Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Articles liés au mot clé « Phil Mickelson »
Cette mot clé contient 1 blogs privés qui ne sont pas mentionnés ici.

Comment Mickelson repousse les limites de l’âge pour gagner sur le PGA Tour?

Pendant un peu plus de quatre jours, Phil Mickelson, 48 ans, a démontré une précision chirurgicale dans l’attaque des greens du parcours de Pebble Beach, pour remporter son cinquième titre sur ce parcours si important dans sa carrière, terrain où son grand-père a été caddie, un siècle plus tôt. En cette année d’US Open, justement à disputer sur le parcours de Pebble Beach, du 10 au 16 juin prochain, le seul majeur qui manque encore au palmarès de Lefty, ce dernier retrouve une seconde jeunesse. L’américain annonce la couleur : De nouveau, dans le top-20 mondial, il compte bien continuer à peser sur les débats. Mais comment fait-il ?

Le putting de Mickelson planté dans le Desert Classic 2019

Un jour sans qui arrive au plus mauvais moment ! Phil Mickelson a perdu le Desert Classic 2019 disputé sur le parcours de La Quinta, pour un coup, et alors qu’il avait cumulé le deuxième score le plus bas de sa carrière après 54 trous. Et dire qu’il a rendu une dernière carte de 69, trois coups sous le par, et enragé parce qu’il n’avait tout simplement pas rentré assez de putts, pour reprendre le jeune Adam Long, primo vainqueur sur le PGA Tour, et jamais vu à pareille fête auparavant.

Tiger Woods – Phil Mickelson : Un match à 9 millions de dollars pour parler de golf ?

Il s’agit incontestablement des deux plus grandes stars du golf mondial depuis plus de 20 ans. A eux deux, ils cumulent 19 victoires en majeurs, 123 victoires sur des tournois du PGA Tour, 16 victoires dites Internationales (autres que PGA Tour), 20 participations à la Ryder Cup. Réunis dans un match de gala pour la bagatelle de 9 millions de dollars au vainqueur, dans un format de retransmission « pay per view » qui rappelle les grands championnats du monde de boxe, l’événement a alimenté en amont de nombreux débats sur la toile, et notamment pour savoir si un tel match pouvait être vraiment bénéfique à l’image du golf…

The Open 2018 : L'importance de la tactique sur le parcours de Carnoustie

Théâtre depuis jeudi du 147eme British Open, le parcours de Carnoustie en Ecosse pouvait permettre plusieurs approches tactiques pour tenter de « casser » le PAR et réaliser le meilleur score possible. A la différence de beaucoup de parcours pouvant accueillir des majeurs, Carnoustie n’a pas été nécessairement allongé au fil des ans. Son finish est toujours considéré comme l’un des plus délicats des parcours inscrits dans la rotation pour accueillir The Open, le troisième majeur de golf au calendrier. Avant le dernier tour, on pouvait déjà avoir une réponse claire et nette au débat sur la meilleure stratégie à adopter…

Tiger Woods, Phil Mickelson, Players Championship. Crédit photo : David Rosenblum/Icon Sportswire

On avait un peu oublié la rivalité entre Tiger Woods et Phil Mickelson, jusqu’à ce jeudi 10 mai 2018, où nous les avons vu prendre ensemble le départ du Player’s Championship en compagnie de Rickie Fowler. C'était intéressant de regarder le comportement de ces deux  hommes qui allaient jouer pendant deux jours dans la même partie, pour seulement la 36 ème fois au cours leurs longues carrières. Déjà alignés ensemble pendant une partie d'entraînement à Augusta plus tôt cette année, l'ancienne rivalité semble s'être transformée en amitié sincère...

Test du putting tutor : Découvrez comment vous puttez vraiment

Enfin quelques lueurs de soleil en France pour réaliser un sujet en extérieur, et sur un green pour tester le putting tutor, un accessoire d’entraînement mis au point par Phil Mickelson et Dave Pelz. Le champion américain ne cesse de vanter cet outil, pour expliquer la qualité de son geste, et en particulier la parfaite gestion de la face à l’impact. Au cours d’un essai sur le Golf de Mionnay, j’ai eu l’opportunité de mener une expérience avec un golfeur amateur, qui a appris énormément sur sa façon de putter, et en seulement quelques minutes, grâce à cet outil.

Phil Mickelson remporte le WGC-Mexico Championship 2018 - Crédit photo : Getty Images

« Ce ne sera pas ma dernière victoire ». A 47 ans, on retrouve un Phil Mickelson, soulagé, apaisé, transfiguré même après une série inédite de 0 victoires en 101 départs sur le tour, une statistique inhabituelle pour un tel champion. Vainqueur dimanche du Championnat du Monde de Mexico, son 43eme titre, le gaucher de San Diego a mis fin à une disette entamée après The Open 2013 à Muirfield. Une disette qui était partie pour durer près de 5 ans, mais finalement, la star des années 90, 2000 et 2010 a trouvé comment vaincre des joueurs deux fois moins âgés, et pourtant redoutables, à l’image de Justin Thomas. Quel est le secret de sa longévité ?

