Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Golf - PGA Tour : Actualités résultats classement

Actualités du golf professionnel et du circuit américain de golf, le PGA Tour.

Retrouvez des articles et des vidéos sur les meilleurs joueurs de golf de la planète et des reportages sur les principaux tournois de la saison, sans oublier des focus sur les MAJEURS de golf.

Le PGA Tour désigne la plus importante compétition de golf professionnel au monde, et pourtant ce circuit ne se déroule quasi-exclusivement qu'aux USA !

Circuit masculin par opposition à la LPGA qui vaut pour les filles, le PGA Tour se dispute toute l'année, de janvier à décembre.

Historiquement, le PGA Tour a vu le jour en 1968, quand il s'est indépendantisé de la Professional Golf Association, qui regroupe l'ensemble des enseignants de golf américains.

Le PGA Tour est la 1ère division du golf professionnel US, alors que le Nationwide tour est l'anti-chambre des Pros.

Sachant que le golf se pratique à tout âge, les anciens champions peuvent disputer à partir de l'âge de 50 ans, le champions tour, une compétition pour Senior.

Attention de ne pas confondre PGA et USGA (United States Golf Association) qui serait plutôt l'équivalent du Royal & Ancient, pour fixer les règles du golf aux Etats-Unis tout comme peut le faire en France, la FFG.

Les 4 tournois majeurs (Masters, US Open, British Open, Pga Championship) ne sont pas directement organisés par la PGA, car ils sont indépendants, et comptent pour l'ensemble des autres tours professionnels, y compris bien sûr le PGA tour.

A la fin de la saison, le PGA tour récompense le meilleur joueur de l'année, en fonction des victoires sur le tour, le classement à la money-list et la moyenne de score sur la saison.

Depuis quelques saisons, et afin de renforcer l'intérêt du public pour le golf, le PGA Tour a trouvé un accord avec Fedex pour organiser les play-offs de la Fedex Cup, dont l'épilogue a lieu sur le Tour Championship en fin de saison.

Brooks Koepka : Le nouveau meilleur golfeur du monde ? - crédit photo  Tim Spyers/Icon Sportswire

On ne gagne pas trois majeurs dont deux la même année par hasard.  Le doublé à l’US Open et la victoire sur l’US PGA Championship ne doivent pas être sous-estimées. Au cours du dernier majeur de la saison disputé sur le parcours du Bellerive Country Club, Koepka a démontré qu’il avait bel et bien une tête d’avance sur tous les compétiteurs.  Une avance qui pourrait rappeler le même type de domination quand Tiger Woods était arrivé sur le circuit à la fin des année 90, et avec le résultat que l’on connaît : 14 victoires en majeurs étalées sur une décennie et demi. Attention à Brooks Koepka, il ne fait peut-être que commencer…

Tiger Woods : Le magicien est de retour - Crédit photo : Tim Spyers/Icon Sportswire

« The magic is back » Les éditorialistes américains rivalisent de bons mots au sujet du Tigre. Ce dernier a une nouvelle fois rugi comme au bon vieux temps. A 42 ans, après de longs mois d’absences, et même des années loin de son meilleur niveau (numéro un mondial en 2013), Tiger Woods a créé la sensation pendant un dernier tour sur un majeur de golf. Les audiences (+69% pour CBS entre 2017 et 2018) ainsi que l’affluence du tournoi ont grimpé en flèche. Surtout, Woods a proposé un récital de golf, émaillé de bons et de moins bons coup, mais surtout, il nous a tenu en haleine, comme aucun autre golfeur n’est capable de le faire…

Brooks Koepka remporte l’US PGA Championship 2018 - crédit photo : Tim Spyers/Icon Sportswire

Au cours d’une dernière journée spectaculaire sur le parcours du Bellerive Country Club, près de Saint-Louis, théâtre du centième US PGA Championship, dernier majeur de la saison 2018, dans un match à quatre entre Justin Thomas, Tiger Woods, Adam Scott et Brooks Koepka, c’est bien ce dernier qui va lever le Wanamaker Trophy. Favori après 54 trous, il a su tenir son rang, et garder la tête froide, même quand Justin Thomas ou Adam Scott ont pu le rejoindre aux commandes du tournoi.

