Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Articles liés au mot clé « Riviera Country Club »

Crédit photo : Icon Sportswire

Quand J.B. Holmes a remporté le Genesis Open, le week-end dernier, ce qui était formidable pour lui, était plutôt insupportable pour tous ceux qui l'ont regardé jouer, et surtout pour les autres joueurs dans sa partie, Adam Scott et Justin Thomas. Le jeu lent sur le PGA Tour est encore malheureusement mis en lumière, et il semble qu'il n'y ait pas pour l'instant d'éclaircie à l'horizon sur ce sujet. Alors que le golf change ses règles pour attirer plus de nouveaux joueurs, l'exemple d'un jeu rapide ne semble toujours pas venir des pros...

Le Genesis Open à Pacific Palissades: Un tournoi du PGA Tour ou s’écrit souvent la légende du golf

Ce week-end se tenait sur le parcours du Riviera Country Club, le Genesis Open, un tournoi du PGA Tour, non loin de Los Angeles, dans la banlieue chic de Pacific Palissades. Deux ans plus tôt, j’avais eu l’opportunité de couvrir ce tournoi sur place. Déjà à l’époque, la pluie s’était invitée pour troubler cette fête du golf, alors que pourtant au bord de l’Océan Pacifique, on s’attendrait plutôt à une expérience Sea, Sun and Beach. Si vous n’avez jamais assisté à un tournoi du PGA Tour, je vous conseille de vivre l’expérience Genesis Open…

Bubba Watson : Un golfeur tout en émotion qui renoue avec la victoire au Genesis Open - Crédit photo : Mark Newcombe

Après chaque grande victoire, Bubba Watson a tendance à laisser échapper quelques larmes. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas le gaucher de Bagdad (Floride), il reste une figure du PGA Tour, et surtout un golfeur qui ne dissimule pas ses émotions. Sur le parcours du Riviera Country Club, Bubba a obtenu sa dixième victoire en carrière sur le circuit. Un objectif qu’il s’était fixé quatre ans plus tôt, et qu’il a bien cru ne jamais pouvoir atteindre. Plus que les observateurs, il est probablement le plus surpris par son propre palmarès, lui qui n’a jamais pris de cours de golf, et a toujours fait les choses à sa manière… la méthode Bubba qui est tout sauf orthodoxe.

Dustin Johnson remporte le Genesis Open 2017 avec l’art et la manière

Depuis Pacific Palisades – Nous avons un nouveau numéro un mondial ! En remportant ou plutôt en dominant entièrement le Genesis Open 2017, Dustin Johnson s’empare du fauteuil du meilleur golfeur de la planète, et sans doute pour un certain temps.  Si Tiger Woods, organisateur du tournoi n’a pas pu être là, DJ s’est chargé de rappeler ses plus belles heures de gloires. Johnson n’a pas simplement gagné un tournoi de plus, le dixième de sa carrière, il a démontré un niveau de jeu au-dessus de l’entendement, en particulier sur un tournoi très relevé.

Exploit de Thomas Pieters, deuxième au Genesis Open 2017

Depuis Pacific Palisades - Quelle dernière carte de Thomas Pieters, dimanche au Riviera Country Club pour le compte du Genesis Open 2017, un des plus gros tournois du début de saison sur le PGA Tour ! Le longiligne et athlétique belge a donné une belle leçon de golf à l’européenne à nos amis américains et sur leurs terres, confirmant ses belles dispositions déjà vues à Hazeltine en septembre dernier pour la Ryder Cup. Il termine deuxième à -12 derrière l’intouchable Dustin Johnson. Nous avons pu l’approcher en press room à l’issue de son tour en 63. Il a fallu jouer des coudes avec la presse américaine pour arriver à lui poser une question, signe de son nouveau statut…

Genesis Open: Le gratin du PGA Tour se donne rendez-vous au Riviera Country Club

Los Angeles a Hollywood Boulevard ! Le PGA Tour a un rendez-vous annuel des stars du golf au Riviera Country Club. En 1992, un jeune golfeur du nom de Tiger Woods faisait ses débuts sur le circuit à l’occasion de ce tournoi. Son drive surpuissant sur le tee de départ du numéro un, un par-5 de 500 yards qui surplombe le fairway de près de 22 mètres, est resté dans les annales. Sans un énième coup du sort, il aurait dû ajouter son étoile à celles présentes ce week-end.

Dustin Johnson: « Il a tout du numéro un mondial de golf en puissance ! »

Exceptionnellement présent à Pacific Palisades (Californie) pour le Genesis Open 2017, j’ai pu suivre le déroulement du second tour de l’américain Dustin Johnson, leader du tournoi à -10 après deux cartes consécutives en 66. Chouchou du public, celui qui fut longtemps considéré comme l’enfant terrible du golf américain veut réellement démontrer qu’il peut être le boss du circuit mondial.