Posté par le dans Interviews

Les nouveaux influenceurs du golf en ligne espèrent contribuer à l'image positive du golf

Les internautes et fans de golf découvrent depuis quelques mois un nouveau phénomène : Les influenceurs de golf en ligne. Présents sur les réseaux sociaux, mais également très actifs sur les plateformes de vidéos comme Youtube, ces golfeurs ultra-connectés et atypiques font partager leurs moments de golf. Nous avons tenté d’en contacter une dizaine, et cinq d’entre eux ont accepté de répondre sans filtres à nos questions. Il en ressort une volonté commune : Participer à l’évolution positive de l’image du golf. Alors qui sont-ils ? Qu’attendent-ils de cette activité dans le golf ? Peut-être un avenir professionnel ? Et surtout pensent-ils que ce phénomène peut réellement changer l’image du golf ou leur image ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Depuis quelques mois, ces nouveaux influenceurs sont apparus sur la toile. Ils sont le plus souvent jeunes, masculins, golfeurs débutants ou expérimentés, et ont tous en commun de parler à la première personne de leur passion du golf.

De manière surprenante et très rapide dans un domaine où les golfeurs ne sont pourtant pas les plus connectés, et les plus avides des réseaux sociaux, certains ont déjà acquis un grand nombre de suiveurs sur Instagram, Youtube ou Facebook, et ils ont même créé un événement qui les fédère une fois par an : La Youtuber Cup.

Oui, nous parlons principalement de Youtubers…et parmi eux, nous avons interrogé TwoBrothers golf, créé par Tom et Luc, qui comptabilise 5 870 abonnés sur Youtube, French Lefty Golf, créé par Thomas, qui compte 5 006 abonnés, Florent de War of Golf qui comptabilise 10 900 abonnés.

La chaîne War of Golf a d’ailleurs été créé par deux amis, Florent et Christophe.

Nous avons ensuite interrogé Joël de la chaîne Nexttee, plus récent, et qui compte seulement 200 abonnés.

La chaîne Nexttee se compose là-encore de trois amis, Joël (Joel nexttee), Pascal (Pascalou le niortou) et enfin Aurélien (Aurel nexttee).

Dernier interrogé de cette série, la chaîne Youtube de Nicolas P, le golf en amateur, qui compte 5 880 abonnés, tous ces chiffres en date de mi-septembre 2021.

Donc le plus souvent, ce n’est pas tout à fait une aventure en solo, mais en fin de compte, une association d’amis où chacun se répartit un rôle, devant ou derrière la caméra, puisqu’il s’agit le plus souvent, et même exclusivement de films, plus ou moins bien réalisés par des amateurs, et non pas des vidéastes professionnels.

A ce stade, les chiffres de suiveurs nous paraissent déjà importants, même si rapportés à la communauté des golfeurs et des golfeuses (plus de 400 000 en France), leur notoriété est relative.

S'agissant de chiffres de visibilité sur Internet, nous nous devons, comme toujours de rester prudent, n'ayant pas nous, les moyens de les vérifier.

Ces chaînes ont été créées de manière assez simultanée, ce qui montre que le phénomène reste encore relativement récent.

Two Brothers

French Lefty

War of golf

Nexttee

Nicolas P

1 an et demi

1 an et demi

1 an

6 mois

2 ans

5 870 abonnés

5 006 abonnés

10 900 abonnés

200 abonnés

5 880 abonnés

Ces passionnés, qui ont entre 23 et 52 ans, partagent donc tous le même objectif : Décrire leur passion du golf au plus grand nombre. Bien que cette activité leur prenne beaucoup de temps, il s’agit pour tous, et selon leurs déclarations, seulement d’une activité « extra-professionnelle ».

Malgré les heures passées par jours, et par semaines, pour le tournage et le montage de leurs propres vidéos, vivre de cette activité ne semble pas être à priori une priorité à court terme, pour ces mordus de golf et d’images. 

