Retrouvez des articles et des vidéos sur les meilleurs joueurs européens de golf, des reportages sur les principaux tournois de la saison sur le "vieux continent", les Iles Britanniques et au Proche-Orient*.
L'European Golf Tour regroupe trois circuits professionnels de golf : l'European Tour, l'European Senior Tour et Challenge Tour....
Cela peut paraître anecdotique mais le siège de l'European Golf Tour se trouve dans l'un des berceaux du golf : Wentworth !
L'European Golf Tour a d'abord été créé par des anglais dans le but de ne pas se laisser dépasser par le PGA Tour américain, qui avait largement tendance à dominer le monde du golf professionnel.
La plupart des tournois ont lieu logiquement en Europe, mais dans un souci de concurrence avec le PGA Tour, dont avait tendance à croire qu'il était le seul tour mondial, les européens ont délocalisé une partie du calendrier dans d'autres continents.
L'avantage a été de mettre en place un calendrier sur 12 mois, pour pouvoir toujours jouer au golf avec une météo clémente !
En effet, en janvier, les golfeurs jouent en Afrique du Sud et en Asie du sud-est pour finir la saison au Moyen-Orient.
Les tournois ayant lieu en Europe se tenant surtout entre mars et octobre.
Pourtant à l'origine, l'European Golf Tour n'avait pas été fondé dans le but d'organiser les tournois, mais seulement pour gérer au mieux les intérêts, et revenus des golfeurs professionnels.
A l'instar du PGA Tour, l'European Tour coorganise la Ryder Cup tous les 2 ans en mettant sur pied une équipe d'une dizaine de ses meilleurs joueurs.
Depuis 2012, le tour européen est en conformité avec le calendrier civil.

Auparavant, la saison commençait en fin d'année, après le tournoi de Valderama qui clôturait la saison en octobre !
En 2009, le tour européen a connu une nouvelle révolution, et toujours pour suivre son grand-frère - le PGA Tour - qui se lançait dans l'aventure de la Fedex Cup, en mettant sur pied la Race to Dubai !
Il s'agit en fait de l'ancien système de l'ordre du mérite qui a été remplacé par cette nouvelle appélation pour conclure la saison au Dubai World Championship.
Initialement, le tour avait mis en jeu un bonus de 10 millions de dollars à se répartir entre les 15 meilleurs joueurs, mais avec la récession économique en Europe, le montant a été réduit à 7,5 millions de dollars !
More

L’anglais Lee Westwood, 46 ans, tout juste vainqueur du Abu Dhabi HSBC Championship 2020, un des tournois de golf parmi les plus importants du début de saison, semble vivre une seconde jeunesse sur les parcours. A un âge, où sur le circuit pro, les performances tendent à décliner, confirmées par son passage à vide entre 2015 et 2018, Westwood démontre pourtant comment jouer au meilleur niveau, et devant des jeunes loups comme Tommy Fleetwood, Matt Fitzpatrick ou le français Victor Perez.

303 Hits
0 commentaires

L’américain Brooks Koepka, 29 ans, numéro un mondial de golf en 2018 et 2019, déjà vainqueur de quatre majeurs a démarré sa saison 2020 à Abu Dhabi. Il s’est déclaré en reprise, et pas à 100%, après une blessure contractée au genou gauche, et qui l’a éloigné des terrains de golf, depuis la CJ Cup en Corée Du Sud disputée mi-octobre. Provoqué par Bryson DeChambeau sur son physique, il n’a pas tardé à répondre en sortant l’artillerie lourde. Souvent sous-estimé, il reste le meilleur golfeur de la planète, avec l’ambition de dominer les 5 prochaines années. 

121 Hits
0 commentaires

C’est une chose d’être patient quand vous vous battez pour des top-10 en majeurs. S’en est une autre quand vous vous battez pour ne pas manquer le cut pour la 5 ou 6eme fois d’affilée, pourtant, le sud-africain Branden Grace, 31 ans, l’affirme, c’est bien la clé de la performance sur un parcours de golf. De nouveau dans le cercle des vainqueurs de tournois sur le circuit professionnel européen, Branden Grace illustre le passage de la vie de golfeur obligé d’être égoïste ou de se battre seul contre le reste du monde, et le fait devenir père de famille. Un passage qu’il ne regrettera pour rien au monde, mais qui en plus de changer l’homme, change le golfeur.

