Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Devenir joueur de golf professionnel – Le récit de Nicolas Tacher

Devenir golfeur professionnel !

Nous nous sommes croisés, il y a déjà dix ans au Golf de Saint-Marc dans les Yvelines, Nicolas avait alors 15 ans, amateur passionné, il était déjà un très bon manieur de balles. Aujourd’hui, il vient de disputer pour la première fois l’Alstom Open de France, l’un des plus gros tournois professionnels du circuit européen, sur l’Albatros, l’un des parcours les plus durs d’Europe avec Wentworth.

Si le golf National, théâtre de cet Open ne situe qu’à quelques kilomètres de Saint-Marc, Nicolas a réalisé un parcours exceptionnel depuis ses débuts de jeune golfeur jusqu’à son accession au niveau professionnel.

Découvrez une histoire de golf hors du commun, une tranche de vie d’un golfeur professionnel sur le circuit…

Bon amateur, jouant au golf le plus souvent possible, Nicolas Tacher, bac en poche, part en 2007, étudier aux Etats-Unis à l’université de Dallas, pour y obtenir son diplôme de Business et Management, et jouer au golf le plus souvent possible.

C’est bien le but du jeune homme, qui alors se demande s’il doit tenter sa chance directement aux Etats-Unis ou revenir en France pour y tenter de passer professionnel de golf.

Cela peut paraître simple vue de l’extérieur, mais décider de jouer au golf tous les jours dans le but dans faire son métier, est un choix très engageant pour le début d’une vie professionnelle, et donc contrairement à ce que l’on pourrait peut-être croire de l’extérieur, le choix n’a rien d’irrationnel.

Parents, amis, coach, participent à conforter le joueur de golf à tenter l’aventure…

Dans le cas de Nicolas, bien qu’il y ait eu une part de doute légitime, le choix a été rapidement pris parce que le potentiel était là.

Sur le chemin pour passer professionnel, Nicolas a simplement choisi de ne pas se brûler les ailes, et d’apprendre le métier progressivement.

Rappelons que Nicolas n’a alors que 22 ans, et pour lui, il convient de répondre à plusieurs questions avant d’aller jusqu’au niveau pro, comme le fait de jouer tous les jours, de s’entrainer tous les jours, et en fait de se consacrer exclusivement au golf…

Il rentre donc en France à l’été 2011 pour tenter une année au haut niveau amateur, et voir si l’expérience pouvait lui plaire.

Comme il a passé beaucoup de temps à peaufiner des aspects techniques de son jeu, Nicolas nous raconte que niveau score, cette première année n’a pas été marquée par des résultats réellement excellents.

Tant et si bien, qu’à l’été 2012, Nicolas admet avoir été un peu perdu. « L’envie de faire du golf était toujours là, mais je ne savais pas si j’allais réellement passer pro. »

C’est alors, et comme souvent dans la vie, qu’un changement de direction et une nouvelle rencontre va accélérer la carrière du jeune homme.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 5858
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Nicolas Tacher - Une rencontre qui accélère le rit...
Ecosse : Mickelson dompte un « Links » à une semai...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.