French Lefty Golf par exemple explique : « Sincèrement, mon objectif n’est pas d’en vivre. Je suis bien dans mon activité professionnelle. Je fais ça pour le plaisir et je ne veux pas avoir d’obligations à ce niveau. Je fais ça quand je veux, et avec qui je veux. Je pense que c’est ce qui transpire dans mes vidéos, c’est ce qui plaît. »

Les TwoBrothers Golf quant à eux déclarent : « En vivre sera plus une conséquence du bon travail que l’on aura fait qu’un but en soi. Le premier objectif est de continuer à faire des vidéos où on s’éclate, faire découvrir des golfs prestigieux et moins, car le golf c’est pas uniquement le haut de gamme. Notre but est de continuer à rencontrer des golfeurs, progresser, voyager… »

Joël Nexttee nous explique un peu plus en détail le processus : « Pour gagner de l’argent sur Youtube, il faut avoir un minimum de 1000 abonnés, et faire un nombre d'heures de vues précis, qui est de 4 000 heures de vues par vidéo. »

Concernant le volume horaire de travail de ces influenceurs, les TwoBrothers golf nous parle d’un plein temps, soit 35 heures par semaine de travail pour le global (gestion des réseaux sociaux et des vidéos inclus).

Ils ajoutent : « Il faut vraiment être motivé pour tenir le coup au départ sans communauté, car passer neuf heures sur une vidéo pour parfois 300 vues, ça peut être décourageant. »

French Lefty golf y consacre quant à lui au moins trois heures par jour.

Pour sa part, Nicolas y passe aussi entre 10 et 15 heures par semaine.

Aux vues des heures annoncées par ces bénévoles de l’image de golf, cela semble être un « loisir » vraiment très chronophage, comparable parfois à un travail à temps plein, sans revenus, et donc on peut s’interroger sur la pérennité dans le temps, d’un tel dévouement admirable.

Nous nous sommes alors demandé quels étaient les métiers de ces influenceurs, afin de comprendre comment ils arrivaient à se dégager du temps pour leur activité sur le web.

Chez les TwoBrothers, Luc est vidéaste à son compte dans l’Est de la France, et Tom est chef de projet en informatique au Luxembourg.

Thomas de chez French Lefy Golf est quant à lui responsable marketing et communication pour un site Internet dans le domaine de l’habitat.

Pour War of Golf, Florent Alles est pro de golf sur Bordeaux, et Christophe son camarade, est également un pro de golf en Alsace.

Joel de Nexttee est dans la comptabilité, plus précisément enseignant en gestion, droit et économie.

Ses deux compagnons sont dans des secteurs bien différents : Aurélien est responsable dans l’informatique, et Pascal cadre en restauration.

Pour finir, Nicolas travaille dans la fonction publique territoriale sur Lyon.

Des métiers qui permettent donc à certains de se dégager du temps, tandis que pour d’autres peut-être un peu moins.

Comment ces passionnés de golf ont-ils débuté les vidéos, alors que le phénomène n’était pas répandu il y a encore quelques mois ?

Pour War of golf, la chaîne Youtube a été pensée dans le but de gagner en visibilité pour leur activité d’enseignants de golf.

Florent nous explique : « C’est devenu un peu compliqué en libéral de trouver des élèves, puis avec Internet, cela nous donne une visibilité au delà de la région, cela ouvre énormément le champs des possibles. »

Pour Nicolas, profil amateur, les vidéos ont débuté seulement cinq mois après son apprentissage du golf.

Il se remémore : « A l’époque, je regardais des vidéos sur Youtube et ne trouvait que des très bons joueurs. J’ai trouvé que c’était dommage qu’il n’y ait pas de golfeurs qui montrent et partagent leur progression en ligne. »

Il ajoute : « Mes vidéos ont bien plu rapidement. Je pense que le côté débutant a séduit. Les gens pouvaient facilement s’identifier à moi. »

Pour Joël de Nexttee, l’inspiration est venue grâce à toutes les vidéos de golf qu’il regardait sur Youtube.

Il cite French Lefty golf, mais aussi les Two Brothers, Rina Rajao de RinaGolf, lui aussi enseignant en région parisienne, et qui lui aussi a fédéré une communauté en ligne de « padawans » selon sa propre expression… Il a ensuite eu envie de faire la même chose, et de se faire plaisir en démontrant sa passion du golf.

Concernant les TwoBrothers Golf, lors de la création de leur chaîne, Luc faisait du golf depuis un an et demi, et Tom depuis 2015.

