Posté par le dans Golf en France

Kady, assistant personnel du golfeur : La nouvelle appli de la FFG a-t-elle loupé son entrée ?

La presse golfique française s’était montrée d’emblée dithyrambique pour expliquer le bien-fondé de cette nouvelle application pour smartphone, développée par la filiale de la Fédération Française de golf, FFGolf digital. Kady est tout simplement un nouvel assistant personnel à destination des golfeurs et des golfeuses. Pour la Fédération, c’est certain, c’est l’application qui va révolutionner votre golf ! A juste titre, dans la foulée des très nombreuses applications déjà existantes comme Game Golf, Hole 19, Hello Birdie, Fungolf, Arccos, ShotScope… le digital s’inscrit de plus en plus dans le quotidien des pratiquants. Avec Kady, sujet à débat, il est possible de certifier des parties amicales qui vont ainsi permettre aux golfeurs licenciés de rendre des cartes éligibles à l’index… Avec Kady, point aussi à prendre en compte, les très nombreux commentaires négatifs des utilisateurs qui l’ont déjà testé, signe d’une attente forte, et d’exigences, au moins au niveau de la promesse de la Fédération…

Découvrez nos formules d'abonnements

Kady : De quoi s’agit-il ?

Il y a quelques semaines, sur le site de la Fédération, vous étiez invité à ne pas sortir sans votre Kady !

Cette nouvelle application de golf, proposée par l’institution, et non pas comme la majorité des autres applications par un organisme privé, veut vous proposer plusieurs fonctions dans une sorte de tout en un.

D’abord le parcours, avec la fonction de géolocalisation des golfs, et ce, pour trouver une initiation gratuite pour débuter, une excellente idée pour les non-golfeurs, encore faut-il qu’ils puissent avoir conscience de l’existence d’un tel outil.

On peut imaginer qu’un non-golfeur n’est pas nécessairement le mieux informé sur les outils mis à sa disposition pour débuter. C’est bien là, et souvent, tout le problème.

Toujours avec la fonction parcours, il est possible de trouver un golf près de chez soi, ce qui en soit n’est pas vraiment une offre indispensable ou qui manquait.

Plus étonnant, l’application pourrait nous recommander un golf adapté à notre niveau ! C’est quoi un golf adapté à mon niveau ? Comment le définir ? Cela parait sujet à débat.

Plus important, la fonction Kady apporte un plus supplémentaire aux parcours en proposant de réserver un départ en ligne. Avec les nouvelles contraintes liées à la crise sanitaire, c’est de circonstance.

L’application, très ambitieuse, vous permet de suivre l’actualité du golf que vous enregistrez.

La Fédération trouve là un excellent moyen de diffuser les contenus qu’elle produit déjà en qualité de « média de golf », rôle qu’elle occupe en qualité de leader en France, avec notamment à sa disposition nativement, les courriels des 418 000 licenciés.

Deuxième volet de l’application, la partie conviviale et ludique qui consiste à créer des parties amicales ou même des championnats.

Vous pouvez opter pour différentes formules de jeu, inviter des amis, et sélectionner le golf terrain du jeu.

C’est certainement, sur le papier, l’aspect le plus intéressant de l’application, car il consiste à faire du lien, et même parmi toutes ces propositions, peut-être la plus en conformité avec le seul et véritable métier de la Fédération Française de Golf : Fédérer les golfeurs.

Application des temps modernes, et qui justifie Kady, les cartes de scores digitales, qui sont pré-remplies en fonction de votre index, pour justement sortir plus rapidement et plus facilement le score en brut ou en net.

Pour tous ceux qui ne sont pas familiers de ces notions, cela peut être un plus pédagogique, et en même temps utile.

Pour les parcours de golf, cela peut éviter d’avoir à les imprimer.

On peut imaginer que cette fonction apporte un bénéfice à toutes les parties concernées : Golfeurs, clubs, et fédération.

Pour la fonction championnat entre amis, vous accédez en temps réel au live scoring, et au podium.

Rien que pour ces fonctions, l’application Kady présente un véritable intérêt, celui de créer du lien, du défi, et du partage, surtout à destination de golfeurs amateurs.

Cela peut être un bon moyen de motiver une grande partie des golfeurs amateurs qui jusqu’à présent n’étaient pas tous dans la compétition, même du club ou du dimanche…

Plus d’animation, c’est certainement un bon moyen de fédérer, et garder des golfeurs au jeu.

