Posté par le dans Actus marques

Marché du matériel de golf en France: Reprise solide ou en trompe l’œil sur le début 2019?

Marché du matériel de golf en France : Reprise solide ou en trompe l’œil sur le début d’année 2019 ?

Après une année 2018 particulièrement difficile pour la vente de clubs et balles de golf dans l’hexagone, dans un contexte de fortes tensions sociales, et de recul de la consommation, malgré la Ryder Cup, dont l’effet a sans doute été rogné, la météo favorable, et un ensoleillement positif semble favoriser une reprise des ventes sur le début d’année 2019, mais pas forcément ressentie de manière égale par tous les acteurs. La France qui semble un peu à la traîne du reste du marché européen va-t-elle retrouver un niveau de croissance durable, signe positif pour toute l’activité ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Considéré avec l’Allemagne comme le marché le plus important du vieux-continent, le marché des équipements, clubs et balles de golf a sévèrement reculé en 2018, et probablement de plus de 10% en volume.

Un bien mauvais signal en année de Ryder Cup pour la Fédération Française de Golf, qui avait tant misée sur cet événement, pour enfin faire décoller le golf dans l’hexagone.

Faute à « pas de chance » ou « erreur de stratégie », tous les signaux de la fin d’année ne laissaient pas augurer un bon début de saison 2019, sauf qu’un élément a radicalement changé entre janvier 2018 et janvier 2019 : La météo.

A relativiser toutefois, l’ensoleillement a été nettement au-dessus de la moyenne à Lyon avec 73 heures contre seulement 35 heures à Paris, bien en-dessous de la moyenne habituelle pour la capitale sur les dix dernières années.

Globalement, sur l’ensemble du territoire, la météo des premières semaines de l’année n’a pas été égale.

Si l’ensoleillement a nettement progressé, à Lyon ou à Montpellier, il a fait défaut à Paris ou en Normandie.

Sur l’ensemble du pays, de janvier à février, la température a même baissé d’un degré pour la période.

Cependant, en 2018 à pareille époque, on battait des records de temps gris, de manque de soleil, ou de pluie, phénomène qui s’était étalé jusqu’au printemps.

Lé phénomène climatique est-il le seul à expliquer un début de reprise des ventes de clubs et balles de golf ?

Est-ce un phénomène de report des ventes ratées en fin d’année sur le début 2019 ?

Les soldes dans les boutiques golf n’ont pourtant pas semblé rencontrer un franc-succès, et tous les distributeurs interrogés ne partagent pas le même optimisme sur la reprise.

Surtout que si les premiers mois de l’année peuvent logiquement annoncer la tendance à suivre, en janvier 2018, personne n’imaginait encore que la saison à suivre serait aussi difficile.

Un bon début de saison ne signifie plus nécessairement une bonne saison.

La croissance ou la décroissance des ventes est aussi intimement liée à la confiance des distributeurs, et les niveaux de mise en stock qu’ils escomptent.

Début 2018, après déjà une fin de saison 2017 délicate, ils avaient dans l’ensemble des acteurs interrogés anticipé ou s’était inquiété d’une baisse possible du marché.

Cela ne semblerait pas être le cas cette année, ce qui pourrait déjà expliquer pourquoi le début de saison partirait à la hausse. Ont-ils malgré tout imaginé un effet Post Ryder Cup ? C’est bien possible.

commerce-ryder-cup-mini.jpg

Hausse qui ne compense toutefois pas encore les pertes réalisées sur Novembre et Décembre.

Sans chiffres précis sur Mars 2019, mais de l’avis des personnes interrogées, l’heure serait bien à un optimisme prudent.

La consommation de balles serait redevenue positive, signe que les golfeurs ont fait leur retour précocement sur les parcours.

Pour Sébastien Sadorge, Directeur Commercial golf de l’enseigne Decathlon « Effectivement le début d'année commence très bien, nous avons la chance de conjuguer : Une météo hyper favorable pour la pratique (très peu de terrains impraticables voir de "greens d'hiver" qui peuvent normalement ralentir la pratique voir l'arrêter pendant l'hiver). Les golfeurs ont continué de jouer cet hiver, repris plus tôt, et de nombreux nouveaux golfeurs se sont mis au golf. On note une augmentation des prises de licences, d'abonnements clubs qui déclenchent forcément plus de pratique, et de besoin d'équipement. »

Il ajoute que la comparaison avec l’an passé ne pouvait être que flatteuse « Le début d'année 2018 avait été compliqué, notamment avec la vague de froid intense en février-mars 2018, avec l’effet "Paris-Moscou", et beaucoup de températures négatives, et donc de gel que nous n'avons pas en 2019. »

Enfin, le distributeur, dont la stratégie vise principalement les débutants, et à de plus en plus proposer ses propres produits sous sa marque, met en avant le renouvellement des gammes « qui attirent nos clients et créent un flux supplémentaire (nouveau télémètre 900, nouvelle gamme de chaussures déclinée en 17 versions, nouveaux coloramas textile...). Ainsi, nous constatons de belles performances sur les balles et l'équipement. »

Les bonnes performances de l’enseigne multispécialiste du sport tirent sans doute une grande partie des ventes golf sur tout le territoire.

