Posté par le dans Golf en France

Quel est le temps nécessaire pour baisser son index au golf (36, 24, 18 et moins de 10)?

Combien de temps faut-il à un golfeur ou une golfeuse au niveau amateur pour baisser son index au golf ? Quel est justement l’index cible à atteindre ? 36 ? 24 ? 18 ? Moins de 10 ? Faut-il impérativement prendre des cours avec un enseignant ? Beaucoup parlent de progression au golf, y compris sur JeudeGolf, mais finalement quel est le point de repère pour un débutant ou un golfeur en progression ? Comment jauger sa propre évolution, sans avoir réellement d’étalon temps/progression ? Au détour d’un de nos récents sujets, une remarque d’un lecteur, Georges, nous a amené à explorer toutes ces questions. Quoi de mieux que de vous interroger pour esquisser de premiers éléments de réponses utiles à tous… En mai 2021, nous avons donc contacté plus de 450 personnes, via un sondage en ligne, pour établir une première enquête sur la progression des amateurs, et leurs aspirations. Ci-après, découvrez les premiers éléments de réponses pour vous auto-évaluer par rapport à une population de golfeurs, et golfeuses, au niveau amateur…

Découvrez nos formules d'abonnements

Le 16 mai, nous avons publié sur notre page Facebook une enquête concernant l’index au niveau amateur par rapport au temps nécessaire pour l’obtenir.

L’idée de fond de cette enquête était d’évaluer le rapport entre niveau de jeu, et temps passé pour l’obtenir. Ainsi, nous avons réalisé un questionnaire volontairement court, avec un total de quatorze questions.

En moyenne, les internautes ont mis moins de deux minutes pour y répondre, utilisant à 90% leur smartphone ou leur tablette.

Sans grande surprise, une majorité d’hommes ont répondu (90%) pour seulement 10% de femmes. Nous ferons néanmoins la distinction homme/femme dans les résultats.

98% des répondants ont été Français pour seulement 2% répartis entre Belgique et Suisse. Le lien vers le sondage est toujours actif, de sorte que vous pouvez, si vous le souhaitez, le compléter.

L’analyse des résultats pour les golfeurs amateurs (deuxième article à paraître distinctement pour les femmes)

Sur 450 personnes touchées, 231 personnes sondées ont déclaré un index médian et actuel de 17, tout en admettant avoir eu pour meilleur index, toujours en utilisant la règle de la médiane, 16.

En dernière question, nous avions demandé « Quel est votre objectif d'index rêvé ou espéré ? », et à la médiane, les sondés ont répondu 9 !

Le premier enseignement de ce sondage consiste à relever que pour une majorité d’amateurs, le fait de devenir un « single player » ou golfeur à un chiffre est toujours un objectif désiré, et pour cela, 9 marque déjà le palier le plus abordable…

Les amateurs auraient pu répondre en majorité 0, 5 ou 6… ils ont choisi 9 sans doute parce que ce niveau de jeu est déjà considéré en soi comme un aboutissement. Le premier numéro en-dessous de 10 serait déjà une satisfaction.

Ces premiers résultats issus de médianes donnent des indications, mais c’est en allant dans le détail de l’étude que nous allons trouver les enseignements les plus intéressants.

Qui sont les amateurs qui ont répondu à l’enquête ?

Toujours pour la séparation des hommes (les femmes suivront ensuite), les sondés sont plutôt des golfeurs expérimentés.

Seulement 2% des sondés sont en réalité des débutants ou joueurs qui pratiquent depuis moins d’un an.

77% des répondants jouent depuis plus de 6 ans au golf, et 8% dépassent les 30 ans de pratique golfique.

Alors que la FFG a publié en 2021 un âge moyen des licenciés bien supérieur à 50 ans pour les hommes (53), notre enquête suit cette même logique, avec un premier contingent de sondés compris entre 46 et 55 ans, soit plus de 32% des personnes interrogées.

En réalité, 30% seulement des sondés ont moins de 45 ans.

