Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

FedEx Cup : Patrick Reed remporte la première manche des éliminatoires au Northern Trust

Pour la deuxième fois au cours de ces quatre dernières années, Patrick Reed a remporté le premier tournoi des séries éliminatoires de la FedEx Cup. Patrick Reed est revenu au premier plan au bon moment. Démontrant peut-être que ses fonctions en tant que capitaine de l’équipe américaine ne le limitent pas seulement aux tournois par équipes.

 Découvrez nos formules d'abonnements
Patrick Reed a grimpé au classement de la FedEx Cup 2019 grâce à quatre belles journées de golf dans le New Jersey. Reed a récolté 2 000 points avec sa victoire au Northern Trust, première étape de la nouvelle édition des séries éliminatoires de la FedEx Cup.

Patrick Reed, restait sans victoire lors de ses 35 derniers départs sur le circuit de la PGA, et ainsi sans certitude de faire partie de l’U.S. Presidents Cup cette année. Il c’est illustré sur le Liberty National et a sauvé sa saison en rendant des cartes de 66, 66, 67 et 69, pour se qualifier pour le deuxième tour éliminatoire de la FedEx Cup, avec à la clef une septième victoire en carrière sur le PGA Tour.

Il y a trois ans, dans ce même tournoi, le Barclays à l’époque, Patrick Reed avait commencé la semaine sans avoir remporté de victoire depuis 48 épreuves et n'était pas sûr non plus de faire partie de l'équipe de la Ryder Cup 2016, et ce malgré sa performance dans la précédente Ryder Cup à Gleneagles.

Sous pression, Patrick Reed a gagné, s'assurant également une place au Hazeltine National et interrompant une longue série sans victoire.

Le plus long passage à vide dans la carrière de Patrick Reed a ensuite eu lieu après sa victoire obtenue au Bethpage en 2016, il a passé ensuite presque deux ans sans victoire.

Il a finalement obtenu une nouvelle victoire, et c'est arrivé au Masters 2018. Ses trois dernières victoires sont deux dans des épreuves éliminatoires et un Majeur, chacune arrivant à un moment où il en avait cruellement besoin.

C’est un peu comme si cette situation de « dos contre le mur » lui convenait, même s’il ne le souhaitait pas.

Si c'est la première victoire de Patrick Reed depuis sa victoire au Masters 2018, c'est la suite logique d'un jeu qui ne cesse de s'améliorer depuis quelques mois. Il semble peu probable que nous devions attendre 15 mois de plus avant de recevoir Patrick Reed dans cette position de vainqueur.

Patrick Reed a commencé la journée avec une avance d'un coup. Malgré un début hésitant avec trois bogeys au cours des six premiers trous, il a réussi à remettre les choses en place.

Si le vainqueur des Masters 2018 a commencé la journée en tant que leader et a passé une bonne partie du tour final derrière Jon Rahm à un ou deux coups, il a gardé son sang-froid, retrouvant la première place et tenant Abraham Ancer derrière lui pour remporter la grande victoire.

Le 14ème trou du Liberty National a fini par faire la différence. Ce pittoresque et court Par-4 au bord de l’eau, offrant les meilleures vues sur les toits de Manhattan et sur la statue de la Liberté, était le théâtre d’un pénalisant bogey pour Jon Rahm alors en tête, suivi d’un birdie de Patrick Reed dans le groupe des joueurs suivant.

Patrick Reed a ajouté un birdie au 16e trou, un Par-4, ce qui a été suffisant pour assurer une victoire avec un coup d’avance sur Abraham Ancer, assurant ainsi la première victoire de Patrick Reed sur le circuit de la PGA depuis le Masters 2018.

Après avoir passé près de huit mois sans se classer parmi les 10 meilleurs et avoir procédé à un changement d'entraîneur très médiatisé ce printemps, il est de retour dans le cercle des vainqueurs pour la première fois depuis avril dernier.

Cette victoire lors du premier match des éliminatoires de la FedEx Cup 2019 au Northern Trust a également permis à Reed de se classer deuxième au classement de la FedEx Cup derrière Brooks Koepka.

Sur le Liberty National Golf Club, site de la Presidents Cup 2017, où la légende de « Captain America » a grandi et aidé l'équipe américaine à remporter la victoire, le joueur de 29 ans a sans aucun doute gagné une place dans l'équipe de la Presidents Cup 2019.

« C'est incroyable d'être de retour ici et de jouer un golf solide, et cela a payé »" a déclaré Patrick Reed après sa victoire. « Cela fait un moment, un peu trop long pour être honnête ».

En plus de gagner 48 places au classement de la FedEx Cup, Patrick Reed remporte 1,67 million de dollars pour sa victoire.

Si Patrick Reed continue comme cela dans les deux tournois à venir, il pourrait remporter les 15 millions de dollars de la FedEx Cup au Tour Championship, dans deux semaines.

Jon Rahm, qui avait débuté le tour final à deux coups de Patrick Reed, a finalement terminé derrière Reed avec la même marge, malgré une avance de deux coups au départ des neuf derniers trous.

Le coûteux boguey du 14ème trou, suivi d’un autre au 15ème, se sont avérés être la marge décisive pour empêcher la victoire de Jon Rahm.

Jon Rahm aurait pris la première place de la FedEx Cup s’il avait tenu bon jusqu’au bout sur le parcours du Liberty National.

Au lieu de cela, il a terminé à égalité pour la troisième place avec Harold Varner III, ce qui signifie que Brooks Koepka qui a terminé 30e à égalité au Northern Trust reste à la première place.

16 mois après son premier titre en majeur, Patrick Reed a remporté une septième victoire sur le circuit de la PGA, mais il a également été suivi par de très bons golfeurs.

Ce résultat a été obtenu à un moment opportun, plaçant Patrick Reed dans une position idéale pour un premier titre sur le Tour Championship et envisager un autre titre sur la FedEx Cup, dans quelques semaines à East Lake.

Le meilleur tour du jour a été réalisé par Adam Scott, six ans après avoir remporté une épreuve éliminatoire ici, Adam Scott a réalisé le grand coup de la journée avec un 6 sous le Par, un 65 qui l'a amené à la cinquième place.

L’Australien a inscrit sept birdies pour un seul bogey, c’est son meilleur score de la semaine.

La plus grosse déception de ce tournoi revient à Danny Willett qui a semblé en position de se classer parmi les 70 premiers et de gagner le voyage à Medinah, mais tout s'est effondré pour l'Anglais lors du dernier jour conclu avec un 75. Il termine 85e de la semaine et n’aura donc pas sa place au BMW Championship.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 146
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Découvrez les Émirats arabes unis, pour un séjour ...
Solheim Cup 2019, l’équipe européenne est maintena...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.