Le PGA Tour se met à l’arrêt en raison du coronavirus (COVID_19)

Cela devenait inéluctable et raisonnable, le Player’s Championship 2020 disputé sur le parcours du TPC de Sawgrass a été annulé après un tour disputé, en même temps que les trois prochaines épreuves du PGA TOUR (Valspar, WGC-Dell Championship, et Valero Texas Open). La décision est tombée dans la nuit de jeudi à vendredi (horaire français) alors que l’épidémie de Coronavirus se propage désormais très rapidement, et met en lumière les limites du modèle social et sanitaire américain. Le Masters n'a pas non plus échappé à la décision de report...

Découvrez nos formules d'abonnements

Le commissaire du PGA Tour, Jay Monahan va devoir gérer la plus grande crise pour le circuit professionnel de golf depuis 1943, date à partir de laquelle le Masters n’a pas été joué, et jusqu’en 1945, date de la fin de la seconde guerre mondiale.

C’est dire le tremblement de terre que représente le COVID-19 sur le sport, et le golf en particulier, dans un pays qui risque d’être fortement mis à l’épreuve.

A l’heure actuelle, on ne dénombre que 1300 cas et une trentaine de décès outre-Atlantique, cependant, de nombreux américains ne se font pas dépister, en raison du coût du test (on parle de plus de 1300 dollars pour le seul test), non couvert par les assurances.

A cette heure, le Président Trump n’a pas décidé de la mise en place de congés maladie payés, de sorte que le nombre de cas déclarés est sans doute inférieur à ce qu’il pourrait être en réalité, et que les individus continuent à travailler, et notamment au service des spectateurs de tournois, et par exemple, dans la restauration ou l’hébergement.

Aux Etats-Unis, le domaine de la santé reste un élément de clivage politique majeur entre démocrate et républicains. Un clivage qui pourrait être mis à l’épreuve avec la pandémie du COVID-19.

Pour Edward Alden, professeur à l’université de Washington « Le virus envoie un message clair : Tous les américains sont en danger, si les plus pauvres n’ont pas accès aux avantages de base que sont les soins de santé et les congés maladie. » (Source : La Tribune)

Sous pression, l’administration Trump devrait annoncer des mesures exceptionnelles, et sans doute dans l’esprit de celles annoncées par le Président Macron en France, dans un pays où 87 millions d’américains ne sont pas ou mal assurés.

Le PGA Tour a conscience de cet enjeu, et le problème ne se limite pas à protéger les joueurs, mais bien toutes les personnes qui travaillent sur ces tournois, et sont le plus souvent dans l’ombre.

Jay Monahan a d’abord pensé faire disputer les trois derniers Tours du Player’s 2020 à huit-clos, avant de finalement se rétracter, et décréter la suspension totale du circuit jusqu’à début avril, et le Masters.

Il y a fort à parier que d’ici début Avril, la crise sanitaire ne sera pas résolue.

Cependant, annoncer immédiatement le report ou l’annulation du Masters d’Augusta pourrait être une nouvelle terrible à annoncer. Monahan se donne du temps.

De plus, il laisse surtout la décision aux organisateurs du Masters. Cette dernière interviendra finalement 12 heures plus tard. Le Masters, et tous les événements liés au parcours d'Augusta sont reportés ultérieurement dans l'année.

Les joueurs ont été informés tard dans la soirée de cette décision (autour de 10h) de pause.

En réalité, le PGA Tour qui a longtemps envisagé le huis-clos s’est retrouvé sous une forte pression, et un contexte d’annulation général, notamment de la NBA (basket) et la plupart des autres sports.

De son côté, le circuit féminin (LPGA Tour) a fait de même et reporté de trois semaines son calendrier de tournoi, ce qui incluait pourtant le premier majeur de l’année, le ANA Inspiration.

A ce sujet, le commissaire Mike Whan imagine toujours pouvoir trouver une nouvelle date, plus tard dans la saison.

Du côté des joueurs, avant la décision d’annulation et de report, Rory McIlroy, numéro un mondial, et dans son rôle de patron du circuit avait milité pour un test exhaustif de tous les joueurs, et de tous les membres du tour. A la question, que conviendrait-il de faire si une personne était affectée par le Coronavirus, il avait répondu clairement « Tout fermer ! ».

Jay Monahan n’aura pas attendu cette hypothèse.

Mickelson, Koepka ou encore Sergio Garcia n’ont pas caché leurs inquiétudes concernant cette situation. Devant l’hypothèse de jouer sans public, ils étaient embarrassés pour les fans, merci surtout conscient de ne pas faire courir de dangers inutiles, pour au contraire, sauver des vies.

Pour Graeme McDowell, « Le sport est insignifiant par rapport à ce qui se passe.  A la fin de la journée, par rapport à un problème aussi global, le sport de haut niveau ne rime à rien, et en comparaison, même si nous parlons pour nous d’un tournoi majeur, et de notre environnement de travail. »

A cette heure, nous ne savons pas encore si le Player’s sera reprogrammé ou tout bonnement annulé.

Une prochaine conférence de presse va intervenir vendredi pour apporter des clarifications.

Le PGA Tour qui avait récemment établi son calendrier sur une durée plus courte, avec une clôture en août, pourrait très bien discuter avec le circuit européen d’un décalage de la Ryder Cup.

Pour rappel, après le drame du 11 septembre 2001, la Ryder Cup avait été décalée d’un an.

On pourrait très bien imaginer que le circuit PGA Tour se décale d’au moins trois mois, avec une reprise en juin, et une clôture en novembre.

La question centrale pourrait être la place calendaire de la Ryder Cup, sachant que la President’s Cup 2020 s’est jouée en décembre en Australie.

Il ne paraît donc pas inimaginable de disputer la Ryder Cup plus tard, comme c’est imaginé pour l’Euro 2020 de football en Europe, et pour laisser les compétitions de clubs se terminer plus tard.

La problématique qui pourrait se poser viendrait avec le lieu : Whistling Straits est un parcours de golf situé dans le Wisconsin, au nord des Etats-Unis.

En décembre, le parcours sera probablement sous la neige.

Décaler la Ryder Cup dans le temps supposerait aussi de se déplacer en Californie ou en Floride.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ?

Avant l'annonce de ce jour, les organisateurs privilégiaient la piste d’une limitation d’accès des spectateurs pour ne pas dire un huis-clos. Cependant, la situation évoluant d’heure en heure, le report s'est imposé.

La décision devait être prise en début de semaine prochaine. Elle n'aura pas tardé. Un Masters sans spectateurs ne paraissait pas la meilleure option, et par rapport à un éventuel report de trois mois.

Crédit photo :Julian Avram/Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 359
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Un secret et un rêve encore bien gardés : Canouan ...
La filière golf en France adopte des mesures en co...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.