Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Articles liés au mot clé « Brooks Koepka »

Un mercato 2019 des golfeurs professionnels sous le sceau des agents libres

Le ton a été donné avec le transfert de Justin Rose qui a quitté TaylorMade pour Honma. Ce n’est pas le seul mouvement déjà intervenu sur ce mercato 2019. L’américain Gary Woodland, classé autour du 40eme rang mondial, second du récent tournoi des champions à Hawaii, a signé chez Wilson, alors que l’italien Molinari teste actuellement des fers Callaway. Côté français, Raphael Jacquelin vient de poster une photo de son nouveau sac Srixon. Le marché promet d’être l’un des plus animés depuis plusieurs saisons…

mizuno-pga-show-2019.jpg

Mizuno Golf, une des plus anciennes marques de matériel pour le golf a récemment annoncé son retour au PGA Merchandise Show d’Orlando en janvier prochain. Ce n’est pas tout à fait anodin, après plusieurs années d’absences, et alors que des changements sont apparus ces derniers mois, à la fois sur les circuits professionnels et le sponsoring des joueurs, mais aussi dans la stratégie produits de la marque nippone. Avec trois victoires en majeurs en l’espace de quelques mois, Mizuno entend tirer les enseignements des erreurs passées, sans trop changer son ADN, et démontrer sa capacité d’innovation. 2019 pourrait bien s’avérer une année décisive pour Mizuno.

Bryson DeChambeau seul golfeur à avoir gagné 4 tournois en 2018

Nouveau driver dans son sac, et déjà une nouvelle victoire pour Bryson DeChambeau, le véritable phénomène de l’année 2018, désormais numéro 5 mondial, et qui n’en finit plus d’impressionner. A l’occasion d’un des premiers tournois de la nouvelle saison du PGA Tour, le Shrinner Hospitals for Children Open, l’américain de 25 ans a continué son entreprise de démonstration. Il semble bien parti pour durer et compter au plus haut niveau.

WGC-HSBC Champions 2018 : Ils ont refait le match américains contre européens !

Non, non, ce n’est pas du golf, et c’est bien au badminton que les américains Brooks Koepka et Dustin Johnson, associés dans la même partie, ont défié les européens Justin Rose et Francesco Molinari, sur un terrain dessiné devant la chambre de commerce de Shanghai. Ce jeudi débutera le dernier championnat du monde de golf de la saison 2018, en présence du nouveau numéro un mondial, et de ses principaux rivaux. Koepka, tout juste vainqueur en Corée du Sud s’est dit enthousiaste à l’idée de rejouer. Son partenaire du jour sur le terrain de Badminton aura sans doute envie de mettre très vite un terme à ses aspirations de leadership golfique.

Prendre les fairways n’est plus l’objectif numéro 1 pour les meilleurs golfeurs du tour

Pour scorer sur un parcours de golf, vous avez sans doute déjà lu ou entendu qu’il était primordial de prendre un maximum de fairways en régulations. Des études ont même démontré une corrélation entre le nombre de fairways touchés par parties et le score sur 18 trous. Pourtant, les faits observés récemment sur le PGA Tour, et notamment en 2018, laissent penser qu’à haut niveau, ce n’est plus un critère déterminant pour gagner. Bien entendu, c’est à relativiser avec la nature et la préparation des parcours de golf aux Etats-Unis. A l’occasion de la Ryder Cup à Paris, l’équipe américaine a essentiellement perdu son match contre l’équipe européenne sur le nombre de fairways pris en régulation…

Brooks Koepka : Meilleur golfeur de l’année 2018, et encore il n’a pas aussi bien putté qu’en 2017 !

Vainqueur de deux tournois majeurs en 2018, l’américain Brooks Koepka ancien pensionnaire du circuit européen de golf, a remporté le titre de « Joueur de l’année » pour le compte du PGA Tour. Son nom est sorti devant Bryson DeChambeau, Dustin Johnson, Francesco Molinari, Justin Rose ou encore Justin Thomas. Blessé en début de saison, peu de personnes auraient pu parier sur une tel scénario. Golfeur en manque de reconnaissance médiatique, le voilà propulsé sur le devant de la scène…

Brooks Koepka : Le nouveau meilleur golfeur du monde ? - crédit photo  Tim Spyers/Icon Sportswire

On ne gagne pas trois majeurs dont deux la même année par hasard.  Le doublé à l’US Open et la victoire sur l’US PGA Championship ne doivent pas être sous-estimées. Au cours du dernier majeur de la saison disputé sur le parcours du Bellerive Country Club, Koepka a démontré qu’il avait bel et bien une tête d’avance sur tous les compétiteurs.  Une avance qui pourrait rappeler le même type de domination quand Tiger Woods était arrivé sur le circuit à la fin des année 90, et avec le résultat que l’on connaît : 14 victoires en majeurs étalées sur une décennie et demi. Attention à Brooks Koepka, il ne fait peut-être que commencer…

Brooks Koepka remporte l’US PGA Championship 2018 - crédit photo : Tim Spyers/Icon Sportswire

Au cours d’une dernière journée spectaculaire sur le parcours du Bellerive Country Club, près de Saint-Louis, théâtre du centième US PGA Championship, dernier majeur de la saison 2018, dans un match à quatre entre Justin Thomas, Tiger Woods, Adam Scott et Brooks Koepka, c’est bien ce dernier qui va lever le Wanamaker Trophy. Favori après 54 trous, il a su tenir son rang, et garder la tête froide, même quand Justin Thomas ou Adam Scott ont pu le rejoindre aux commandes du tournoi.

