Posté par le dans Golf féminin

Arabie Saoudite Ladies European Tour, une première dans le Royaume d’Arabie Saoudite

C’est un événement historique pour le Ladies European Tour, et peut-être un tout petit pas de plus vers les droits des femmes dans le Royaume d’Arabie Saoudite. À l’instar du Dakar automobile 2020, dans un accord qui se veut particulièrement révolutionnaire, le Royal Greens Golf & Country Club de Jeddah est confirmé comme hôte du tout premier événement de golf féminin professionnel au Royaume d’Arabie Saoudite.

Découvrez nos formules d'abonnements

L'Arabie saoudite commence à être réputée pour briser les frontières du sport, une tendance qui se poursuit avec l'annonce d'un événement du Ladies European Tour (LET) qui se déroulera dans le Royaume du 19 au 22 mars 2020. Le tournoi, doté d'un million de dollars (environ 900 000 euros), sera organisé en collaboration avec Golf Saudi et la Saudi Golf Federation.

Cet événement est un moment décisif pour le pays, et marquera la première fois que des golfeuses professionnelles joueront une compétition dans le pays, ouvrant de nouvelles perspectives dans sa transformation en cours dans le cadre du projet Vision 2030.

La compétition sur 72 trous en stroke play, sera diffusée au niveau national et dans plus de 340 millions de foyers dans plus de 55 pays à travers le monde, elle devrait également inspirer une nouvelle génération de golfeuses et golfeurs à travers le Royaume d’Arabie Saoudite.

Un groupe de 108 professionnelles du LET se disputera l'une des plus riches dotations du programme LET, sur le Royal Greens Golf & Country Club, près de Jeddah, sur la magnifique côte de la mer Rouge.

Commentant avoir accueilli l'événement pour la première fois et créer de nouveaux précédents dans le sport, Son Excellence Yasir Al-Rumayyan, président de la Fédération saoudienne de golf et de Golf Saudi, a déclaré :

« Nous sommes ravis de créer l'histoire en accueillant le premier tournoi de golf professionnel féminin. J'espère que le tournoi inspirera de nombreuses femmes à se lancer dans le grand golf et à éveiller leur intérêt pour ce merveilleux sport. Nous souhaitons la bienvenue à tous les joueurs de golf dans le Royaume et souhaitons à tous une expérience enrichissante dans notre pays magique ».

Le Royal Greens Golf & Country Club, qui est situé dans la capitale économique du roi Abdallah, accueille également la tournée internationale saoudienne organisée par Softbank Investment Advisers.

Lors du premier tournoi en 2019, le champion en majeur Dustin Johnson est sorti victorieux, et l'ancien n° 1 mondial reviendra à nouveau en janvier 2020 défendre son titre contre un peloton de classe mondiale qui comprend également des joueurs tels que Brooks Koepka, Phil Mickelson, Sergio Garcia, Tony Finau et Henrik Stenson.

« Je suis incroyablement excitée par cette annonce et c'est un honneur pour le Tour de faire partie de l'histoire en organisant le tout premier événement professionnel de golf féminin en Arabie saoudite », a déclaré Alexandra Armas directrice du Ladies European Tour.

« La confirmation de l'ajout de l'Arabie saoudite à notre calendrier pour 2020 est une perspective excitante pour tout le monde au Ladies European Tour, et après avoir vu la qualité de l'événement organisé par Saudi International, je suis sûre que ce sera une expérience fantastique pour nos joueuses ».

En plus de confirmer ce tournoi historique, Golf Saudi a annoncé qu'il travaillait avec plusieurs stars du LET afin de promouvoir le golf auprès du public national et ainsi améliorer la visibilité du programme de développement du golf saoudien et de son offre de tourisme de golf à l'international.

Il est cependant à noter que les joueuses de ce premier tournoi de golf professionnel d'Arabie Saoudite sont prévenues qu'elles pourraient être obligées de porter des pantalons, conformément au code vestimentaire strict du royaume concernant les femmes…

Alors qu’il n'y a actuellement aucun code vestimentaire strict pour les joueuses du Ladies European Tour.

Les britanniques Carly Booth, Amy Boulden et Rachel Drummond, et la paire suédoise Camilla Lennarth et Isabella Deilert porteront chacune le logo Golf Saudi en tant qu’ambassadrices du programme.

Malgré les barrières placées sur les femmes saoudiennes dans la vie de tous les jours, la nouvelle de l'événement LET a été accueillie avec optimisme par la joueuse ambassadrice du programme Carly Booth, triple vainqueur du Tour et Ambassadrice du Golf saoudien, elle considère l'événement comme un moyen de développer le golf chez les femmes, et a déclaré :

« J'ai hâte de faire partie de l'histoire avec les autres femmes du circuit, et bien sûr de participer sur le parcours Royal Greens. J'ai visité l'Arabie Saoudite à plusieurs reprises et j'ai eu la chance de passer du temps à enseigner aux femmes et aux filles locales à jouer au golf. Elles ont été tellement enthousiastes et je suis sûr que voir des golfeuses professionnelles concourir dans leur pays les incitera à se lancer dans le golf et à réaliser leurs rêves ».

Le tournoi de 2020 mettra en valeur les atouts naturels de l'Arabie Saoudite, tout en donnant la priorité aux efforts du pays pour augmenter considérablement la participation au golf dans les années à venir.

Le Royaume a déjà de solides antécédents en ce qui concerne l'organisation d'événements sportifs de haut niveau, y compris des événements majeurs de football, de boxe, de sport automobile et d'équitation.

Il est à noter qu’Amnesty International qualifie le régime saoudien au sujet des droits de l'homme de « haineux », mais le pays tente d'attirer de grands événements sportifs dans le royaume, notamment le combat pour le titre mondial de boxe poids lourd entre Anthony Joshua et Andy Ruiz Jr à Riyad.

L'Irlandais du Nord, Rory McIlroy, a refusé de participer au deuxième tournoi international saoudien masculin en janvier, malgré l'offre de frais de participation lucratif, parce que l'événement « ne l'a pas excité », ajoutant que « il y a aussi une morale ».

Phil Mickelson a été le dernier joueur du PGA Tour à être critiqué pour sa décision de sauter le Waste Management Phoenix Open pour jouer le tournoi international saoudien de l’European Tour.

Dans la perspective de l'événement inaugural masculin saoudien de l'année dernière, plusieurs joueurs ont été également critiqués pour s'être engagé à jouer, et avoir perçu des honoraires pour cela, à la suite du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi du Washington Post.

Selon un rapport de Reuters, les restaurants n'auront plus besoin d'entrées séparées pour les femmes et les familles, et d’autres pour les hommes. L'année dernière, le gouvernement saoudien a levé l'interdiction faite aux femmes de passer le permis et de conduire, ainsi que de voyager sans autorisation masculine.

Le LET a récemment voté un partenariat avec la LPGA pour aider à renforcer la présence du golf féminin en Europe. Le Tour féminin a eu beaucoup de mal ces dernières années à établir un calendrier qui donne aux joueuses une place à temps plein pour la compétition.

L’Arabie saoudite reste l’un des pays les plus ségrégués par sexe au monde, même si certaines des lois strictes du pays ont récemment fait l’objet de réformes, le golf sera t’il un nouveau vecteur de progression de l’égalité des femmes dans le Royaume, ou simplement un vecteur de communication destiné à l’opinion publique mondiale ?

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 108
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Les meilleurs drivers de golf de la décennie 2010-...
Pourquoi Justin Thomas va continuer à gagner en 20...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.