Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf Senior

Comment éviter la fatigue à la fin d’un parcours de golf ?

Crédit photo : JeudeGolf.org

Vous vous souvenez sans doute d’une époque où vous parcouriez dix huit trous avec facilité, et souvent à la fin du 18, envie de repartir pour un tour. Vous avanciez sur le fairway sans effort, en essayant de toucher les greens et de faire des putts gagnants. Le jeu de golf vous semblait facile alors, mais aujourd’hui, parfois, les neuf derniers trous peuvent être très différent des neuf précédents. Souvent, cela se produit parce que vous êtes si fatigué, physiquement et mentalement, que votre jeu s'effrite.

Découvrez nos formules d'abonnements

Et ce n’est pas qu’à vous que cela arrive, cela arrive à certains des meilleurs amateurs et professionnels du monde. Le golf est un jeu épuisant qui prend entre quatre et six heures. C'est beaucoup de contraintes, physique pour votre corps, et aussi pour votre mental.

Mais si vous pouvez apprendre à surmonter la fatigue de la fin d’un parcours, vous pouvez commencer à tirer parti de ces difficultés et garder l’élan jusqu’à ce que vous arriviez en forme au green du 18.

Voici quelques conseils pour éviter la fatigue physique et mentale du golf en fin de parcours, afin que vous puissiez encore tirer le meilleur de votre partie.

Évaluez votre jeu de golf

Autrement dit, si vous ne pouvez pas le mesurer, vous ne pourrez pas le gérer. Et cela vaut pour n'importe quoi dans la vie. Si vous essayez de perdre du poids vous le suivez régulièrement, ce qui est valable pour de nombreux autres objectifs.

Il en va de même pour la réduction de votre score au golf. Voici comment commencer :

Notez vos parcours :

Avant de commencer à évaluer votre niveau de fatigue, il est important de comprendre la moyenne historique de votre jeu. Commencez par garder vos cartes de score de tous les parcours, et prenez des notes dans des cahiers de distances ou dans un cahier séparé, pour indiquer pour chaque parcours, votre état physique et mental.

Comparez les neuf premiers trous par rapport aux neuf derniers, et une fois que vous avez enregistré au moins cinq parcours différents, alors demandez-vous :

Sur quels neuf trous scorez vous le mieux ?

Pour vous, où se trouve la différence ? Êtes-vous nerveux aux départs de neuf premiers trous, ou pas assez préparé ?

Sur les neuf derniers trous, trouvez-vous que votre esprit s’emballe en pensant à votre score futur, ou trouvez-vous votre corps fatigué lors de ces derniers trous?

Une fois que vous aurez commencé à suivre vos parcours, vous pourrez comprendre ce qui se passe réellement dans votre jeu, et commencer à apporter les modifications nécessaires pour améliorer vos points faibles.

Est-ce mental ?

Voyons les choses en face, le golf vous préoccupe. Il y a tellement de décisions à prendre au cours d’une partie qu’il est facile de se sentir dépassé mentalement une fois rentré à la maison, en particulier s’il s’agit d’un tournoi où il y a une pression supplémentaire.

Crédit photo : JeudeGolf.org

Voici quelques astuces mentales pour vous aider pendant le parcours : Concentrez-vous sur des choses autres que le golf. Réfléchissez en pensant à votre parcours, à vos coups de golf, ayez des pensées positives pendant les 4 à 6 heures du parcours.

Ne vous fâchez pas lorsque les choses tournent mal. Rappelez-vous que même Tiger et Phil n’ont pas toujours frappé chaque coup de manière parfaite. Ne laissez pas les petites choses vous contrarier et gâcher votre jeu avec un discours intérieur négatif, et s’instiller des croyances sur votre capacité limitée à bien jouer au golf.

Est-ce physique ?

Parfois, votre mental est fort, mais c’est votre corps qui commence à faiblir au fur et à mesure que le parcours avance. Et c’est encore pire si vous jouez dans des conditions de froid extrême ou de températures très chaudes.

Lorsque vous examinez vos parcours passés, regardez en arrière pour voir si vos pieds étaient fatigués, si votre dos vous faisait mal ou si vous aviez une autre blessure persistante.

Crédit photo : JeudeGolf.org

Plus vous pouvez déterminer ce qui ne va pas, mentalement ou physiquement, plus vous pouvez facilement faire les ajustements.

Voici quelques-uns des meilleurs conseils pour éviter la fatigue de fin de parcours, qui souvent se produit bien avant même de prendre conscience cette fatigue.

Comment vaincre la fatigue de la fin de parcours de golf ?

À quoi ressemble votre routine avant un parcours en ce moment ? Est-ce que cela vous prépare au succès ou à l'échec ?

Faire un bon repas.

La première chose à faire est d’avoir une nutrition adéquate avant de vous diriger vers le parcours. Les aliments entiers sont bien meilleurs pour vous que de prendre un sandwich, des frittes et du soda, sur le chemin menant aux parcours.

Essayez de manger un repas sain avec un bon mélange de glucides, de graisses saines et de protéines pour rester rassasié et plein d’énergie.

Voici quelques favoris :

Œufs, jambon et fruits. Salade de poulet ou steak avec des graisses saines comme des œufs ou des avocats. Essayez d’éviter de consommer une tonne de sucre et de glucides raffinés, car vous risqueriez de vous effondrer à mi-parcours et de perdre de votre énergie.

Crédit photo : Fotolia

Buvez beaucoup de liquide.

La plupart des gens sont constamment déshydratés. Dès que votre cerveau se sent déshydraté, il passe en mode survie et tente de limiter votre production mentale pour économiser de l'énergie.

