Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Quelles solutions pour jouer un driver illégal ?

Saviez-vous qu’il existe des solutions pour augmenter le COR de votre driver, tout comme il existe des fabricants spécialisés dans la fabrication de drivers qui ne respectent justement par les règles édictées par le Royal et Ancient ou l’USGA ? Quels sont les gains ? Quels sont les risques ? Est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle ?

Découvrez nos formules d'abonnements

En continuant mes recherches sur ce sujet des drivers illégaux, et notamment corroborer cette question du COR, à la suite du cas du driver de Xander Schauffele, j’ai trouvé une société basée en Arizona (USA), et dont le métier consisterait à raboter/réduire la face de votre driver avec une machine à usiner (CNC).

Pour 750 dollars, vous pouvez même commander le dernier driver EPIC Flash avec le coefficient de restitution que vous désirez. C’est clairement illégal, mais assumé par la compagnie.

Illégal, si vous jouez un tournoi de golf amateur ou professionnel ! Pas en partie amicale pour épater la galerie.

Le fait de raboter la face de son propre driver pourrait coûter autour de 100 dollars, ce qui aurait pour conséquence d’enlever les marques sur la face (rainures dessinées).

Pour les remettre, il faudrait encore ajouter 25 dollars supplémentaires, considérant qu’elles ont une fonction surtout esthétique.

La société worldshottestdrivers.com promet des gains pouvant aller de 20 à 40 yards. Cette grande plage de distance incite déjà à la prudence par rapport à cette promesse.

Pour cette opération, sans vraiment le dire, ce site recommande différents degrés de rabotage, selon la vitesse de swing du joueur.

Dans les faits, ils prétendent pouvoir passer le COR de votre driver jusqu’à 0.93, ce qui serait la limite physique qu’une face de driver pourrait atteindre. A aucun endroit, je n’ai trouvé de garanties ou de précautions d’usages…

La société garantit que vous ne casserez pas le driver pendant son utilisation, si vous respectez le COR recommandé pour la vitesse de swing indiquée, mais ne détaille pas les conditions de prises en garantie.

En revanche, elle admet que la durée de votre driver pourrait se réduire par rapport à un driver classique, à nouveau sans réellement préciser une valeur.

Ci-dessous, en partant de l’hypothèse de driver standard réalisé un peu en-dessous de 0.83, voici une estimation sur les gains possibles en vitesse de balle, et en distance que vous pourriez obtenir.

La société worldshottestdrivers.com recommande donc le niveau de COR en fonction de votre vitesse de swing.

Il y a sans doute derrière cette logique de rapprochement COR/Vitesse de swing, une chose qui n’est pas dite, c’est que la face peut potentiellement ou va casser !

Une face à 0.93, pour un golfeur qui swingue à 120 mp/h, type Sébastien Gros, devrait potentiellement casser dès les premiers coups tapés.

En théorie, le gain pourrait être au maximum de 17 mètres. Cependant, le site recommande seulement un COR de 0.86 pour une vitesse de swing de 120 mp/h.

Si je prends ma vitesse de swing (100 mp/h), le site me recommanderait un COR maximum de 0.88, soit un gain d’environ 9 mètres.

Oui, mais quel risque de casser la face ? Ce n’est pas précisé.

Autre élément, ce type de rabotage sur la face pour améliorer l’effet trampoline peut éventuellement apporter de la vitesse de balle supplémentaire, si le golfeur génère déjà lui-même suffisamment de vitesse de swing.

Une golfeur avec une vitesse de swing lente (moins de 70 mp/h) n’est pas certain de compresser assez la balle dans la face, pour bénéficier d’un quelconque effet boost lié à la face rabotée…

En somme, gagner plus de 10 mètres avec cette technique paraît assez optimiste, pour ne pas dire mensonger, surtout que l’on prend le risque de casser la face du driver…

Si vous voulez essayer, ne tentez pas avec votre dernier driver tout neuf…et assurez-vous d’avoir une vitesse de swing suffisante pour compresser un minimum la balle dans la face.

Autre possibilité, vous pouvez tester le driver japonais Ryoma Maxima Special Tuning, un driver parmi d’autres qui sont construits sans respecter les normes de l’USGA ou du Royal et Ancient.

Pour une tête de 460cc (agrandir le volume de la tête et même jusqu’à 750cc n’offre pas réellement de gains en distance), Ryoma estime que son driver permet de gagner 1,7 mètres par seconde de vitesse de balle, alors que le taux de spin tomberait à seulement 900 tours.

Ce dernier élément n’est pas très rassurant, car vous avez besoin de spin pour tenir la balle en l’air. La valeur de spin idéale est plutôt proche de 1700 tours, sachant que les pros sont plutôt sur des valeurs comprises entre 2000 et 2600 tours.

900, c’est vraiment très bas, trop bas…

Pour justifier sa performance, Ryoma avance deux arguments : Un sweet spot plus large, et un COR au-dessus de la limite.

Je ne crois pas au premier argument.

Le sweet spot est un point de la taille d’une tête d’épingle sur la face de votre driver.

C’est un abus de langage.

En revanche, comme ils avancent 20 yards de gains en distance, on peut imaginer qu’ils partent sur une option de COR à 0.90 ou plus.

Or, sur le site de Ryoma, on peut lire « Comme la face du Maxima est extrêmement fine, pour l’utiliser, il ne faut pas dépasser 44 mètres par seconde de vitesse de balle (entre 264 et 290 mètres pour un vol de 6 à 6,5 secondes) sous risque de casser la face.

« La garantie couvre la réparation du club quand il a été utilisé sous la barre des 44 mètres par seconde, mais pas si cette valeur a été dépassée. »

D’une part, comment voulez-vous vérifier cette notion de 44 mètres par seconde ? Et d’autre part, c’est bien la confirmation que ce type de driver au COR hors limite casse très rapidement quand on swingue à plus de 100 mp/h.

Pourquoi parler en mètres par seconde quand toute l’industrie est en mp/h de vitesse de balle ?

En fin de compte, soit vous n’avez pas assez de vitesse pour en tirer un bénéfice, soit vous avez trop de vitesse, et vous risquez de casser la face.

Utiliser un driver illégal ne présente pas un intérêt aussi incroyable que l’on pourrait l’imaginer, et finalement pour une part de golfeurs assez minoritaire.

Gagner 5 à 10 mètres de moyenne au drive, n’a jamais fait baisser l’index d’un golfeur ! Il faut encore toucher les fairways et les greens en régulation…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 541
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Driver illégal: Quel impact réel sur la distance ?
Driver illégal : La précision des tests en questio...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.