Il faudrait mesurer dans le temps, d’une part l’adhésion des golfeurs à ce type d’outil digital, et on sait que ce n’est pas gagné d’avance, beaucoup de pratiquants sont rétifs à ces outils, cherchant justement dans le golf, un moyen d’échapper à la technologie, déjà très présente dans le quotidien professionnel.

Et d’autre part, si justement Kady permet de réduire le nombre « d’abandonniste », ces golfeurs qui arrêtent considérant que le golf est trop difficile, et qu’ils ne s’y font pas assez d’amis.

Ce n’est sans doute pas le premier objectif de Kady, mais ce serait intéressant d’en mesurer les effets de bords.

En revanche, la partie la plus délicate et contestable de l’application concerne la possibilité de certifier les parties amicales pour faire évoluer son index.

Cela pose deux problèmes : Le premier, quoi qu’on en dise, une partie amicale n’est pas une partie de compétition.

La valeur d’une performance en partie amicale ne peut pas être considérée au même titre qu’une partie jouée avec un minimum de pression, et avec un enjeu, même faible.

Cet aspect me paraît être trop en faveur du « golfeur moderne », et éloigné de l’étiquette de la pratique golfique.

Le golfeur moderne va arguer et à juste titre qu’il n’a pas le temps pour faire des compétitions… Ce principe peut lui permettre de rentrer dans la course.

Cependant, à mes yeux, cela ne pourra jamais avoir la même valeur qu’un index validé dans une compétition de clubs, même la plus banale.

Le deuxième, c’est là encore quoi qu’on en pense, la question du marqueur qui va valider la carte.

Comment garantir l’équité de l’index, si un ami contrôle votre score par rapport aux compétitions de clubs, où vous jouez avec d’autres golfeurs, selon votre classement et non pas les affinités, et qui dans la majorité des cas, ne sont pas systématiquement des amis ?

Ce point est très discutable, et représente une véritable porte ouverte à une forme de complaisance, sans aller jusqu’à parler de triche.

L’application est très ambitieuse, et propose encore beaucoup d’autres fonctions, comme l’historisation de vos performances, et un accès aux très nombreuses vidéos de l’Académie FFGOLF.

On comprend facilement que cette application peut devenir demain le cœur battant de toute la stratégie digitale, et de communication de la fédération, et ce, en faisant le lien avec toutes les missions qu’elle s’est donnée, en plus de devoir fédérer les licenciés.

Après avoir présenté la théorie, ce qu’est Kady, avec ses bons et ses moins bons côtés, et sans tomber dans le même émerveillement que mes collègues journalistes de golf, il n’y a en réalité qu’une seule question à se poser, qu’un seul arbitre, qu’un seul juge : Les golfeurs et les golfeurs, qu’en pensent-ils ?

Après quelques jours seulement de déconfinement, les premiers utilisateurs se sont déjà manifestés pour témoigner de leurs usages.

Que pensent les golfeurs amateurs de Kady ?

De nos jours, et concernant une application smartphone, les deux territoires d’expressions des individus sont à la fois les réseaux sociaux, mais aussi le champ commentaire d’une application ouverte au public, et plus particulièrement au téléchargement.

Pour les utilisateurs Apple, l’application Kady se trouve donc sur l’Appstore, et c’est donc le premier lieu où trouver des avis d’utilisateurs.

Premier constat, l’application reçoit une note décevante de 2,7 étoiles sur 5, et basée sur l’évaluation déposée par 51 utilisateurs.

Cette note est importante car Apple en tient visiblement compte dans son classement des applications, et par rapport son moteur de recherche interne.

Plus la note de satisfaction est élevée, et plus Apple est susceptible de la proposer à la communauté.

Parmi les étoiles et les commentaires, on peut distinguer deux grands comportements.

Les avis sur Kady sont effectivement très tranchés !

On trouve des avis un peu courts qui sont très positifs, et des avis plus longs, plus argumentés, et extrêmement sévères.

La majorité des notes attribué à l’application est de 1 sur 5 étoiles.

Par exemple, pour « Polishplumber » qui donne la note de 1 sur 5 « Il n’est pas possible de lancer une partie sans connexion sur le parcours »

Cet utilisateur suggère la nécessité d’un mode déconnecté puis synchronisation en fin de partie pour rendre l’application vraiment utile.

D’autant que la plupart des applications mobiles qui ont besoin de fonctionner en mode « connecté permanent » sont extrêmement trop gourmandes en ressource batterie. Kady peut donc potentiellement vider votre smartphone le temps d’un parcours.

