Posté par le dans Golf Senior

Pourquoi les golfeurs seniors devraient consacrer plus de temps à leur entraînement ?

On rencontre souvent des golfeurs seniors, de 60 ans et plus, qui se plaignent de la distance perdue et de leurs handicaps croissants. Beaucoup de personnes de ce groupe d'âge croient que si elles pouvaient gagner quelques mètres de plus, cela les aiderait à redescendre leur handicap là où il était auparavant. La réalité est que leurs scores décroissants sont souvent causés par bien plus que la simple perte de distance.

Découvrez nos formules d'abonnements

La principale différence entre un golfeur plus jeune et un golfeur senior, du point de vue du style de vie, est que ce dernier a normalement beaucoup plus de temps pour jouer et s'entraîner, ce qui est certainement un avantage, mais à condition qu’il en profite vraiment… 

Hors, la plupart des golfeurs seniors se présenteront 15 minutes avant l'heure de départ, joueront éventuellement quelques putts, puis se dirigeront directement vers le tee de départ.

Pourtant, l'échauffement avant une partie de golf va bien au-delà de quelques putts sur le putting green.

Il n’est pas rare que les golfeurs amateurs ne fassent que quelques swings d’entraînement, et passent ensuite les deux heures suivantes sur le parcours à attendre de trouver leur rythme, avant de commencer à frapper les meilleurs coups de leur journée.

Dans presque tous les sports, vous verrez chaque athlète s'échauffer en s'étirant et en se préparant mentalement pour la bataille qui l'attend.

Si jamais vous en avez l'occasion, regardez Miguel Angel Jimenez et son échauffement avant le départ d’un tournoi. C'est l'un des plus appliqué de tous les professionnels de golf dans sa préparation.

Même au golf, les pros se présentent au parcours presque trois heures avant l'heure de départ pour se préparer à leur partie. Malheureusement, c'est un domaine que les golfeurs amateurs semblent négliger, et particulièrement les golfeurs seniors.

Nous avons interrogé Michel, 73 ans, retraité, son opinion reflète l’attitude d’une majorité de golfeurs seniors vis à vis de l’entraînement et de l’échauffement, avant d’aller sur le parcours :

« Je suis abonné semainier dans mon club et j’essaye de jouer un jour sur deux, soit trois fois par semaine. Pour moi maintenant, jouer au golf, c’est avant tout faire de l’exercice en passant un bon moment avec mes amis.

Nous prenons un départ le plus tôt possible pour terminer le plus tôt possible, afin de pouvoir continuer à avoir du temps libre pour d’autres occupations.

Je joue au golf avec mes acquis, je ne pense plus pouvoir progresser à mon âge, alors je préfère être sur le parcours plutôt qu’au practice… Si les premiers trous sont quelquefois délicats, ensuite mon jeu s’installe, et au final j’ai pris du plaisir à jouer ».

La préparation d’une partie de golf commence bien avant le premier départ

Tout comme la routine avant de jouer un coup, il est important que les golfeurs aient également une routine avant d’aller sur le parcours.

Il n'y a aucune raison d'ajouter du stress supplémentaire au jeu de golf en se précipitant pour prendre un départ. Arriver tôt au club est la première étape vers une partie prometteuse. Si vous n’avez pas assez de temps pour vous échauffer efficacement, le parcours pourrait vous le faire payer cher.

La plupart de ces problèmes de début de partie peuvent être résolus avec des exercices sélectifs qui ciblent les groupes musculaires sollicités pendant le swing de golf.

Beaucoup de gens supposent que le golf est une promenade tranquille autour d'un parcours, promenade interrompue en frappant une balle plusieurs fois, puis se terminant avec un verre au bar. Pourtant, des milliers de golfeurs parmi les plus âgés se retrouvent chaque année avec des blessures au dos, à l'épaule ou au genou.

Il y a de nombreux golfeurs qui terminent une partie de golf avec une multitude de douleurs, le plus souvent un mal de dos. Le golf est un sport qui nécessite un niveau plus élevé de rythme, de timing et de compétences techniques que de forme physique, mais cela ne signifie pas que vous devez complètement l'ignorer.