US PGA Championship: Adam Scott de retour au sommet grâce à son long putter ? - crédit photo : Keith Gillett/Icon Sportswire

Adam Scott, 38 ans, ancien numéro un mondial, et vainqueur du Masters à Augusta en 2013 n’avait plus connu le bonheur d’être installé au sommet du leaderboard d’un grand tournoi de golf depuis deux ans. L’australien considéré comme l’un des golfeurs les plus consistants des années 2000-2010 n’a plus gagné sur le PGA Tour depuis son doublé Honda Classic-WGC Cadillac Championship en 2016. Depuis, il est tombé au 82eme rang mondial. Il a même été contraint de disputer les qualifications pour obtenir le droit de disputer l’US Open en juin dernier. Dimanche, il sera pourtant dans la dernière partie en compagnie du leader Brooks Koepka avec deux coups à remonter. Son long-putter est encore au centre de toutes les attentions…

US PGA Championship : Koepka en chasse d’une 3eme victoire en majeur

Brooks Koepka, 28 ans, 1m83, 84 kilos et déjà deux majeurs à son palmarès, les US Open 2017  et 2018  pourrait bien profiter de la centième édition de l’US PGA Championship disputé à Saint-Louis dans le Missouri, pour remporter son troisième majeur, en seulement 14 mois. Dans ce même laps de temps, il a été blessé 4 mois. Koepka est-il le golfeur qui sort de sa boîte que pour les majeurs ?

US PGA Championship: Tiger Woods ravive la flamme du public  - Crédit photo : Keith Gillett/Icon Sportswire

Sa quête d’un quinzième majeur en carrière est bel et bien du domaine du possible à Saint-Louis sur le parcours de Bellerive. Malgré des conditions de jeux considérées comme « soft », le tigre a profité de la journée de samedi pour enchaîner deux bonnes parties (66-66), et se rapprocher de la tête sur le US PGA Championship 2018, dernier majeur de la saison.

3 majeurs…3 victoires par des joueurs sans contrats clubs : Tendance ou coïncidence ?

Patrick Reed, Brooks Koepka, Francesco Molinari, ces trois golfeurs viennent de remporter consécutivement les trois derniers tournois majeurs, et ce, sans avoir nécessairement un contrat complet et officiel avec une seule marque de matériel. Libre de leurs choix en apparences, est-ce que le fait de choisir ses clubs n’est pas la meilleure solution pour jouer au plus haut niveau ? N’est-ce pas au contraire une nouvelle technique de communication alimentée en sous-marin par les marques pour changer le logiciel qui a cours depuis des décennies sur le tour ?

L'histoire incroyable du double vainqueur de l’US Open devenu Monsieur Mizuno JPX - Crédit photo : USGA

En matière d’accord entre un golfeur du circuit professionnel, et une marque qui fabrique des clubs, la solution la plus souvent employée est de contacter son agent, d’ajouter quelques zéros au chèque versé par le précédent équipementier, et le tour est joué. Lors du traditionnel mercato de fin de saison, toutes les pratiques sont possibles. Certains joueurs vont même jusqu’à tester en tournois des clubs de différentes marques pour faire monter les enchères. Dans le cas de Brooks Koepka, l’histoire de la série de fers qu’il a utilisée en 2017 et 2018 pour remporter à deux reprises l’US Open a connu de nombreux rebondissements, et méritait d’être contée pour son originalité.

US Open : L’étonnante victoire de Brooks Koepka - crédit photo : USGA

Le golf de haut niveau nous réserve parfois des histoires surprenantes. Tellement surprenantes qu’elles paraissent incroyables. Brooks Koepka a remporté dimanche son deuxième US Open consécutif alors que plus tôt dans la saison, il était resté sur le flanc pendant près de trois mois et demi avec une blessure au poignet. La semaine avant de disputer le second majeur de la saison, il s’était même déplacé une cote. Et pourtant, dimanche, avec une dernière carte de 68, une des meilleures, mise à part celle historique de Tommy Fleetwood en 63, Koepka a remporté le plus difficile des tests de golf ! A peine croyable !

PGA Championship : Quail Hollow, un parcours de difficulté majeur ! Sauf pour Kevin Kisner ? - crédit photo : Mark Newcombe

Il suffit de voir les pros toucher les balles tout en douceur sur les greens du parcours de Quail Hollow à Charlotte, en Caroline du Nord, théâtre du 99eme PGA Championship de l’histoire, pour comprendre que le vainqueur, dimanche, surpassera un parcours de difficulté vraiment majeure. Après deux tours, Kevin Kisner semble être celui qui a trouvé la meilleure stratégie.