Posté par le dans Golf en France

Pourquoi le golf est-il bon pour la forme ? La preuve avec une nouvelle étude

Nous connaissons bien les bienfaits du golf sur la santé des seniors et leur qualité de vie. La pratique du golf aidant entre autres à développer et à conserver une meilleure musculature, un meilleur équilibre, mais également l’intégration sociale. Ce que les récentes études nous révèlent, c’est que ces bienfaits peuvent également s’appliquer aux jeunes et aux enfants. Nous avons interrogé plusieurs experts pour qu’ils nous parlent de forme, de 7 à 77 ans…

Découvrez nos formules d'abonnements

Une nouvelle étude appuie encore sur les bienfaits du golf pour les seniors

L’étude nommée « The Strength and Balance Study » publiée le 28 septembre 2020 (L’étude sur la force et l’équilibre) s’est déroulée à deux endroits différents aux Etats-Unis, sur deux ans.

Un groupe, mené par le Professeur Maria Strokes à l’Université de Southampton, et un groupe par le Dr. George Salem à l’Université de Southern California.

Cette étude vise à démontrer que les golfeurs seniors ont développé davantage de force musculaire et d’équilibre, en comparaison aux non-golfeurs du même âge.

Le groupe de Southampton, composé de 152 personnes allant de 65 à 79 ans a largement démontré les bienfaits physiques et psychosociaux liés à la pratique récréative, mais régulière du golf.

Les constatations ont pu être effectuées grâce aux différences physiques entre d’anciens golfeurs, et des non-golfeurs sédentaires.

L’autre groupe, 15 personnes (panel de 58 à 68 ans) non-golfeuses, a été choisi dans l’objectif de leur faire suivre un programme découverte du golf de 10 semaines.

Le but ?

Voir si les sujets développent les mêmes aptitudes physiques que les golfeurs seniors en 10 semaines de pratique seulement.

Les résultats de cette étude ont démontré une amélioration de la force musculaire, de la puissance, de l’endurance, de l’équilibre, la souplesse, et enfin des performances dans le domaine de la marche chez les golfeurs, par rapport aux non-golfeurs sédentaires.

L’étude a aussi démontré que l’équilibre des golfeurs est meilleur aussi bien sous forme statique que dynamique. Et enfin, les golfeurs débutants ont aussi réussi à jouer 9 trous avant la 10ème semaine.

Au regard de ces résultats, tout porte à croire que le golf est étroitement lié à l’acquisition d’une meilleure musculature, ainsi qu’un équilibre de meilleure qualité.

Notre sport est également connu pour améliorer la qualité de vie de ses joueurs grâce aux nombreuses interactions sociales qu’il induit, ce qui a également été prouvé par cette étude.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), recommande la pratique d’exercices travaillant la force musculaire et l’équilibre plus particulièrement aux personnes seniors, afin de lutter contre les conséquences néfastes de l’inactivité.

Ce à quoi le Professeur Maria Strokes répond que le golf pourrait, aux vues de ces résultats, « répondre aux recommandations de l’OMS pour les personnes seniors, et qu’il pourrait servir de référence au corps médical afin d’aider à régler les problèmes de santé ainsi que le manque d’interaction social. »

Le golf, un bon médicament pour les personnes de plus de 65 ans ?

Le Dr. Salem ajoute même : « Nos résultats suggèrent que le golf devrait être pris en compte lors de la prescription d’exercices pour les adultes de plus de 65 ans, car il semble être sécuritaire, réalisable et adapté pour une qualité de vie meilleure et plus saine. »

Interrogé sur ces résultats qui le ravissent, le directeur général du Royal&Ancient Martin Slumbers a été très clair : « Ces résultats devraient inciter les autorités et les professionnels de la santé à recommander aux personnes âgées de jouer au golf, afin de les encourager à adopter un mode de vie plus actif et de lutter contre l’inactivité physique. Cela permettrait aussi de réduire les coûts des soins de santé. »

« Nous voyons de plus en plus de preuves que le golf peut offrir d’importants avantages pour la santé physique et mentale de ses joueurs, en tant qu’activité d’intensité modérée. Nous continuerons donc de le préconiser dans notre travail avec les golfeurs, les fédérations nationales et les associations, les professionnels de la santé et les décideurs.»

