Posté par le dans Golf Senior

Golfeurs seniors, après 65 ou 70 ans, peut-on encore améliorer son swing ?

Bien que les golfeurs professionnels peuvent rejoindre le Champions Tour à l'âge de 50 ans, les amateurs sont généralement considérés comme des seniors lorsqu'ils ont 55 ans ou plus. Être un golfeur senior ne signifie pas que nous ne pouvons pas continuer à baisser nos scores au golf, même si au fil des années, on commence à remarquer que l’on ne peut pas envoyer la balle aussi loin que l’on ne le faisait auparavant. Cela étant dit, est-ce que cela veut dire que l’on ne peut plus progresser ? Nous verrons en conclusion de cet article que des légendes du golf comme Gary Player et Jack Nicklaus (27 majeurs à eux deux), à 80 ans passés, continuent à chercher des moyens d’améliorer leur jeu.

Découvrez nos formules d'abonnements

La mécanique et le mouvement du swing moderne, beaucoup plus exigeants physiquement qu'auparavant, sont difficiles, voire impossibles, avec un dos raide, des genoux fragiles, des douleurs au cou, et de vieilles blessures musculaires.

Pourtant, peu de livres ou de vidéos sur le golf montrent une compréhension de la manière d’adapter l’enseignement moderne aux plus anciens d’entre nous.

Quels sont les « limiteurs » de distance courants pour les golfeurs les plus âgés ?

Force réduite et flexibilité limitée, à mesure que notre force et notre facilité de mouvement diminuent, nous devons nous adapter pour obtenir la distance dont nous avons besoin, en particulier à partir du tee de départ.

De nombreux golfeurs seniors ont du mal à trouver leur équilibre. Même si vous ne l’avez pas remarqué, vous pouvez encore, sans le savoir, avoir des problèmes d’équilibre.

En vieillissant, vous vous sentez moins stable dans votre swing de golf. Et lorsque le corps se sent moins stable, il ralentit instinctivement son mouvement. Il en résulte une vitesse de la tête de club plus lente.

Au cours des années, on a souvent pris de mauvaises habitudes, de celles qui subsistent même lorsque nous cherchons à les compenser.

Tirer le meilleur parti de notre expérience, et de celle des autres

Il s'agit donc de tirer le meilleur parti de ce que nous avons, de ce que nous savons, et de la manière dont nous utilisons notre expérience, et de celle des autres…

En faisant des recherches, on trouve une multitude d’informations nous expliquant que pour les seniors, il vaut mieux remplacer les longs fers par des hybrides, mais ça nous le savons tous… Les fabricants s’évertuent à nous proposer du matériel adapté à chaque swing, et à chaque golfeur, quel que soit son âge.

On trouve également une multitude de vidéos nous expliquant comment sortir des bunkers, comment réussi ses approches, comment ne plus slicer, etc. Mais cela ne remplacera jamais les leçons que l’on pourra prendre avec un enseignant de golf qui a un regard, un œil, la bonne vision de notre swing, et de comment nous améliorer.

J’ai cependant trouvé quelques idées pour les golfeurs seniors que j’ai essayées, ayant moi-même plus de 70 ans, et qui donnent de bons résultats, certaines sont contenues dans le livre de Peter Dawson, « Now for the Back Nine »…

Peter Dawson, est un ancien joueur de la Ryder Cup et l’auteur de « Now for the Back Nine », destiné aux golfeurs seniors, il y présente ses dix meilleurs conseils aux golfeurs seniors.

« Moins c'est plus »

Par cela, Peter Dawson veut dire moins en arrière et plus en traversant pendant le swing.

La diminution de la capacité à faire un grand backswing n'affecte pas nécessairement la puissance de votre swing. Comme pour lancer la balle, la puissance réside dans la traversée.

Les mauvais finishs sont souvent la conséquence de ce qui s'est passé auparavant.

Il peut y avoir une croyance erronée selon laquelle un plus grand mouvement d'épaule au retour signifie plus de distance. Ce n’est pas le cas, cela signifie généralement plus de chances que quelque chose ne se passe mal.

