Posté par le dans Golf en France

Licences Golf 2021 : Moins de plastique… et 1 euro de plus ?

RIP ma bonne vieille licence de golf, qui occupait toujours depuis 1999 au moins une place dans mon porte-cartes porté près du cœur ? En janvier 2021, la Fédération Française de Golf annonce effectivement « Moins de plastique, plus de services » et en fait la fin de cette très chère petite carte format CB (85.6x54 mm) qui illustrait le rattachement de plus de 418 000 licenciés (en 2019) à leur fédération. Peu à peu, au moment du renouvellement, les golfeurs et les golfeuses sont prévenues qu’en 2021, il ne faudra pas s’attendre à recevoir la « licence physique », ce lien pourtant si évident entre un golfeur et sa FFG. Du coup, se posent plusieurs questions : Finalement à quoi me sert ma licence de golf ? Quel est le lien entre le licencié et la fédération ? La Fédération manque-t-elle d’argent ? Les autres fédérations sportives françaises ont-elles augmenté les prix en 2021 ?

Découvrez nos formules d'abonnements

La Fédération Française de Golf connaît-elle la crise ?

2020 aura été une année étonnante pour l’activité golf.

D’abord frappée d’interdiction ou plutôt de confinement, l’inquiétude a gagné la filière golf.

Libérés, délivrés, au Printemps, les golfeurs, et avec eux en plus des nouveaux pratiquants, se sont littéralement empressés de retrouver les fairways, à tel point que l’on peut affirmer, qu’il y a bel et bien eu un véritable effet boom pour la pratique.

De pire année commerciale pour les vendeurs de matériel, l’été 2020 a été celui de tous les records de ventes, jusqu’à un nouveau confinement avant les fêtes de fin d’année.

Dans tout ce tumulte, finalement, la FFG n’a pas été la plus impactée économiquement.

Bien que les golfeurs assidus aient comptés les mois sans jouer, la formule mathématique des 418000 licenciés x 55 euros = 22.9 millions d’euros de revenus n’a pas été beaucoup changée.

Pour être vraiment précis, le produit des licences réellement établi dans les comptes de la FFG est en fait de 19 millions d’euros (comptes 2019) sur un chiffre d’affaires total de 30 millions d’euros.

Dans la réalité, 418 000 licenciés ne paient pas tous 55 euros (part des enfants, et autres licences).

Toutefois, en 2021, cette formule pourrait encore évoluer dans le bon sens, avec peut-être 410 000, 415 000, 420 000 licenciés x 56 euros ?

Dans une récente enquête publiée par le Journal Le Monde, le golf fait partie des sports qui se sort en effet le mieux du bourbier de 2020.

Toujours selon les chiffres recueillis par le journal Le Monde, le golf n’aurait perdu que -3,4% de ses licenciés, contre -3.9% pour le tennis, ou -7.3% pour le ski.

Parmi les 33 sports Olympiques, la baisse totale du nombre de licenciés est estimée à -9,4%... du jamais vu, même pour un pays modérément sportif comme la France.

Pour l’ensemble des sports, et la saison 2020-2021, le ministère des sports s’attend en réalité à une baisse de -20 à -30%.

De son côté, le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif) recensait déjà une baisse de -15% à fin octobre 2020.

Si le Football résiste le mieux à la crise avec une baisse de seulement -3%, l’équitation, (encore ce sport qui pourrait servir d’exemple pour son développement) est le seul à gagner des licenciés en 2020, et notablement avec une hausse de +11%.

En raison du coronavirus, les sports de contacts, de luttes, ou la natation sont les plus grands perdants avec des baisses de licenciés pouvant aller jusqu’à -40%.

Fait encore plus problématique, l’incertitude qui règne actuellement sur l’hypothèse d’un troisième confinement, et la stratégie de vaccination gouvernementale, engendrent aussi une incertitude sur les prises de licences 2021.

Pourquoi prendre une licence ?

Pour beaucoup des Présidents de Fédérations interrogés, le véritable activateur des licences, c’est la perspective de faire des compétitions, et d’accéder aux clubs.

