Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Interviews

Bubba Watson en repérage au golf national pour la Ryder Cup 2018

Bubba Watson

Jeudegolf : Manifestement les choses ont été très décevantes pour vous cette semaine. Vous êtes arrivé ici dans une forme fabuleuse avec déjà deux victoires cette année. Quel a été le problème pour vous sur ce parcours de golf français, et future terre d'accueil de la Ryder Cup 2018 ?

BUBBA WATSON : Ici c’est différent. Ce n’est pas un tournoi habituel, c’est simplement différent pour moi. Il y a des caméras, des téléphones, il y a de tout. Pas de sécurité. Je ne sais plus sur quel trou aller, il n’y a pas de cordes. C’est simplement différent. Je n’ai pas l’habitude. Je ne dis pas que c’est mal, je dis juste que c’est quelque chose dont je n’ai pas l’habitude et je ne suis pas à l’aise. Et pour moi c’est assez bizarre de ne pas me sentir à l’aise.

Nous voyons beaucoup d’appareils photo sur le parcours dans les tournois américains. Où est la différence ?

BUBBA WATSON: Nous ne voyons pas autant d’appareils que cela. Ici, il y a des téléphones, des caméras vidéos et sur chaque départ on lit « pas de téléphone, pas de vidéo » et sur chaque départ il y en a des centaines. Voilà, c’est différent.

Vous aviez l’intention de jouer le Scandinavian Masters. Irez-vous ?

BUBBA WATSON: Nous verrons. C’est dans quelques semaines.

Vous nous avez dit que vous vous sentiez loin de chez vous. Vous souhaitez partir le plus vite possible ?

BUBBA WATSON : Non. Je vais encore visiter les environs, mais vite, sans doute encore demain, et certainement rentrer à la maison aussi vite que possible.

Finalement déçu, l'américain Bubba Watson quitte Paris, frustré, limite en colère et fustige quelque peu le comportement des spectateurs français un peu indiscipliné par rapport à ce qu'il a l'habitude de constater sur le PGA Tour.

Enfin 2 tours pour repérer les lieux en vue de la future Ryder cup 2018, ce sera sans doute le seul motif de satisfaction de cet américain qui n'a pas l'air de vanter les mérites du parcours français ! Mauvaise humeur de golfeur défait ou véritable problème de public à éduquer ?

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2601
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
James Morrison confirme et signe en tête de l'Open...
Victoire de Thomas Levet sur l'Alstom Open de Fran...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.