Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Articles liés au mot clé « Patrick Reed »

Masters 2019 : Patrick Reed revient en tenant du titre à Augusta

Dans quelques jours seulement, Patrick Reed reviendra défendre sa veste verte sur le célèbre parcours d’Augusta. Vainqueur du Masters 2018 d’un coup devant Rickie Fowler, le tenant du titre est pourtant loin d’être le favori. Coté à seulement 40 contre 1, il est loin du statut de favori, à l’inverse d’un Rory McIlroy qu’il avait pourtant largement dominé, un an plus tôt. Oui, mais depuis avril dernier, Patrick Reed n’a pas réellement démontré un statut de champion majeur. Peut-il devenir le quatrième golfeur à conserver la veste verte ?

Pourquoi le PGA Tour a besoin d’une personnalité telle que Patrick Reed

A 28 ans, Patrick Reed, originaire du Texas (San Antonio) traîne une réputation de « bad boy » du golf qui pourrait en faire un des personnages les plus antipathiques du circuit américain. Encore récemment, il s’est illustré en critiquant le choix du capitaine de Ryder Cup, Jim Furyk de décomposer la paire formée avec Jordan Spieth. Reed n’a pas la langue dans sa poche, et n’hésite jamais à s’exprimer, sans craindre de déplaire. Au début des années 2000, le PGA Tour ne cessait de vanter « This Guys are goods », ce qui illustrait autant les qualités techniques des meilleurs pros, que leur attitude sur et en-dehors du parcours. En 2020, le circuit pourrait bien avoir intérêt à communiquer sur « This Guy is bad »…

3 majeurs…3 victoires par des joueurs sans contrats clubs : Tendance ou coïncidence ?

Patrick Reed, Brooks Koepka, Francesco Molinari, ces trois golfeurs viennent de remporter consécutivement les trois derniers tournois majeurs, et ce, sans avoir nécessairement un contrat complet et officiel avec une seule marque de matériel. Libre de leurs choix en apparences, est-ce que le fait de choisir ses clubs n’est pas la meilleure solution pour jouer au plus haut niveau ? N’est-ce pas au contraire une nouvelle technique de communication alimentée en sous-marin par les marques pour changer le logiciel qui a cours depuis des décennies sur le tour ?

Patrick Reed remporte le Masters d’Augusta 2018 - crédit photo : Getty Images

Le texan de 27 ans remporte sa première veste verte après un putt décisif sur l’avant dernier trou du tournoi. Au départ du 72eme trou, Patrick Reed, en -15, a su conserver son avance magistralement acquise pendant les trois premiers tours. Sans être absolument brillant dimanche, Reed n’a pas failli, au contraire de McIlroy, très, très décevant sur ce dernier tour, alors que Jordan Spieth a réalisé dans le même temps, un dernier tour exceptionnel. Finalement, Reed s’impose avec un coup d’avance sur Rickie Fowler, l’autre animateur des derniers instants du Masters, premier à le saluer avant qu'il n'aille signer sa carte, et réaliser qu'il est le nouveau champion du Masters.

Turkish Airlines Open, de nombreux absents, et des incertitudes - Crédit photo : Turkish Airlines Open

Les organisateurs du Turkish Airlines Open espéraient avoir à la fois Tiger Woods, Rory McIlroy, ainsi que Patrick Reed cette semaine. Finalement suite aux inquiétudes provoquées par les récents attentats en Turquie, il n’y aura aucun d'entre eux au tournoi qui se tiendra au Regnum Carya Golf & Spa Resort à Antalya.

US Open 2015: Un air de déjà vu?

Chambers Bay est à plusieurs milliers de kilomètres d’Augusta, et n’a absolument rien à voir avec le parcours manucuré du Masters. Les greens sont poussiéreux, et les sons qui émanent du parcours n’ont rien à voir avec ceux qui sortent de la cathédrale du golf. Tout oppose Chambers Bay et Augusta, sauf une chose…le leader après deux tours, Jordan Spieth.

5 faits marquants du 79ème Masters d’Augusta

L’histoire retiendra l’éclatante victoire de Jordan Spieth, l’homme de tous les records au Masters, mais d’autres points sont à retenir concernant l’édition 2015 du premier majeur de la saison, comme la performance du japonais Hideki Matsuyama, le club cassé de Patrick Reed, le trou le plus difficile de la semaine, les premiers qualifiés pour le Masters 2016, et le bon run final de Rickie Fowler. 

4 garçons dans le vent ! English, Reed,Every et Walker souffle le très chaud sur le PGA Tour

Ils s’appellent Jimmy Walker, Patrick Reed, Harris English ou encore Matt Every, ce dernier étant tout juste vainqueur du Arnold Palmer Invitational à Bay Hill aux dépens d’Adam Scott, et ils font tous les quatre figures de "relève" des Tiger Woods, Phil Mickelson, Jim Furyk ou Steve Stricker.