L’idée de créer une chaîne Youtube est partie de la volonté d’allier leur passion commune pour le golf, et le métier de Luc, vidéaste.

Thomas de French Lefty golf a débuté ses vidéos suite à une demande de « vlog » (contraction entre blog et vidéo, c’est une vidéo dans laquelle une personne se filme dans son quotidien notamment) qu’on lui a formulé sur un forum, afin de faire découvrir un golf aux membres de ce forum.

Comme cette vidéo a beaucoup plu selon ses termes, Thomas s’est senti vivement encouragé à faire d’autres vidéos.

Ces golfeurs pensent-ils que leur activité peut avoir un réel impact sur l’image du golf en France ?

A l’unanimité, nos cinq interviewés ont la volonté, et l’espoir de contribuer à l’évolution positive de l’image du golf.

Thomas de French Lefty Golf déclare à ce propos : « Nous n’avons pas la prétention de dire que l’on change l’image du golf, mais j’espère que nous y contribuons en tout cas, et les retours que nous avons, vont dans ce sens-là. »

Il poursuit : « Lorsqu’on me dit qu’on a repris le golf grâce à mes vidéos, ou que mon approche plus décontractée du sport donne envie à certains de le découvrir, je me dis que le job est réussi. Mon but est de montrer que le golf, ce n’est pas juste se prendre la tête, mais aussi prendre du plaisir et s’éclater. Je veux montrer que le golf n’est pas « un sport de vieux » ».

Nicolas souhaite aussi à travers sa chaîne montrer un côté plus décomplexé et accessible du golf. Il développe : « Il y a un côté très fun dans le golf qui n’est pas connu du grand public en France, contrairement à d’autres pays. »

Pour les TwoBrothers Golf, le but de leur chaîne est de moderniser l’image du golf, essentiellement composée de clichés, selon eux.

Ils expliquent : « Nous aimerions amener cet aspect digitalisation au sport, sans pour autant le dénaturer. En effet, le golf a une certaine étiquette, et histoire, et il ne faut pas tout changer. On ne prend pas du tout les règles du golf à la légère, et il est important de garder les valeurs historiques comme le respect, le silence, etc. »

Précisons que tout deux semblent admirer Bryson DeChambeau, et la puissance au drive, et n’ont pas hésité à poster en complément des vidéos sur la préparation athlétique qu’ils s’imposent pour justement gagner en puissance, et taper le plus loin possible.

Ils se distinguent des autres youtubers justement sur cet aspect plus athlétique de leur pratique, et c’est sans doute ce qui leur a valu de se faire remarquer par une marque…

Leur objectif est également de démocratiser le golf, partant du constat que « si on ne prend pas un non-golfeur par la main pour l’emmener sur un golf, il ne viendra pas de lui-même toquer à un club-house. » de leur propre aveu.

Financièrement, les cinq youtubers affirment fonctionner en auto-financement, soit acheter leur propre matériel, et réaliser leurs vidéos avec leurs propres moyens.

Les TwoBrothers Golf ont cependant « signé » depuis quelques mois, avec la marque Puma et Cobra, pour tout ce qui est textiles, équipements et clubs, et encore plus récemment avec Taylormade pour les balles.

Ils déclarent : « Nous avons accepté ces contrats, car c’étaient déjà des marques que nous aimions et portions avant. C’était important de travailler avec des marques qui nous ressemblaient. »

Les frères golfeurs ajoutent ensuite : « Nous réfléchissons à peut-être chercher des sponsors pour financer des gros projets à venir. Cela nous permettrait de nous dégager un premier salaire, pour avoir plus de libertés, puis un deuxième, et à terme réussir à vivre uniquement de cette activité. »

Nous croyons comprendre que pour l’instant, les deux frères n’ont pas de rémunération directe de la part de Puma, Cobra ou TaylorMade, et que la contrepartie de leurs efforts n’est que du don de matériel.

Au vue de la visibilité déjà acquise par les deux passionnés, du temps de travail pour obtenir cette exposition (35 heures par semaine) on peut se demander si ces marques ne réalisent pas là une très bonne opération comptable ?

Cobra, Puma et TaylorMade savent pertinemment quel pourrait être le coût de ce type de support si elles devaient le financer justement au coût réel.