US PGA Championship: Adam Scott de retour au sommet grâce à son long putter ? - crédit photo : Keith Gillett/Icon Sportswire

Adam Scott, 38 ans, ancien numéro un mondial, et vainqueur du Masters à Augusta en 2013 n’avait plus connu le bonheur d’être installé au sommet du leaderboard d’un grand tournoi de golf depuis deux ans. L’australien considéré comme l’un des golfeurs les plus consistants des années 2000-2010 n’a plus gagné sur le PGA Tour depuis son doublé Honda Classic-WGC Cadillac Championship en 2016. Depuis, il est tombé au 82eme rang mondial. Il a même été contraint de disputer les qualifications pour obtenir le droit de disputer l’US Open en juin dernier. Dimanche, il sera pourtant dans la dernière partie en compagnie du leader Brooks Koepka avec deux coups à remonter. Son long-putter est encore au centre de toutes les attentions…

US PGA Championship : Koepka en chasse d’une 3eme victoire en majeur

Brooks Koepka, 28 ans, 1m83, 84 kilos et déjà deux majeurs à son palmarès, les US Open 2017  et 2018  pourrait bien profiter de la centième édition de l’US PGA Championship disputé à Saint-Louis dans le Missouri, pour remporter son troisième majeur, en seulement 14 mois. Dans ce même laps de temps, il a été blessé 4 mois. Koepka est-il le golfeur qui sort de sa boîte que pour les majeurs ?

US PGA Championship: Tiger Woods ravive la flamme du public  - Crédit photo : Keith Gillett/Icon Sportswire

Sa quête d’un quinzième majeur en carrière est bel et bien du domaine du possible à Saint-Louis sur le parcours de Bellerive. Malgré des conditions de jeux considérées comme « soft », le tigre a profité de la journée de samedi pour enchaîner deux bonnes parties (66-66), et se rapprocher de la tête sur le US PGA Championship 2018, dernier majeur de la saison.

spieth-swing.jpg

L’américain Jordan Spieth, 25 ans, déjà vainqueur de trois tournois majeurs de golf est connu pour la précision de son jeu de fers et son putting particulièrement diabolique. On connait moins le golfeur sous les traits d’un athlète de haut niveau qui recherche le maximum de performance à travers une préparation physique où rien n’est laissé au hasard. Découvrez comment il a préparé le PGA Championship 2018, et les exercices physiques qui servent à sa préparation spécifique en majeur.

justin-thomas-winner-wgc2018-akron.jpg

La montagne a accouché d’une souris. Le duel annoncé entre Justin Thomas et Rory McIlroy a très vite tourné à l’avantage de l’américain. Tout comme à Augusta, le nord-irlandais n’a pas pu trouver le solutions pour rapidement mettre la pression sur le leader. Le numéro deux mondial a patiemment construit sa victoire. Thomas avait pris trop d’avance. Tous les challengers se sont cassés les dents, mais un joueur a tout de même sauvé l’essentiel…le numéro un mondial, Dustin Johnson.

WGC-Bridgestone Invitational: Match final au sommet entre McIlroy et Thomas - Crédit photo : Shelley Lipton/Icon Sportswire

Les fans de golf vont pouvoir se régaler avec un final mettant aux prises le leader Justin Thomas, et son principal challenger Rory McIlroy. Les deux golfeurs se connaissent bien, et ont régulièrement l’occasion de jouer ensemble des parties d’entraînements en Floride. Souvent l’occasion d’un concours de distance au drive, ce qui ne manque pas de les amuser… Sur le parcours du Firestone Country Club, où tout peut encore arriver, cette dernière partie risque bien d’enflammer la fin du tournoi, à une semaine de les retrouver dans la partie de Tiger Woods, pour le dernier majeur de la saison, le PGA Championship.