219 Hits
0 commentaires

Ce dimanche, sur le parcours du Heritage Golf Course à Maurice (Océan Indien) dans le cadre de l’Afrasia Bank Mauritius Open 2019, le débutant Rasmus Hojgaard a remporté un tournoi qui semblait pourtant devoir sourire à un golfeur français. Aux termes d’un play-off à trois contre l’italien Renato Paratore, et le français Antoine Rozner, le danois s’est finalement imposé. Il s’agit de sa première victoire en seulement cinq départs sur l’European Tour. Thomas Bjorn semble avoir trouvé son successeur…

122 Hits
0 commentaires

Seulement 13 tournois disputés au calendrier de l’European Tour qui en compte 47, Jon Rahm a maximisé les ratios pour devenir le premier champion espagnol du circuit, depuis Seve Ballesteros en 1991. 3 victoires dont la finale à Dubaï, l’Open d’Irlande et l’Open d’Espagne auxquelles, il faut ajouter deux secondes places, une troisième place, et deux top-10. Personne n’a fait mieux… Pas même le leader de la Race avant cette finale du DP World Tour Championship, l’autrichien Bernd Wiesberger, avec 29 tournois disputés en 2019, soit plus du double. Dimanche, avec une première partie de parcours tout bonnement stellaire, Rahm n’a laissé aucune chance à son principal rival, l’anglais Tommy Fleetwood. Surtout, il a privé Mike Lorenzo-Vera d’une victoire qui aurait été méritée, tant le français a brillé pendant quatre tours, hissant son niveau de jeu à un niveau tout sauf anecdotique.

181 Hits
0 commentaires

La saison 2019 de l’European Tour, et particulièrement la Race to Dubaï, s’achève ce dimanche 24 novembre, avec la dernière épreuve, dite DP World Tour Championship qui réunit les 50 premiers du classement, dont les français Victor Perez, Benjamin Hebert, et Mike Lorenzo-Vera. Quel bilan tirer de cette saison alors que le système, peu lisible, classe des golfeurs qui ont disputé plus de 25 tournois dans l’année contre 12 pour d’autres ? Quel bilan pour le golf européen à un an de la Ryder Cup 2020 ? Quel bilan pour le camp tricolore ? Quel challenger s’est le plus illustré ? Quels sont les golfeurs qui se sont fait connaître ? On passe la saison 2019 en revue.

191 Hits
0 commentaires

Comparativement aux trois victoires Italiennes sur le circuit européen en 2019, aux deux victoires suédoises, aux deux victoires belges, aux trois victoires sud-africaines ou espagnoles, sans parler des dix victoires britanniques, avec une seule victoire, la France apparaît un peu retrait dans le concert des grandes nations européennes. Victor Perez aura réussi une percée aussi inattendue que spectaculaire pour les néophytes. A contrario, Levy, Dubuisson ou Wattel auront tous connu une saison difficile, pour ne pas dire une trajectoire inverse. Un an après la Ryder Cup à Paris, le tableau aurait pu être plus noir. Perez, mais aussi Hebert, Langasque et Lorenzo-Vera se sont illustrés, et certains espoirs sont permis pour l’avenir…

256 Hits
0 commentaires

A 29 ans, le natif d’Hillingdon en Angleterre, est en fait le deuxième joueur du classement à avoir disputé plus de 26 tournois sur l’European Tour. Septième de la Race avant la dernière étape, sans victoire spectaculaire, Matt Wallace a pourtant fait preuve de régularité, et réalisé quelques coups d’éclats, pour surtout confirmer son statut de nouvel animateur du golf européen. Considérant son assiduité sur le circuit européen, sur une saison complète, il a été le principal challenger de l’autrichien Bernd Wiesberger pour le titre de meilleur européen. Wallace : Un profil avec lequel il va falloir compter…

164 Hits
0 commentaires

Kurt Kitayama, Guido Migliozzi, Andrea Pavan, Marcus Kinhult, Erik Van Rooyen, Christiaan Bezuidenhout, et Sebastian Soderberg ont tous en commun d’avoir gagné au moins un tournoi de l’European Tour en 2019. Rookies ou joueurs en devenir, ces 7 golfeurs se sont illustrés sur l’European Tour. Ils sont probablement promis à un bel avenir. Qui sont-ils ?

