Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Laurent Agostini

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Les pros du PGA Tour taperont-ils leurs drives vraiment plus loin en 2019 ?

Comme chaque année, ce sera la grande question : Est-ce que le nouveau matériel de golf permettra vraiment de taper encore plus loin ? La saison du PGA Tour est déjà bien entamée puisque les pros ont disputé une dizaine d’épreuves, soit pratiquement un quart du calendrier 2018-2019, et certaines tendances concernant la longueur depuis le tee de départ sont mesurables et observables. Nouvelles balles, nouveaux drivers, nouvelles performances ?

Sony Open 2019 : Matt Kuchar une victoire arc-en-ciel

Il n’a beau pas avoir encore remporté de majeurs, Matt Kuchar est une des figures les plus connues sur le PGA Tour. Sans victoire depuis quatre ans, il vient de remporter deux succès en l’espace de trois mois, le Mayakoba Golf Classic et le Sony Open à Hawaii. Avant de profiter de deux semaines de vacances au soleil, l’américain de 40 ans a profité du « Hawaii Swing », pour revenir tout près de son meilleur niveau. Cela valait bien une victoire sous un arc-en-ciel sur le 18eme trou du Waialae Country Club.

Un mercato 2019 des golfeurs professionnels sous le sceau des agents libres

Le ton a été donné avec le transfert de Justin Rose qui a quitté TaylorMade pour Honma. Ce n’est pas le seul mouvement déjà intervenu sur ce mercato 2019. L’américain Gary Woodland, classé autour du 40eme rang mondial, second du récent tournoi des champions à Hawaii, a signé chez Wilson, alors que l’italien Molinari teste actuellement des fers Callaway. Côté français, Raphael Jacquelin vient de poster une photo de son nouveau sac Srixon. Le marché promet d’être l’un des plus animés depuis plusieurs saisons…

François Illouz lance le débat développement du golf post-Ryder Cup

En octobre 2016, François Illouz publiait un billet sur les réseaux sociaux, pour en quelque sorte alerter le golf français, sur la performance des joueurs du haut niveau, l’impact supposé de la Ryder Cup, et plus généralement sur le faible développement du golf en France. Janvier 2019, son nouveau billet intitulé « Bonne année au golf Français » reprend un certain nombre de constats qu’il formulait trois ans plus tôt, désormais à l’épreuve des faits. S’il épargne habilement Pascal Grizot, son plaidoyer implique directement l’actuel Président de la Fédération Française de Golf, et les membres de l’institution. Quelques jours après Bernard Pascassio, et sa lettre à l’encontre de l’European Tour, en plein contexte Gilets Jaunes, la France du Golf post-Ryder Cup se réveille avec la gueule de bois, et déboussolée. Il y a pourtant toujours de l’espoir.

Xander Schauffele : Vainqueur du TOC 2019 dans la peau d’un outsider

Quel début de saison 2019 en fanfare sur le PGA Tour ! Au cours du dernier tour du Tournoi des Champions (TOC) disputé sur le parcours de Plantation Course à Kapalua (Hawaii), l’américain Xander Schauffele a remonté un déficit de cinq coups, avec une carte incroyable en 62 marquée par deux eagles. Désormais numéro 6 mondial, Schauffele n’en finit plus de monter méthodiquement à l’ordre du mérite. Sacré meilleur rookie en 2017, pourquoi pas le futur meilleur joueur de l’année ?

Alan Hocknell : Notre face de driver ne ressemble à rien de déjà vu auparavant

Au cours des deux jours passés chez Callaway Golf, au siège de la marque à Carlsbad, en Californie, j’ai eu l’occasion d’interviewer en exclusivité Alan Hocknell, une des références mondiales dans le domaine de l’ingénierie, et la conception de matériel de golf. Il est aussi le premier à avoir misé sur l’intelligence artificielle, pour la conception du nouveau driver EPIC Flash.

Justin Kleinert – Ingénieur TaylorMade : Pousser les limites le plus loin que nous le pouvons !

A la suite de la présentation des nouveautés 2019 pour la marque TaylorMade, nous avons organisé l’interview exclusif de Justin Kleinert, ingénieur de la marque en charge des drivers et bois de parcours, pour lui poser nos questions sur la Speed Injection, les nouveaux drivers M5 et M6, et en fait, la philosophie de la marque pour tenter de vous convaincre d’une amélioration de la performance. Cet entretien a été intégralement filmé par notre équipe, et comme pour les autres contenus tournés à Carlsbad, au siège de TaylorMade, il fera l’objet d’une vidéo sur JeudeGolf.tv.