Cette étude ne manquera pas de convaincre les seniors à se mettre au golf, qui représentent déjà plus de 63% des golfeurs licenciés en 2019, selon les rapports de la Fédération Française de Golf.

Pour autant, cette nouvelle étude va-t-elle réellement éveiller les consciences, et notamment celles des non-golfeurs, et encore des pouvoirs publics ?

On peut en douter.

Le Royal & Ancient, de bonne volonté, a mis en place un projet intitulé « Golf & Health Project » depuis 2016, en partenariat avec différents organismes qui lui sont proches, comme l’European Tour, et tenté d’influencer les différentes fédérations sportives.

Ce programme s’attache à mettre en évidence les bienfaits pour la santé physique et mentale du golf, en rendant publique des études scientifiques de haute qualité sur le sujet.

Ce projet cible les golfeurs, non-golfeurs mais aussi les dirigeants du gouvernement de la santé, dans le but d’améliorer l’image du golf et le considérer comme un sport bon pour la santé.

Le directeur du projet, le Dr. Roger Hawkes, déclare à ce sujet : « Les données de cette étude indiquent que le golf contribue à la force et à l’équilibre, sans qu’aucune recherche antérieure ne l’ait mis en évidence pour l’industrie du golf jusqu’à présent. Les résultats et les avantages globaux devraient être d’une grande valeur pour les golfeurs et les non-golfeurs à l’avenir. »

C’est d’ailleurs dans ce cadre-là, que le R&A a récemment publié un rapport de 28 pages fournissant des éléments de 2016 à 2020, montrant que le golf comme une activité bénéfique pour la santé pour les personnes de tous âges, tous niveaux et milieux confondus.

Au-delà de chercher à développer le golf par le prisme d’un champion ou l’émergence d’un champion, cette approche tactique se veut plus pragmatique, et tente de faire correspondre l’offre (le golf) à une demande (les non-golfeurs qui n’imaginent pas encore qu’ils pourraient jouer au golf).

Faut-il pour autant toujours se limiter aux seniors ?

Le golf est donc indéniablement bénéfique pour la santé des seniors, mais qu’en est-il des plus jeunes ?

Selon une étude publiée par le ministère de la santé en 2019, environ 20% des adolescents sont en surpoids dont 5,2% en situation d’obésité.

Nous connaissons déjà les bienfaits du golf sur la santé notamment grâce à la marche, une pratique permettant à la fois de prévenir du surpoids, mais aussi des problèmes de cœur.

Le golf, semble ne pas paraître assez « amusant » pour les enfants afin de les intéresser de manière volontaire.

Il ne semble pas séduire non plus les mères de familles pour y inscrire leurs enfants, pensant peut-être que c’est un sport trop « technique », où les enfants ne se défoulent pas assez.

Compte tenu de ces constatations, nous sommes en droit de nous demander si intégrer le golf à l’école ne ferait pas le plus grand bien aux enfants ?

Cela pourrait aider à résoudre les problèmes d’obésité liés à l’inactivité et au sédentarismes d’une partie de la jeunesse actuelle, mais aussi attirer des joueurs et joueuses plus jeunes sur les terrains de golfs.

Pour approfondir ce débat, j’ai interrogé plusieurs experts dont deux médecins et golfeurs.

Le Dr. Larry Goldblatt, médecin généraliste à Estrelles, ainsi que le Dr. Yannick Montagnèse, médecin généraliste à Evin-Malmaison s’accordent sur un point : « Cela permet aux jeunes de sortir de leur chambre, et décrocher des jeux vidéo ». Ils présentent également le golf, comme générateur de rencontres, et de liens sociaux, puisqu’il se pratique seul ou en équipes.

Loïc Gambardella, kinésithérapeute/ostéopathe, et cofondateur de Beathletik à Antibes, nous explique en complément que le golf a de multiples bienfaits pour les enfants.

