Posté par le dans Golf féminin

Quelles sont ces femmes qui ont influencé le golf ?

Malgré les chiffres affichés par la Fédération Françaises de golf qui montrent encore une certaine inégalité dans les proportions golfeurs et golfeuses en France (27% de femmes licenciées, contre 73% d’hommes), certaines femmes ont une grande influence dans le monde du golf. Les femmes, qu’elles soient golfeuses, directrices de golf, ou dans les membres des comités s’imposent de plus en plus dans le monde du golf. Quelles sont les femmes les plus influentes dans le golf ? Quels rôles tiennent-elles et en quoi ont-elles impacté le golf ? Enquête sur les femmes dans le business du golf.

Découvrez nos formules d'abonnements

Pour commencer, donnons quelques chiffres représentatifs de la place des femmes dans l’univers du golf : 

En 2019, les joueuses licenciées composaient 27% du panel total, les femmes directrices de golf 12%, les femmes travaillant dans l’industrie du golf 30%, et enfin les femmes siégeant dans les comités de direction seulement 9%.

Le golf est actuellement en plein boom dans le monde entier.

En France, on voit de plus en plus de femmes se mettre au golf, et le phénomène dépasse nos frontières.

La National Golf Foundation rapporte qu'aux Etats-Unis l'an passé, le nombre de golfeuses a augmenté de près d'un demi million de nouvelles pratiquantes (+450 000 joueuses en 2020), franchissant pour la première fois depuis 2007, la barre des six millions de joueuses.

Les femmes, bien qu’encore minoritaires dans ce sport, commencent à s’imposer dans le monde du golf, et ce depuis longtemps. 

Ce sport qui, selon le mythe populaire, tire son nom de la phrase Gentlemen Only Ladies Forbidden, a été marqué par de nombreuses figures féminines au cours du temps. 

Je vous propose donc dans cet article une liste non exhaustive, de femmes qui ont marqué l’histoire du golf, afin de les mettre à l’honneur. 

Tout d’abord, Kate Ross, la femme de Justin Rose, fait évidemment partie des femmes actuellement très influentes dans le golf.

Comment définir l'influence ?

Action, généralement continue, qu'exerce quelque chose ou quelqu'un sur quelque chose ou sur quelqu'un.

Kate Ross n’est pourtant pas golfeuse, mais est très impliquée dans le Rose Ladies Serie. 

Le Rose Ladies Series est un circuit de golf professionnelle uniquement pour femmes fondée par le couple Rose, qui a eu lieue pour sa première édition en 2020, après le premier confinement et remportée par Charley Hull. 

Ce circuit avait été mis sur pied pour compenser l’arrêt des tournois du Ladies European Tour, et permettre aux golfeuses européennes de néanmoins continuer à jouer des événements de bon niveau.

La seconde édition du Rose Ladies Series va d'ailleurs se poursuivre, et va se dérouler à travers onze événements, et a d’ailleurs même déjà commencé, le 6 mai, au Woburn Golf Club. 

L’objectif de ce tournoi n’est donc pas seulement de permettre aux golfeuses de jouer pendant le vide laissé par le calendrier du Ladies European Tour, mais aussi de leur permettre d’être plus visibles, en vue de négocier de futurs accords de partenariats.

Les joueuses professionnelles ont, elles aussi, dû parfois casser les codes pour s’imposer dans le golf professionnel. 

Mickey Wright, joueuse de golf professionnelle dans les années 1950, a marqué le jeu par ses résultats impressionnants.

La performance sur le parcours, c'est bien le premier moyen d'influencer le jeu.

Mickey Wright s'est donc fait remarquer en remportant treize titres majeurs, et ce, en huit ans seulement. 

Elle détient encore aujourd’hui le record sur le LPGA Tour du nombre le plus élevé de victoires en une seule saison, avec treize victoires en 1963.

Elle a marqué son époque, au point d'intégrer le World Golf Hall of Fame, qui consacre justement les golfeurs et donc golfeuses qui ont le plus impacté notre sport.

Ben Hogan a même dit une fois à son sujet : « Elle a le plus beau swing que je n’ai jamais vu ! »

Annika Sorenstam, championne de golf suédoise, a remporté 93 titres professionnels dans sa carrière, et dix victoires sur les Majeurs. C'est en quelque sorte le Tiger Woods féminin.

A ce titre, elle détient le record de couvertures du magazine Golf Digest pour une golfeuse, une sacré source d'influence médiatique pour celle qui est aujourd'hui tout simplement la Présidente de la très influente Fédération Internationale de Golf, et ce depuis le 1er janvier 2021.

Parmi cette liste de joueuses professionnelles influentes, nous pouvons également citer Laura Davies, joueuse britannique qui a été la première joueuse étrangère (non américaine) à être en tête de la LPGA money list.

C'est une figure du golf féminin, mondialement connue depuis ses débuts en 1985.

Patty Berg, détient quant à elle le record du plus grand nombre de victoires en Majeurs  (juste avant Mickey Wright), avec quinze victoires à son actif. 

Elle fait également partie des treize membres fondateurs de la LPGA, le plus important circuit de golf professionnel féminin, et en est devenue la première présidente de l’organisation (Tout comme Babe Zaharias, ou encore Marilynn Smith…) 

Les femmes qui ont également participé à créer une des compétitions les plus connues, ont été :  Louise Suggs, Sally Sessions, Betty Jameson, Opal Hill, Helen Hicks, Shirley Spork, Marlene Beuer Hage, Helen Dettweiner, Alice Beuer, et Bettye Dannoff.