C’est peut-être la limite d’une pratique en amateur, mais pas pour les marques qui ne sont jamais ennemies de leurs propres intérêts.

Joël de la chaîne Nexttee, explique quant à lui que malgré seulement 200 abonnés, leur énergie plaît aux marques, ce qui leur aurait permis déjà de signer quelques contrats.

La chaîne Nexttee s’est donc associée depuis début août à Normandie tourisme, afin de faire découvrir les golf de Normandie dans leurs vidéos.

Ils ont également Decathlon ou encore le magasin Golf Passion comme partenaires sur la chaîne, pour le matériel, et faire gagner des lots à leurs abonnés.

Nicolas P explique n’avoir aucun partenariat, car il souhaite conserver une certaine liberté de parole sur ce qu’il veut dire, et quel produit il veut tester.

Il affirme également ne pas avoir cherché de sponsor, car son niveau de golf, étant débutant, ne lui permettait pas, toujours selon lui, d’être assez « rentable » pour les marques.

Il semble que pratiquant passionné et très assidu, il ait déjà obtenu un index très bas, et en moins de deux ans.

Florent de War of golf déclare quant à lui que la chaîne n’a aucun partenariat, et avoir tout créé de A à Z, afin de conserver cette liberté de contenus.

On peut donc, à ce stade, faire un distinguo entre d’une part une démarche pas encore tout à fait assumée, mais en recherche de professionnalisation, et une autre, plus amateur, et peut-être plus authentique.

Ce que recherchent peut-être les amateurs de ce type de contenus, ce qui a été notre question suivante : Qui sont les suiveurs ?

Pour ces cinq chaînes, selon les statistiques Youtube qui nous ont été fournies, notamment par French Lefty Golf, les abonnés ont entre 25 et 45 ans pour la plupart, et même à 95% des hommes pour la chaîne de Nicolas.

Cette catégorie de golfeurs est justement celle qui est la moins représentée dans les golfs en France, étant donné que la pyramide des âges commence réellement à augmenter à partir de 55 ans. 

On peut aussi considérer qu’ils font tous un pari sur l’avenir puisque leur public sera bien peut-être le public golfique de demain…

Ces golfeurs atypiques et passionnés, qui ne ressemblent donc pas au « golfeur classique » en France, tentent de « créer de nouveaux golfeurs » et d’attirer des profils différents sur les terrains de golf.

Il est certainement encore trop tôt pour voir un effet de ce phénomène sur les statistiques des licenciés de golf ou justement sur la pyramide des âges.

On peut s’interroger sur la longévité d’un tel investissement bénévole dans le temps, bien que la Fédération commence justement à les « reconnaître » et les inviter dans des événements (National Golf Week, Legends Tour à Saint-Cloud…)

Les portes semblent donc s’ouvrir devant eux.

Pourront-ils garder leur fraîcheur, leur authenticité et leur indépendance ? C’est toute la question quand une activité aussi chronophage, mais aussi coûteuse, sera en balance avec leurs objectifs de vie personnelle et futurs, familles, enfants, etc.

Pour ceux qui ont déjà mis un doigt dans l’univers des marques, pourront-ils être justement rétribués de leurs efforts ?

A suivre...

Crédit image : Youtubers

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 475
  • 2 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Quels sont les drivers de golf les plus vendus en ...
Notre Top-5 des parcours de golf à découvrir en pr...

Auteur

 

Commentaires   

ccs.ric@gmail.com
0 #2 eux et bien d'autres ...ccs.ric@gmail.com 04-10-2021 14:09
Les Golfiteurs, Je vous emmène golfer, Paige Spiranac , Golfholics, Shee Golfs, Golf Sidekick ... et bien d'autres ...
grenimi69@gmail.com
+1 #1 bravo et continuez !grenimi69@gmail.com 20-09-2021 10:37
Bon résumé sur l'existence des youtubers golf; j'avais la crainte qu'une rédaction comme la vôtre administrée très certainement par des professionnels classiques du golf ne les critiquent ouvertement, car ils prennent une empreinte neuve, rajeunie et moderne du golf. Pour ma part, malgré mes 60 printemps, je les regarde dès qu'un vlog sort ... Le golf se modernise, se décrasse il y en avait besoin, bravo à tous ces youtubers !

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.