Posté par le dans Interviews

Laurette Lapeine impulse un nouveau projet plus inclusif au domaine de Massane

Toujours dans le but de mettre en valeur les femmes actrices dans le monde du golf à travers une série de portraits, nous avons eu le plaisir d’interviewer Laurette Lapeine, nouvelle directrice générale du domaine de Massane, à Montpellier. Entre importants projets de travaux et place de la femme dans le milieu, Laurette Lapeine nous confiera comment elle a vécu sa nomination au poste de directrice du domaine. Quels sont les grands axes de rénovation pour le domaine de Massane ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Laurette Lapeine est issue de l’hôtellerie, où elle a passé 25 ans de sa carrière notamment chez Accor. Son dernier poste a été directrice de l’hôtel Mercure de Montpellier.

Cette sportive depuis toujours a pendant sa jeunesse beaucoup pratiqué l’athlétisme. Elle précise même « J’aime le sport de manière générale ! ».

Elle explique avoir toujours donné beaucoup d’importance au sport et à la culture dans ses précédentes activités, « pour faire vivre l’établissement autour d’axes qui plaisent aux client(e)s et aux équipes ».

Laurette Lapeine a repris en juillet la direction générale du domaine de Massane, qui ne comprend pas seulement un golf de 70 hectares, lui-même sous la direction de Julien Deleplanque, mais aussi un restaurant, un spa, des salles de séminaire, un hôtel et enfin une résidence de 52 appartements.

Fait étonnant, la nouvelle directrice ne s’est encore jamais essayée au golf. C’est justement un univers qu’elle a découvert le 4 juillet dernier, lors de sa prise de fonction. 

Débuter le golf est bien sûr dans ses projets, dès qu’elle pourra se dégager un peu de temps, elle précise avoir hâte de commencer la pratique.

L’avantage du domaine de Massane pour elle, réside dans le fait que l’on puisse y côtoyer aussi bien des golfeurs amateurs, que professionnels, et par exemple Raphael jacquelin, longtemps numéro un français.

L’ambition de la nouvelle directrice du domaine et de son équipe est claire, réinventer le domaine de Massane.

Des projets de travaux très importants sont prévus sur le domaine, dans le but de faire monter en gamme 4 étoiles l’ensemble du domaine, mais aussi dans une démarche environnementale. 

Laurette Lapeine nous détaille un peu plus les changements prévus au niveau des structures : Une capacité d’accueil supérieure, un spa plus spacieux, une grande salle de sport, des salles de séminaires plus grandes etc…

Néanmoins, elle ne peut pour l’instant pas trop en dire, ces projets étant encore en discussion.

Pour le golf de Massane, l’axe d’amélioration véhiculé par Eoden (la société qui a racheté le complexe) est centré sur l’éco-responsabilité.

Eoden est une société familiale basée à Montpellier qui réalise des projets en Europe et en France, spécialisés dans la transition énergétique, agro-écologique et environnementale. La société a racheté le complexe de Massane le 13 mars 2020.

La  société montpelliéraine compte mener des actions importantes sur le golf de manière à économiser 30% d’eau, tendre vers 100% d’énergies vertes, améliorer les espaces etc…

La directrice explique également sa volonté de tenter un projet 0 carbone, mais aussi de créer un potager ainsi que de la permaculture pour le restaurant, afin de valoriser les circuits courts.

Ils ont également pour projet de planter 1 800 arbres sur tout le domaine.

Laurette Lapeine ajoute d’ailleurs à ce sujet : « Le but est de repenser le golf pour l’intégrer davantage dans une restitution paysagère. »

« Nous aurons un enjeu d’éducation des golfeurs au jaune, car les parties avoisinantes seront moins travaillées dans un souci d’économie d’eau, mais également pour améliorer la biodiversité. »

Le golf de Massane aimerait également obtenir le label de golf eco-durable dans un avenir proche.

C’est en tout un projet de 4 millions d’euros d’investissement sur le golf.

Sur la question de la place des femmes dans le golf, Laurette Lapeine aimerait les mettre plus en valeur. Pour être exact, sur 400 abonnés, 98 sont des femmes au golf de Massane.

Pour la directrice générale, la question du manque de femmes au golf est avant tout une problématique d’adaptabilité entre l’emploi du temps des femmes et les contraintes du golf.

