Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Articles liés au mot clé « 2018 »
Cette mot clé contient 1 blogs privés qui ne sont pas mentionnés ici.

L’industrie du matériel de golf a rebondi en 2018, et se rapproche de son niveau haut historique

A l’occasion du dernier PGA Merchandise Show qui s’est tenu à Orlando, fin janvier, les panélistes Golf Datatech et Yano Research se sont associés pour la troisième année consécutive, afin de fournir l’étude la plus poussée, concernant l’industrie du matériel et du textile pour le golf. Cette étude mondiale dévoile que le marché des équipements peut être estimé à 8,4 milliards de dollars, auquel s’ajoute 5 milliards supplémentaires pour le textile, bagagerie et chaussures. Le marché retrouverait globalement, et peu à peu les niveaux d’avant crise.

Alexander Levy : Une saison 2018 satisfaisante avec des déceptions

Fin de saison, l’occasion de dresser un bilan de l’année 2018 pour le golfeur français Alexander Levy. Il porte le statut de numéro un français. Vainqueur d’un tournoi, la seule victoire française sur l’European Tour, il sait pourtant que sa saison 2018 n’a pas complètement répondu à ses propres attentes. Un peu trop loin pour prétendre à une place dans l’équipe de Thomas Bjorn, il semble avoir bien passé ce moment, et se tourner activement vers 2019, avec toujours un seul mot à la bouche : Travail.

Le Golf Européen a-t-il encore besoin de l’European Tour ?

Dans une lettre ouverte Keith Pelley, patron de l’European Tour, et publiée sur le journal l’EQUIPE, Bernard Pascassio, figure emblématique du golf français, membre PGA European Tour depuis 40 ans s’interroge sur le sort de l’Open de France. Si Bernard Pascassio choisit le principe d’une lettre ouverte, c’est bien pour être lu par une majorité de personnes, et en l’occurrence, le public français, et pas forcément parce qu’il a la certitude d’être lu par la principal intéressé. Sans doute n’escompte-t-il pas de réponse de la part d’un organisme qui ne semble plus, et depuis longtemps, en connexion avec les golfeurs, et les golfeuses. Et si le golf européen se passait de l’European Tour, alors que se profile un Hard Brexit, pas sans conséquences pour cette organisation essentiellement britannique ?

La Belgique championne du monde de golf : Le reflet d’un pays en plein boom ou le succès d’un bon tandem ?

« Ce succès est très important car il va permettre de changer la façon dont les jeunes chez nous voient le golf. C'est essentiel qu'ils puissent s'identifier à des joueurs qui gagnent. Dans quinze jours on fera une journée avec des jeunes golfeurs à la maison, et je sais que ça va être génial de leur transmettre un peu de cette victoire. » Beaucoup de pays et de fédérations rêveraient d’avoir un golfeur qui s’exprime ainsi, après une brillante victoire internationale, signe de nouvelles opportunités de développements et d’émotions à partager. Thomas Pieters exprime ici le bénéfice d’une première victoire aux championnats du monde de golf pour la Belgique. Est-ce le résultat d’un pays en plein développement ou alors le bénéfice d’un tandem parfaitement constitué entre Thomas Pieters et Thomas Detry ?

Manassero : La désillusion d’un grand espoir du golf italien

Dix ans… c’est le temps qui sépare les débuts tonitruants de celui qui allait devenir le plus grand espoir du golf italien, et même européen, avec une 117eme place éliminatoire des Q-school de l’European Tour, disputés cette semaine en Espagne. En 2019, Matteo Manassero ne pourra compter que sur des invitations pour jouer des tournois du grand circuit, et devra construire sa saison à venir sur le Challenge Tour, l’antichambre de la première division européenne. Depuis plusieurs saisons, cette issue paraissait inévitable.

Les dotations des tournois de golf professionnels sont-elles en relation avec les audiences ?

Il y a quelques jours, se tenait l’avant-dernière manche de la Race To Dubaï, sur le parcours de Sun City en Afrique du Sud. Il s’agissait d’un des plus gros tournois du calendrier de l’European Tour, circuit de golf réunissant près de 200 des meilleurs golfeurs de la planète après le PGA Tour américain. Ce tournoi de fin de saison, moment crucial et même déterminant pour l’issue du classement final était doté, comme chaque année de 7,5 millions de dollars à partager entre les meilleurs, et notamment plus d’un million d’euros pour le vainqueur. Pourtant, à en juger par le faible nombre de spectateurs autour des fairways, on peut se demander si les dotations sont réellement en rapport avec l’intérêt suscité, et les retombées économiques pour les partenaires, surtout à une heure où les tournois européens, masculins comme féminins, peinent à trouver des sponsors. Fausse bulle spéculative ?

Nedbank Golf Challenge : Quand Westwood retrouve son putting...

Départ du dernier tour sur le parcours de Sun City dans le cadre du Nedbank Golf Challenge 2018 en Afrique du Sud, avant-dernière épreuve de la Race to Dubaï, l’anglais Lee Westwood, 45 ans, lâche son drive hors du fairway sur la droite. Après un tel coup, il était encore loin d’imaginer qu’il allait avoir seulement besoin de 64 coups pour terminer sa partie, et remporter son premier titre depuis 4 ans. Histoire d’un rebond pour l’ex-meilleur golfeur du monde à ne jamais avoir remporté de majeur, aujourd’hui en quête d’une cinquantième place mondiale pour participer au prochain Masters à Augusta.

