Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

FedEx Cup : À l’image de Bryson DeChambeau, des joueurs sont fatigués sur le Liberty National

Bryson DeChambeau, vainqueur en titre du Northern Trust lors du premier tour des sélections de la FedEx Cup 2018, a déclaré qu'il avait eu besoin d'une pause avant de se rendre au Liberty National Golf Club cette année. L'année dernière, il a participé à 26 tournois, et même si ce tournoi ne sera que le 19 de cette saison, son calendrier condensé a eu un impact négatif sur le joueur de 25 ans.

Découvrez nos formules d'abonnements
Si les changements apportés à la dernière ligne droite de la FedEx Cup ont abouti à une compétition de golf convaincante, cela n’a pas été facile pour les corps ni pour la gestion des calendriers des meilleurs golfeurs du monde.

Le nouveau calendrier est probablement une bonne chose pour le golf. Les fans n’attendront pas longtemps pour retrouver un événement de renom, car l’été leur est réservé.

Depuis le Players Championship, le programme a été un défilé de grands événements : le Masters en avril, le PGA Championship en mai, l’US Open en juin et le British Open.

Lorsque le PGA Tour a changé son emploi du temps pour 2019, l'idée était de remplir le cœur de la saison avec un grand événement tous les mois.

Mais avec autant de gros tournois en si peu de temps, et avec la plupart des meilleurs golfeurs faisant tout ce qui est en leur pouvoir pour atteindre les quatre tournois majeurs, des décisions difficiles en matière de planning ont dû être prises.

Se sentant fatigué, Bryson DeChambeau a apporté quelques modifications à son équipement pour redynamiser son jeu.

« Je suis fatigué », a-t-il déclaré au centre des medias après une séance d'entraînement matinale. « Cela fait partie du travail, je suppose. Je suis très chanceux de pouvoir jouer chaque semaine pour ce que nous jouons, mais encore une fois, il s’agit simplement de gérer le temps maintenant ».

C’est un thème commun cette semaine au début des séries éliminatoires de la FedEx Cup. De nombreux joueurs ont concouru au British Open et au WGC-FedEx St. Jude Classic, puis ont pris congé la semaine dernière avant le début des séries éliminatoires de la Coupe FedEx, qui durera trois semaines.

Mais avec de gros événements toutes les quatre ou cinq semaines cette saison, il est difficile d’obtenir de longues pauses.

Bryson DeChambeau n’est pas le seul à avoir eu du mal à gérer son emploi du temps. Tiger Woods, qui était au Liberty National pour une ronde d'entraînement mardi, ne joue que sa cinquième épreuve depuis sa victoire aux Masters en avril.

Le Northern Trust marquera seulement son deuxième tournoi non majeur depuis Augusta, car il a essayé de gérer le nouveau calendrier condensé, et le fait que son dos réparé chirurgicalement ne peut pas gérer autant de compétitions.

Tiger Woods est prêt à accepter qu'un dos de 43 ans qui a subi quatre interventions chirurgicales au cours des cinq dernières années ne se compotera plus comme avant.

Bryson DeChambeau a décidé lui, que la meilleure utilisation de son temps était de sauter le championnat Wyndham de la semaine dernière et de se rendre à Carlsbad, en Californie, pour travailler avec les concepteurs et les créateurs de clubs de Cobra Golf.

« Quand vous voyez que cela peut améliorer votre jeu, vous vous dites : OK, allons-y et voyons comment nous pouvons créer des clubs qui peuvent être plus bénéfiques pour moi ».

« Avec Cobra, nous avons trouvé des résultats très intéressants qui seront également d'une aide précieuse pour les golfeurs amateurs du monde entier ».

Bryson DeChambeau n'a pas précisé sur quoi il avait travaillé avec l'équipe de recherche et développement de Cobra : Tom Olsavsky, Tim Beno et Mike Yagley, mais il a confirmé qu'il envisageait d'utiliser un driver Cobra King F9 cette semaine, avec moins de loft, un modèle à 7,5 degrés ajusté à 6 degrés de loft.

