Posté par le dans Golf en France

Jeu trop lent, jeu trop rapide, quelle est la bonne mesure pour bien jouer au golf ?

De nombreux golfeurs croient que le rythme de jeu lent est le plus grand fléau auquel le golf est confronté, d'autres estiment que c’est un peu surestimé, et qu’une bonne partie de golf ne dépend pas autant de la rapidité avec laquelle vous la terminez, que du score que vous réalisez. Ces récits se répètent si souvent que les gens acceptent les deux comme des faits incontestés. Ce que personne ne semble considérer, c'est le fait que ces deux points semblent s'exclure mutuellement. Comment les rapprocher ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Terminée l’époque où l’on pestait après la partie de devant trop lente. Les instances par leur communication, et les parcours de golf par leur gestion, on réussi à inverser la tendance. La tendance actuelle est de pester sur le joueur ou la partie de derrière qui vous met la pression dès le deuxième trou…

Nous avons tous lu des listes de facteurs contributifs au jeu lent aussi longs que nos bras, ainsi qu'une ou deux solutions plus ou moins pratiques pour y remédier.

Certains sont dus au comportement et à la conscience du joueur, d'autres aux clubs ou aux responsables de parcours trop gourmands, avec des départs toutes les 6 ou 8 minutes, mais de toute façon, il y a certains facteurs en jeu sur lesquels le joueur individuel a peu ou pas de contrôle.

Le R&A a publié les résultats d'une enquête sur le rythme de jeu

L'enquête a reçu plus de 56 000 réponses de golfeurs de 122 pays. Elle a été menée par le R&A dans le cadre de ses efforts pour enquêter sur les problèmes affectant le golf et leur impact sur la participation au sport.

L'enquête a révélé que si 70% des golfeurs sont largement satisfaits de la durée de leurs parties, 60% des golfeurs ont cependant exprimé l'opinion qu'ils aimeraient davantage le golf s'ils jouaient en moins de temps.

C’est surtout significatif pour les 25-44 ans qui ont déclaré qu'ils n'étaient jamais satisfaits du rythme de jeu.

L'enquête a également révélé que les deux principaux facteurs qui empêchent les gens de jouer au golf, sont les engagements professionnels (34%) et les engagements familiaux (29%), le temps nécessaire pour jouer (16%) étant au troisième rang.

Si l’on considère ces trois critères, il semble que pour de nombreux golfeurs, réduire au maximum leur temps passé sur le parcours, leur permet de retrouver plus rapidement leur activité professionnelle ou leur famille. Ce qui peut expliquer leur motivation (ou contrainte) à jouer le plus rapidement possible.

Il est aussi facile de jouer mal vite que lentement

Depuis quelques années, j'ai rencontré d'innombrables personnes sur les parcours de golf, qui se vantent de pouvoir jouer dix huit trous sur leur parcours habituel, en disons, trois heures ou moins.

J'étais sceptique, alors j'ai suivi quelque uns de ces golfeurs, afin que je puisse profiter du golf rapide avec eux, et observer comment ils le jouent aussi vite.

On peut effectivement, à 3 ou 4 joueurs, jouer un parcours de 6000 mètres en moins de trois heures, mais il y a beaucoup d’accommodations avec ce qu’est idéalement le golf et ses règles, pour jouer aussi vite.

Cela commence par un départ du tee N°1 avant le tee time enregistré, sous prétexte que l’on ne voit plus la partie précédente, partie que l’on va donc rattraper dès le 2e trou. C’est le problème des parcours sans starters pour réguler les départs.

Les balles hors limites étaient jouées au point d'entrée comme pour un obstacle latéral.

Les recherches des balles potentiellement perdues ont été abandonnées au bout d'une minute environ, et les coups suivant joués à des endroits approximatifs où le joueur pensait que la balle aurait pu être retrouvée…

Sur les greens, mes compagnons du jour ont pratiqué le putting continu, et de nombreux putts ont été concédés de différentes longueurs, allant du bord du trou jusqu'à deux mètres de distance.

Des putts donnés de deux mètres ? J'en ai vu quelques-uns, et beaucoup d’un mètre, mais ils ont tous été donnés pour que nous puissions continuer à jouer vite.

Un des joueurs dévisse à plusieurs reprises et envoie sa balle dans le rough, puis se précipite à sa recherche, sans tenir compte des autres joueurs qui n’ont pas encore joué leurs coups, et vont donc l’avoir dans leur champ de vision ou leur trajectoire de balle.

Tout semblait précipité, et j'ai bien compris que pour eux la vitesse venait avant le score.

Je suis résolument pour le jeu rapide, mais je pense que la légitimité du jeu est souvent compromise lorsque les golfeurs essaient de jouer trop vite.

Je ne peux pas accepter un putt donné d’un mètre sur le green, ni ne jouerai des drops illégaux. Je pense donc qu'il est très difficile de jouer très vite et de faire le score le plus bas possible simultanément.

En fait, il y a une plage de rythme qui nous met à l'aise. On n'aime pas attendre, et on peut être frustré lorsque l’on joue avec des joueurs lents.

