Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Golf - PGA Tour : Actualités résultats classement

Actualités du golf professionnel et du circuit américain de golf, le PGA Tour.

Retrouvez des articles et des vidéos sur les meilleurs joueurs de golf de la planète et des reportages sur les principaux tournois de la saison, sans oublier des focus sur les MAJEURS de golf.

Le PGA Tour désigne la plus importante compétition de golf professionnel au monde, et pourtant ce circuit ne se déroule quasi-exclusivement qu'aux USA !

Circuit masculin par opposition à la LPGA qui vaut pour les filles, le PGA Tour se dispute toute l'année, de janvier à décembre.

Historiquement, le PGA Tour a vu le jour en 1968, quand il s'est indépendantisé de la Professional Golf Association, qui regroupe l'ensemble des enseignants de golf américains.

Le PGA Tour est la 1ère division du golf professionnel US, alors que le Nationwide tour est l'anti-chambre des Pros.

Sachant que le golf se pratique à tout âge, les anciens champions peuvent disputer à partir de l'âge de 50 ans, le champions tour, une compétition pour Senior.

Attention de ne pas confondre PGA et USGA (United States Golf Association) qui serait plutôt l'équivalent du Royal & Ancient, pour fixer les règles du golf aux Etats-Unis tout comme peut le faire en France, la FFG.

Les 4 tournois majeurs (Masters, US Open, British Open, Pga Championship) ne sont pas directement organisés par la PGA, car ils sont indépendants, et comptent pour l'ensemble des autres tours professionnels, y compris bien sûr le PGA tour.

A la fin de la saison, le PGA tour récompense le meilleur joueur de l'année, en fonction des victoires sur le tour, le classement à la money-list et la moyenne de score sur la saison.

Depuis quelques saisons, et afin de renforcer l'intérêt du public pour le golf, le PGA Tour a trouvé un accord avec Fedex pour organiser les play-offs de la Fedex Cup, dont l'épilogue a lieu sur le Tour Championship en fin de saison.

Les raisons d’espérer une bonne saison 2019 pour Tiger Woods

Alors qu’il devrait procéder à des ajustements au sujet de son calendrier en 2019, Tiger Woods qui a remporté sa 80eme victoire sur le PGA Tour à Atlanta en septembre dernier, devrait démarrer sa nouvelle saison avec un niveau de confiance radicalement différent par rapport à 2018. Dans le coup pour la victoire sur deux majeurs, les raisons d’espérer le voir gagner un des quatre gros tournois sont plus que crédibles.

Quel pourrait-être le calendrier de Tiger Woods en 2019 ?

Présent aux Bahamas pour disputer le Hero World Challenge, un tournoi de golf qui réunit 18 des meilleurs golfeurs de la planète, et dont il s’occupe de l’organisation, Woods a livré quelques révélations sur son programme à venir en 2019. Alors qu’un an plus tôt, il annonçait son retour sans vraiment savoir trop à quoi s’attendre, douze mois plus tard, les perspectives peuvent être raisonnablement revues à la hausse pour le vainqueur du dernier TOUR Championship à Atlanta. Son calendrier à venir devrait être marqué par plusieurs changements notables.

Bryson DeChambeau seul golfeur à avoir gagné 4 tournois en 2018

Nouveau driver dans son sac, et déjà une nouvelle victoire pour Bryson DeChambeau, le véritable phénomène de l’année 2018, désormais numéro 5 mondial, et qui n’en finit plus d’impressionner. A l’occasion d’un des premiers tournois de la nouvelle saison du PGA Tour, le Shrinner Hospitals for Children Open, l’américain de 25 ans a continué son entreprise de démonstration. Il semble bien parti pour durer et compter au plus haut niveau.

Xander Schauffele remporte le WGC-HSBC Champions au bon moment

Rookie de l’année 2017 après deux succès sur le PGA Tour dont une victoire spectaculaire sur le dernier tournoi, le TOUR Championship à Atlanta, Xander Schauffele ne pouvait pas retomber dans l’anonymat bien longtemps. L’américain aux origines Allemandes, françaises, et chinoises signe la quatrième victoire d’un golfeur US sur un championnat du monde en 2018. Sur le parcours du Sheshan International Golf Club situé à Shanghai, le jeune golfeur de 25 ans a douché les espoirs de son compatriote, Tony Finau, l’homme du week-end, et contrarié les plans de l’anglais Justin Rose pour récupérer la place de numéro un mondial.

