Posté par le dans Golf féminin

Comment bien choisir ses clubs quand on est une golfeuse ?

Bien choisir ses clubs de golf n’est pas chose aisée, et encore moins lorsqu’on est une golfeuse, avec un choix bien plus limité de produits. Quelles sont les bonnes questions à se poser avant d’acheter un club ? Quels sont les critères importants à prendre en compte ? Valérie Basset, responsable du magasin US Golf à Champagne-au-Mont-d’Or près de Lyon, nous a livré ses conseils pour bien choisir un club de golf féminin.

Découvrez nos formules d'abonnements

Valérie Basset nous accueille dans son magasin, prête à nous livrer ses conseils pour bien guider les golfeuses dans l’achat de leurs clubs de golf.

Avant tout acte d’achat, la première question à se poser pour la responsable, c’est : « Le golf va-t-il rester un loisir occasionnel, ou bien vais-je avoir une fréquence de jeu soutenue ? »

Selon la réponse de la golfeuse à cette question, Valérie Basset n’orientera pas la cliente vers les mêmes produits.

« Le fitting nous permet également d’aider à déterminer si il faut des clubs confortables à jouer et plus facile d’approche, ou bien quelque chose de plus pointu en terme de jeu, mais qui résistera au temps et à l’évolution du jeu. » ajoute-elle.

Y-a-t-il une taille de grip spécifique à avoir pour une golfeuse ?

Valérie Basset répond à cette question que l’on prend évidemment toujours la taille de la main en considération, mais que par défaut le grip femme a un diamètre inférieur au grip homme.

« Mais avec une femmes qui a de grandes mains par exemple, il lui faut peut être un club femme mais avec un grip homme » poursuit-elle.

Elle continue : « Ce n’est pas parce qu’une femme est grande qu’elle doit forcément jouer avec du matériel homme. On peut avoir une femme dont les caractéristiques vont faire qu’elle doit jouer avec une taille homme, mais avec un shaft femme au niveau de la rigidité et de la souplesse. »

Valérie Basset souligne ensuite qu’une femme très sportive ou grande peut aussi jouer avec du matériel homme senior, selon sa vitesse de swing.

Malgré l’offre bien moins importante pour les clubs femmes que pour les hommes, plusieurs marques de clubs proposent aujourd’hui deux shafts lady différents, en terme de poids et de rigidité.

Quatre ou cinq ans en arrière, cela n’existait pas, il n’y avait qu’un seul shaft lady.

Une petite victoire pour les golfeuses donc, qui reste cependant encore insuffisante.

Un shaft plus léger apportera à la golfeuse un swing plus rapide et plus de fouetté, donc plus de distance.

Cela doit toujours être en adéquation avec la vitesse de swing de la joueuse, ainsi que sa vitesse de rotation.

La responsable du magasin US Golf nous confie alors que cette année, avec le Covid, les nouveautés en terme de clubs de golf féminin ne sont pas sorties, et certaines gammes ont été prolongées. Ce qui n’est pas le cas concernant le matériel pour les hommes…

Le fitting est-il indispensable pour bien choisir ses clubs ?

Valérie Basset nous répond : « Oui, quelqu’un qui débute n’aura pas forcément de résultats au Trackman, mais cela permet de prendre des mesures statiques pour adapter au mieux les clubs à la morphologie de la personne. »

Enfin, vaut-il mieux acheter sa série de clubs d’un coup, ou peut-on fractionner les achats pour les plus petits budgets ?

« Il faut avoir une série de fers ou la demi série de la même marques surtout. Mais si l’on achète une demi-série, il faut bien faire attention qu’on puisse la compléter par le suite, ce n’est pas le cas dans toutes les marques. »

Callaway, Ping, TaylorMade, quels sont leurs avantages ?

La gamme Big Bertha Reva de Callaway

Cette gamme a été pensée pour augmenter la distance des golfeuses. Selon la marque, le driver serait conçu pour améliorer les angles d’attaque et lutter contre le slice. 

Toujours selon Callaway, la face de club serait conçue à l’aide de l’intelligence artificielle. Cela permettrait d’accroître la puissance de balle grâce à une surface plus grande.

Cependant, cet argument n’est pas réellement propre à Callaway. Toutes les marques proposent des faces d’une dimension comparable. C’est donc le prochain piège qui attend les golfeuses : Le marketing.

Comme toutes les marques opèrent exactement sur le même mode opératoire, pour le marketing, comme pour la construction des produits, ce ne sont donc pas ces arguments que vous devrez retenir dans votre choix, mais des critères beaucoup plus simples comme les caractéristiques du produit (loft, lie, longueur des manches, poids de la tête…), le prix, et surtout le look.

Choisir un club ou une série de clubs, c’est se faire plaisir. L’esthétique est donc primordiale dans le choix. Ce n’est plus valable pour une femme que pour un homme.

La plupart du temps, quand vous écoutez un golfeur ou une golfeuse professionnelle sur son choix de club, il ou elle vous explique qu’en premier, le club doit convenir à ses yeux !