Cela ne veut pas dire que vous devriez vous adonner à des passe-temps plus sédentaires comme les échecs, en vieillissant, loin de là. Le golf est un sport à faible impact et un excellent moyen pour le corps vieillissant de rester en forme. Cependant, c'est plus exigeant physiquement que beaucoup de gens ne le pensent.

Vous pouvez éviter certains des stress physiques liés au golf en améliorant votre condition physique et en vous échauffant avant de jouer. Les golfeurs plus âgés ont particulièrement besoin de prendre du temps pour étirer leurs muscles, en se concentrant sur leurs jambes, leurs épaules et leur dos.

L'échauffement est très important pour la prévention des blessures

Vous devez faire circuler le sang dans votre corps pour réchauffer vos muscles, ce qui implique d'augmenter un peu votre fréquence cardiaque. Vous pouvez le faire jusqu'à 30 minutes avant de jouer, potentiellement, vous pouvez commencer à la maison pour vous échauffez suffisamment.

Pour beaucoup qui ne font que jouer au golf en marchant pour rester en forme, et ne pratiquent pas régulièrement de musculation, la perte de masse musculaire liée à l'âge devient un des principaux responsables de la perte de souplesse et de puissance.

Parallèlement à la diminution de la capacité aérobie, il devient difficile pour de nombreux joueurs plus âgés de terminer un parcours sans fatigue. Ce sont souvent pendant les 4 ou 5 derniers trous que la plupart des coups sont perdus.

De nombreuses personnes âgées ont également pris un peu de poids au fil des ans, et il est de plus en plus rare de trouver des personnes qui n'ont pas subi de traumatisme à l'épaule, au genou, à la hanche ou au dos.

Bien que la gestion du poids soit toujours bonne pour l'amélioration de la santé en général, la perte de poids pour beaucoup peut aider à améliorer la mécanique globale du swing, et est clairement un facteur important pour améliorer l'endurance sur le parcours.

Les défis auxquels est confronté le joueur senior sont souvent redoutables

Pour ceux qui sont prêts à investir à la fois le temps et l'énergie pour s'entraîner correctement, le gain n'est pas seulement significatif en termes de jeu de golf, mais se traduit par une réduction du risque de fragilité, et est la porte d'entrée vers un monde plus dynamique et énergique.

Se précipiter sur le parcours, juste à temps pour prendre son départ et tenter de faire une performance, en jouant parmi les premiers sans aucun étirement, n'est probablement pas le meilleur échauffement, mais c'est la réalité pour beaucoup de golfeurs.

Donnez-vous suffisamment de temps avant de jouer, en commençant par vous assurer de préparer votre sac tranquillement en le sortant du coffre de la voiture.

Étirez vos ischio jambiers et vos mollets en mettant votre pied sur quelque chose à peu près à la hauteur d’une chaise, et en vous penchant doucement vers l'avant pour sentir l'étirement le long de l'arrière de vos jambes de 10 à 15 secondes de chaque côté, en répétant l'étirement deux fois.

Passez à des étirements dynamiques en swinguant librement avec votre club une douzaine de fois, et si possible, frappez un sceau de balles au practice.

Avoir un swing maladroit peut entraîner une rotation excessive, qui à son tour exerce une pression inutile sur votre colonne vertébrale. Faites-vous une faveur en prenant des cours de golf, la plupart des clubs organisent des formations spécifiques aux seniors pour améliorer leur swing de golf.

Les leçons élimineront certaines des habitudes qui pourraient contribuer à votre mal de dos. Le swing de golf est un mouvement simple mais a le potentiel d'endommager votre colonne vertébrale s'il est mal fait.

Cependant, la meilleure façon d'éviter les blessures est de se mettre en forme avant d’aller sur le parcours.

L'échauffement avant d’aller sur le parcours est extrêmement important pour réduire le risque de blessures musculaires et articulaires. En cas de mauvaise préparation, le golf peut potentiellement aggraver les blessures existantes.

Le swing de golf est un mouvement athlétique, et les blessures sont possibles si l’on ne prend pas les précautions nécessaires.

Prenez le temps de vous échauffer et de vous détendre correctement, car les tensions musculaires et les entorses sont plus susceptibles de se produire si vous ne vous échauffez pas correctement avant de jouer.