Il a également déplacé plus de poids à l'arrière de la tête, et a changé les shafts de ses fers de la gamme True Temper Dynamic Gold S400 pour la gamme True Temper X7.

Bryson DeChambeau a déclaré que la dispersion avec les nouveaux shafts était moindre.

Il aura besoin que ses performances soient meilleures, parce que dans les neuf tournois qu’il a joués depuis le Masters, Bryson DeChambeau a raté quatre Cuts et n’a réalisé que deux places parmi les 10 premiers.

Statistiquement, il a amélioré ses performances au putting cette année, mais ses drives et son jeu de fer ont été mauvais, et il occupe le 124e rang en nombre de coups gagnés autour du green.

Il sera également en compétition cette semaine sur un parcours qu'il n'a jamais joué. L'année dernière, Bryson DeChambeau a remporté cet événement (le Northern Trust) au Ridgewood Country Club, à 48 km au nord du Liberty National.

Bryson DeChambeau a déclaré qu’il avait travaillé plus fort que jamais au gymnase cette saison pour faire face aux rigueurs du nouveau calendrier.

« Ce qui est drôle chez moi, c'est que lorsque j'essaie de me détendre et que mon corps est fatigué, vous savez, mes muscles ne se sentent pas très bien, et je sens que je cela ne fait qu'empirer », a-t-il déclaré. « Mais lorsque je travaille et que je fais les choses qui sont productives pour aider à calmer les muscles faibles ou les muscles blessés, je sens que je peux être beaucoup mieux après cela ».

Les grands greens mettent ici, sur le Liberty National, l'accent sur le driving et le jeu de fer solide. Les joueurs doivent également être brillants au putting, car les greens sont vraiment gigantesques.

Personne n’évoque Bryson DeChambeau gagnant cette semaine. On ne parlait pas non plus de sa victoire à cet événement l’année dernière, alors qu’il était classé 21e au classement mondial officiel du golf, mais il l’a fait.

Aujourd'hui, Bryson DeChambeau est classé 8e. C’est un vainqueur éprouvé qui a peut être redynamisé sa saison et son état d’esprit.

Il sait que sa saison sera terminée, pour le meilleur ou pour le pire, dans trois semaines, et qu’il a quatre à six semaines pour se reposer et récupérer une fois terminé. Mais ce n'est pas encore pour lui le moment de se reposer.

Au premier tour de ce tournoi sur le Liberty National, pourtant quelques joueurs semblent ne pas souffrir de cette fatigue due à l’enchaînement des tournois.

C’est le cas de Troy Merritt qui a ouvert la voie avec un 9 sous le Par, pour un score de 62, suivi par Dustin Johnson, Jon Rahm et Kevin Kisner avec 63. Rory McIlroy, Tony Finau, Webb Simpson et Justin Rose ont eux réalisé un score de 6 sous le Par à 65.

« Le mercredi soir nous nous demandions comment le parcours serait, et il faisait beau et doux là-bas », a déclaré Troy Merritt. « Les greens étaient vraiment réceptifs et ils étaient beaux ce matin. Il suffisait de se mettre en ligne au bon rythme et cela rentrait ».

Le parcours semblait facile pour presque tout le monde, à l’exception de Tiger Woods, qui a réussi à jouer 4 au dessus du Par et est à égalité pour la 117e place. Un seul joueur, Patrick Rodgers, a obtenu un score plus élevé que Woods, avec un score de 5 au dessus du Par.

McIlroy se rappelait avoir regardé la Coupe des Présidents il y a deux ans et avoir salivé à l'idée de jouer à Liberty National.

« Cette semaine, nous avons un parcours de golf souple et nous essayons simplement de le jouer du mieux possible. Il n’y a pas beaucoup de difficultés ».

Jon Rahm a déclaré qu’il pensait que le parcours « favorisait les longs frappeurs », ce qui est logique lorsque vous voyez ses semblables, Johnson, McIlroy et Finau, en haut du classement du premier jour.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 96
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
FedEx Cup, départ demain d’un sprint de 3 semaines...
Découvrez les Émirats arabes unis, pour un séjour ...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.