Posté par le dans Golf en France

Quel est le temps nécessaire à une golfeuse pour baisser son index au golf ? (36, 24, 18, et moins de 10) ?

Après la publication d’un article similaire sur une étude portant sur les hommes, à vous, Mesdames golfeuses, de connaître quel est le temps nécessaire pour baisser votre index. Pour réaliser ces deux articles, nous avons fait circuler sur nos réseaux de golfeurs et golfeuses un sondage, répondu par plusieurs centaines de personnes, dont 10% des participants étaient des golfeuses. Le but de ce sondage était de comprendre l’évolution de progression des golfeurs, et golfeuses amateurs, ainsi que de connaître leurs objectifs. En combien de temps avez-vous passé les différents paliers de niveaux ? Quel est l’index à atteindre selon vous ? Faut-il nécessairement prendre des cours de golf pour faire baisser son index ? Ce sondage, publié le 16 mai, et composé de quatorze questions, révèle le rapport entre le niveau de jeu des joueuses, et le temps passé pour l’acquérir.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le golf, nous le savons tous, est un sport qui demande beaucoup de temps, et d’entraînement.

Un jour nous savons tout faire à la perfection, et le lendemain rien ne va plus, tout est à reprendre !

Même si l’on passe des heures à travailler un point précis, il s’avère que l’investissement que l’on y met, n’est pas toujours garant de la réussite le lendemain.

Comme le dit un dicton populaire, « le golf, c’est des jours avec, et des années sans ! »

Sans aller jusqu’à dire qu’il y a « des années sans », il y a en tout cas des années d’entrainement pour atteindre le niveau que l’on s’est fixé.

Mais comment savoir si sa progression est « dans la moyenne », pour le temps que l’on passe à taper des balles au practice ?

C’est ce que nous allons étudier grâce à notre étude sur le rapport entre le niveau de jeu des joueuses amateurs, et le temps qu’elles ont mis à l’obtenir.

Le sondage que nous avons conçu, a été répondu à 90% sur les plateformes smartphones et tablettes.

98% des questionnés sont Français, et 2% répartis en Belgique et en Suisse.

L’analyse des résultats pour les golfeuses amateurs

En effectuant une moyenne des réponses, nous pouvons déjà constater que l’index médian de l’ensemble des participantes est de 20.

Leur meilleur index en moyenne de ce groupe, toujours selon la règle de la médiane, serait de 18.

Les golfeuses qui ont répondu au sondage seraient donc, en moyenne, relativement proches de leur meilleur index à l’heure actuelle.

Compte tenu de leur meilleur index, quel est l’index rêvé par ces golfeuses ? Rêvent-elles de devenir des « single player » ?

Et bien les femmes ont été, sur cette question, plus raisonnables que les hommes.

Les golfeuses ont, en moyenne, situé leur index de rêve à 10, tandis que ces Messieurs ont choisi 9.

Etre un single player, c’est-à-dire un joueur avec un index à un seul chiffre, ne semble donc pas être une priorité pour les golfeuses.

Nos participantes auraient donc à diminuer leur index actuel par deux, pour obtenir leur index rêvé.

Voyons maintenant plus en détails les enseignements que nous apporte ce sondage sur les golfeuses amateurs.

Qui sont les golfeuses amateurs qui ont répondu au sondage ?

Pour savoir qui sont les golfeuses qui ont participé à l’étude, nous avons posé différentes questions, portant sur leur âge, leur niveau de jeu, leur nombre d’années de pratique, mais aussi leur mode d’apprentissage (en autonomie ou avec des cours de golf).

Les premières constatations nous amènent à penser que les participantes ne sont majoritairement pas des débutantes, puisqu’elles pratiquent le golf depuis au moins 2 ans.

L’index le plus haut des sujets interrogés est d’ailleurs à 84, et le plus bas à 2.

Nous disposons donc d’un panel assez varié de sujets en terme de niveau de jeu.

Pour aller plus en détails, et connaître qui sont les sondées, intéressons-nous à leur nombre d’années de pratique.

La plus grande partie des votantes, (39%) pratique le golf depuis 6 à 10 ans.

Ensuite, 17% joue depuis plus de 30 ans. De la même façon, 17% pratique depuis 11 à 19 ans.

Pour finir, un trio de 9 : 9% le pratique depuis 2 ans, 9% de 20 à 29 ans, et enfin 9% de 3 à 5 ans.

