Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

La place de numéro 1 du circuit féminin occupée par Yani Tseng en danger

Yani Tseng conservera-t-elle une semaine de plus son statut de numéro du circuit féminin

Alors qu’elle a succédé en toute discrétion à Sorenstam et Ochoa au sommet de la hiérarchie du golf féminin, la position de la jeune taiwanaise Yani Tseng, en tête du Rolex Women’s World Ranking depuis 109 semaines est en danger pour le retour cette semaine du LPGA Tour sur le sol américain.

A quelques heures du début du RR Donnelley LPGA Founders Cup à Phoenix, Tseng n’a jamais semblé aussi en danger, et à la merci de ses deux principales rivales Na Yeon Choi (n°2) et Stacy Lewis (n°3) qui semblent toutes deux très en forme depuis le début de la saison.

Sur le parcours du JW Marriott Wildfire Golf Club, Yani Tseng pourrait perdre sa couronne si Na Yeon Choi s’impose, et qu’elle ne termine pas mieux que 4ème , ou alors si Lewis s’impose et qu’elle ne termine que 3ème ou moins bien.

Pourtant cette perspective ne semble pas perturber outre mesure, la toujours très calme jeune femme de 24 ans qui compte déjà 5 titres majeurs à son palmarès.

Et c’est probablement ce qui distingue son début de saison 2013 par rapport à l’an passé, ou justement, elle concède qu’elle ne cessait de s’inquiéter de son statut de numéro un, de la capacité de ses poursuivantes à la rattraper, et de ce que pouvait raconter les fans sur les réseaux sociaux ou dans les médias.

A la fin, elle avait l’impression de devenir obsédé par ce statut, et a fini par s’éloigner de son véritable objectif : gagner !

Cette saison, elle a décidé de voir les choses autrement.

Yani Tseng au drive sur le HONDA Classic 2012 en Thailande

La « numéro un » mondiale affirme vouloir se préparer chaque semaine avec la volonté de gagner le tournoi. Et si elle ne gagne pas, et bien, elle passe à la semaine suivante, toujours avec le même objectif.

C’est ce qui l’amuse avec le jeu de golf, et elle ne veut plus se concentrer uniquement sur le fait d’être la numéro un, mais au contraire, rechercher le plaisir de jouer, de faire de son mieux, et si elle doit perdre ce statut, et bien ainsi soit-il !

Très philosophe, Tseng ne peut pas en réalité adopter un autre discours. Déjà à Evian, en juillet 2012, elle semblait tendue et ne pas trouver les clés du jeu pour de nouveau s’imposer et dominer le circuit.

Après plusieurs mois de résultats en dents de scies, il était logique qu’elle se retrouve à la merci de golfeuses plus en réussites comme Na Yeon Choi ou Stacy Lewis.

L’attitude qu’elle semble vouloir adopter est aussi la meilleure solution pour qu’elle dédramatise, et que le plaisir de jouer dépasse la contrainte de défendre un titre.

Exemple que devrait peut-être méditer le numéro un chez les garçons, Rory McIlroy, qui est sans arrêt sous le feu des critiques, alors qu'il vient encore de modifier son planning de tournois en prévision du prochain Masters, laissant planer le doute sur sa capacité à digérer son nouveau statut de numéro 1.

Pour le premier tour, elle sera associée à Paula Creamer et justement Stacy Lewis, ce qui devrait donner un bon aperçu du duel rapprochée qu’elles vont se livrer.

Paula Creamer : le plus driver du circuit féminin

Car ne nous y trompons pas, la décontraction affichée par la taiwanaise ne doit pas cacher sa grande détermination à s’imposer, et défendre sa victoire de l'an passé sur ce tournoi, qui sera plutôt relevé, puisque 8 des 10 meilleures golfeuses au monde seront présentes.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2141
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Le trophée étudiant de golf 2013 marque une premiè...
Prêt à adopter la bonne GRIP attitude pour vos clu...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.