En dehors de la composante cardio-vasculaire importante commune aux adultes, ce sport apporte aux enfants un développement coordinatif œil-main qui augmente leur capacité d’écriture, et de coordination dans l’apprentissage.

Le golf permet également un développement de « l’explosivité » puisqu’il implique une création de vitesse.

Et les actifs dans tout ça ? Quels sont les avantages du golf sur leur santé ?

Les actifs, souvent par manque de temps, et happés par la trop connue routine métro-boulot-dodo, n’ont pas toujours le temps de faire du sport.

L’inactivité physique peut cependant avoir des répercussions à ne pas négliger sur leur santé, surtout pour une grande partie d’entre eux qui passent leur journée en position assise derrière un bureau (les employés et/ou les cadres).

Loïc Gambardella ajoute d’ailleurs à ce propos que le corps est fait pour travailler en mouvement, et que la position assise devant les écrans entraîne en enroulement du haut du corps chez les personnes actives.

Le golf, sport de rotation, demande des amplitudes rotatoires maximales et préserve donc la mobilité rotatoire.

Pour le kinésithérapeute, le golf exige une posture plus érigée, plus droite, afin de maintenir sa position ainsi que son swing.

Les avantages au niveau cardio-vasculaire du golf liés à la marche ne sont plus à prouver.

L’expert nous affirme qu’une étude canadienne a même démontré que pratiquer quatre heures de golf sur un parcours serait équivalant en termes de dépense énergétique pour un homme de 80kg, à courir deux heures à 15km/h.

Le Dr. Montagnèse, insiste quant à lui sur les bienfaits articulaires du golf, ce qui rejoint l’importance des mouvements rotatoires cités plus haut.

Selon lui, le golf fait appel à des notions autant statiques (lors des prises de positions), que dynamiques (marche, swing). « C’est une activité qui n’est pas traumatisante, ni à risques pour la plupart des actifs » déclare-t-il.

Le golf, selon le médecin généraliste, n’a pas uniquement des vertus physiques, mais comporte également un attrait psychologique important.

C’est un sport qui permet de décrocher du quotidien, du travail car il nécessite une concentration conséquente.

Le Dr. Goldblatt, nous livre que selon lui, les gens ne marchent plus assez.

La pratique du golf est donc excellente pour se réconcilier avec la marche, bonne aussi bien pour le souffle que pour le cœur.

Le golf, un sport bon pour la forme de tous

Le golf est donc un sport bénéfique pour les seniors certes comme nous pouvons le constater au travers de cette étude, mais pas seulement.

Selon nos spécialistes, il est également bon pour la santé des actifs et des plus jeunes, ce qui en fait un sport idéal pour être pratiqué en famille.

Le but de ces études est donc d’appuyer des vérités sur le thème de la santé.

Cependant, la population sera-t-elle vraiment réceptive ? Ces messages seront-ils complètement transmis par la Fédération Française de Golf au Grand Public ? Une partie des pratiquants, notamment dans les golfs associatifs seront-ils ouverts à l’idée de partager du temps de parcours avec de nouveaux arrivants ?

La question du développement du golf en France a longtemps été traitée en référence à l’émergence d’un hypothétique champion, or les non-golfeurs n’expriment pas cette attente ou ce besoin.

De ce point de vue, approcher le grand public par la santé est donc bien plus pertinent, à condition que le message soit relayé, et qu’une partie des médias généralistes jouent le jeu, en abandonnant la facilité de certains clichés.

Les politiques sont aussi concernés. Quel maire aura la volonté et les moyens d’imposer un golf municipal dans sa commune ?

Enfin, à l’heure où structurellement, beaucoup de parcours de golfs sont déficitaires, aussi pour certains parce que les exploitants ne cherchent pas à gagner de l’argent, mais à maintenir un entre-soi, parler de développement du golf, même par l’aspect santé, est-ce que sera finalement entendu ?

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 238
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Le golfeur doit comprendre qu’il est surtout un pr...
Le golf éducatif: «Jouer pour arrêter de se battre...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.