La majorité des participantes pratique donc le golf depuis plusieurs dizaines d’années, ce qui expliquerait l’index moyen de 20 sur l’ensemble des réponses des joueuses.

En terme de tranche d’âges, et assez en rapport avec la population golfique féminine, nous n’avons pas eu de participante de moins de 26 ans.

La tranche d’âge la plus nombreuse est 56 à 65 ans avec 43% des votantes.

Ensuite 30% des participantes ont entre 46 et 55 ans.

13% ont de 26 à 35 ans, 9% ont de 36 à 45 ans, et enfin seulement 4% de 66 à 75 ans.

Une première surprise émerge alors de ce sondage, nous avons eu plus de participantes de 26 à 35 ans (13%), que de 36 à 45 ans (9%), ou bien de 66 à 75 ans (4%).

Phénomène assez étonnant, puisque selon les chiffres de la Fédération Française de Golf en 2020, les golfeuses licenciées de 26 à 35 ans, ne représentent qu’une part très faible des licenciés.

Selon la pyramide des âges des licenciés de la Fédération Française de golf en 2020, la catégorie d’âge la plus représentée par les golfeuses serait entre 60 et 74 ans environ.

Toujours selon les chiffres de la FFgolf en 2020, la moyenne d’âge des dames serait de 56 ans.

La tranche 56 à 65 ans représente, dans notre sondage également, la majorité des sondées avec 43% des réponses.

Concernant la marge de progression des golfeuses ayant répondu à notre enquête, 86 % d’entre elles pensent encore pouvoir progresser dans les mois à venir.

Pour baisser leur index, 87% des votantes ont pris des cours de golf. Soit une part significativement plus élevée par rapport aux hommes, c'est un point intéressant à relever (75%).

Combien de temps ces golfeuses ont-elles mis pour atteindre leur meilleur index ?

35% des sondées déclarent qu’il leur a fallu entre trois à cinq ans seulement pour obtenir leur meilleur index.

Les golfeuses progresseraient-elles alors plus rapidement que les hommes ? Ou bien seraient-elles simplement plus assidues ?

Les golfeurs avaient déclaré, à la même question, avoir eu besoin de six à dix ans pour obtenir leur meilleur index.

30% des golfeuses estiment avoir, elles aussi, eu besoin de six à dix ans. 

Juste derrière, se trouvent 17% des votantes avec plus de 11 ans de pratique pour obtenir leur meilleur index. Et enfin, plus rare, 4% ont déclaré qu’il leur a fallu trois ans, même score (4%) pour un an seulement de pratique.

Enfin, 8% estime qu’il leur a fallu deux ans pour y accéder.

En terme d’assiduité, les participantes déclarent une fréquence de jeu sur le parcours très importante, avec 41% des joueuses qui jouent plus de 49 fois par an.

La majorité de nos sondées jouent donc en moyenne quatre fois par mois sur le parcours.

22% d’entre elles ont déclaré jouer entre 37 à 48 fois par an sur le parcours.

A égalité, 13% ont répondu 25 à 36 fois, et 5 à 12 fois par an.

Enfin, 9% ont annoncé jouer 13 à 24 fois par an.

Les golfeuses dont nous parlons dans cette enquête sont donc relativement assidues dans leur pratique du golf, sachant qu’elles sont, dans la majorité, encore dans la vie active.

L’enquête s’est ensuite axée sur quatre questions clés : Combien de temps les golfeuses ont-elles mis pour atteindre 36, 24, 18, et enfin moins de 10 d’index ?

Le palier de la joueuse double-bogey

Pour le palier de 36 d’index, 42% estime l’avoir obtenu en un an de pratique.

38% des votantes ont déclaré y avoir accédé en un moins d’un an de pratique.

9.5% des sondées ne l’ont pas encore atteint.

Ensuite, à égalité encore, 5% estime avoir mis deux ans pour atteindre 36 d’index, ainsi que 5% ont eu besoin de 2 à 5 ans pour obtenir ce niveau.

Pour donner un repère, 36 d’index correspond au joueur double-bogey en moyenne.

Qu’en est-il du palier des 24 d’index ?

Le deuxième palier, le 24 d’index, se rapproche de l’index médian en France qui se situe à 28.

Pour ce palier, 30% des sondées disent l’avoir atteint en deux ans, 20% en un an, et 20% déclare ne pas l’avoir encore atteint.

10% estime l’avoir atteint en moins d’un an, 10 % en trois ans.