Pour beaucoup de sports, malheureusement, ces deux motivations sont au point mort, ce qui fait dire aux Présidents de Fédérations : « Prenez votre licence, car il en va de la survie de vos clubs, et de votre fédération »

Avec le 1er janvier, des petits changements significatifs…

Concernant le golf, le nouveau président de la fédération n’exprime pas un tel danger, et au passage, la licence passe donc de 55 à 56 euros en 2021, et sans autre forme de communication.

Sur ce point précis, la décision a été votée en assemblée générale mixte de la FFG, le jeudi 2 avril 2020, en plein confinement, et a même recueilli 4057 voix pour !

Etonnante cette petite hausse, et alors que justement, on nous annonce un peu pêlemêle pas d’Open de France, et donc la fin de la licence « physique ».

Cette dernière pourra toutefois être commandée en ligne auprès de la Fédération, et pour la modique somme supplémentaire de 3 euros, soit pour ceux qui comme moi, tiennent à cette petite relique, 59 euros de licence.

Est-ce à dire que la licence physique coûtait jusqu’à présent 3 euros du coût total de la licence ?

Difficile d’imaginer que la FFG allouait 1,25 millions d’euros pour la seule impression et expédition de la licence physique.

Difficile d’imaginer ? Ce poste n’est pas détaillé dans les comptes de la FFG ou je ne l’ai pas trouvé.

En réalité, la fédération nous explique qu’il s’agit d’un motif lié à l’environnement, et surtout, elle insiste et vous déconseille de commander la licence physique.

« Limiter son émission de papier et de matière plastique est une décision qui compte parmi ses actions en faveur de la protection de l’environnement. »

Alors objectivement, oui à quoi sert la licence physique à l’heure du tout digital ?

Tout digital qu’il faut vite dire à l’heure où la connexion à Internet n’est pas encore placée sous le signe de la fibre, et partout en France.

Combien de fois ai-je sorti ma licence de mon porte-cartes cette année ?

Potentiellement jamais sauf pour admirer mon bel index inscrit dessus. Oh mon beau miroir ! Dis-moi qui est le meilleur ?

Effectivement, l’usage de la licence physique devient de moins en moins convaincant, et bien-fondé, la FFG nous laisse encore le choix de pouvoir la commander, mais sans baisser son impression, et son expédition du coût total, au contraire…

Cela étant, cet épisode m’a questionné sur mon lien en tant que licencié avec la FFG ? Mis à part ce bout de plastique quel est-il ?

Pendant des années, je n’ai pas fait de compétition, et ne me suis donc pas rendu sur le site Internet de la fédération pour contempler mon index.

D’ailleurs, sur le site, quels sont les contreparties mises en avant pour m’expliquer le bien-fondé de me licencier ?

« La Fédération française de golf et ses clubs facilitent vos débuts au golf grâce à de multiples initiatives. »

La plupart des initiatives pour créer des nouveaux golfeurs sont portées par des entreprises privées, et en particulier les groupements comme UGOLF ou BlueGreen.

Les petites structures de golf sont aussi pour la plupart des initiatives d’ordre privés.

Les initiations sont animées par des enseignants dans les clubs.

« Je bénéficie d’avantages tout au long de l’année. »

On me propose alors une banque (j’en ai déjà deux), une remise sur du textile BMW (je n’ai pas pour habitude de porter du textile de voiture), une remise chez Lacoste, chez Hertz, chez Ector (un service de voiturier qui me laisse songeur), sur le textile du Golf National à plus de 400 km de chez moi, ou encore un bon d’achat chez Golf Plus.

Bref, tous les goûts sont dans la nature, mais je ne trouve pas grand-chose qui m’intéresse réellement ou surtout qui corresponde à un besoin que j’ai exprimé.

« J’accède à une galaxie de services digitaux »

Mon espace licencié, l’application FFGOLF ou Kady composent cette « galaxie », et en fait, la seule chose qui me lie réellement à ma fédération, c’est mon espace licencié, et en fait, la consultation de mon index, suite à des compétitions que j’ai joué en club.

La vérité, c’est que mis à part un bout de plastique « polluant », le lien avec la fédération est mince, comme ma perception de sa plus-value dans ma vie de golfeur.

En 2020, j’ai joué 25 parties de golf en France, ce qui en appliquant 55 euros de licence signifie que pour chaque partie jouée, j’ai donné 2,2 euros à la FFG.