Le phénomène ne se borne pas à l'occident...Se Ri Pak, joueuse de golf venant de Corée du Sud, a également grandement participé à changer l’image du golf, en popularisant comme jamais personne ne l'aurait imaginé son sport. Elle a été la première femme asiatique à remporter un tournoi majeur de golf.

Pour le magazine Golfing Word, elle a tout bonnement changé le visage du golf féminin dans le monde.

La Corée du Sud est depuis devenue un marché très important dans le business du golf, le second d'Asie après le Japon, et devant la Chine.

Marion Hollins quant à elle, est une golfeuse amateur, mais surtout promoteur de parcours de golf. Elle est même considérée comme la seule femme du métier reconnue dans l’histoire du golf. 

A son époque, elle a participé au développement de trois parcours de golf « World Class » : Le Women’s National Golf à New York, le Cypress Point Cub, ainsi que le Pasatiempo Golf Club. 

En parlant des institutions historiques du golf, Geneviève Le Derff a été la première femme joueuse professionnelle de golf au monde. 

La française est ensuite devenue membre en 1928 de la PGA France, et est restée l’unique femme membre de la PGA française pendant plus de trente ans.

Les Françaises ont aussi compté dans l'histoire du golf, à commencer par Simone Thion de La Chaume qui est devenue la première golfeuse non-britannique à gagner le British Girls Amateur en 1924 puis le British Ladies Amateur Golf Championship en 1927. Elle sera imitée 42 ans plus tard par sa propre fille, Catherine Lacoste...

Elle aura aussi été la Présidente du Golf de Chantaco à la mort de son père.

Sa fille, Catherine Lacoste s'est aussi distinguée en devenant la seule femme au statut d'amateur, à avoir remporté l'US Open de golf féminin en 1967.

Toujours en provenance du Pays Basque, Marie-Laure de Lorenzi est certainement l'une des golfeuses qui a le plus suscité de vocations en France au cours des années 80 et 90. Elle a notamment influencé des joueuses comme Patricia Meunier-Lebouc, dernière française à avoir gagné un Majeur, c'était le Kraft Nabisco Championship, à Rancho Mirage, en 2003.

On pourra encore citer Sandrine Mendiburu, aujourd'hui organisatrice de la Haribo Kids Cup qui permet à des centaines d'enfants de vivre un événement exceptionnel, avec notamment une finale sur le parcours de l'Evian Championship.

Gwladys Nocera, Karine Icher, Brigitte Varangot, Joanna Klatten, et aujourd'hui Céline Boutier méritaient aussi d'être nommées.

La femme la plus influente de l'histoire du golf n'est pourtant pas Française, même si elle a lien très fort avec les français...

Mary Stuart, reine d’Ecosse, aurait été la première femme à s’adonner à cette pratique, justement inspirée par ses voyages en France. 

En 1550, elle a commandé la construction d’un parcours de golf à St. Andrews, en Ecosse, et cela a contribué à l’engouement du jeu en Ecosse, ainsi qu’au Royaume-Uni. 

Vraisemblablement prise de passion par le jeu,  il lui aurait été vivement reproché ses parties de golf, quelques jours seulement après le meurtre de son mari… 

Pour remonter aux origines du golf féminin maintenant, c’est en 1811 que le premier tournoi de golf féminin a eu lieu, organisé au Musselburg Golf Club, en Ecosse, par les femmes de pêcheurs. 

La gagnante repartait avec un panier de pêche et un châle, et la seconde avec deux mouchoirs brodés de Barcelone. 

Les prix remportés lors des compétitions féminines ont heureusement bien changé depuis, bien qu’ils ne soient toujours pas équivalents aux prix gagnés par les golfeurs, pour les mêmes niveaux de jeu. 

Plus récemment, Michelle Wie, golfeuse devenue professionnelle à l’âge de quinze ans, a également joué un grand rôle pour les femmes en termes de publicité et sponsoring dans le golf. Elle a aussi été la plus jeune joueuse à se qualifier pour la LPGA Tour. 

Nous pouvons également citer Lydia KO, qui a été nommée par le Times Magazine comme faisant partie des cent personnes les plus influentes, grâce à l’enthousiasme autour du golf qu’elle suscite chez les jeunes. 

Toutes ces femmes, qui ne représentent qu’une petite partie des femmes influentes dans le monde du golf, ont toutes, chacune à leur façon, fait avancer la cause des femmes dans le golf. 

Que ce soit des joueuses qui se sont lancé le défi d’affronter des joueurs hommes lorsque cela n’était pas d’usage, des membres fondateurs de comités, ou bien des architectes de golf, chacune a marqué l’histoire du golf pour qu’il devienne ce qu’il est aujourd’hui. 

Nous pouvons, encore aujourd’hui, faire avancer la cause des femmes dans le golf, bien que le golf féminin se développe et évolue davantage au fil des années. Chaque golfeuse qui, à son petit niveau, fait vivre le golf féminin, est une femme influente pour le golf, puisqu’elle contribue à son développement. 

Chaque voix compte pour faire entendre l’existence et l’importance du golf féminin, alors n’hésitez pas Mesdames, à partager votre passion du golf à vos proches, copines et collègues ! 

Un jour peut-être, les femmes seront aussi nombreuses que les hommes sur les parcours de golf, qui sait…!

Crédit photo : Andy Altenburger/Icon Sportswire / Ken Murray/Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 336
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Minthis à Chypre, pour un séjour de golf sportif, ...
Rory McIlroy repart de l’avant : La foule a-t-elle...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.