Ne laissez pas votre cerveau se sentir menacé et devenir trop paresseux pour boire de l’eau avant, pendant, et après votre partie de golf.

S'il fait très chaud, apportez également une boisson énergétique faible en glucides ou sans calories.

Vous échauffer et vous étirer au préalable.

Avant Tiger, la plupart des golfeurs n’avaient jamais vu un gymnase. Maintenant, si vous regardez Rory ou Brooks Koepka, ce sont tous des adeptes de gymnastique.

Pour les golfeurs des générations plus âgées, cela semble insensé, mais il est clair que cela fonctionne. Avant de partir, essayez de faire de l’exercice, et concentrez-vous sur les entraînements de base. Le simple fait de faire des exercices légers vous aidera certainement à vous préparer pour la partie.

De plus, vous étirer avant, pendant et après votre entraînement vous aidera à vous sentir plus souple sur le parcours, et à ne pas attendre jusqu'au septième trou pour enfin vous sentir relâché.

Au practice avant votre parcours.

Une fois que vous arrivez au practice, ne devenez pas hyper actif en frappant un grand seau de balles. En fait, 5 ou 10 balles, c'est mieux qu'un énorme seau. Rappelez-vous que le golf est un marathon, pas un sprint.

Essayez de ne frapper que 20-30 balles de golf au maximum avant de rejoindre le premier tee et de trouver votre tempo.

Crédit photo : JeudeGolf.org

Au practice, avant un parcours votre but n’est pas de réparer votre swing avant le départ, mais de relâcher vos muscles, d’établir un tempo et de vous préparer pour le premier tee.

Pendant le parcours.

Une fois que vous avez commencé, il est important de vous rappeler ces conseils pratiques pour vous aider à surmonter la fatigue tardive.

Restez hydraté.

Continuez à boire de l'eau tout au long de votre partie. Même si une bière froide passe facilement, elle nie en réalité le but de s’hydrater complétement. Amusez vous, mais assurez-vous de boire beaucoup d’eau et de rester sobre lors des matches de compétition afin d’exploiter toutes vos capacités.

Concentration large ou étroite.

Beaucoup de joueurs de golf sont fatigués mentalement à la fin d’un parcours. Un moyen d'éviter ce problème consiste à avoir un focus large et à la fois étroit pendant votre partie.

Qu'est-ce que ça veut dire ?

Cela signifie que vous devez être hyper concentré lorsque vous approchez de votre balle avant de jouer votre coup. Ne marchez pas et n’allez pas d’une balle à l’autre en pensant à votre carte de sore. Parlez de votre vie, de la météo, ou de tout ce qui ne concerne pas le golf, pour donner une pause à votre concentration.

Pendant le parcours, étirez vous et restez détendu.

Parfois, le parcours devient très lent et malheureusement, les tours de 5 et 6 heures sont beaucoup trop courants. Si vous jouez une partie lente, assurez-vous de vous étirer et de rester détendu tout au long du parcours.

Gérer les attentes.

Une autre façon de surmonter la fatigue en fin de partie est de garder à l’esprit le parcours que vous jouez et de gérer vos attentes. Si vous jouez sur un tout nouveau parcours, vous ne pouvez pas vous attendre à réaliser une série d’exploits. Vous ne connaissez pas les greens, les coups de départ, ou les obstacles.

Définissez des attentes avant et pendant votre parcours pour vous assurer de ne pas vous préparer à la défaite plus tard. Tenez également compte de la météo et du dénivelé général du parcours.

Crédit photo : JeudeGolf.org

Rester dans l’instant présent.

L'une des plus grandes erreurs que commettent tant de golfeurs amateurs est de penser trop loin vers l'avenir. Cela se produit presque toujours quand quelqu'un additionne ses scores après neuf trous. Peu importe si vous avez bien ou mal joué pendant les neuf premiers trous, ne laissez pas cette situation affecter les neuf trous suivants.

Restez concentré sur chaque coup. Penser trop loin dans le futur est une charge qui pèse sur votre esprit et nécessite beaucoup trop de travail mental.

Préparer le parcours suivant

Si vous jouez plusieurs jours de suite, ce que vous faites après votre parcours est également très important. Une fois votre parcours terminé, essayez de ne pas vous remémorez tous vos coups. Commencez à vous préparer pour demain afin que vous puissiez continuer à jouer au golf de façon satisfaisante.

S’étirer.

Assurez-vous de vous étirer avant votre prochain parcours. Plus vous resterez souple entre les parcours, mieux vous jouerez et vous sentirez mieux le lendemain.

S’hydrater.

C’est important de s’hydrater avant, pendant et après votre partie. Ensuite, vous devriez essayer une boisson énergisante contenant beaucoup de calories pour vous aider à vous préparer pour le lendemain.

Réflexions finales sur le fait de bien jouer plus tard sur le parcours

Espérons que vous pourrez utiliser facilement ces astuces pour commencer à jouer un meilleur golf dans vos prochaines parties, et éviter cette fatigue redoutée. N'oubliez pas que la fatigue mentale est aussi invalidante que celle physique. Veillez donc à entraîner votre esprit autant que votre corps.

La nutrition et l'hydratation avant et tout au long du parcours sont simples mais peuvent faire une énorme différence.

Pendant le parcours, assurez-vous de rester dans le moment présent, continuez à vous étirer et évitez la faim, restez concentré et finissez bien. En espérant que ces petits rappels vous aideront à terminer vos prochains parcours en forme, et peut-être à finir les 4 derniers trous comme un champion…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 332
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Historique: Tiger Woods remporte le Masters d’Augu...
L’utopie du champion de golf

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.