Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

L’European Tour s'attaque au jeu lent, avec un plan en 4 points

Lundi 19 août 2019, l’European Tour a annoncé un plan en quatre points visant à résoudre le problème du jeu lent dans le golf. L’institution n’a donc pas perdu de temps pour répondre à la question la plus chaude d’un été de golf. Le plan, qui entrera en vigueur en novembre, portera sur quatre domaines : la réglementation, l’éducation, l’innovation, ainsi que le nombre de joueurs dans chaque champs. Le nombre de joueurs par tournoi sera aussi réduit de 156 à 144.

Découvrez nos formules d'abonnements

L'European Tour a réaffirmé sa volonté d'aller là où ses homologues américains n'osent pas s’aventurer, et d'éliminer les professionnels ayant un rythme d’escargot, rendant le golf si difficile à apprécier pleinement pour les spectateurs d'aujourd'hui.

Parmi ces quatre domaines, les mises à jour notables incluent que si les joueurs dépassent le temps imparti deux fois par tour, il pourront encourir une pénalité d'un coup, et aussi que les joueurs qui seront marqués au moins 15 fois la saison prochaine se verront infliger une amende de 28500 euros contre une amende de 9850 euros actuellement.

Lorsque les joueurs sont surveillés ou chronométrés, une pénalité d'un coup sera appliquée après deux dépassement du temps.

Actuellement, un joueur sera « surveillé » s'il dépasse le temps imparti (50 secondes pour le premier joueur à jouer, 40 secondes pour le deuxième ou le troisième joueur), il sera alors « officiellement chronométré » et devra alors faire deux autres fautes avant de se voir imposer une pénalité d'un coup.

Les joueurs auront toutefois la possibilité de demander une extension de temps par tour, ce qui donnera 40 secondes supplémentaires pour frapper un coup suite à cette demande.

L’European Tour cherchera également à réduire, dans la mesure du possible, le nombre de joueurs sur le parcours lors des tournois, tandis que les officiels chargés des règles seront proactifs en ciblant les joueurs lents sur le parcours.

Keith Pelley, directeur général de la tournée européenne, a déclaré :

« Nous sommes déjà à l'avant-garde de la gestion du rythme de jeu dans le golf professionnel, mais après avoir été mandatés par notre comité des tournois pour être encore plus fermes dans le traitement de cette question, le moment était venu de prendre ces mesures supplémentaires.

Je pense que le plan que nous mettons en place pour la saison 2020 apportera des changements significatifs qui rendront le golf encore plus agréable pour les joueurs et nos fans, qu'ils soient sur le parcours en personne, ou en train de regarder à la télévision ».

Pour conserver leur carte sur l’European Tour, chaque joueur membre devra passer un test interactif des règles en ligne qui sera répété tous les trois ans pour les membres existants.

Tandis qu'un système d'essai de chronométrage sera mis en place lors de l'événement phare du Tour à Wentworth le mois prochain, où il y aura également de plus grands écarts entre les temps de départ pour le week-end.

Le débat sur le jeu lent est devenu une question d’actualité lorsque Bryson DeChambeau a été critiqué par des collègues après avoir pris deux minutes et 20 secondes pour frapper un putt lors de la seconde manche du Northern Trust au Liberty National.

Bryson DeChambeau est devenu ainsi le cas le plus remarquable. Son rythme lent et ses délibérations encore plus longues sur un putt de deux mètres cinquante ont suscité les critiques de ses coéquipiers, et il a réagi avec colère à ces propos.

Bryson DeChambeau pourra certainement trouver inconfortable de revenir à Dubaï en janvier pour défendre son titre sur le Desert Classic...

Cependant cette nouvelle politique n’est pas une réaction à la récente controverse suscitée par les débordements de Bryson DeChambeau. L’European Tour avait lancé son premier examen du « slow play » sur le circuit avant que cet incident ne le souligne à nouveau, et avait été approuvé en juillet.

Nombreux sont en désaccord sur ce qui a provoqué la crise de jeu lent, bien que soit souvent désigné du doigt les routines laborieuses avant le coup, des notes très détaillées que les joueurs utilisent pour lire les surfaces de putting, des discussions prolongées avec les caddies, et une léthargie qui s’installe…

Mais peu de joueurs contestent que le problème doive enfin être résolu.

L’European Tour va utiliser également un nouveau système de chronométrage « Pace of Play », à commencer par le BMW PGA Championship, la semaine prochaine à Wentworth.

Le système fournira aux arbitres les temps précis pour chaque groupe et pour chaque trou, pour s'assurer que les écarts soient bien visualisés.

Des affichages sur les tees fourniront également aux joueurs des informations instantanées sur leur position par rapport au groupe qui les précède.

Si l'essai est un succès, le système sera utilisé lors d'un « nombre important de tournois » sur l’European Tour, le Challenge Tour et le Staysure Tour.

« Il ne fait aucun doute que le rythme de jeu est un sujet brûlant dans le golf, et en tant que joueurs, nous étions impatients d'explorer les moyens de résoudre ces problèmes dans différents domaines », a déclaré le président du comité des tournois, David Howell.

« Nous avons eu des débats très intéressants et solides dans le processus d'acceptation des nouvelles initiatives. Mais avec une combinaison d'éducation, de dissuasion, de technologie et de modifications des champs, nous pensons être parvenus à un ensemble de mesures équitables et proportionnelles. Des mesures pour améliorer l'expérience de toutes les personnes impliquées dans le jeu ».

Il sera intéressant de voir si et comment le circuit de la PGA répondra. À la suite de la controverse entourant DeChambeau il y a deux semaines, le circuit américain a annoncé qu’il réviserait sa politique.

Des noms tels que Brooks Koepka et Rory McIlroy ont critiqué l’inaction du Tour pour faire respecter les règles. Glen Day, en 1995, ayant été le dernier joueur à avoir été frappé d'une pénalité d’un coup dans un tournoi régulier de la PGA.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 255
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
FedEx Cup : Justin Thomas remporte le BMW Champion...
Thomas Pieters peut il être enfin un possible N°1 ...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.