La PGA autorise l’utilisation des télémètres pour accélérer le jeu… Ou risquer de le ralentir ?

La PGA n'a pas perdu de temps pour se mettre au travail en 2021. Ils ont annoncé que les joueurs seraient autorisés à utiliser des télémètres lors de leurs événements. Cela fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux et la communauté des cadets a beaucoup à dire à ce sujet. La PGA of America a ainsi annoncé début février qu’ils autoriseraient l’utilisation d’appareils de mesure de distance (télémètres laser et GPS) dans les trois grands championnats professionnels à partir de cette année : PGA Championship, KPMG Women’s PGA Championship, et KitchenAid Senior PGA Championship.

Découvrez nos formules d'abonnements

C'est une décision inhabituelle car la règle 4.3a (1), qui autorise l'utilisation d'appareils de mesure en compétition, existe depuis que l'USGA a révisé ses règles à compter du 1er janvier 2019, alors pourquoi maintenant ?

La PGA of America n'a cité aucune étude qui a montré que de tels dispositifs accéléreraient le jeu, aussi cela semble être plus une présomption qu'un fait établi.

Les appareils feront d'abord une apparition au championnat PGA, du 20 au 23 mai prochain au Kiawah Island Golf Resort's Ocean Course en Caroline du Sud.

La PGA of America devient le premier organisme majeur à autoriser les appareils dans tous ses événements professionnels de premier plan. Il y a eu des spéculations pendant des années sur le fait que de tels dispositifs pourraient aider à accélérer le jeu, car les joueurs et les cadets n'auront pas à parcourir des distances pour atteindre les têtes d'arrosage et d'autres repères fixes.

« Nous sommes toujours intéressés par les méthodes qui peuvent aider à améliorer le déroulement du jeu pendant nos championnats », a déclaré Jim Richerson, président de la PGA of America, dans un communiqué de presse annonçant la nouvelle.

« L'utilisation d'appareils de mesure de distance est déjà courante dans le jeu et fait désormais partie des règles du golf. Les joueurs et les cadets les utilisent depuis longtemps lors des parcours d'entraînement pour rassembler les mesures de distance pertinentes ».

Ces appareils ne seront pas nouveaux pour les professionnels, dont beaucoup utilisent déjà des télémètres laser et un GPS lors des séances d’entraînement.

L’association de golf des États-Unis autorise l’utilisation de télémètres laser et d’appareils GPS dans le jeu occasionnel et les tournois depuis 2006, mais une règle locale autorise un comité de tournoi à interdire de tels appareils.

Aux niveaux de jeu professionnels d'élite, les appareils n'ont toujours pas été adoptés pour les compétitions, bien qu'ils soient autorisés pour l’U.S. Amateur depuis 2014. Ils ne sont toujours pas autorisés lors des événements du PGA Tour, ou à l'US Open et au British Open.

Conformément à la règle 4.3a (1), les appareils autorisés ne peuvent rendre compte que de la distance et de la direction. Les appareils qui calculent les changements d'altitude ou la vitesse du vent. De plus, l'appareil ne doit pas être en mesure d'offrir des conseils sur la sélection d'un club, ou d'aider le golfeur à lire un green.

Il est probable que les télémètres laser s'avéreront plus populaires que les appareils GPS, car ils fournissent plus facilement une distance exacte à un drapeau sur le green, souvent avec une précision de moins d'un mètre, à des distances de coup d'approche.

Les appareils GPS fournissent généralement des informations plus générales sur les trous. Il est possible qu'un joueur puisse utiliser les deux styles d'appareils, et plusieurs nouveaux produits intègrent à la fois des lasers et un GPS.

De nombreux télémètres laser fournissent des informations sur les changements d'altitude et les distances de type « jeu ». La plupart de ces appareils sont livrés avec un interrupteur pour désactiver ces informations, mais de nombreux joueurs pros optent pour des appareils qui ne fournissent pas d'élévation et d'autres données afin de ne pas oublier de désactiver ces fonctions.

Dans quelle mesure les télémètres aideront-ils réellement les pros et le rythme de jeu ?

Cela améliorera-t-il le rythme de jeu, ou le « flux », comme insiste la PGA ? Certains pensent que oui, d'autres disent que non.

Alors, à quoi ça sert ? Il y a encore beaucoup de choses à prendre en compte pour les cadets et les joueurs avant de jouer un coup, pour la plupart desquels un télémètre ne les aidera pas, surtout que chaque duo joueur cadet est différent.

L'insertion d'un télémètre dans leur processus confirmera la distance au drapeau, mais ne fournira pas les détails exacts sur lesquels les joueurs de ce calibre prospèrent. Et bien sûr, lorsqu’ils auront l'intention de mesurer la distance par rapport au drapeau, ils ne pourront le faire qu'une fois que le groupe devant eux l'aura remis dans le trou.

