Posté par le dans Interviews

Clotilde Chazot: « Le golf ? C’est des souvenirs, des amitiés, des trous en un… ! »

Toujours avec pour objectif de donner à la parole à des golfeuses, et dans le but d'une plus grande pluralité d'expression sur notre média, nous avons interrogé Clotilde Chazot, joueuse amateur passionnée, et enseignante au Golf Bluegreen Grand Lyon Chassieu. Elle nous livre ainsi sa passion pour ce sport, ses plus beaux souvenirs de golf, mais aussi sa réflexion et son expérience sur la place des femmes dans le monde du golf. Quel regard porte une enseignante de golf sur la représentation des femmes dans le milieu du golf ? Constate-t-elle au quotidien les inégalités auxquels pourraient être soumises les golfeuses face aux golfeurs ? Découvrez une parole rare...

Découvrez nos formules d'abonnements

Parole à Clotilde Chazot

Clotilde Chazot a 33 ans, et joue au golf depuis 22 ans.

Elle est depuis 2015 enseignante de golf, et responsable de l’enseignement au golf Bluegreen Grand Lyon Chassieu.

Malgré ses responsabilités, elle trouve encore beaucoup de temps pour jouer, et pratiquer sa passion, ce qui lui semble en fin de compte une chose essentielle pour enseigner.

Cette passionnée de golf a joué à haut niveau.

Dans son palmarès, figurent notamment la dixième place des joueuses françaises, 14ème au championnat du monde universitaire, gagnante du championnat de France universitaire…

Elle a également disputé beaucoup d’autres compétitions, des championnats d’Europe, internationaux, et a notamment remporté une vingtaine de Grand Prix…

La responsable de l’école de golf de Chassieu enseigne pour tous les niveaux, et a également suivi une formation pour enseigner le handigolf.

Elle est par conséquent responsable de l’école Handigolf de Chassieu, qui s’occupe de toute la section du Rhône.

Le handigolf se traduit notamment par l’utilisation de voitures, de scooters électriques, ou encore de paragolfeurs (fauteuils spécifiques adaptés pour jouer au golf) pour les pathologies les plus lourdes.

« Avant d’adapter le sport en lui-même, c’est avant tout la pédagogie qui est adaptée. » dit-elle.

Lorsqu’on lui demande ce qui lui plaît le plus dans le golf, sa réponse est instantanée : « Tout ! ». Néanmoins, ce qui l’attire le plus, c’est le côté individuel du sport.

« C’est le seul sport individuel que l’on peut jouer collectivement, et où tous les niveaux peuvent jouer ensemble dans la même partie. » ajoute-elle, un peu admirative.

Le mélange de personnes de différentes classes sociales, mais aussi l’aspect convivial, ainsi que la partie « mental » du sport, sont des critères qui lui plaisent particulièrement.

Clotilde Chazot est néanmoins incapable de choisir un souvenir en tant que « meilleur souvenir de golf ».

Elle nous répond : « Je ne peux pas choisir, c’est des milliers de coups de golf joués et réussis. C’est des souvenirs, des amitiés, des trous en un… »

Elle retiendra toutefois particulièrement un "hole-in-one", au dernier trou en 2010, lorsqu’elle disputait le quart de finale du circuit européen féminin en Espagne.

Cette golfeuse invétérée a découvert le golf à 10 ans, grâce à un parcours scolaire.

Sans cela, elle n’aurait peut-être jamais débuté le golf.

Ses parents n’étant pas golfeurs initialement, elle n’aurait jamais eu de raison particulière de s’intéresser à ce sport sans ce programme scolaire éducatif. 

Elle pense d’ailleurs que ce serait une très bonne chose de répandre davantage le golf dans les programmes scolaires, de façon à faire découvrir ce sport aux jeunes.

Pour cette enseignante, le golf peut apporter à la nouvelle génération beaucoup de valeurs, leur inculquer le respect d’un règlement (car il n’y a pas d’arbitre sur un terrain de golf), la notion de fair-play, mais aussi leur apprendre à se concentrer sur une longue durée.

Qui de mieux qu’une femme enseignante de golf pour nous parler de la place des femmes dans le monde du golf ?

