Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Articles liés au mot clé « Ryder Cup »
Cette mot clé contient 1 blogs privés qui ne sont pas mentionnés ici.

François Illouz lance le débat développement du golf post-Ryder Cup

En octobre 2016, François Illouz publiait un billet sur les réseaux sociaux, pour en quelque sorte alerter le golf français, sur la performance des joueurs du haut niveau, l’impact supposé de la Ryder Cup, et plus généralement sur le faible développement du golf en France. Janvier 2019, son nouveau billet intitulé « Bonne année au golf Français » reprend un certain nombre de constats qu’il formulait trois ans plus tôt, désormais à l’épreuve des faits. S’il épargne habilement Pascal Grizot, son plaidoyer implique directement l’actuel Président de la Fédération Française de Golf, et les membres de l’institution. Quelques jours après Bernard Pascassio, et sa lettre à l’encontre de l’European Tour, en plein contexte Gilets Jaunes, la France du Golf post-Ryder Cup se réveille avec la gueule de bois, et déboussolée. Il y a pourtant toujours de l’espoir.

Ryder Cup 2022 en Italie : Un gouffre financier ?

L’attribution de la Ryder Cup 2022 faite à l’Italie aurait dû relancer le golf italien. Mais pour l’instant, ce grand rendez-vous semble être surtout un fardeau pour la Fédération, ainsi que pour les golfeurs italiens. Ces derniers semblent être voués à payer davantage pour assumer les pertes actuelles et futures. Les coûts ont déjà explosé et les comptes sont dans le rouge. Le comité Ryder Cup européen rêve pourtant d’une inauguration au Colysée de Rome, mais prépare secrètement son plan B. L’Italie a-t-elle vu trop grand ? La Ryder Cup est-elle vraiment bankable ? 

Alexander Levy : Une saison 2018 satisfaisante avec des déceptions

Fin de saison, l’occasion de dresser un bilan de l’année 2018 pour le golfeur français Alexander Levy. Il porte le statut de numéro un français. Vainqueur d’un tournoi, la seule victoire française sur l’European Tour, il sait pourtant que sa saison 2018 n’a pas complètement répondu à ses propres attentes. Un peu trop loin pour prétendre à une place dans l’équipe de Thomas Bjorn, il semble avoir bien passé ce moment, et se tourner activement vers 2019, avec toujours un seul mot à la bouche : Travail.

Le Golf Européen a-t-il encore besoin de l’European Tour ?

Dans une lettre ouverte Keith Pelley, patron de l’European Tour, et publiée sur le journal l’EQUIPE, Bernard Pascassio, figure emblématique du golf français, membre PGA European Tour depuis 40 ans s’interroge sur le sort de l’Open de France. Si Bernard Pascassio choisit le principe d’une lettre ouverte, c’est bien pour être lu par une majorité de personnes, et en l’occurrence, le public français, et pas forcément parce qu’il a la certitude d’être lu par la principal intéressé. Sans doute n’escompte-t-il pas de réponse de la part d’un organisme qui ne semble plus, et depuis longtemps, en connexion avec les golfeurs, et les golfeuses. Et si le golf européen se passait de l’European Tour, alors que se profile un Hard Brexit, pas sans conséquences pour cette organisation essentiellement britannique ?

Brexit sale: Les conséquences pour le golf en Europe

L’hypothèse d’un « NO DEAL » ou « BREXIT Sale » prend de plus en plus de crédit à mesure que les négociations entre l’Union Européenne, et le gouvernement de Theresa May patinent.  Le 29 mars 2019, deux ans après le déclenchement de l’article 50, le Royaume-Uni sera face à la réalité de son choix exprimé le 23 juin 2016 par 51,9% de sa population. Si actuellement, la confusion règne, explorons les conséquences du pire des scénarios, mais de plus en plus probable sur le golf européen, en particulier pour les continentaux en matière d’achats/ventes de clubs de golf, de tourisme golfique, de gouvernance du jeu, et de compétitions au premier rang desquels, la Ryder Cup et l’European Tour.

Quel impact peut avoir la détérioration des relations entre les Etats-Unis et l’Europe sur la Ryder Cup à Paris ?

Dans notre histoire récente, jamais les tensions politiques et économiques n’ont été aussi vives entre Washington, Paris mais aussi Berlin, Londres, et Madrid. Depuis l’élection de Donald Trump, il ne se passe pas une semaine sans que ce dernier ne remette en cause la notion de partenariat construit depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, on peut même se demander ce qui nous reste de commun. A quelques semaines de la Ryder Cup, pour la première fois de son histoire à Paris, l’événement ne risque-t-il pas de voir son message brouillé par le contexte politique ?

Le Ryder Cup Tour fait son Tour de France

Pendant deux jours à Lyon, place des Terreaux (1 et 2 juin), la Ryder Cup poursuit son tour de France des centres-villes, et ce, dans l’objectif d’aller à la rencontre des français, et faire parler du plus grand événement de golf. La Ryder Cup aura lieu en septembre prochain au Golf de Saint-Quentin-En-Yvelines près de Paris. A quatre mois de l’événement, il faut faire monter la mayonnaise. Si l’initiative est intéressante, elle manque encore de relais médiatique. C’est pourtant la bonne formule.