Bryson DeChambeau seul golfeur à avoir gagné 4 tournois en 2018

Nouveau driver dans son sac, et déjà une nouvelle victoire pour Bryson DeChambeau, le véritable phénomène de l’année 2018, désormais numéro 5 mondial, et qui n’en finit plus d’impressionner. A l’occasion d’un des premiers tournois de la nouvelle saison du PGA Tour, le Shrinner Hospitals for Children Open, l’américain de 25 ans a continué son entreprise de démonstration. Il semble bien parti pour durer et compter au plus haut niveau.

Justin Rose vainqueur en Turquie et pas numéro un mondial par hasard. Quel est son nouvel atout ?

L’anglais Justin Rose, 38 ans, a pour la première fois de sa longue carrière (20 ans) réussi à défendre avec succès un titre acquis l’année précédente. Cette victoire sur le Turkish Airlines Open n’est pas seulement sa 11eme victoire sur le tour européen, c’est aussi celle qui lui permet de reprendre une seconde fois le fauteuil de numéro un mondial. Depuis sa défaite au Masters à Augusta en avril 2017 contre Sergio Garcia, Justin Rose n’a cessé de faire progresser son jeu, au point de surprendre ses rivaux, et se positionner comme un numéro un mondial crédible. Quel est son nouvel atout ?

Xander Schauffele remporte le WGC-HSBC Champions au bon moment

Rookie de l’année 2017 après deux succès sur le PGA Tour dont une victoire spectaculaire sur le dernier tournoi, le TOUR Championship à Atlanta, Xander Schauffele ne pouvait pas retomber dans l’anonymat bien longtemps. L’américain aux origines Allemandes, françaises, et chinoises signe la quatrième victoire d’un golfeur US sur un championnat du monde en 2018. Sur le parcours du Sheshan International Golf Club situé à Shanghai, le jeune golfeur de 25 ans a douché les espoirs de son compatriote, Tony Finau, l’homme du week-end, et contrarié les plans de l’anglais Justin Rose pour récupérer la place de numéro un mondial.

Sergio Garcia : Une saison 2018 émaillée de frustrations mais aussi d'émotions intenses

Tenant du titre à Augusta en avril dernier, l’espagnol Sergio Garcia, 38 ans, a connu l’une des plus grosses désillusions d’un défenseur de la Veste Verte au Masters. Une grande partie de la saison 2018, il a semblé à la peine dans son jeu pour finalement se réanimer un peu avant la Ryder Cup, et terminer 2018 sur une excellente note, avec la victoire sur le Andalucia Valderrama Masters.

WGC-HSBC Champions 2018 : Ils ont refait le match américains contre européens !

Non, non, ce n’est pas du golf, et c’est bien au badminton que les américains Brooks Koepka et Dustin Johnson, associés dans la même partie, ont défié les européens Justin Rose et Francesco Molinari, sur un terrain dessiné devant la chambre de commerce de Shanghai. Ce jeudi débutera le dernier championnat du monde de golf de la saison 2018, en présence du nouveau numéro un mondial, et de ses principaux rivaux. Koepka, tout juste vainqueur en Corée du Sud s’est dit enthousiaste à l’idée de rejouer. Son partenaire du jour sur le terrain de Badminton aura sans doute envie de mettre très vite un terme à ses aspirations de leadership golfique.

Prendre les fairways n’est plus l’objectif numéro 1 pour les meilleurs golfeurs du tour

Pour scorer sur un parcours de golf, vous avez sans doute déjà lu ou entendu qu’il était primordial de prendre un maximum de fairways en régulations. Des études ont même démontré une corrélation entre le nombre de fairways touchés par parties et le score sur 18 trous. Pourtant, les faits observés récemment sur le PGA Tour, et notamment en 2018, laissent penser qu’à haut niveau, ce n’est plus un critère déterminant pour gagner. Bien entendu, c’est à relativiser avec la nature et la préparation des parcours de golf aux Etats-Unis. A l’occasion de la Ryder Cup à Paris, l’équipe américaine a essentiellement perdu son match contre l’équipe européenne sur le nombre de fairways pris en régulation…

Eddie Pepperell : Un golfeur libre qui n’est jamais aussi fort que dans les pires conditions

« Je suis sur la Lune » Eddie Pepperell vient tout juste de remporter son deuxième titre sur l’European Tour, à l’occasion du British Masters disputé sur un parcours spécial pour lui, Walton Heath. Dans des conditions extrêmes, l’anglais de 27 ans a justement démontré qu’il était peut-être bien un des meilleurs golfeurs dans un temps typiquement britannique. Lundi 15 octobre, il fera partie top-35 mondial, le meilleur classement obtenu jusque-là, et qui va le propulser vers le prochain Masters à Augusta. Découvrez un golfeur avec du caractère, et qui n’a pas peur d’exprimer ses opinions.

Brooks Koepka : Meilleur golfeur de l’année 2018, et encore il n’a pas aussi bien putté qu’en 2017 !

Vainqueur de deux tournois majeurs en 2018, l’américain Brooks Koepka ancien pensionnaire du circuit européen de golf, a remporté le titre de « Joueur de l’année » pour le compte du PGA Tour. Son nom est sorti devant Bryson DeChambeau, Dustin Johnson, Francesco Molinari, Justin Rose ou encore Justin Thomas. Blessé en début de saison, peu de personnes auraient pu parier sur une tel scénario. Golfeur en manque de reconnaissance médiatique, le voilà propulsé sur le devant de la scène…