D'un autre côté, nous sommes sur le parcours pour nous amuser, nous faire plaisir en essayant de bien jouer, et à chaque fois que possible nous concentrer sur le prochain coup, le tout à un rythme confortable. 

Donc si on ne se sent pas pressé par la partie suivante, et si nous ne sommes pas lent ou avec beaucoup d'attente derrière une partie, tout va bien.

Savoir si l’on peut résoudre le problème du temps de jeu sur un parcours?

Le vrai problème, cependant, n'est pas de savoir si quelqu'un veut vraiment résoudre le problème de la pratique du temps de jeu sur un parcours de golf.

C’est hélas beaucoup plus simple, en fait c’est que personne ne sait vraiment comment résoudre le problème.

Il existe sans doute des solutions, certaines basées sur la technologie, certaines sur la configuration du parcours et la logistique, et d'autres basées sur la sensibilisation des golfeurs.

Mais toutes ses solutions n'aideront pas beaucoup, à moins que toutes les personnes impliquées dans le golf ne jettent un regard objectif dans le miroir.

Trop lents ou trop rapides, la vérité est que beaucoup de problèmes de rythme de jeu surviennent parce que les joueurs n’en sont pas conscients, ou parce que les parcours ne gèrent pas les variables qu'ils peuvent contrôler.

Une majorité de golfeurs disent que les parcours de golf eux-mêmes ne voient pas le rythme de jeu comme un problème qui doit vraiment être résolu.

De nombreux parcours ne veulent pas engager le problème du rythme de jeu car ils pensent que cela aura un impact négatif sur eux et leur gestion.

Et beaucoup de parcours de golf ne pensent pas avoir de problème de rythme de jeu, et n'ont donc pas besoin de faire quoi que ce soit.

Cela peut être difficile ou pas pour les parcours de golf, mais lorsque qu’une majorité de vos clients payants pensent que vous ne savez pas résoudre ce qu'ils perçoivent comme un problème, vous avez un problème…

Concernant la logistique, si un club ou une installation de golf a identifié des problèmes avec le rythme de jeu, le R&A est fermement convaincu qu’il existe des solutions qui peuvent améliorer la situation.

Dans cet esprit, le R&A a produit un manuel sur le rythme de jeu qui rassemble un large éventail de solutions potentielles. Il se peut qu’un seul changement de procédure n’entraîne pas en soi un énorme changement.

Cependant, l'introduction d'un certain nombre d'initiatives proposées dans le Manuel, ainsi que le maintien de l'engagement envers ces initiatives, peuvent et feront une différence.

Certaines de ces initiatives concernent la responsabilité des joueurs (respect des heures de départ, être prêt quand c’est au joueur de jouer, temps de recherche d’une balle perdue, etc.).

D’autres concernent les clubs de golf (attribuer à chaque trou un temps maximum basé sur la longueur et la difficulté du trou, informer les joueurs avant leur partie du temps maximum pour effectuer le parcours, etc.).

Les clubs de golf pourraient fournir systématiquement à chaque joueur une carte de score (sur papier ordinaire, donc pour un moindre coût) tenant compte de l’heure de départ, et de l’heure idéale de sortie de green pour chaque trou.

Cela ferait prendre conscience aux joueurs de leur rythme, et éviterai toutes contestations entre les parties qui se suivent.

Les solutions technologiques :

TagMarshal, est une entreprise proposant une approche technologique pour améliorer le rythme de jeu.

Chaque voiturette, chariot, ou joueur, est équipé d'un appareil à l'apparence d’un Smartphone, et qui sert de GPS, mais permet également à chaque joueur, ainsi qu’à un observateur central dans le club-house, de savoir où se situe chaque groupe par rapport à la fois au parcours et au rythme de jeu attendu.

Cela donne au parcours des outils pour informer les joueurs qu'ils sont bien dans le temps, ou qu'ils prennent un peu de retard. Les joueurs peuvent alors s'autogérer, et le parcours peut envoyer un message aux joueurs en cas de problème.

Si sur le parcours à un moment donné, vous remarquez que vous avez 5 minutes de retard, vous accélérez le rythme. Et si vous avez cinq minutes d'avance sur le rythme et jouez juste derrière le groupe devant vous, qui ne joue pas forcement lentement, vous pouvez ajuster votre rythme en conséquence.

Lorsque les joueurs de golf sont conscients du temps, ils peuvent mieux s’autogérer.

TagMarshal propose plusieurs options pour les parcours, du système GPS avec écran, à une balise classique sans écran attachée à un chariot ou à un sac.

En cas de problème, cet assistant peut aider les joueurs. Ce n’est pas conflictuel, car ce ne sont que des données.

Le plus grand avantage pour les parcours est de créer un rythme de jeu constant et prévisible, en éliminant les très mauvais jours, en particulier les processions de 5 ou 6 heures du samedi et du dimanche.

Cette solution n’est pas nouvelle, il y a déjà plus de 10 ans, je me souviens avoir joué sur le Golf Parc Robert Hersant à La Chaussée d'Ivry en Normandie, les voiturettes étaient déjà équipée de GPS, avec indication du temps de jeu et de l’heure idéale sur chaque trou.

