Les tournois de golf pourront-ils accueillir bientôt du public? Débat ouvert pour Phoenix

Depuis le retour du PGA Tour après une interruption de trois mois, les tribunes de spectateurs sur les parcours de golf ont été peu visibles sur les écrans. Les fans n'ont fait que de rares apparitions sur le PGA Tour depuis un retour du golf en mai dernier, avec seulement quelques milliers de spectateurs autorisés à assister au Vivint Houston Open en novembre 2020. Mais c’était avant la flambée actuelle des cas de Covid après les vacances de fin d’année.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le Tournoi des champions Sentry, début janvier 2021 à Hawaï, n’a pas eu beaucoup plus de spectateurs que de concurrents, tandis que l’autre événement d’Hawaï, le Sony Open, n’aura pas du tout de spectateurs du 14 au 17 janvier.

Et cela dans un état qui n'a enregistré que 287 décès dus à la Covid. Les deux prochains tournois seront également sans fans : l'American Express et le Farmers Insurance Open en Californie.

Quand à l’élite des golfeurs professionnels, ils continueront à poursuivre les protocoles de coronavirus établis lorsque le PGA Tour a redémarré en juillet, et que les autres tournées mondiales ont suivi peu de temps après.

Et pour les médias, presse écrite, numérique, radio et télévision, la politique de limitation du nombre de personnes sur place sera juste suffisante pour diffuser l’émission à la télévision, transmettre les messages du Tour, ou informer le public selon un statu quo pandémique.

Le Tour a confirmé qu'il avait envoyé une note aux joueurs décrivant ses plans jusqu'en février, la plupart des tournois étant limités à un petit nombre de membres des familles et d'invités.

Il faudra donc attendre la 86e édition du spectacle qui se déroulera du 4 au 7 février 2021 au TPC Scottsdale. Le WMPO (Waste Management Phoenix Open) ne faisait pas partie des nombreux tournois qui ont été touchés l'an dernier.

Cette année, l'organisation Thunderbirds qui dirige le tournoi a annoncé son intention d'accueillir des spectateurs, environ 8 000, dans le meilleur des cas.

Mais cette jauge minimum est peut-être encore trop importante ?

« Nous travaillons en étroite collaboration avec le PGA Tour et les responsables locaux de la santé, et sommes convaincus que nous pouvons accueillir en toute sécurité un nombre limité de fans pour « The People’s Open » en 2021, a déclaré le président du tournoi, Scott Jenkins.

« Nous n’avons pas de chiffre précis de participation pour le moment, mais nous serons prudents dans toutes nos prises de décisions, pour assurer la santé et la sécurité de toutes les personnes impliquées dans l’événement, et pour notre communauté ».

Scott Jenkins a ajouté qu'il était convaincu d'organiser un événement « sûr et responsable ». Sauf que « sûr et responsable » est un terme élastique en ce qui concerne les habituelles bacchanales alcoolisées à Scottsdale.

Il y a deux raisons pour lesquelles le plan du WMPO pour l’accueil des fans, devrait sonner l'alarme.

Le PGA Tour a effectué un travail appréciable en organisant des tournois de golf depuis juin 2020, grâce à des protocoles de sécurité rigoureux, et en maintenant du mieux possible, une bulle stérile sur place.

Sept mois après le début d'une réalité pesante, il y a finalement une faible lumière au bout du tunnel, alors que les vaccins promettent de pouvoir nous permettre de revenir à quelque chose qui ressemble à la normalité.

Le tournoi de Phoenix sur le tentaculaire TPC Scottsdale, qui a traditionnellement le plus grand taux de participation de tous les tournois de golf, souvent plus de 500000 spectateurs pour la semaine, sera limité à 8000 spectateurs par jour, avec des places limitées sur ce qui est habituellement le très bruyant 16e trou.

Mais même dans le meilleur des cas, le WMPO n’est pas un modèle de comportement responsable parmi les spectateurs, dont beaucoup font des apparitions titubantes, comme des cowboys fraîchement débarqués d’une journée de goguette.

L'Arizona souffre comme n'importe quel autre endroit. Seuls six États ont signalé plus de décès par Covid au cours des derniers jours, selon les Centres de Contrôle des Maladies.

C’est pourquoi le tournoi ne devrait normalement pas accueillir les fans en février 2021.

Il y a eu 43 332 nouveaux cas en Arizona au cours de cette période, et plus de 9 000 résidents sont décédés depuis le début de la pandémie. Et c’est avant que la vague prévue après les fêtes de fin d’année ne se manifeste. Inviter des gens à un événement sportif dans cet environnement qui se détériore n'est pas raisonnable.

Le 16e trou du Waste Management Phoenix Open est connu comme l'un des plus difficiles du PGA Tour, et en temps normal, des milliers de fans hurlants se pressent pour voir les joueurs sur le célèbre Par-3 du TPC Scottsdale.

Selon ce que vous appréciez et considérez en tant que spectateurs, vous aimez ou détestez la scène de ce 16e trou.

Soit vous applaudissez l'ingéniosité révolutionnaire de la mise en scène et la frénésie presque comique du « Coliseum », soit vous roulez des yeux avec dédain à la façon dont la réaction des spectateurs à des coups de golf, peut donner l'impression qu'un combat de boxe a éclaté sur un parcours de golf.