C’est pareil pour vous. S’agissant de la gamme REVA de Callaway, c’est donc votre appréciation visuelle des produits qui doit entrer en premier en ligne de compte.

Ensuite, selon votre budget, vous déterminerez si le ratio plaisir/prix vous convient. Il sera alors temps de choisir des caractéristiques adaptées à votre projet de jeu.

Si vous souhaitez lever la balle plus haute, vous opterez pour des lofts plus élevés et/ou des manches qui favorisent cette trajectoire, alors qu’inversement, vous opterez pour des choix… inverses.

Soyez vigilante à l’offset des clubs en particulier, notamment si vous entrez dans la séparation sliceur ou pas. Si vous slicez beaucoup, des clubs avec de l’offset pourront peut-être vous aider, à l’inverse, des clubs avec moins d’offsets seront plus adaptés à des golfeuses qui ne sont justement pas concernées. 

Le risque de prendre des clubs avec de l’offset quand on ne slice pas, c’est de pousser invariablement les balles toujours dans la même direction, à gauche du fairway pour une droitière.

La gamme Kalea de TaylorMade 

On peut regretter que TaylorMade ne se renouvèle pas beaucoup avec sa gamme Kalea qui n’a pas été revisitée depuis un certain temps ou surtout n’a pas été complétée par d’autres clubs, et d’autres looks.

Comme souvent, d’un point de vue technique, la marque va nous parler de poids plus légers pour justement ne pas nous effrayer avec des clubs trop lourds.

Cela étant, elle propose une version lady de sa nouvelle gamme SIM2, et j’imagine que beaucoup de femmes vont préférer un produit plus neutre, moins typé, mais adaptable… 

Finalement, homme ou femme, la tête de club obéissant à des restrictions réglementaires similaires, le vrai sujet, c’est le shaft !

C’est là que les marques dont TaylorMade pourraient faire un plus gros effort pour proposer plus de choix…

Les autres arguments mis en avant par TaylorMade sur Kalea ne sont pas très originaux. Toujours un seul objectif pour des clubs lady, lancer la balle plus haut !

La gamme PING G LE2

Au fil des années, PING a affirmé sa stratégie pour se placer sur le marché du matériel de golf pour les femmes. Ce n’était pas très difficile étant donnée l’absence des autres marques…

Cependant, PING a réellement développé une démarche de présence sur le tour féminin en sponsorisant quelques figures emblématiques, et a été la première à proposer une gamme de produits spécifiquement pour les femmes.

En revanche, cela a pu donner l’impression d’être fait un peu au rabais avec des produits pas forcément très développés au niveau technologique, sans pour autant être nettement décrochés en prix des produits les plus phares pour les hommes.

Opportunisme ?

La gamme PING a été astucieusement pensée pour les femmes plutôt senior, plutôt 24 d’index et pas très puissantes… un stéréotype ?

La ligne des produits a le mérite d’être classique et de présenter un look sans trop d’aspérités qui pourraient diviser. L’idée, c’est de répondre au plus grand nombre possible.

Chez PING, pas de promesse de distance exceptionnelle, finalement, juste des clubs de golf pour aller sur le parcours…

A noter, pas de longs fers (4 ou 5) proposés dans la gamme.

En conclusion, en 2021, le marché reste mal orienté vers les femmes avec peu de produits identifiés, et encore moins de renouvellement en raison des problèmes d’approvisionnements. Clairement, le marché féminin n’est pas priorisé par les marques ! Dommage qu’aucune marque consciente de ce phénomène n’en ait justement pas pris le contre-pied pour se différencier, et rafler la mise…

A l’avenir, soyons pragmatique, au lieu d’imaginer des gammes avec des noms et des looks imaginés pour les femmes, espérons plus de choix de caractéristiques pour les femmes (poids, lofts, longueurs) mais surtout mieux identifier et repérer dans les magasins ou les catalogues des marques.

Le véritable enjeu, c’est justement l’augmentation du catalogue des manches et grips pour femmes.

Comparons avec un autre secteur typiquement féminin, par exemple le secteur cosmétique. Les marques de cosmétiques se renouvellent sans cesse, élargissent leur gamme pour satisfaire le plus grand nombre de femmes en terme de promesses, teintes, design…

Elles travaillent avec de nouvelles égéries, sortent des formules innovantes régulièrement. Leur stratégie pour attirer les femmes est bien plus performante puisque plus offensive, avec une vraie publicité et communication autour des produits.

Si les marques de golf misaient de la même façon sur ses clientes féminines, en misant sur les innovations, les nouveautés, l’adaptation des produits pour toutes sortes de femmes, mais aussi une communication ciblée pour les femmes, les golfeuses deviendraient alors une part encore plus grande du marché.

L’offre appellerait alors la demande, et si les marques parlaient mieux aux femmes (ou bien différemment), elles se sentiraient peut-être plus concernées et intéressées par ce sport.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 237
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Universités US (V): Comment les parents de golfeur...
PGA et European Tour avancent vers une alliance st...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.