BMW PGA Championship : C’était la semaine de Francesco Molinari

En interview après sa victoire, le turinois de 35 ans a reconnu qu’il avait eu un brin de chance sur l’ultime trou du tournoi. Ceci étant, sa prestation tout au long du week-end à Wentworth a tout simplement été impériale. Ses coups de fers chirurgicaux sont venus à bout d’un Rory McIlroy qui pensait avoir fait le plus difficile, après deux premiers tours exceptionnels. Finalement, un remake du lièvre et de la tortue… L’italien bondit à la vingtième place du classement mondial, et assure quasiment sa place dans l’équipe européenne de Ryder Cup, en septembre prochain à Paris. Peut-il être justement un leader de l’équipe ?

Tiger Woods, Phil Mickelson, Players Championship. Crédit photo : David Rosenblum/Icon Sportswire

On avait un peu oublié la rivalité entre Tiger Woods et Phil Mickelson, jusqu’à ce jeudi 10 mai 2018, où nous les avons vu prendre ensemble le départ du Player’s Championship en compagnie de Rickie Fowler. C'était intéressant de regarder le comportement de ces deux  hommes qui allaient jouer pendant deux jours dans la même partie, pour seulement la 36 ème fois au cours leurs longues carrières. Déjà alignés ensemble pendant une partie d'entraînement à Augusta plus tôt cette année, l'ancienne rivalité semble s'être transformée en amitié sincère...

Levy peut-il faire douter le capitaine européen de Ryder Cup ?

Vainqueur du Trophée Hassan II disputé au Maroc sur le parcours du Royal Golf Dar Es Salam, Alexander Levy a parfaitement su tirer parti de l’adversité pour remporter son cinquième tournoi sur le circuit européen. Il se replace ainsi comme un choix possible du capitaine Thomas Bjorn, dans la perspective de la prochaine Ryder Cup à Paris. Surtout, son nouveau classement dans le top-50 mondial lui réouvre les portes de tous les plus grands tournois. A lui de démontrer qu’il peut monter encore plus haut !

Gagner à la maison ! Le parallèle entre le Golf Français et le Golf Espagnol

Il voulait absolument gagner. Le public voulait qu’il gagne. Jon Rahm Rodriguez a ressenti lors du dernier tour de l’Open d’Espagne 2018  toute l’attente, et même l’intensité du public espagnol. Au lieu de le tétaniser, cela l’a visiblement galvanisé. En ce début de saison, le golf espagnol professionnel semble rayonnant sous l’impulsion de plusieurs joueurs dans le top-100 mondial. La France a connu pareille expérience en 2004, 2005 et 2011 avec les victoires de Jean-François Remesy et Thomas Levet sur l’Open de France. Alors que pour Jon Rahm, cela semble marquer un début de cycle, dans le cas des deux français, c’était plutôt un aboutissement. Quels enseignements peut-on en tirer ?

Bubba Watson : Un champion du monde de match-play à multiples facettes

En l’espace de seulement quelques semaines, Bubba Watson a remporté deux importantes victoires sur le PGA Tour : Le Genesis Open, et le championnat du monde de match-play disputé à Austin au Texas. Pas forcément favori de ce WGC, Watson a parfaitement su s’extirper du piège des matchs de groupes, puis tomber le favori, Justin Thomas, et la surprise Kevin Kisner, en finale. A quelques jours du Masters d’Augusta, sa cote est remontée en flèche parmi les favoris. Une chose est certaine… il ne laisse pas indifférent.

Rory McIlroy. Photo Mark Newcombe - visionsingolf.com

Rory McIlroy, 28 ans, l’ancien numéro un mondial et déjà vainqueur de quatre majeurs, le nord-irlandais est incontestablement une des grandes stars du golf mondial. 2017 a marqué un tournant dans sa vie professionnelle et personnelle. Désormais marié avec Erica Stoll, séparé de son caddie de toujours, JP Fitzgerald, signataire d’un nouveau contrat avec TaylorMade pour 24 millions de dollars, sortant d’une saison décevante en majeurs comme sur le circuit américain ou européen, Rors a parfois donné le sentiment de jouer avec la presse au sujet de ses intentions, et de ses objectifs pour le futur.

aso-ffgolf.jpg

La FFG a volontairement réservé la primauté de l’information au Figaro. L’Open de France de golf vient de se doter d’un nouveau partenaire de poids pour reprendre le flambeau d’Alstom, et à priori, pour aller même encore plus loin. Le projet semble ambitieux. Il s’agit de porter le plus vieux tournoi organisé en Europe Continentale au niveau des championnats du monde. Quels sont les enjeux liés à l’arrivée du groupe chinois HNA ? Est-ce une bonne nouvelle pour le golf en France ? Est-ce que cela va tirer le haut niveau ?

Les nouveaux visages de L’European Tour prêts pour la Ryder Cup 2016

Ils s’appellent Danny Willett, Andy Sullivan, Matthew Fitzpatrick, Thomas Pieters, Chris Wood…Retenez bien leurs noms car ils sont pour l’instant qualifiés pour faire partie de la prochaine équipe européenne de Ryder Cup à Hazeltine en septembre 2016. Willett vient de remporter l’Omega Dubai Desert Classic, et semble être le nouveau leader naturel du golf européen.