Prendre les fairways n’est plus l’objectif numéro 1 pour les meilleurs golfeurs du tour

Pour scorer sur un parcours de golf, vous avez sans doute déjà lu ou entendu qu’il était primordial de prendre un maximum de fairways en régulations. Des études ont même démontré une corrélation entre le nombre de fairways touchés par parties et le score sur 18 trous. Pourtant, les faits observés récemment sur le PGA Tour, et notamment en 2018, laissent penser qu’à haut niveau, ce n’est plus un critère déterminant pour gagner. Bien entendu, c’est à relativiser avec la nature et la préparation des parcours de golf aux Etats-Unis. A l’occasion de la Ryder Cup à Paris, l’équipe américaine a essentiellement perdu son match contre l’équipe européenne sur le nombre de fairways pris en régulation…

Brooks Koepka : Meilleur golfeur de l’année 2018, et encore il n’a pas aussi bien putté qu’en 2017 !

Vainqueur de deux tournois majeurs en 2018, l’américain Brooks Koepka ancien pensionnaire du circuit européen de golf, a remporté le titre de « Joueur de l’année » pour le compte du PGA Tour. Son nom est sorti devant Bryson DeChambeau, Dustin Johnson, Francesco Molinari, Justin Rose ou encore Justin Thomas. Blessé en début de saison, peu de personnes auraient pu parier sur une tel scénario. Golfeur en manque de reconnaissance médiatique, le voilà propulsé sur le devant de la scène…

Pourquoi le PGA Tour a besoin d’une personnalité telle que Patrick Reed

A 28 ans, Patrick Reed, originaire du Texas (San Antonio) traîne une réputation de « bad boy » du golf qui pourrait en faire un des personnages les plus antipathiques du circuit américain. Encore récemment, il s’est illustré en critiquant le choix du capitaine de Ryder Cup, Jim Furyk de décomposer la paire formée avec Jordan Spieth. Reed n’a pas la langue dans sa poche, et n’hésite jamais à s’exprimer, sans craindre de déplaire. Au début des années 2000, le PGA Tour ne cessait de vanter « This Guys are goods », ce qui illustrait autant les qualités techniques des meilleurs pros, que leur attitude sur et en-dehors du parcours. En 2020, le circuit pourrait bien avoir intérêt à communiquer sur « This Guy is bad »…

Tiger Woods remporte le Tour Championship : Le Come-back triomphant !

Trou numéro 72 du Tour Championship 2018 disputé sur le parcours du East Lake Golf Club près d’Atlanta, la foule descend le fairway du 18eme et dernier trou du tournoi, dans les pas de Tiger Woods, Rory McIlroy, leurs cadets et les officiels.  La foule est immense. La liesse est incroyable. Woods s’apprête à gagner son 80eme tournoi du PGA Tour, cinq ans après avoir été numéro un mondial, et après sa dernière victoire chez les professionnels. Plus personne ne semblait y croire, pourtant, deux putts plus tard, Woods venait de pousser la balle au fond du trou, et lever les bras au ciel, sans avoir manqué de donner un petit coup sur le sol avec son putter, comme pour se dire « Non, je ne suis pas en train de rêver. Je suis bien en train de gagner le dernier tournoi de la saison. » He is back !

Tiger Woods peut conclure sa saison 2018 en apothéose au TOUR Championship - Crédit photo : Michael Wade - Icon

Il est arrivé à Atlanta tout sourire. Sortant du 18eme trou après avoir joué 65 jeudi sur le parcours d’East Lake, théâtre du dernier tournoi des play-offs de la Fedex Cup 2018, le Tour Championship, Tiger Woods avait encore plus le sourire. Il avait visiblement très envie de commenter ses coups à la presse, et notamment son eagle au 18 pour occuper la tête du tournoi, en compagnie de Rickie Fowler. En l’espace de 10 mois, Woods a déjà réalisé une saison exceptionnelle. Il ne lui manque plus qu’un petit quelque chose à soulever…

Justin Rose, nouveau numéro un mondial de golf en 2018 : Uune ascension régulière depuis 20 ans

Malgré une défaite pour un cheveu ou plutôt un petit putt sur le très arrosé parcours du Aronimik Golf Club près de Philadelphie, Justin Rose est devenu pour la première fois de sa carrière, numéro un mondial de golf, détrônant Dustin Johnson et supplantant Brooks Koepka et Justin Thomas, deux des principaux animateurs de la saison 2018. Vingt ans après ses débuts remarqués sur le British Open, Justin Rose est enfin devenu le meilleur golfeur de la planète. Une juste récompense pour l’un des golfeurs les plus réguliers de ces dix dernières années. Peut-il durer dans le costume du patron ?