Fait très intéressant qui traverse toutes les classes d’âges, et le nombre d’années de pratique, 92% des sondés déclarent en avoir « encore sous le pied », c’est-à-dire qu’ils imaginent pouvoir encore progresser.

Nous, les golfeurs, sommes par nature des optimistes, et l’un des attraits de notre sport est de nous proposer une possibilité de progression sans fin. On le retrouve dans ce résultat de sondage.

Combien de temps ces golfeurs ont-ils investi pour obtenir leur meilleur index ?

Ce sera le deuxième grand enseignement de cette enquête à valeur de repère, 32% des sondés ont déclaré avoir eu besoin de 6 à 10 ans. Nous affinerons plus loin la notion de temps par catégorie d’index.

Avant cela, intéressons-nous aux quatre questions clés de l’enquête, combien de temps pour jouer 36, 24, 18 et moins de 10 ?

Pour le premier palier de 36, 42% des sondés ont déclaré y être parvenu en moins d’un an. On peut encore ajouter 24% des sondés qui déclarent y être parvenus en un an.

En résumé, deux golfeurs sur trois estiment qu’il leur a fallu moins d’un an pour atteindre ce premier palier significatif, ce qui aurait tendance à tempérer la notion de golf, un sport difficile.

36 d’index, c’est le joueur double-bogey en moyenne, et qui peut largement commencer à se faire plaisir sur un parcours.

S’agissant du deuxième palier significatif, 24 d’index, soit légèrement au-dessus de l’index médian en France, autour de 28, nous avons 24% des sondés qui déclarent y être parvenu en deux ans.

Au total, 48% des personnes interrogées auraient mises moins de deux ans.

Les extrêmes méritent aussi d’être commentées. Près de 11% déclarent avoir atteint ce palier en moins d’un an de pratique, tandis que seulement moins de 1% auraient mis plus de 11 ans…

Autre constat, alors que seulement 1.6% ont déclaré ne pas avoir encore atteint 36, ils sont déjà 11,5% à ne pas avoir atteint 24….

Qu’en est-il du palier du bogey player (18) ?

Près de 30% des sondés déclarent ne pas avoir encore atteint ce palier. Le contingent le plus nombreux déclare avoir mis entre 3 et 5 ans.

Ils sont moins de 5% à déclarer avoir atteint ce niveau de jeu en seulement un an, signe que ce plateau est bien plus difficile ou tout du moins plus long à atteindre.

Et enfin quid du joueur single ?

Alors que la FFGOLF ne publie plus la répartition des licenciés par index dans le détail, elle indique toutefois pour l’année 2020 que 22 000 golfeurs étaient classés moins de 10, 77 000 entre 10 et 20, 135 000 entre 20 et 36, 47 000 entre 36 et 53, et enfin 120 000 non classés.

On peut donc estimer à bien moins de 6% les licenciés classés moins de 10 en France.

Dans ce contexte, près de 60% des sondés déclarent justement ne pas avoir encore atteint cet index.

A l’inverse, moins de 2,5% ont déclaré avoir cassé ce palier de verre en un an ou moins alors que 20% ont mis plus de 6 ans.

36, 24, 18 ou moins de 10 d’index, cette enquête permet d’établir une donnée de temps moyen pour franchir ou pas ces paliers qui peuvent jalonner le parcours de vie d’un golfeur.

Cela étant, ces mêmes golfeurs ont-ils systématiquement pris des cours pour faire baisser cet index ? Cette enquête ne portait pas spécifiquement sur l’enseignement du golf, ce qui pourra toujours faire l’objet d’un prochain sondage, notre question était ainsi volontairement basique « Pour baisser votre index, avez-vous pris des cours de golf (individuel ou collectif) ? »

Dans ce cas, nous avons tout de même relevé 25% des sondés qui répondent par la négative.

Pour cet échantillon, nous avons poussé l’analyse des résultats. Il s’agit quasi exclusivement de golfeurs expérimentés (aucun débutant). 50% jouent depuis plus de 10 ans… et seulement 18% ont moins de 35 ans.

Leur index médian est de 18 (quasiment le même que celui de la population totale), et 17 pour le meilleur index obtenu.