176 Hits
0 commentaires

Certainement, le plus terrible des tests de golf, les PQ3 qui se déroulent sur 5 jours et 6 tours (108 trous) vont débuter le 15 novembre, et décider de l’avenir à court terme de 156 golfeurs dont 16 français. 25 places seulement sont en jeu pour monter sur l’European Tour. Quelques grands noms du golf européen, comme Marcel Siem, Bradley Dredge, Lee Slattery ou encore Matteo Manassero seront de la partie. Avec l’un des plus gros contingents, mélanges d’expériences et d’espoirs prometteurs, le clan français espère placer plusieurs joueurs dans l’ascenseur…

288 Hits
0 commentaires

C’était il y a seulement quelques semaines, Jean Garaialde, 85 ans, plus beau palmarès du golf Français, venu en observateur sur le Amundi Open de France, se risquait sur le putting-green du Golf National, à faire quelques pas en direction d’un golfeur qu’il n’avait pas encore rencontré. Ce golfeur était un autre français, Victor Perez, 27 ans, sans doute promis à un bel avenir, en commun d’être désormais lui aussi numéro un tricolore, et même 52eme mondial. Depuis le Foshan Open en Chine en 2018, Victor Perez a beaucoup voyagé…

385 Hits
0 commentaires

Drive à plus de 270 mètres sur le fairway, wedge posé à moins de 3 mètres du drapeau, et un ou deux putts maximum, c’est souvent la formule gagnante sur un parcours de golf, et au plus haut niveau. C’est surtout la caractéristique la plus flagrante du jeu de Rory McIlroy, quand il est à son pic de compétence. Un « pic » qui cette année est plutôt une longue vague déferlante, aussi bien sur le PGA Tour (victoire au Player’s, au Canadian RBC Open, et au Tour Championship) que sur l’European Tour avec sa dernière victoire du WGC-HSBC Champions, la quatrième en 2019. Surtout, pour 23 tournois disputés cette année, il a cumulé 18 top-10 et seulement 2 cuts manqués. Numéro 2 mondial, principal rival de Brooks Koepka, McIlroy qui paraissait en retrait en 2017, et par rapport aux meilleurs, semble désormais plus complet que jamais… Récit d’une mutation ou plutôt d'une courbe d'apprentissage.

334 Hits
0 commentaires

Le Portugal Masters vient de s’achever, et avec lui la saison régulière de golf sur l’European Tour. Après le championnat du monde HSBC en Chine dans quelques jours, la finale de la Race to Dubaï reprendra ses droits avec trois tournois au mois de novembre (Turquie, Afrique du Sud, et DP World Tour à Dubaï). Seuls les 60 premiers au classement pourront avancer jusqu’au dernier tournoi de l’année. Cependant, pour un grand nombre de golfeurs professionnels qui n’ont pas réussi à se classer dans les 116 premiers à l’issue du Portugal Masters, la saison est déjà terminée, et avec elle, un lot de questions cruciales sur les futures catégories, et droits de jeux pour 2020, ou même les terribles PQ…Décryptage du système, et enjeux pour les principaux français engagés.

556 Hits
0 commentaires

Vainqueur de l’Amundi Open de France de golf 2019 au National, le belge Nicolas Colsaerts, 36 ans, démontre à tous les golfeurs, professionnels ou amateurs, qu’il faut toujours s’accrocher, et que malgré une longue période sans résultats, le jeu peut revenir, et permettre des performances très solides. Tout au long des quatre jours de compétitions, le natif de Schaerbeek a fait preuve d’une très belle capacité à dominer son jeu, et ses émotions. Avec une superbe attitude, notamment quand on le pressait de questions sur une éventuelle victoire, il est resté concentré sur l’essentiel : Ne pas faire de fautes éliminatoires sur ce parcours si souvent impitoyable. Sa dernière journée n’a pas été de tout repos, mais à la fin, il était celui qui méritait le plus la victoire.

377 Hits
0 commentaires

Vainqueur ce week-end de l’Open d’Espagne de golf, titre qu’il défendait, Jon Rahm en est déjà à cinq victoires sur l’European Tour, et ce, en seulement 39 départs. Seve Ballesteros avait atteint ce même total de victoires après 49 tournois. Rahm, 24 ans, s’impose donc de plus en plus comme le leader du golf ibérique, mais aussi européen. Ses temps de passages ne sont pas seulement comparables à ceux de Ballesteros. Au niveau international, y compris PGA Tour, au même âge, il se situe juste derrière Tiger Woods, et devant Rory Mcllroy. Prochaine étape : Remporter un premier majeur, et pourquoi pas le Masters ou le British Open…

305 Hits
0 commentaires