Quoi qu'il en soit, le 16e au TPC Scottsdale lors de la visite du PGA Tour chaque année, est un théâtre pas comme les autres dans le jeu de golf, et c'est pourquoi il y aura quelque chose de résolument différent lorsque les pros y joueront le premier week-end de février 2021.

L’organisation a l'intention de construire un stade plus petit et plus éloigné socialement autour de ce 16e trou, pour le tournoi du 4 au 7 février 2021.

Les organisateurs de l'événement ont également annoncé qu'un nombre limité de billets sont maintenant en vente pour cette 86e édition du tournoi.

« Vous avez des doutes ? Restez à la maison ». Ceux qui se présenteront, spectateurs et joueurs, savent à quoi s'attendre, et n’auront donc pas le droit de se plaindre…

Pour les partisans du public sur le parcours, les foules de cette année seront maigrichonnes par rapport aux années précédentes. Mais étant donné que la plupart des autres événements du Tour n'ont permis aucun public, avoir des fans, même en nombre restreint, sera un accomplissement.

Pour les contres, peu importe la fréquence à laquelle nous entendons dire que TPC Scottsdale permet la distanciation sociale sur ses 77 hectares.

Les organisateurs nous l'ont rappelé, la réalité est que les spectateurs se rassembleront toujours dans des zones plus confinées. Seuls les fans qui se sont endormis restent sur les neuf premiers trous, tandis que les leaders se battent sur les derniers trous, là où tout le public se concentre.

Mais pour l'instant, la normalité devrait se déterminer par simplement organiser un tournoi de golf, en limitant l'expérience de visionnage aux écrans et non aux spectateurs sur place.

Le WMPO devrait accepter le même sacrifice que tant d'autres événements ont dû le faire ces 10 derniers mois. Et si les organisateurs ne veulent pas faire le bon choix, alors le PGA Tour devrait exercer sa prérogative et le faire pour eux.

Pour le public, il devra continuer à assister au golf professionnel en direct à la télévision plutôt que sur les parcours.

On ne sait pas dans l'immédiat quelle sera la prochaine politique concernant les spectateurs, mais le commissaire du PGA Tour, Jay Monahan, a exprimé le désir de « réintroduire les fans en toute sécurité », début mars à l'Arnold Palmer Invitational.

Sans se demander si le golf doit rouvrir complétement et permettre à des milliers de spectateurs, avec ou sans masque, de revenir sur les tournois, regardons plutôt la réalité avec pragmatisme.

Les vaccins ne permettront pas de revenir immédiatement à ce que l’on pouvait faire à cette époque il y a un an. En fonction dont le vaccin est fabriqué et distribué, beaucoup d’entre ceux qui choisiront de se faire vacciner ne le feront pas avant avril ou mai, selon les rapports.

Nous ne savons pas non plus avec certitude si les vaccins empêcheront quelqu'un de propager le virus même après avoir été vacciné. Ces données ne sont pas encore totalement confirmées. En attendant, les scientifiques prédisent que le pire est à venir au cours des prochains mois.

Cela signifie qu'il sera toujours demandé, ou fortement suggéré, de porter des masques, de s’éloigner socialement, et d'éviter les grands rassemblements comme les tournois de golf…

Le modèle de Houston a sans aucun doute été étudié par d'autres directeurs de tournois et pourrait être reproduit sous une forme ou une autre d'ici les événements du début de 2021. Mais il est plus probable que la plupart des tournois penchent par excès de prudence, et se jouent sans fans.

Après, tous les yeux seront rivés sur le Masters à l'approche du Majeur, du 8 au 11 avril, pour voir ce que les responsables d'Augusta décident de faire pour avoir du public sur le parcours, et si oui, combien et quelles précautions et ou restrictions seront mises en place ?

Comparé à d'autres sports, le golf a mis en place des précautions élevées pour protéger ses joueurs et ses cadets, et s'assurer que les sponsors du tournoi peuvent atteindre malgré tout l'exposition souhaitée à la télévision et dans d'autres médias.

À partir du Charles Schwab Challenge à Colonial en juin 2020, aucun tournoi du PGA Tour n'a été reporté ou annulé en raison d'un nombre élevé de joueurs infectés par la Covid.

Le protocole de dépistage du Tour a été efficace, et seuls 18 joueurs du PGA Tour auraient été testés positifs depuis le redémarrage. Le LPGA Tour a rapporté 27 tests positifs parmi ses joueuses.

Le golf ne peut pas se jouer dans une bulle comme on pu le faire à Orlando les basketteurs de la NBA, et les golfeurs du Tour voyageront de plus en plus seuls, au lieu des vols charters qui étaient utilisés au début du redémarrage.

Les joueurs et les cadets doivent être félicités pour avoir eu les bons comportements à la maison et pendant leurs déplacements, afin que les tournées professionnelles puissent se dérouler sans interruption depuis juin.

Mais tout ce qu'il faut, c'est que les joueurs et les cadets qui étaient si impliqués en 2020, ne se relâchent pas, et croient qu'avoir un vaccin signifie que la vie peut revenir à ce qu'elle était avant la Covid.

Ce genre de comportement, s’il devait se produire, effacera non seulement toute la bonne volonté que le golf professionnel a démontrée depuis juin, mais pourrait mettre les tournois de 2021, et en particulier les premiers à venir, carrément en danger.

  

Crédit photo : Icon Sportswire, TPC Scottsdale

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 407
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Le contrat de Dustin Johnson illustre les failles ...
Ralph Lauren, Justin Thomas et la dictature des ré...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.