Le golf n’est pas une course de vitesse

Vous n’avez donc pas à être obsédé dans votre quête du poteau d’arrivée. Mais vous devez tout simplement être prêt à jouer dès que c’est votre tour plutôt qu’une minute après, afin d’éviter une frustration inutile pour les autres membres de votre groupe et tous ceux qui sont derrière vous.

Tous les golfeurs, même si vous êtes convaincu que ce sont les autres et pas vous, doivent être plus conscients d'eux-mêmes et faire preuve de bon sens, et comprendre qu'il existe une différence entre le comportement du golfeur qui ralentit vraiment le rythme de jeu et le comportement du golfeur derrière vous, qui ne fait que vous « pourrir » votre partie, en vous pressant sans réelle raison.

De plus, les parcours de golf doivent adopter toutes les méthodes d'amélioration du rythme de jeu qui leur sont ouvertes, y compris la technologie, la logistique du parcours, dont les intervalles de temps de départ, et le temps imparti sur chaque trou en fonction de la configuration du parcours.

Et aussi l’information adéquate des golfeurs avant qu'ils ne prennent le départ, quant aux attentes de la journée prévue par le club.

Dans ce sens, pourquoi pas réserver des plages horaires pour les joueurs qui veulent jouer très vite, et d’autres plages pour les joueurs qui souhaitent jouer à un autre rythme ?

Améliorer le rythme de jeu ne consiste pas à se précipiter tout au long du parcours, cela doit rester une partie de golf prévisible et fluide. Il est beaucoup plus agréable d’avoir un rythme constant avec peu ou pas d’attente.

Et que ce temps total soit de 3 h 10 ou 4 h 10, s'il est prévisible et constant quel que soit le moment où vous jouez, cela fait des golfeurs heureux.

Le Speed Golf pour ceux qui veulent privilégier une performance physique

Le Speed Golf est une variante du golf dans laquelle l'objectif est de terminer le parcours en le moins de coups possible et le temps le plus rapide possible. Le sport qui est originaire des États-Unis, commence maintenant à être pratiqué en Europe et en France.

Il s'agit de l'émergence d'une activité qui répond à une myriade de défis modernes et à un mode de vie sain et actif.

Le Speed Golf est joué sur les parcours de golf classiques. Les règles du speed golf sont pour la plupart les mêmes que celles du golf, avec quelques modifications mineures, à savoir :

Les golfeurs sont autorisés à putter avec le drapeau placé dans le trou. Les golfeurs sont autorisés à porter des chaussures de course à pied. Dans le cas où une balle est perdue ou sort des limites, elle peut être jouée comme un obstacle latéral (ce qui n’est pas le cas au golf…). Comme au golf, les joueurs sont autorisés à porter un maximum de 14 clubs, cependant, la plupart des joueurs ne portent que 4 à 7 clubs.

Le score total est calculé en fonction du nombre de coups et du temps total écoulé. Par exemple, si un joueur joue 90 en 45 minutes, le score calculé est de 135. Si un deuxième joueur joue 93 en 40 minutes, ce qui équivaut à 133, le deuxième joueur sera le gagnant.

Le Speed Golf peut sembler une alternative intéressante pour les joueurs qui comme nous l’avons évoqué précédemment, ne disposent pas du temps suffisant pour effectuer un parcours de golf dans un temps « raisonnable », et sont également désireux d’accomplir une performance « sportive ».

Mais est ce vraiment le jeu de golf, ou bien est ce une autre activité sportive qui emprunte au golf certaines de ces particularités ?

Il convient également de considérer le vieillissement de la population de golfeurs, une majorité d’entre eux ne peuvent aujourd’hui ou ne pourrons demain, diminuer sensiblement le temps de jeu qui leur est nécessaire pour effectuer un parcours de golf.

En conclusion, le problème du rythme sur un parcours de golf qui se pose actuellement et qui doit pouvoir trouver une solution, n’est pas tant le temps de jeu de chaque joueur.

Si le même jour et sur le même parcours toutes les parties se déroulent en trois heures, il n’y a pas de problèmes, mais pas plus qu’il n’y en a si elles se déroulent toutes en cinq heures.

Le problème est en fait la cohabitation de joueurs, qui pour une majorité sont en phase avec le temps « raisonnable » pour effectuer un parcours, avec aux deux extrémités de ce temps de jeu, ceux qui sont exagérément lents, et ceux qui sont exagérément rapides.

 

Crédit photo : JeudeGolf.org, TagMarshal & Speedgolf.France

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 326
  • 1 commentaire
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Avec Bryson DeChambeau, vainqueur de l'US Open 202...
Et si le putter SIK Golf était le meilleur club du...

Auteur

 

Commentaires   

duboispj@yahoo.fr
0 #1 Tout le monde ne doit pas jouer à la même vitesseduboispj@yahoo.fr 24-09-2020 14:16
Un débutant doit jouer plus de coups qu'un single. Il doit aussi chercher une balle perdue plus souvent. Il serait normal qu'il reçoive plus de temps pour un parcours qu'un bon joueur. Le monde du golf veut accélérer le jeu mais encourage chacun à développer une routine, ce qui est paradoxal.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.