Quelques conseils d'échauffement

Marchez rapidement pendant quelques minutes jusqu'à ce que votre rythme cardiaque augmente (par exemple en vous rendant du parking au practice).

Échauffez votre cou et le haut du dos en abaissant votre menton vers votre poitrine et en faisant doucement rouler votre tête d'un côté à l'autre en demi-cercles lents.

Échauffez vos épaules : Tenez un club de golf à l'horizontale par rapport au sol, en gardant vos mains à peu près à la largeur des épaules. Soulevez lentement le club au-dessus de la tête, maintenez pendant quelques instants puis abaissez.

Tenez le club de golf de la même manière, mais cette fois dans votre dos. Soulevez aussi haut que vous le pouvez, maintenez pendant quelques instants, puis abaissez.

Échauffez votre torse avec des courbes latérales. Faites glisser votre main le long de votre jambe pour supporter le poids de votre torse.

Exécutez des swings avec le club mais ne frappez pas réellement la balle. Commencez par des demi-swings doux, et travaillez doucement jusqu'à des swings complets pendant quelques minutes.

Le golf est un sport formidable pour les adultes les plus âgés et il n’y a aucune raison pour qu’une personne ne puisse pas bien jouer dans ses 70 ans, 80 ans et même 90 ans.

Mais n'oubliez jamais qu'un golfeur blessé ne joue pas au golf, il s'assoit à la maison et le regarde à la télévision.

Prenez également l’entraînement au putting au sérieux

Après tout, une grande partie des coups que vous jouez pendant un parcours le sont avec le putter.

La plupart du temps, les putting greens sont configurés comme les greens du parcours, il est donc essentiel que vous preniez votre entraînement au putting au sérieux. Plutôt que de frapper des putts sans réfléchir, prenez le temps de comprendre le vrai roulement des greens, et emportez ces connaissances avec vous sur le parcours.

S’adonner à un échauffement efficace avant le parcours peut faire des merveilles pour la partie que vous allez faire.

Si vous vous présentez sur le parcours à l'heure de départ prévue et sans vous échauffer, vous passerez les premiers trous à essayer de trouver un bon rythme et à abandonner des coups en cours de route.

Alors, arrêtez d’abandonner des coups au parcours, et commencez par vous échauffer avant d’aller jouer.

  

Crédit photo : JeudeGolf.org, Istockphoto, IconSportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 578
  • 2 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Grossesse et golf: Peut-on jouer au golf enceinte?
GolfChannel.com : Concentration, déménagement, et ...

Auteur

 

Commentaires   

christian.agostini@meetinggroupe.fr
+1 #2 Retour d'expériencechristian.agostini@meetinggroupe.fr 27-10-2020 14:23
Bonjour,
J'ai souvent constaté la même chose, comme si on laissait tout notre influx au practice. Pourtant je ne pense pas que ce soit la seule cause, peut-être que le même jour sans aller au practice avant de jouer, j'aurais aussi joué mal sur le parcours.
Le truc qui m'aide quand même, c'est au practice, d'enchaîner les coups que je vais avoir à jouer sur le parcours. Par exemple, bois 3, puis wedge, etc.
Difficile d'avoir des certitudes, sauf que l'échauffement en principe doit limiter le risque de blessure.
mhezkia@gmail.com
+1 #1 Practice...mhezkia@gmail.com 27-10-2020 11:03
Bonjour,
Une réflexion se fait jour depuis des mois, avec mes amis, lorsque nous jouons. 99% du temps, nous tapons un seau de balles avant d'aller sur le parcours et nous faisons du putting. Nous nous sommes aperçus (tout au moins assez souvent pour s'en faire la remarque) que quand nous tapons bien au practice, nous ne jouons pas bien, voire très mal, et quand nous faisons un mauvais practice, nous jouons bien sur le parcours... Sommes-nous les seuls à vivre cela ? Est-ce que nous nous faisons des idées ? Je sais bien qu'au golf, ce qui se passe dans la tête est primordial, mais quand même ! J'aimerais avoir le retour d'autres joueurs... Merci d'avance.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.