Pensez moins « en arrière et plus » dans le swing à mesure que vous vieillissez, et pensez à continuer à aller vers l’avant après le swing.

Vous pouvez influencer, et améliorer votre finish, en modifiant légèrement votre posture, et votre position de balle.

Essayez d'ouvrir votre pied avant jusqu'à 30% pour obtenir un finish plus large et plus complet.

Cela rendra beaucoup plus facile le déplacement de votre poids vers l’avant lorsque vous aurez terminé le finish.

Si vous avez des problèmes de hanche, déplacer votre poids vers votre pied arrière lorsque vous tournez votre corps pendant le backswing peut provoquer une douleur intense.

Ce simple réglage de la position du pied réduira la douleur à la hanche lors d'un swing, et vous permettra de mieux tourner pendant le backswing.

J’ai essayé au practice cette position des pieds, et le résultat est concluant avec des frappes bien plus consistantes, particulièrement avec le driver.

Et si tout était dans les pieds ?

Pour Peter Dawson qui avait lui-même du mal à swinguer comme il le faisait dans les années 1970 en raison de l'arthrite, de deux arthroplasties, d’un genou en titane, et d'un mal de dos :

« De manière générale, je ne pourrais pas faire 50% des choses que font les golfeurs plus jeunes, beaucoup plus flexibles que moi ! En adaptant mon swing pour travailler dans les limites qui viennent avec l'âge, j'ai commencé à réaliser que personne n'offrait aux golfeurs seniors comme moi des moyens de swinguer et de tourner plus facilement malgré les restrictions imposées par un mauvais dos, et d’autres limitations ».

« Il s’agit de vous aider à adapter votre swing à l’aide de petits conseils simples comme par exemple, pointer davantage votre pied gauche vers la gauche pour faciliter l’extension du coup dans le finish. Et il en va de même pour l'autre pied pour un backswing plus facile aussi ».

La position du pied droit (pour les droitiers) en haut du backswing : L'une des clés de la cohérence du golf est d'éliminer les parties mobiles excessives et inutiles.

Un élément clé de ceci est d'empêcher le balancement arrière dans le backswing.

Souvent, ce balancement est causé par une flexibilité limitée de la hanche de la jambe droite.

Dans tous les cas, une méthode simple pour contrôler le balancement latéral consiste à vous assurer que vous sentez le poids de votre corps rester à l'intérieur de votre pied droit en haut du backswing.

Si vous sentez que votre poids se déplace vers l'extérieur du pied, vous sacrifiez probablement la cohérence.

Une caractéristique que tous les grands joueurs ont en commun, est que leur poids est centré ou en avant du centre à l'impact et dans le finish.

La raison pour laquelle votre poids doit être positionné plus en avant à l'impact est pour permettre au club de golf de se stabiliser après avoir frappé la balle. Si vous vous appuyez sur l’arrière de votre pied, la tête du club tombera avant la balle.

Cela est vrai à l'exception du driver et de certains coups de départ. Avec le driver, vous voulez frapper la balle sur un chemin ascendant. Mais vous pouvez vous en tirer avec constance, car la balle est sur un tee au lieu d'être au sol.

Enfin, même avec le driver, votre poids devrait naturellement finir sur votre pied avant avec seulement les orteils du pied arrière touchant le sol.

Avant de frapper la balle, le transfert de votre poids sur votre pied avant fournira une puissance maximale en utilisant le minimum d'énergie.

Tout le monde a déjà frappé des coups impressionnants qui semblent juste arriver de nulle part.

Ces clichés parfaits avec un swing doux, et un mouvement apparemment fluide, nous les avons fait simplement parce que nos pieds ont parfaitement joué leur rôle pendant le swing.

Lorsque vous comprenez les mécanismes d’un swing pur, vous vous rendrez compte qu’une grande frappe se produit lorsque le golfeur place son poids sur son pied avant juste avant la frappe.

