Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Le PGA Tour fait de plus en plus recette à la TV

De plus en plus de monde autour des tees de départs du PGA Tour

Avant de parler d’un éventuel rachat du circuit européen, qui apparaît encore aujourd’hui bien improbable, il est intéressant de s’intéresser à la situation financière du circuit américain, en plein essor actuellement.

Sur le marché numéro un du golf dans le monde avec près de 30 millions de golfeurs et golfeuses, le PGA Tour ne connait pas la crise !

Pour étayer cet argument, il suffit de regarder le tout dernier accord trouvé par Tim Finchem, commissaire du PGA Tour, pour comprendre à quel point l’attractivité des tournois de golf aux Etats-Unis ne se dément pas.

Après NBC et CBS, deux très grands média TV américains diffusant déjà du golf sur leurs antennes, c’est autour de la célèbre FOX de rentrer dans la danse du golf !

Cette semaine, Tim Finchem a en effet pu se féliciter d’un tout nouvel accord pour son produit chéri, le PGA Tour avec l’une des plus grandes chaines TV des USA, et ce, après ce qu’il a qualifié de « robustes négociations ».

Alors que l’on a longtemps cru que les discussions entre les deux parties n’aboutiraient jamais, la FOX a finalement donné son accord pour un contrat de 12 ans pour 100 millions de dollars par an.

La FOX qui n’a jamais programmé de golf sur sa chaîne commencera à retransmettre l’US Open 2015, ainsi que plusieurs autres événements organisés par l’USGA.

A noter que la FOX a remporté le marché au détriment du partenaire historique du golf américain, NBC Sports qui avait pourtant commencé la diffusion du golf professionnel avec l’US Open 1995.

Cette dernière ne sera pourtant pas dépourvue, puisqu’elle programmera toujours 12 tournois du PGA Tour, et surtout possède les droits de la Ryder Cup.

Néanmoins, il semble que la chaîne n’ait pas vu venir le coup, ce qui a fait dire à son chroniqueur vedette, Johnny Miller, un ancien vainqueur de l’US Open, que l’offre de Fox était tout simplement dingue.

En attendant, Tim Finchem, le grand argentier du golf aux USA, peut continuer à se frotter les mains : le PGA Tour conserve des contrats avec deux grands networks que sont NBC, mais aussi CBS, qui avec Golf Channel diffusera du golf au moins jusqu’en 2021.

Interrogé sur le sujet, Finchem a déclaré « C’est toujours très bien d’avoir plusieurs entités à nos côtés. Il y un peu de négatif et il faudra assumer une période de transition, mais au final, tout sera des plus positifs pour le tour à long terme. »

Pour Fox, le fait de capter le golf dans son giron correspond aussi au besoin du network de densifier sa future chaîne câblée dédiée au sport, Fox Sports 1 qui diffusera ainsi près de 146 heures de golf par an, dont les principaux majeurs masculins, féminins et seniors se déroulant aux Etats-Unis.

Principale difficulté annoncée toujours selon Johnny Miller « On ne peut pas se réveiller un matin, et s’improviser chaîne de golf ».

De son côté, Finchem tempère en commentant le fait que son nouveau partenaire a de l’expérience dans bien d’autres sports, sans oublier de faire un petit commentaire sur celui que l’on pressent pour devenir la nouvelle voix du golf à la TV américaine…Greg Norman « Il est charismatique ».

Bref, le golf professionnel américain se porte plutôt bien. Une situation qui est très loin d’être similaire de l’autre côté de l’Atlantique, où les diffuseurs potentiels sont nettement moins nombreux à se bousculer dans le bureau de George O'Grady, alter-ego de Tim Finchem.

Cet article a une suite :Le golf professionnel européen s’enlise dans une double crise économique et identitaire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2515
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Le golf professionnel européen s’enlise dans une d...
Fracture sociale dans le golf ? Le PGA Tour étend ...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.