Pebble-Beach : Le Masters d’Augusta 2018 en point de mire pour les gauchers

Pour les connaisseurs du PGA Tour, le parcours de Pebble-Beach, théâtre ce week-end du ATT Pro-Am, tournoi très particulier dans le calendrier de la saison de golf, se dispute sur un parcours qui partage un point commun souvent décisif avec le parcours du Masters, Augusta… C’est un parcours plus favorable aux gauchers. Justement, cette semaine, deux gauchers ont terminé aux deux premières places. Ted Potter Jr s’est imposé devant Phil Mickelson, actuellement en très grande forme. A une semaine de la fin du « West Coast Swing » dont le final aura lieu à Pacific Palissades pour le Genesis Open. Revue de formes des principaux favoris à deux mois du Masters.

Phil Mickelson : Le réveil du Phénix ?

Ce week-end se tenait à Phoenix, le Waste Management Open, le tournoi de golf du PGA Tour qui attire la foule la plus passionnée de la saison. Dans une ambiance qui est chaque fois incroyable, notamment avec le stade du trou numéro 16, assurément le plus excitant de la saison, la performance sportive pourrait presque passer au second plan. Pourtant, ce tournoi de début de saison a vu le retour en forme de Phil Mickelson, 47 ans, qui n’a plus gagné depuis 2013. Alors que la saison 2018 s’annonce excitante, est-ce que Lefty peut encore jouer un grand rôle sur le tour ?

Cette première journée aura aussi été marquée par l’abandon du favori, Dustin Johnson, la nouvelle défaillance de Jordan Spieth, et peut-être l’émergence d’un nouveau possible vainqueur : Phil Mickelson.

La cérémonie d’ouverture du Masters d’Augusta 2017 aura été marquée par le vibrant hommage rendu au King, Arnold Palmer. Sa chaise vide en disait long sur la place occupée par la légende dans le cœur des américains. Cette première journée aura aussi été marquée par l’abandon du favori, Dustin Johnson, la nouvelle défaillance de Jordan Spieth, et peut-être l’émergence d’un nouveau possible vainqueur : Phil Mickelson.

Genesis Open: Le gratin du PGA Tour se donne rendez-vous au Riviera Country Club

Los Angeles a Hollywood Boulevard ! Le PGA Tour a un rendez-vous annuel des stars du golf au Riviera Country Club. En 1992, un jeune golfeur du nom de Tiger Woods faisait ses débuts sur le circuit à l’occasion de ce tournoi. Son drive surpuissant sur le tee de départ du numéro un, un par-5 de 500 yards qui surplombe le fairway de près de 22 mètres, est resté dans les annales. Sans un énième coup du sort, il aurait dû ajouter son étoile à celles présentes ce week-end.

Qui sera le meilleur golfeur de l'année en 2017 ?

2016 a consacré Dustin Johnson « Joueur de l’année ». Vainqueur de l’US Open, le numéro trois mondial de l’ordre du mérite n’a pas seulement remporté son premier majeur en carrière, il en a aussi profité pour faire partie de l’équipe de Ryder Cup victorieuse, empoché un championnat du monde, et un tournoi des play-off de la Fedex Cup. Sur 23 tournois disputés, il ne lui a fallu être ultra performant que pendant 8 semaines pour marquer les esprits sur toute une année. Le futur meilleur joueur de l’année n’aura pas forcément besoin d’être plus longtemps sous les feux de la rampe pour être le prochain « joueur de l’année »... Jason, Rory, Jordan, Dustin, Tiger, Phil, Henrik, Hideki ou Victor, qui pourrait bien être le boss en 2017 ?

Mickelson-US-Open.jpg

Et si la surprise en 2017 sur le PGA Tour venait d’un vétéran de 46 ans, Phil Mickelson ? En s’engageant au Farmers Insurance Open, à Torrey Pines en janvier prochain, Phil Mickelson à bientôt 47 ans, compte bien marquer l’année 2017 par son retour au tout premier plan, et pourquoi pas également remporter cette année son sixième majeur.

Henrik Stenson remporte le British Open 2016, et pulvérise le record en Majeur! Crédit photo : Mark Newcombe

C’est fait ! « Iceman » remporte enfin un majeur de golf. Pour sa carrière et son talent, clubs de golf en mains, ce n’est pas usurpé. A l’occasion du 145 eme Open Championship, après 42 départs en majeur, le géant suédois a livré le plus beau récital de golf possible sur un links, et face à un adversaire qui méritait tout autant la victoire, Phil Mickelson. Les deux hommes ont survolé les débats sur le Royal Troon, kidnappant toute l’attention sur leur dernière partie. Avec un dernier score stratosphérique de 63, le suédois de 40 ans a eu le dernier mot.

Comment Mickelson s’est-il transformé en golfeur de links ?

Tout de noir vêtu dans son ensemble veste-pantalon pour lutter contre la pluie, mais toutefois bien trempée, avec un petit clip pour garder sa casquette vissée sur sa tête, avec ses deux gants, les pieds trempés, marchant sur le parcours de Troon sans parapluie, le visage à la merci des gouttes de pluie pendant cinq heures, Phil Mickelson a de nouveau démontré toute son aisance dans les pires conditions, et sur un format de parcours bien particulier : le links ! Mais comment fait-il ?