En répétant au practice ce type d'exercice simple, cela vous permettra de vous concentrer sur le déplacement de votre poids vers l'avant, de sorte que vous améliorerez votre mémoire musculaire et que vous déplacerez automatiquement votre poids vers l'avant de manière cohérente.

J’ai également essayé cet exercice au practice, et assez rapidement la mémoire musculaire se met en place. Il me reste à l’appliquer sur le parcours, mais là c’est un autre problème, il faudra l’intégrer systématiquement dans la routine à tous les autres paramètres.

Élargir le cercle de puissance étendu

Comme Peter Dawson le défini, la perte de mouvement complet entraîne une perte de rotation et de puissance.

Pour surmonter cela, trouvez une meilleure façon de transférer votre poids.

« J'aime parler de cela comme de la création d'un cercle de pouvoir étendu. Vous pouvez y parvenir en déplaçant pratiquement tout votre poids sur votre pied arrière lors de votre backswing, puis en inversant ce décalage vers le bas et à travers la balle lors de la traversée »

Tout comme pour lancer une balle, le poids se déplace de l'arrière vers l'avant du pied lorsque vos hanches et votre poitrine tournent à travers la balle, jusqu'à ce qu'ils soient bien en avance sur leur position à l'adresse.

Si vous prenez généralement votre position de swing avec vos orteils pointés droit devant vous, pensez plutôt à les évaser.

Ce mouvement simple vous aide à obtenir plus de rotation dans les hanches. Cela permet aux bras d’aller plus loin, ce qui permet à la tête du club d’aller plus loin également, ce qui signifie que vous obtenez un swing plus long.

Un swing plus long signifie plus de vitesse, et nous savons que plus de vitesse signifie plus de distance…

Élargissez votre position sur le sol.

Cela aide à résoudre le problème d'équilibre qui afflige de nombreux golfeurs plus âgés. Lorsque vous ne vous sentez pas stable, vous vous protégez naturellement en vous déplaçant plus lentement.

Une position (stance) de golf large fournit une base plus stable, de sorte que vous pouvez toujours faire un mouvement de swing puissant sans craindre de perdre l'équilibre.

Ces changements simples vous aident à limiter la perte de vitesse et de distance que vous perdez en raison de l'âge.

Toujours au practice, un stance plus large me permet effectivement d’essayer de donner plus de vitesse au club, sans perte d’équilibre.

Alors qu’ils ont plus de 80 ans, ils continuent à rechercher un meilleur swing

Bien que Gary Player ait 84 ans, il essaie toujours de trouver des moyens d'améliorer son jeu de golf.

Et qui mieux pour l’aider que Jack Nicklaus ?

Avec en cumulé à eux deux 27 majeurs, ces deux légendes, sont une mine de connaissances.

Mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas encore ouverts à de nouvelles informations concernant leur swing.

Dans une récente vidéo publiée sur Twitter par Jack Nicklaus, on a la rare occasion de voir comment l’ours blond donnait à Gary Player une leçon de swing.

La vidéo est fascinante, et donne aux fans un aperçu de la façon dont certains des plus grands joueurs de golf de tous les temps pensent à la mécanique du swing.

 

On ne doit jamais cesser de chercher des moyens de s’améliorer, ces deux hommes ont 27 majeurs à eux deux, et sont deux des meilleurs à avoir jamais joué au golf. Mais même avec des CV comme les leurs, ils cherchent toujours des moyens de s'améliorer.

Il peut être facile de devenir complaisant avec son jeu, mais si on veut vraiment s’améliorer, on devrait toujours essayer de trouver les faiblesses dans notre swing pour nous améliorer.

Si Jack Nicklaus et Gary Player sont toujours en train de bricoler leurs swings dans leurs 80 ans, cela montre que le voyage vers l'amélioration ne se termine vraiment jamais.

Peu importe ce que nous savons sur le swing de golf, il y a probablement quelqu'un qui en sait plus que nous. Soyons donc ouvert à la critique et nous deviendrons de meilleurs golfeurs. 

Crédit photo : JeudeGolf.org et Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 458
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Et si le putter SIK Golf était le meilleur club du...
Les architectes de golf ne doivent plus seulement ...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.