Si vous demandez leur avis aux cadets des joueurs professionnels, vous aurez probablement des opinions très différentes. En ce qui concerne l'impact que les appareils auront sur l'accélération du jeu, presque tous pensent qu'ils n'auraient que peu ou pas d'impact sur le fait de faire aller le jeu plus rapidement.

Pour certains de ces cadets, c’est même une perte de temps. Ils reconnaissent le parcours le lundi, mardi et mercredi, et donc, le jeudi, ils ont tous les chiffres dont ils ont besoin pour le tournoi.

Ils ont tellement de détails dans leurs carnets de parcours à ce moment là, avec des chiffres pour à peu près toutes les situations qui peuvent se présenter.

Si on imagine qu’un cadet utilise un télémètre laser pour avoir la distance jusqu’au drapeau, et que le joueur lui demande : « Qu'est-ce qu'il y a devant le green ? ». Tout de suite, le cadet doit consulter son carnet de parcours pour voir à quelle distance se trouve le drapeau de l’entrée du green, et faire la différence.

Puis si le joueur demande : « Qu'est-ce que j'ai au fond du green? » Le cadet doit à nouveau regarder son carnet de parcours pour voir les distances au-delà du drapeau. Toutes ces informations sont dans son carnet de parcours.

Ainsi, le cadet de Francesco Molinari, le vétéran Mark Fulcher, a déclaré que si l'utilisation des télémètres est probablement logique, ils ne feront qu'ajouter au temps qu'il faut pour prendre une décision, et qu'il trouve le tout « un peu inutile ».

Padraig Harrington, triple champion en majeur, a convenu en 2015 que l'utilisation des télémètres ralentissait en fait le jeu. « J'ai joué dans des tournois avec des télémètres lasers, et cela a ralenti le jeu de manière incroyable », a déclaré Harrington, citant ses expériences sur la PGA irlandaise. « Cela rendait le jeu un peu plus facile, oui, mais cela le ralentissait terriblement ».

Pour la plupart des cadets, la vérité est que les carnets de parcours et de distances sont tellement remplis d'informations qu'ils ne seront probablement jamais remplacés. Presque tout ce dont ils ont besoin est là, dans leur poche.

Le télémètre peut évidemment les aider, et ils sont fréquemment utilisés lors des séances d'entraînement, mais presque toutes les réponses sont dans le carnet.

Là où les télémètres pourraient être les plus utiles, c'est pour les joueurs qui frappent des coups de départ incroyablement errants, et qui certaines fois atterrirent sur le mauvais fairway.

Mesurer la distance avec un appareil est alors un jeu d'enfant. La triangulation de cette distance via des têtes d'arrosage ou autres repères ne l'est pas. Mais c’est là que les puristes du golf affirment que les cadets peuvent vraiment prouver leur valeur.

Les joueurs qui ratent les fairways, intentionnellement ou par accident, devraient-ils être récompensés en connaissant la distance exacte jusqu’au trou ? Certainement avec un bon cadet, et pas en appuyant simplement sur un bouton.

Qu’en est il au niveau des joueurs amateurs ?

Au niveau amateur, les appareils de mesure de distance sont largement utilisés. Lorsque le R&A a publié son enquête mondiale sur le rythme de jeu en 2015, la prévalence des appareils de mesure de distance dans le monde s'est avérée révélatrice. 

Plus de 50 pour cent des 56 248 personnes interrogées en Europe continentale, au Royaume-Uni et en Australasie ont déclaré avoir utilisé un appareil pour mesurer les distances sur un parcours de golf.

Bushnell, l'un des principaux fabricants de télémètres lasers, a commandé une étude en 2013 avec la National University Golf Academy sur l'utilisation des télémètres et le rythme de jeu.

Au cours de deux tours parmi des golfeurs NUGA avec des handicaps de 6 à 18, un tour avec un télémètre laser Bushnell, l'autre sans. Le rythme de jeu s'est considérablement amélioré avec le télémètre.

Les joueurs de 6 à 13 d’index ont terminé leur partie en 4 heures et 15 minutes, soit une amélioration de près de 30 minutes par rapport à une partie sans télémètre laser, selon l'étude. Les joueurs d'index de 14 à 18 ont vu une amélioration de 17 minutes, terminant en 4 heures et 16 minutes.

Alors au final, si les appareils de mesure de distance peuvent être une béquille salvatrice pour les golfeurs amateur, peuvent ils être un handicap pour les joueurs professionnels pendant les compétitions?

 

Crédit photo : JeudeGolf.org, Icon Sportswire, iStock, Bushnell

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 335
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Tiger Woods : Le monde du golf retient à nouveau s...
Cabo del Sol au Mexique : Un oasis dans le désert,...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.