Pour les autres, 5% des golfeuses ont voté avoir mis entre 3 à 5 ans, et les 5% restant avoir eu besoin de 6 à 10 ans pour atteindre les 24.

Au total, 60% estime avoir atteint le palier du 24 d‘index en deux ans ou moins, et comparativement, contre 83% des golfeurs masculins pour le même palier.

Toujours selon la règle de la moyenne, les golfeurs auraient donc mis moins de temps à atteindre 24 d’index par rapport aux golfeuses.

A quoi cela peut-il être dû ?

Peut-être au manque de temps que beaucoup de golfeuses actives considèrent comme un frein à leur jeu de golf ?

Pour le palier suivant, celui de 18 d’index, 36% des sondées avoue ne pas avoir encore atteint ce niveau de jeu.

Ensuite, 21% des joueuses estiment l’avoir atteint en trois ans, 15% en deux ans, 10% en deux à trois ans, et enfin 10% en un an seulement.

Pour finir, 5% déclare avoir mis six à dix ans pour atteindre les 18 d’index.

L’index rêvé des golfeuses selon cette étude étant l’index 10, intéressons-nous maintenant au palier du moins de 10.

Moins de 10 d’index, palier le moins représenté du sondage

Sans surprise compte tenu des réponses précédentes, 58% des votantes ne l’ont pas encore atteint.

15% déclare avoir mis entre six et dix ans pour y accéder.

10% dise avoir mis entre trois et cinq ans pour atteindre les moins de 10 d’index.

10% également ont répondu qu’il leur a fallu trois ans.

Enfin, 5% ont mis plus de onze ans pour devenir une single player.

En filtrant les réponses « oui » concernant la prise de cours des golfeuses pour faire baisser leur index, l’index médian des golfeuses revient à 17.

Soit un point seulement de moins donc que l’index médian incluant l’ensemble des golfeuses (celles qui ont pris des cours pour faire baisser leur index, et celles qui n’en ont pas pris).

Mais alors cela leur a-t-elle permis de progresser plus vite ?

La majorité des participantes ayant pris des cours de golf, estiment avoir mis entre trois à cinq ans pour obtenir leur meilleur index.

La moyenne totale avait déclaré avoir mis le même temps pour atteindre son meilleur index.

Prendre des cours de golf n’aurait donc vraisemblablement pas, selon les chiffres, aidé les golfeuses à atteindre plus rapidement leur meilleur index.

Conclusion de l’enquête

Nous pouvons retenir de cette enquête plusieurs points intéressants :

L’index médian des golfeuses qui ont participé au sondage est de 20, et leur meilleur index a été 18.

Leur index rêvé est de moitié moins, soit de 10. Un choix plus raisonnable que les golfeurs, qui ont eux souhaiter passer la barre des 10.

Pour arriver à leur meilleur index, les votantes ont mis pour la majorité des cas (34%) entre trois et cinq ans.

Le deuxième plus gros segment a déclaré avoir mis entre six à dix ans pour l’obtenir (30%).

Fait assez étonnant donc, puisque soit ces golfeuses ont réussi à atteindre leur meilleur niveau dans les premières années de pratique, soit entre six à dix ans.

On remarque de manière globale que le palier des 36 d’index a été, en toute logique, le plus facilement atteint avec pour la majorité un an de pratique (ou moins).

Pour passer les 24 d’index, le nombre le plus élevé de réponses s’est concentré sur « deux ans de pratique ».

Cependant, 20% d’entre elles ont déclaré ne pas avoir encore atteint 24 d’index.

Ensuite, 37% ont répondu ne pas avoir encore atteint les 18 d’index. 

21% des votantes ont quant à elles, mis trois à ans à obtenir 18.

Et pour finir, 58% ont avoué ne pas encore avoir atteint les moins de 10 d’index.

Mais alors ces joueuses pensent-elles pouvoir faire mieux, et atteindre leur index rêvé ?

13% des participantes estiment ne plus pouvoir progresser.

Ces 13% pourrait peut-être correspondre aux joueuses du sondage stipulant avoir des index à 2, 4, 6, 7, et qui estimeraient ne plus en avoir sous le pied. 

Les golfeuses seraient donc, moins optimistes que les hommes, qui ont déclaré à 92% pouvoir encore progresser dans les mois à venir.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 352
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Le point sur les voyages de golf en Europe du Sud ...
Le Renaud Gris Golf Institut: Un nouveau cursus sp...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.