Pour « Pipo489 », le jugement est tout autant sévère : « Franchement, c’est à des années lumières de Hole19. »

Sans doute familier des applications smartphone, il explique « Utilisation probable d’un socle React Native moyennement intégré, choix UX discutable, onboarding moyen, qui fait que le contenu, et le parcours n’est pas très clair. »

Il ajoute encore « Soit, c’est fait en interne mais manque de maîtrise, soit via une agence mais avec un budget limité »

A cette question, la réponse est dans le communiqué de la Fédération. L’auteur de l’application est sa filiale digitale.

Le dernier commentaire de cet utilisateur est plus limpide pour les non-initiés en informatique « Il aurait mieux valu faire plus simple, mais mieux »

Les commentaires négatifs pleuvent donc entre quelques commentaires positifs, dont certains pourraient laisser penser à une possible intervention d’une agence de communication, et ce, pour faire remonter la note.

Par exemple le 11 mai, le commentaire de « Blackiema » qui dénote avec « Excellente appli : Application très pratique pour le golf. Cette application répond à tous nos besoins ».

En général, un commentaire positif décrit un exemple concret d’une situation qui a donné du plaisir, pas « cette application répond à tous nos besoins… »

C’est d’ailleurs la limite de tous ces avis donnés dans l’anonymat d’un pseudo.

Pour « Nathalex », c’est tout de même l’incompréhension qui demeure « Ou bien je n’ai rien compris sur la meilleure utilisation de cette appli pleine de bonnes intentions ou bien elle est inutilisable sur un golf dépourvu d’une bonne couverture réseau. »

Il ajoute « La moindre opération semble solliciter un réseau que le golf que je fréquente ne peut pas fournir. »

Pour « Superbenji32 », c’est encore une expression de déception « Le format est pas mal, en revanche impossible de rentrer les cartes lors de la confirmation du marqueur ».

Avis encore appuyé par « Tiphaine2403 » qui commente « L’idée est bonne, plein de trucs intéressants dans cette appli, mais franchement trop de bugs. »

Elle précise qu’elle chargé la dernière mise à jour, et constate toujours des difficultés à rentrer sa carte de score, et impossible de certifier une partie. Sentiment encore confirmé par « Lagayts »

Pour « J3R », c’est aussi les temps de réponses qui laissent à désirer « Des temps de réponses pitoyables, des statistiques de jeu moins détaillées que tout ce que l’on trouve sur beaucoup d’autres appli, et même gratuites) »

Il prend en exemple le club de départ et les coups de pénalités.

Il met aussi en lumière le manque de praticité de la saisie de la carte sur deux pages. Il énumère encore une quantité d’autres bugs (affichage de la licence avec le nom d’un contact, erreur de saisie d’une carte)

J3R espère une nouvelle version largement améliorée.

Idem pour les autres utilisateurs comme « Lupin Etretat » qui explique que la certification du marqueur plante l’application, et rend « impossible de valider une carte en WHS ».

« Joris165 » explique quant à lui que l’appli ne fonctionne pas « Impossible de créer une partie amicale » et décrit « une lenteur absolument horrible ».

Son jugement final est révélateur de la pensée d’une majorité d’utilisateurs « Un beau raté selon moi ».

Tout comme le tout dernier commentaire publié ce jour par « Lesloges » qui donne le ton général « C’est compliqué, pas intuitif, et devra être rectifié ».

La liste est encore très longue de « ne marche pas », « c’est cheap », « nouvelle version ne démarre plus », « impossible de se connecter », «application qui ne se lance pas », « très décevant », « pas au point », « ne fonctionne pas » ou « encore du boulot pour la rendre utile ».

Un départ loupé ? Une opportunité de faire mieux ?

Plus que les avis de journalistes complaisants, les avis des internautes expriment à minima des questions sur le fonctionnement d’une application, qui avait pourtant réussi un premier pari : Susciter un réel intérêt.

Il semble que la déception soit à la mesure de l’attente : Forte !

Tous ceux qui ont déjà eu l’occasion de faire des développements informatiques savent pourtant qu’un tel projet est complexe, coûte plus que prévu, prend plus de temps que prévu, et nécessite de faire face à des défis techniques imprévus.

Les jugements négatifs émis actuellement ne sont sans doute pas définitifs. L’attente pour des corrections est forte, et la Fédération peut encore réussir son pari, et avec plus de temps.

La FFG n’est pas la première à connaître des débuts difficiles avec une nouvelle application. C’est un exercice périlleux par nature. Plus il y a de fonctions, et plus la phase de rodage devra être longue.