Décathlon est sans doute la meilleure enseigne pour créer des débutants, et son chiffre d’affaire pèse très lourd en comparaison des distributeurs seulement spécialisés dans le golf.

Ces derniers se montrent d’ailleurs plus réservés sur la suite de la saison, à l’image de Renaud Carles pour Golf Plus « Il est difficile de répondre à votre question. Le grand beau temps de février a permis aux golfeurs de jouer, de s’intéresser plus tôt qu’habituellement aux nombreux nouveaux clubs, et se sont naturellement dirigés vers nos magasins. »

Côté fabriquant, la reprise se ferait aussi sentir comme en témoigne, Romain Soulas pour Titleist et FootJoy « Chez Titleist, le début d’année 2019 est vraiment positif, autant sur la vente de balles que de clubs. Nous l’expliquons avant tout par la qualité et la performance de nos nouveautés, et dans un contexte climatique qui favorise la participation en ce début de saison. L’arrivée d’une nouvelle génération de Pro V1 et Pro V1x est toujours un événement attendu par nos golfeurs et ces versions 2019 ne dérogent pas à la règle, grâce à leurs avancées technologiques, et à la nouvelle option de couleur jaune disponible sur chaque modèle. Nous avons profité de ce début de saison pour former nos partenaires commerciaux sur ces nouveautés. Nous sommes également extrêmement satisfaits des taux de sortie de notre gamme de Drivers et Bois de parcours TS, qui confirment les promesses annoncées lors de leur sortie sur le marché à l’automne 2018. Enfin, les récentes statistiques constatées sur le PGA Tour où Titleist a été à plusieurs reprises sur des tournois importants, la marque numéro 1 sur l’ensemble des catégories utilisées par les joueurs (Balles, Drivers, Bois de parcours, Hybrides, Fers, Wedges, Putters) confirment réellement la performance de nos produits. Cela est forcément un plus sur l’activité commerciale, et notamment sur la catégorie des Drivers. Donc, dans l’ensemble, un début de saison vraiment positif chez Titleist et prometteur pour le printemps 2019...”

Si Titleist met en avant les nouveautés comme facteur d’explication des meilleures ventes du début d’année, c’est loin d’être la raison principale dans toutes les marques.

Au contraire, en début d’année, c’est plus souvent les produits de la saison précédente qui dominent majoritairement le classement des produits les plus vendus.

Pour les séries de fers, les TaylorMade M4, Callaway Rogue, et Ping G400 seraient encore en tête des ventes, alors que les nouveautés viennent à peine de sortir ou n’étaient tout simplement pas disponible dès le 1er janvier.

C’était déjà la même tendance en janvier 2018. Les produits 2017 tiraient nettement les ventes du matériel.

Mis à part le cas évoqué par Titleist, et sans doute surtout sur Février-Mars, pour la plupart des marques, il faut effectivement attendre le Printemps, pour avoir un premier effet des nouveautés.

A ce petit jeu, selon les remontées terrains, TaylorMade serait toujours leader sur les bois, tandis que Cobra enregistrerait une belle percée.

Chez Callaway, on doit attendre impatiemment les résultats du nouveau EPIC Flash pour réellement lancer la bagarre commerciale.

Enfin, dans le domaine des wedges, la fin de vie des RTX-3 remplacés par les RTX-4 à l’été 2018 accélérerait les ventes à un très bon prix, ce qui pourrait bien doper les ventes de ce segment de produits.

Les premiers chiffres tablent sur une progression d’environ 10 à 20% selon les lignes de produits, mais donc essentiellement portés par des produits en fin de cycle.

Quid de la croissance sous l’impulsion des nouveautés, surtout qu’elles ont prix une petite inflation, notamment pour les drivers, dont le prix moyen du marché est passé au-dessus des 520 euros ?

IMG_0731-mini-slide_accueil_v4.JPG

A l’occasion du Masters d’Augusta en avril, véritable coup d’envoi de la saison golfique, et de la vente des équipements, nous aurons une meilleur vision du marché, et surtout une confirmation ou pas d’une reprise solide en France.

Est-il possible qu’un effet Ryder Cup avec de nouveaux licenciés commence à se faire sentir ? C’est possible à en croire Sébastien Sadorge, et les résultats de Décathlon.

Le hard Brexit qui se profile fin mars peut-il changer la donne, surtout que la majorité des fabricants sont basés outre-manche ?

Les prévisions de croissances de l’économie revues à la baisse en France vont-elles peser sur le secteur ?

Les menaces restent vivaces à mesure que le mouvement des gilets jaunes n’est pas encore terminé.

Un autre élément joue peut-être un rôle non-négligeable : Le changement de cap du gouvernement sur la question de la CSG, et notamment en faveur des retraités.

Début 2018, c’était l’un des arguments remontés par nos lecteurs, pour justifier le retardement de décision d’achats pour du matériel de golf.

Quoi qu’il en soit le début d’année 2019 confirme une nouvelle fois la très forte météo-dépendance de l’activité golf.

La prudence est donc toujours de mise au sujet des semaines à venir, même si la tendance semble plus rassurante que la fin d’année 2018.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 378
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Où sont vraiment les bonnes affaires pour l’achat ...
Player’s Championship: Rory McIlroy en passe de re...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.