78% d’entre eux ont joué 36 d’index en un an ou moins. 50% ont mis moins de deux ans pour atteindre 24 d’index…

Jusque-là, ces résultats sont éloquents par rapport au fait de prendre des cours de golf…

En réalité, cela se complique pour passer le palier suivant alors que 30% déclarent ne pas avoir encore atteint 18 d’index, et 56% ne pas avoir atteint moins de 10.

18% ont réussi à passer ce palier sans aide extérieure, et en plus de 6 ans de pratique.

Toutefois, 94% des sondés qui ne prennent pas de cours espèrent encore progresser dans les mois à venir, et l’index rêvé est comme le reste de la population autour de 9.

Pour un sport qui paraît aussi complexe que le golf, trouver 25% des personnes qui ne prennent pas de cours, et qui obtiennent un succès très raisonnable, c’est interpellant.

Quand on filtre l’enquête sur les sondés qui ont répondu « oui » à la question sur la prise de cours, le niveau d’index médian est légèrement meilleur, mais seulement d’un point (17) et idem pour le meilleur index obtenu (16).

Toutefois, étonnant, seulement 63% ont déclaré avoir joué moins de 36 en un an ou moins, contre 78% pour les autodidactes !

48% ont mis moins de deux ans pour atteindre 24, soit encore un résultat très proche versus l’autodidacte.

C’est encore très proche, même si l’équation s’inverse pour le palier 18 avec 29% des sondés qui déclarent ne pas l’avoir atteint.

92% des golfeurs qui prennent des cours espèrent encore progresser dans les mois à venir (soit 2% de moins que ceux qui ne prennent pas de cours…)

De là, nous nous sommes intéressés à un échantillon encore plus fin, celui des joueurs qui déclarent être actuellement… 9 d’index.

En moyenne des golfeurs très expérimentés (pas un ne joue au golf depuis moins de six ans), et la pyramide des âges est comprise entre 36 et 65 ans.

Pour parvenir à leur meilleur index, 40% d’entre eux déclarent avoir mis entre 6 et 10 ans.

Ils ont mis moins d’un an pour jouer 36, bien moins de deux ans pour jouer 24, entre deux et trois ans pour jouer 18, et entre trois et dix ans pour jouer single !

100% imaginent encore progresser dans les prochains mois, et fait notable, 80% ont pris des cours de golf. L’index rêvé n’est donc plus de 9 mais de 5 !

Dans 80% des cas, il s’agit de golfeurs qui pratiquent beaucoup (plus de 13 parcours de 18 trous par an).

Cette enquête nous permet de nombreuses entrées, et de nombreux filtres pour aller loin dans le niveau de détail.

Par exemple, nous avons encore découpé la population en regardant seulement les golfeurs avec plus de 10 ans de pratique.

Il s’agit majoritairement d’amateurs âgés de plus de 36 ans, et qui déclarent un index actuel inférieur à l’échantillon total, soit 15 avec une pointe à 12. 43% d’entre eux déclarent avoir eu besoin entre 6 et 10 ans pour atteindre leur meilleur niveau.

Ils rêvent d’un index de 8, et s’en donnent les moyens en jouant beaucoup de parties par an.

A l’inverse, si nous regardons maintenant les golfeurs qui ont moins de cinq ans de golf. L’index médian est déjà de 22 avec une pointe à 21. 36% ont justement eu besoin de 3 à 5 pour atteindre cet index de jeu.

Pas moyen de les distinguer sur le nombre de parties jouées, là-encore, cela joue beaucoup avec 20% qui déclarent même jouer plus de 49 fois par an sur 18 trous.

Ils sont 96% à espérer progresser dans les mois à venir, et l’index rêvé est de…10.

Quels sont les golfeurs qui n’imaginent plus progresser ?

En réalité, il s’agit de l’échantillon le plus âgé avec une majorité qui a plus de 66 ans et dont l’index médian est actuellement de 19.

Le pic de niveau aurait été de 12. Toutefois, cette catégorie rêve encore de jouer 14, et donc paradoxalement à sa propre déclaration… de progresser.