Bryson DeChambeau: La quête d’un swing de golf consistant

« Tout le monde est unique à sa façon. Certaines personnes travaillent plus dur pendant plus de temps que les autres. Vous pouvez dire que ce que je fais est insensé ou même fou, mais à la fin de la journée, je suis le gars qui tient le trophée du vainqueur ! » Par ses mots, Bryson DeChambeau, le nouveau phénomène du golf américain a voulu répondre à ceux qui, semaines après semaines, années après années, commentent les choix étonnants ou loufoques d’un golfeur qui cherche tout simplement à percer le mystère de la consistance au golf…

Brooks Koepka : Le nouveau meilleur golfeur du monde ? - crédit photo  Tim Spyers/Icon Sportswire

On ne gagne pas trois majeurs dont deux la même année par hasard.  Le doublé à l’US Open et la victoire sur l’US PGA Championship ne doivent pas être sous-estimées. Au cours du dernier majeur de la saison disputé sur le parcours du Bellerive Country Club, Koepka a démontré qu’il avait bel et bien une tête d’avance sur tous les compétiteurs.  Une avance qui pourrait rappeler le même type de domination quand Tiger Woods était arrivé sur le circuit à la fin des année 90, et avec le résultat que l’on connaît : 14 victoires en majeurs étalées sur une décennie et demi. Attention à Brooks Koepka, il ne fait peut-être que commencer…

Tiger Woods : Le magicien est de retour - Crédit photo : Tim Spyers/Icon Sportswire

« The magic is back » Les éditorialistes américains rivalisent de bons mots au sujet du Tigre. Ce dernier a une nouvelle fois rugi comme au bon vieux temps. A 42 ans, après de longs mois d’absences, et même des années loin de son meilleur niveau (numéro un mondial en 2013), Tiger Woods a créé la sensation pendant un dernier tour sur un majeur de golf. Les audiences (+69% pour CBS entre 2017 et 2018) ainsi que l’affluence du tournoi ont grimpé en flèche. Surtout, Woods a proposé un récital de golf, émaillé de bons et de moins bons coup, mais surtout, il nous a tenu en haleine, comme aucun autre golfeur n’est capable de le faire…

Brooks Koepka remporte l’US PGA Championship 2018 - crédit photo : Tim Spyers/Icon Sportswire

Au cours d’une dernière journée spectaculaire sur le parcours du Bellerive Country Club, près de Saint-Louis, théâtre du centième US PGA Championship, dernier majeur de la saison 2018, dans un match à quatre entre Justin Thomas, Tiger Woods, Adam Scott et Brooks Koepka, c’est bien ce dernier qui va lever le Wanamaker Trophy. Favori après 54 trous, il a su tenir son rang, et garder la tête froide, même quand Justin Thomas ou Adam Scott ont pu le rejoindre aux commandes du tournoi.

US PGA Championship: Adam Scott de retour au sommet grâce à son long putter ? - crédit photo : Keith Gillett/Icon Sportswire

Adam Scott, 38 ans, ancien numéro un mondial, et vainqueur du Masters à Augusta en 2013 n’avait plus connu le bonheur d’être installé au sommet du leaderboard d’un grand tournoi de golf depuis deux ans. L’australien considéré comme l’un des golfeurs les plus consistants des années 2000-2010 n’a plus gagné sur le PGA Tour depuis son doublé Honda Classic-WGC Cadillac Championship en 2016. Depuis, il est tombé au 82eme rang mondial. Il a même été contraint de disputer les qualifications pour obtenir le droit de disputer l’US Open en juin dernier. Dimanche, il sera pourtant dans la dernière partie en compagnie du leader Brooks Koepka avec deux coups à remonter. Son long-putter est encore au centre de toutes les attentions…