Mercato Golf 2019 : Justin Rose signe avec Honma Golf

En 2018, Sergio Garcia avait quitté TaylorMade pour Callaway. Un an plus tard, c’est une autre figure emblématique de la marque Californienne, l’anglais Justin Rose, qui s’échappe pour retrouver le premier qui lui a fait vraiment confiance contre vents et marées, Mark King, l’ancien PD-G de TaylorMade devenu consultant pour Honma. Rose fait un pari osé, celui de changer de clubs, alors qu’il n’a jamais été aussi près de s’imposer comme le meilleur golfeur du monde. Pari pour Rose ? Pari pour Honma ? Pari pour TaylorMade ? Le transfert de l’anglais n’est pas qu’un simple changement d’équipementier. Il dissimule un bouleversement à venir dans un environnement du matériel de golf, où tout peut changer de plus en plus rapidement…

Les 10 golfeurs professionnels à suivre en 2019

Avec la nouvelle année qui se profile, son lot d’espoirs et de bonnes résolutions...Et justement à propos d’espoirs, quels pourraient être les joueurs les plus surprenants en 2019 ? Ci-après, nous vous proposons une short-List des golfeurs qui ont récemment donné des gages sérieux de talents en devenir. Ils pourraient bien attraper la lumière dès l’an prochain sur le PGA Tour ou l’European Tour.

Faut-il restreindre les performances du matériel de golf ?

Depuis plusieurs saisons, l’USGA tourne autour de l’idée de réduire les distances réalisées par les golfeurs professionnels ou amateurs, notamment pour prévenir le besoin de parcours plus longs, et afficher une louable intention de réduire l’empreinte environnementale du golf. Le rapport 2019 sur la distance, fruit de mesures et d’études sur la distance au drive devrait paraître en février prochain, et relancer à nouveau un débat dans lequel le législateur cherche à sortir de l’isolement, par rapport à l’industrie et les consommateurs.

Alexander Levy : Une saison 2018 satisfaisante avec des déceptions

Fin de saison, l’occasion de dresser un bilan de l’année 2018 pour le golfeur français Alexander Levy. Il porte le statut de numéro un français. Vainqueur d’un tournoi, la seule victoire française sur l’European Tour, il sait pourtant que sa saison 2018 n’a pas complètement répondu à ses propres attentes. Un peu trop loin pour prétendre à une place dans l’équipe de Thomas Bjorn, il semble avoir bien passé ce moment, et se tourner activement vers 2019, avec toujours un seul mot à la bouche : Travail.

Le Golf Européen a-t-il encore besoin de l’European Tour ?

Dans une lettre ouverte Keith Pelley, patron de l’European Tour, et publiée sur le journal l’EQUIPE, Bernard Pascassio, figure emblématique du golf français, membre PGA European Tour depuis 40 ans s’interroge sur le sort de l’Open de France. Si Bernard Pascassio choisit le principe d’une lettre ouverte, c’est bien pour être lu par une majorité de personnes, et en l’occurrence, le public français, et pas forcément parce qu’il a la certitude d’être lu par la principal intéressé. Sans doute n’escompte-t-il pas de réponse de la part d’un organisme qui ne semble plus, et depuis longtemps, en connexion avec les golfeurs, et les golfeuses. Et si le golf européen se passait de l’European Tour, alors que se profile un Hard Brexit, pas sans conséquences pour cette organisation essentiellement britannique ?

Les raisons d’espérer une bonne saison 2019 pour Tiger Woods

Alors qu’il devrait procéder à des ajustements au sujet de son calendrier en 2019, Tiger Woods qui a remporté sa 80eme victoire sur le PGA Tour à Atlanta en septembre dernier, devrait démarrer sa nouvelle saison avec un niveau de confiance radicalement différent par rapport à 2018. Dans le coup pour la victoire sur deux majeurs, les raisons d’espérer le voir gagner un des quatre gros tournois sont plus que crédibles.

Quel pourrait-être le calendrier de Tiger Woods en 2019 ?

Présent aux Bahamas pour disputer le Hero World Challenge, un tournoi de golf qui réunit 18 des meilleurs golfeurs de la planète, et dont il s’occupe de l’organisation, Woods a livré quelques révélations sur son programme à venir en 2019. Alors qu’un an plus tôt, il annonçait son retour sans vraiment savoir trop à quoi s’attendre, douze mois plus tard, les perspectives peuvent être raisonnablement revues à la hausse pour le vainqueur du dernier TOUR Championship à Atlanta. Son calendrier à venir devrait être marqué par plusieurs changements notables.

Retour à Carlsbad en Californie du 4 au 15 décembre pour JeudeGolf.org

Près de deux ans après un premier voyage à Carlsbad en Californie, cœur battant de la création de nouveaux clubs de golf, et siège des plus grandes marques de matériel américaines, je retourne au Sud-Ouest des Etats-Unis, près de San Diego, à 9515 kilomètres de Lyon, afin de vous faire partager de nouvelles aventures golfiques, à la fois pour JeudeGolf.org et JeudeGolf.tv à compter de Janvier 2019.