On n’arrête jamais de rêver de mieux jouer au golf…

Encore un cas de figure à vous présente : Que disent les golfeurs classés 0 ?

Au total des sondés, ils sont seulement deux au profil bien opposé. L’un n’a jamais pris de cours, quand l’autre espère encore progresser. En revanche, les deux ne sont pas blasés par le jeu de golf, et jouent encore beaucoup (de 37 à 48 fois par an sur 18 trous).

Globalement pour jouer moins de 10, ils n’ont pas eu besoin de plus de deux ans. L’un est arrivé à 0 en trois ans, alors que le second a mis entre 6 et 10 ans.

Les deux jouent au golf depuis plus de 20 ans…

Conclusion de l’enquête

A l’origine, nous voulions savoir combien de temps les golfeurs mettaient en moyenne pour franchir quatre paliers d’index significatifs : 36, 24, 18 et moins de 10.

On retiendra entre moins d’un an et un an pour 36, et entre 1 an et moins de 2 ans pour 24. Seulement 11% des sondés ont déclaré ne pas avoir encore atteint ce classement de 24.

S’agissant de 18 d’index, un tiers des sondés n’a pas atteint ce palier, tandis qu’un autre tiers déclare avoir mis près de 3 ans. Le dernier tiers a mis plus de temps.

Enfin pour le Single player (moins de 6% des joueurs en France), 60% des sondés ont donc logiquement déclaré ne pas avoir encore atteint ce palier. 20% qui y sont parvenus ont mis plus de 6 ans.

Pas de fatalité, si 9% des golfeurs ont réussi à passer ce cap en moins de 3 ans, et tracent sans doute la route idéale du très bon golfeur amateur, 10% ont fini par atteindre cet objectif au-delà de 10 ans de pratique.

La part des sondés qui déclarent n’avoir jamais pris de cours de golf individuel ou collectif nous a surpris (25%), et pour des résultats d’index quasiment identiques à ceux qui prennent des cours !

Le cas le plus spectaculaire étant encore celui du joueur 0 d’index n’ayant jamais pris de cours.

Enfin, 100% des répondants nous paraissent bien avoir le profil de passionnés rêveurs : Tout le monde déclare un index rêvé supérieur en moyenne, y compris les golfeurs qui n’imaginent plus progresser !

Les enseignants et les chaînes seraient bien inspirés de tirer profit de cette enquête, et notamment de cibler une large partie des sondés qui espèrent jouer… 9 d’index, le chiffre magique ou pour mettre en lumière des plus-values par rapport au fait de ne pas prendre de leçons.

Un quart des sondés qui disent ne jamais prendre de cours et qui progressent tout de même considérablement, cela pose question.

A nos lectrices, cette fois, nous avons bien des données à vous commenter, puisque 10% des sondées ont été des femmes.

Je vous proposerai ainsi un deuxième article qui cette fois sera rédigé par Laura Kaslin, notre journaliste golf féminin, et qu’elle diffusera avant la fin de cette semaine, et à la suite de ce sujet. Nous en ferons l’écho dans la newsletter du vendredi 28 mai. (Index médian actuel autour de 20, et meilleur index à 18 avec un index rêvé à 10).

NB : Enquête déclarative portant sur un nombre de total de répondants au 23 mai 2021 ayant renseigné 100% des 14 questions, soit 231 personnes (sondage toujours ouvert)

Merci à tous pour votre participation,

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 510
  • 1 commentaire
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

YogaGolf: un nouveau programme à retrouver sur Jeu...
Phil Mickelson remporte l’US PGA Championship 2021...

Auteur

 

Commentaires   

georges.agostini785@orange.fr
0 #1 Belle enquètegeorges.agostini785@orange.fr 24-05-2021 11:31
Article très intéressant, professionnel comme à votre habitude. Les 25% de joueurs qui ne prennent pas de cours s'instruisent peut-être à travers les multiples vidéos d'enseignement de golf que l'on trouve aujourd’hui sur internet. J'en fait parti, je regarde beaucoup de vidéo de golf. Mais je prend de temps en temps des cours avec mon prof. Bien à vous.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.