C’est anecdotique, mais mis à part mon bout de plastique, et l’accès à mon espace licencié, j’ai du mal à percevoir une autre valeur ajoutée.

C’est le moment de faire un petit comparatif des coûts de licences 2021, et de voir si les autres fédérations sportives ont profité de la nouvelle année pour augmenter les prix.

Sachant qu’au printemps dernier, un débat houleux avait lieu entre les Présidents de Fédérations Olympiques, et notamment sur le prix des licences.

En effet, la FSGT (Fédération Sportive et gymnique du travail) était accusée de pratiquer des prix trop bas (30 euros) par les autres fédérations, et donc de potentiellement « piquer » des licenciés.

A noter en plus de ce tableau recensant le prix des licences pour adulte de plusieurs fédérations sportives en France, l’équitation propose elle-aussi la possibilité d’envoyer la licence « physique » contre 2 € à votre adresse. (Et non pas 3 euros comme la FFG)

Sauf erreur de ma part, je n’ai donc trouvé aucune autre fédération ayant profité du changement d’année pour augmenter son prix, et en plus, demander une compensation supplémentaire pour envoyer la licence physique.

En me replongeant dans mes « vielles » licences « physiques », terme employé par la FFGOLF, je me suis rappelé qu’en 2002 par exemple, son coût était de 42 euros, contre 56 euros en 2021.

De 2002 à 2005, le prix a augmenté continuellement de 1 euro. En 2010, il est passé à 49 euros. En 2015, il était déjà de 52 euros.

Bref en moins de 20 ans, la licence a augmenté de +33%. Ce n’est pas bien sûr l’inflation constatée sur les green-fees.

La FFG manque-t-elle d’argent ?

Toujours lors de son assemblée générale d’avril 2020, la FFG validait sa proposition de budget 2020, avec un résultat déficitaire de -731 000 euros, dont -317 000 € pour les activités liées au Golf National, et -414 000 € pour l’activité Ryder Cup.

S’agissant de cette dernière, il est précisé que le plan 2009 à 2022 doit aboutir à un excèdent d’environ 500 000 euros… fin 2022. Qu’en sera-t-il vraiment ?

Dans le cadre de l'organisation de la Ryder Cup 2018, la fédération s'est engagée à verser une redevance globale de 18 millions d’euros à Ryder Cup Europe, détenteur des droits.

Cette redevance fait l'objet d'un versement annuel de 1,5 millions d’euros sur la période 2011-2022. Le montant restant à verser au 31 décembre 2020 devrait donc s’élever à 3 millions d’euros.

C’est justement ce qui explique, selon la FFGOLF, la hausse continue du prix de la licence, et y compris en 2021.

« L'augmentation de la licence a été votée jusqu'en 2022 pour financer la Ryder Cup donc son prix ne baissera pas d'ici là. » (Source : Compte Twitter de la FFG Janvier 2019)

Fin 2019, toujours selon la lecture des comptes de la FFG que tout un chacun pourra se procurer sur le site du Journal Officiel, la FFG pouvait néanmoins se baser sur un résultat excédentaire de 323 000 euros.

Début 2020, sans pouvoir imaginer les conséquences du COVID_19, la FFG s’était effectivement lancée dans un projet d’investissement significatif pour améliorer ses structures de haut niveau…exclusivement au Golf National.

Toutefois, profitant de taux d’intérêt bas, et ne voulant pas entamer sa trésorerie, la fédération a souscrit un prêt de 2 millions d’euros sur une durée de 15 ans.

En effet, les comptes de la FFG fin 2019 laissaient entrevoir une trésorerie constituée pour partie de liquidités en compte courant bancaire et livret A de plus de 7 millions d’euros, en plus d’un compte à terme de 375 000 euros, des placements tous liquides et immédiatement disponibles.

Il faut reconnaître que la FFG semble faiblement endettée (1.5 millions d’euros à fin 2019 auprès des établissements de crédits, et en fait, principalement la Société Générale).

Fallait-il donc augmenter le prix de la licence ?

Au regard des comptes de la FFG, oui pour ne pas entamer sa trésorerie, et non, si justement cette trésorerie qui représente 23% de son chiffre d’affaire annuel pouvait servir d’amortisseur.