WGC-Bridgestone Invitational: Woods compte sur le Moving Day

Devant les journalistes jeudi soir, Jason Day, auteur d’un bon début en 65 n’a été assailli que de questions autour de Tiger Woods, son partenaire du jour qui a rendu une carte de 66, son meilleur départ de la saison. L’australien ne s’en est pas offusqué. C’est un juste retour des choses quand Woods ne cessait de vanter les qualités de celui qui pourrait être considéré comme son meilleur disciple. Vendredi, Woods a mieux joué mais n’a pas pu convertir toutes ses occasions de birdies. Avec un score de 68, il se trouve à 5 coups des leaders. La journée de samedi va s’avérer cruciale dans l’hypothèse d’une première victoire de Tiger en 2018…

WGC-Bridgestone Invitational: Poulter, Fleetwood et Thomas déjà à -11

C’est plutôt inhabituel à Akron sur le parcours de Firestone, après deux tours du championnat du monde Bridgestone en présence de Tiger Woods, ils sont 45 sous le par, et les trois leaders sont déjà à -11. Ian Poulter qui a réussi un démarrage tonitruant (62 jeudi) a plutôt bien réussi sa deuxième journée, alors que Justin Thomas a fait chauffer son putter (64 vendredi) et Tommy Fleetwood continue sur sa lancée de scores très bas sur les gros tournois (63 vendredi). Les conditions favorisent des scores plus bas que d’habitude.

Classement mondial Golf: Comment ça marche et les enjeux de la fin de saison 2018

Comment déterminer avec précision quel pourrait être le meilleur golfeur du monde, dans un environnement sportif où n’existe pas un circuit professionnel unifié ? Tel est le casse-tête auquel s’est confronté le Royal et Ancient en 1986. Le classement mondial du golf professionnel est ainsi né, et a couronné 21 golfeurs depuis son origine.  D’ici à fin 2018, il reste un majeur et deux championnats du monde. Dustin Johnson peut-il être vraiment le meilleur golfeur de la planète, surtout sans gagner de majeur ?

3 majeurs…3 victoires par des joueurs sans contrats clubs : Tendance ou coïncidence ?

Patrick Reed, Brooks Koepka, Francesco Molinari, ces trois golfeurs viennent de remporter consécutivement les trois derniers tournois majeurs, et ce, sans avoir nécessairement un contrat complet et officiel avec une seule marque de matériel. Libre de leurs choix en apparences, est-ce que le fait de choisir ses clubs n’est pas la meilleure solution pour jouer au plus haut niveau ? N’est-ce pas au contraire une nouvelle technique de communication alimentée en sous-marin par les marques pour changer le logiciel qui a cours depuis des décennies sur le tour ?

tiger-woods-putting-2018.jpg

Cette semaine, deux figures du golf mondial, un chroniqueur, et un guru du putting se sont opposées de manière très vive au sujet du putting de Tiger Woods. L’un assénant des statistiques froides et implacables, quand l’autre répliquait que l’on peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres. Sur le fond, à l’occasion du Quicken Loans National, tournoi du PGA Tour disputé près de Washington, Francesco Molinari s’est imposé avec huit coups d’avances sur le second, et dix sur Tiger. Ce débat sur le putting du tigre nous ferait pratiquement oublier qu’il a pris la quatrième place finale.

US Open : L’étonnante victoire de Brooks Koepka - crédit photo : USGA

Le golf de haut niveau nous réserve parfois des histoires surprenantes. Tellement surprenantes qu’elles paraissent incroyables. Brooks Koepka a remporté dimanche son deuxième US Open consécutif alors que plus tôt dans la saison, il était resté sur le flanc pendant près de trois mois et demi avec une blessure au poignet. La semaine avant de disputer le second majeur de la saison, il s’était même déplacé une cote. Et pourtant, dimanche, avec une dernière carte de 68, une des meilleures, mise à part celle historique de Tommy Fleetwood en 63, Koepka a remporté le plus difficile des tests de golf ! A peine croyable !