Il y a fort à parier que les développeurs de la Fédération ont lu tous ces commentaires, et doivent en être les premiers malheureux. En l’espace d’une semaine, ils ont déjà produit deux mises à jour, et notamment pour corriger des bugs.

Le débogage est inhérent à ce type de projet, et généralement, en conduite de projet informatique, on anticipe une phase de test d’au moins un mois pour réaliser tous les tests nécessaires avant la mise sur le marché.

La FFG a-t-elle été pressée par le temps, et notamment dans le contexte du déconfinement ?

Les premiers utilisateurs sont-ils des bêta-testeurs sans le savoir ?

Pour répondre à la question posée dans le titre de cet article, oui, Kady a clairement loupé son entrée, maintenant la question est de savoir comment l’équipe digitale va pouvoir corriger le tir, et mettre en adéquation la promesse avec la réalisation, et sous quel délai.

De cela dépendra le futur de cette idée qui semble être saluée par les utilisateurs et en majorité.

Le lancement est raté… l’avenir de l’application n’est pas encore durablement compromis.

Toutefois, sans une réponse rapide et claire, de nombreux utilisateurs vont abandonner cette application, et le projet restera lettre morte.

Sur les réseaux sociaux, on voit déjà des avis qui vont dans ce sens « Je l’ai testé deux jours, et j’ai laissé tomber » ou encore « ça marche très mal pour le moment, aucun intérêt ».

La FFGOLF, soucieuse d’épouser les codes de l’époque, et notamment du digital, devrait s’inspirer d’un autre code du moment, la transparence, reconnaître son erreur et amplifier la communication avec ses utilisateurs.

La FFGolf saura-t-elle écouter tous les avis, et notamment ceux qui ne vont pas dans son sens, pour justement améliorer son produit ?

C’est une question qui n’est pas anodine, et se retrouve d’ailleurs sur d’autres sujets.

Je l’ai déjà écrit… A vouloir tout faire, la FFG a tendance à se disperser par rapport à sa mission première. 

Elle doit accepter d’être parfois au centre des critiques, et visiblement plus en provenance des utilisateurs, des licenciés, des golfeurs, que de la part des médias, mais cela, c’est encore un autre sujet…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1001
  • 2 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Quel impact du confinement sur les finances des gr...
COVID_19 : Quels sont les pays de l'espace Schenge...

Auteur

 

Commentaires   

mhezkia@gmail.com
0 #2 Incroyablemhezkia@gmail.com 09-07-2020 20:37
Bonjour,
Cet après-midi, je me suis servi pour la première fois de Kady avec deux amis. Je n'ai jamais vu une application aussi mal foutue, aussi peu conviviale... Après avoir passé un temps fou à programmer la partie et lancer les invitations, rentrer les scores, et surtout pouvoir certifier les scores, n'est pas des plus simple. J'ai dû rentrer 3 fois ma carte. Nous n'avons même pas pu valider la carte du 3ème participant. Je ne parle pas des flèches sur lesquelles on clique et qui ne mènent à rien. Des changements de pages qui ne se font que si on clique sur une croix, qui d'habitude, sert à supprimer quelque chose, ou revenir en arrière. Et cette pub pour Bouygues qui revient dans arrêt ! Le résultat ? Direction poubelle ! Quel dommage ! Comment peut-on lancer une application aussi peu aboutie ?
jean-paul.reich@orange.fr
0 #1 KADY, bof !jean-paul.reich@orange.fr 24-05-2020 17:34
J'ai testé plusieurs applis et j'ai finalement adopté Hello Birdie. C'est un choix personnel et loin de moi une quelconque volonté de faire de la publicité pour cette appli.
KADY n'apporte rien de nouveau et c'est décevant.
La certification des parties amicales, je suis contre comme j'étais contre la blocage des index au dessus de 18,4. Tellement contre que je ne saisissais plus aucune de mes parties amicales sur le site de la FFGolf et que j'ai même supprimé toutes celles que j'avais saisies pour faire en sorte que mon niveau (précurseur du WHS) soit le plus représentatif possible de mon niveau réel de jeu du moment.
A l'ère du COVID (suppression des échanges de cartes de score), un plus de KADY aurait pu être la dématérialisation totale des cartes de scores : génération sur KADY des cartes de score des compétitions officielles, enregistrement des scores par le joueur et par son marqueur chacun sur son smartphone personnel, signature électronique des cartes par le joueur et son marqueur sur leurs smartphones personnels dès lors que les saisies sont identiques. Cela aurait permis notamment de supprimer la fastidieuse opération des saisies de cartes par les golfs.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.