier tournoi de golf de la saison 2013.

En commençant sa journée par les neuf trous du retour, Mickelson a tout de suite démarré sur les chapeaux de roues avec quatre birdies sur les quatre premiers trous, pour boucler son aller en seulement 29 coups de golf sur 36 possibles pour jouer dans le par.

Après un tel allé, Mickelson a concédé à la presse « avoir pensé au score de 59 pendant tout le reste de la partie ! ».

Et dès le début du retour sur le parcours du TPC de Scottsdale, le gaucher va signer un premier birdie sur le trou n°10 avant de signer trois autres birdies sur les huit trous restants.

Au départ du trou numéro 17, il ne lui fallait plus qu’un seul birdie à rentrer, pour égaler le record du score le plus bas sur le PGA Tour, soit 59, ou voire deux birdies pour battre ce record et le porter à 58 coups, pourtant son dernier putt sur le 18 manquera de très peu de rentrer.

Autour du joueur, l’ambiance était électrique à mesure que le Mickelson se rapprochait de l’exploit, et tout le monde a retenu son souffle quand son dernier putt a manqué de prendre le trou.

Mickelson a esquissé un mouvement de déception pendant que son caddy Jim McKay s’effondrait littéralement sur le green ou que ses partenaires du jour, Rickie Fowler et Jason Dufner étaient finalement désolés pour Lefty (surnom de Mickelson).

Mickelson est donc passé tout près de devenir le 6ème golfeur de l’histoire du PGA Tour a rentré une carte de score de 59 au club-house.

Dommage car des occasions comme celle-ci se présente très rarement dans la carrière d’un golfeur professionnel.

Néanmoins, cette très belle performance lance enfin la saison de Mickelson, qui jusqu’à présent faisait les gros titres de la presse pour s’être plaint de l’imposition trop élevé qui s’applique selon lui dans l’Etat de Californie.

Pour revenir au golf, il se pourrait que son nouveau driver Callaway RAZR FIT Xtrem ait joué un rôle dans ce regain de forme, car l’américain ne l’utilisait que depuis une semaine, et aurait déjà noté une différence remarquable avec son ancien driver…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2571
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Stephen Gallacher remporte l’Omega Dubaï Desert Cl...
60ème PGA Show d’Orlando, le plus grand salon mond...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.