C’est donc bien un choix politique et financier.

De même que la rémunération des trois cadres les mieux rémunérés s’élevaient en 2019 à 441 000 euros (soit un revenu moyen de 147 000 euros par an). D’ailleurs qu’en sera-t-il en 2020 et 2021 ?

On demande un effort aux golfeurs depuis bientôt 20 ans, à hauteur d’une hausse de licence de +33%.

Quelle sera l’évolution des dépenses de la FFGOLF, et la rémunération de ses trois cadres les mieux rémunérés, sur une base de masse salariale actuellement légèrement supérieure à 7 millions d’euros (l’effectif de la fédération tablait sur 168 personnes en 2019) ?

Après 2022, quel sera le nouveau prix de la licence de golf ?

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2483
  • 3 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Callaway signe avec Jon Rahm le gros coup mercato ...
Cobra Golf, gamme Radspeed 2021 : Drivers, bois de...

Auteur

 

Commentaires   

admin
0 #3 Réponseadmin 08-01-2021 12:26
Nous comprenons la question mais notre recherche n'a pas permis d'avoir accès à cette information.
Cordialement,
georges.grouiller@orange.fr
+1 #2 Qui sont ces 3 cadres rémunérés ?georges.grouiller@orange.fr 08-01-2021 11:06
Qui sont ces 3 cadres à 440 000 € et pour quel travail fédéral ? Merci.
mhezkia@gmail.com
+3 #1 Vache à lait ?mhezkia@gmail.com 05-01-2021 22:37
Cet article me fait penser à plusieurs choses... Par exemple, je pratique le tir sportif dans un club et là, une licence est obligatoire pour pouvoir, non seulement pratiquer le tir, mais surtout pour avoir le droit de posséder une arme. L'appartenance à un club est également une condition sine qua non. Pas d'équivalent au green fee, dans le tir... Quand vous parlez des salaires et avantages en nature, je pense que c'est partout pareil, toutes ces Fédérations sportives drainent beaucoup d'argent, de subventions nationales, et locales, et beaucoup se gobergent. Très souvent, elles sont gérées par des vieillards qui ne pensent qu'à protéger leurs prébendes. Quand on voit la Fédération de Tir qui a construit un gigantesque stand de tir au beau milieu de nulle part, dans un endroit avec peu de transports en commun, en dessous de Bourges, mais à quelques kilomètres de la résidence secondaire de son Président, on peut légitimement se poser des questions. Et encore, on ne parle pas de football. Je ne fais pas de compétitions de golf, et c'est vrai que la Fédé de golf ne me sert pas à grand chose. Les réductions annoncées ne me servent strictement à rien. Mais, bon, c'est sans doute un mal nécessaire. A la limite, là où j'attendrais volontiers la Fédé, c'est au sujet de l'Etiquette. J'ai l'impression que c'est de pire en pire, dans la vraie vie. La Fédération devrait nous imprimer des affiches, des flyers à ce sujet (Pitchs à relever, bunkers à ratisser, jeu lent, attitude sur le parcours...) afin de "matraquer" ce qu'il convient de faire, des relèves-pitches logottés ou non en plastique recyclable ou en bambou, à disposition dans les clubs ne coûterait pas grand chose à l'image des quantités de crayons qui sont accessibles et permanence, etc... J'ai battu mon record, il y a 15 jours, j'ai relevé 18 pitchs sur le numéro 1 de notre pitch and putt. Et encore aujourd'hui, j'ai relevé en moyenne 5 pitchs par trou ! Avec mes amis, nous avons l'impression de passer plus de temps à les relever qu'à putter ! Il est URGENT de faire quelque chose, surtout quand des membres ont le culot de dire bien haut et fort, que les green-keepers sont payés pour ça !!! Encore un exemple... L'application Kady est une vraie calamité, j'ai encore des amis qui n'arrivent toujours pas à se connecter. On ne comprends absolument rien au calcul des index. En effet, celui ci peut baisser de 20 points en quelques parties, ou augmenter de 8 en une partie... La navigation est laborieuse. Bref, ça a dû coûter sacrément cher pour un résultat plus que médiocre. Un peu à l'image de Stop-Covid. Un mal français ?

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.