« Leur emploi du temps est-il compatible avec une partie de golf de 4 heures ? » s’interroge-t-elle.

Laurette Lapeine aimerait donner aux femmes une vision plus globale du golf, en leur permettant de faire un neuf trous par exemple, et ensuite d’avoir accès à diverses autres activités (des activités bien-être, beauté, spa ou encore incentive pour les femmes chefs d’entreprises).

Les femmes seront également représentées dans la restauration avec des produits diététiques, vegan ou encore un corner spiruline* avec des compléments alimentaires. 

Dès le début de l’été, le domaine de Massane a initié des cours de pilates et yoga avec deux professeures, en extérieur. Ces cours ont même continué d’être dispensés en ligne durant le confinement.

« J’ai envie faire de ce lieu un lieu de vie, avec une présence artistique forte. Je pense à des collaborations avec des festivals locaux, des partenariats avec des musiciens, mais aussi tout autre type d’art, des expositions… »

Le but de Laurette Lapeine, c’est que ses adhérents puissent venir faire une partie de golf, puis faire un spa, manger au restaurant et ensuite d’un concert le soir, d’une exposition ou encore d’une dégustation.

Elle avoue cependant être encore trop fraiche dans ce milieu pour affirmer avec assurance si les femmes sont assez représentées ou non dans le monde du golf.

« Je pense malgré tout que la situation est encore à ses balbutiements pour les femmes à ce niveau-là » précise-t-elle.

A titre personnel, Laurette Lapeine n’a d’ailleurs jamais ressenti aucune forme de discrimination parce qu’elle est une femme nommée à des postes de direction.

Elle explique : « Il est vrai qu’en arrivant certains ont dû se poser la question de ce que je faisais là, car je ne connaissais pas le golf au départ. Toutefois, j’ai été extrêmement bien accueillie, bien au contraire beaucoup de seniors sont très sympathiques avec moi et contents qu’une femme soit à la direction ». 

Pour attirer davantage les femmes sur les golfs, Laurette Lapeine a beaucoup d’idées.

Mais elle pense avant tout que cultiver le volet famille est primordial pour séduire un plus grand nombre de golfeuses.  

Attirer les mères de familles dans les golfs par le biais d’un petit club pour enfants serait un projet envisageable pour le golf de Massane. C’est un sujet encore en construction mais Laurette Lapeine aimerait mettre en place un petit club sur le domaine ouvert la journée, et animé par des animateurs. Ce club proposerait aux enfants, dans son idée initiale, des activités très orientées sur la biodiversité, la découverte nature en lien avec le cadre du domaine.

Pouvoir occuper les enfants pendant que les femmes puissent faire un spa, ou un neuf trous fait partie intégrante du concept voulu par la directrice générale. Ce système de clubs enfants serait également envisageable lors des événements afterwork organisés pour les adultes.

« Il faudrait faire du golf un véritable lieu de vie, dans lequel les adhérents (et adhérentes) se sentent comme chez eux. »

Les freins qui empêchent les femmes à pratiquer le golf sont, selon Laurette Lapeine, directement reliés au manque de choix d’activités diversifiées sur les golfs.

Mais elle ajoute tout de même que malgré tout, selon elle, « lorsqu’on est vraiment passionnée, on trouve toujours le temps ! ».

En conclusion, il s’agit d’une bonne nouvelle pour les familles de golfeurs, où tous les membres ne jouent pas au golf !

Les golfs semblent tendre vers une démarche plus inclusive, et comprendre que pour se développer au plus grand nombre et accueillir des familles, ils doivent également parler aux femmes des golfeurs, aux enfants des golfeurs etc…

Diversifier les activités possibles sur les golfs pourrait être une solution pour attirer plus de femmes, d’enfants, mais aussi plus de personnes extérieures au monde du golf. 

*La spiruline est une micro-algue qui concentre un grand nombre de nutriments, utilisée pour booster le système immunitaire et pour son effet cardio-protecteur

Crédits photos : Dessins de Denis Larger / Photos de Laurette Lapeine / Domaine de Massane

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 418
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

L’âge à partir duquel on commence le golf est-il u...
Revue de l’application Smartphone Putt Vision : La...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.