Pour Clotilde Chazot, le constat est clair, 50% des personnes pensent encore que la femme n’a rien à faire sur un terrain de golf.

L’autre moitié, selon elle, revendique ce sport comme ouvert à tous, et admet que le golf féminin est aussi spectaculaire que le golf masculin.

Elle nous explique que le golf est encore un milieu très machiste, et qu’en tant que femme enseignante, elle a ressenti qu’elle devait être meilleure que les autres, prouver qu’elle méritait sa place dans le milieu.

Les femmes ne sont d’ailleurs toujours, au regard de l’enseignante, pas assez représentée dans l’univers de golf, que ce soit au travers des campagnes publicitaires, dans les actions proposées par la Fédération française de golf, dans l’offre des gammes féminines chez les marques…

Sa réponse est courte, nette et précise : « Non ». 

Elle remarque que là où la femme est tout de même la plus prise en considération, c’est dans les gammes textiles.

Cependant la différence avec la gamme homme est encore bien présente chez les marques.

Elle souligne également une autre injustice.

Dans les compétitions de golf, qu’elles soient à très haut niveau ou non, les gains remportés ne sont bien souvent pas les mêmes, pour un homme, que pour une femme.

Gagnant et gagnante au féminin font-ils une si grosse différence ?

Elle a également remarqué qu’être une enseignante femme est une véritable plus-value pour un golf.

Beaucoup de femmes la sollicitent, car elle est considérée comme plus à même à comprendre la sensibilité, et les problématiques féminines du golf, qu’un homme.

Elle nous explique que parfois, les femmes cherchent un feeling différent avec une enseignante, qu’elle n’aurait pas avec un enseignant homme.

Cependant, beaucoup d’hommes la sollicitent également pour sa grande expérience du jeu.

Selon elle, le frein principal des femmes pour se mettre au golf reste le manque de temps.

Les femmes, dans l’esprit commun, s’occupent en priorité de la maison, des enfants, de son travail, avant de venir passer une après-midi entière sur un golf pour son propre plaisir.

« Les femmes ont plusieurs vies dans une journée », ajoute Clotilde Chazot. 

Mais alors que faudrait-il mettre en place, selon elle, pour que les femmes soient plus attirées par le sport ?

« Une garderie ! » répond-elle spontanément. 

Multiplier les activités possibles sur un golf lui semble également être une solution pertinente.

Mettre en place un complexe, où les femmes pourraient aussi pratiquer d’autres activités afin de retrouver un lien social, couper de leur quotidien.

 

Clotilde Chazot a donc, en tant que femme enseignante, bien ressenti qu’elle évoluait dans un milieu d’hommes. Elle a parfois eu la sensation qu’elle devait mériter sa place, faire ses preuves.

Cela nous ramène également au point de vue de Lucie André sur la question, interviewée pour un autre portrait de femme.

Cette joueuse professionnelle dénonçait également l’inégalité de traitement hommes et femmes dans le monde du golf professionnel, que ce soit au niveau des gains lors des compétitions ou de visibilité dans la presse, dans les médias… 

Cependant, d’autres femmes, qui ont également fait l’objet de portraits sur JeudeGolf, n’ont pas du tout ce ressenti-là.

Pour elles, être une femme dans le golf ne fait pas une grande différence, et elles ne se sentent pas plus mises à l’épreuve que les joueurs hommes.

Elles n’ont jamais personnellement fait face à des situations où elles auraient pu ressentir une forme de discrimination en raison de leur sexe.

L’on pourrait donc en déduire que, malgré certains faits qui sont indiscutables, comme la différence de gains pour les joueurs et joueuses, le nombre de femmes enseignantes par rapport aux hommes,  ou encore le manque de visibilité des golfeuses dans les médias, certains autres points pourraient n’être qu’une question de ressenti, de point de vue, ou du moins pas forcément une généralité. 

Alors quels sont les éléments qui font que certaines femmes, exerçant le même métier, ressentent une forme de « discrimination », tandis que d’autres pas du tout, et sont même étonnées de l’entendre dire ?

 

 

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 565
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Enseignements du golf: Comment j'ai "vraiment" pro...
Début de rapprochement entre PGA et European Tour:...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.