Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

5 conseils pour garder son self-control sur un parcours de golf

5 conseils pour garder son self-control sur un parcours de golf

Curieuse séquence ce jeudi lors du premier tour de The Open de golf à Hoylake, théâtre du troisième majeur de la saison, où sur le trou numéro 17, le suédois Henrik Stenson plie en deux son sandwedge de colère. C'est l'occasion pour nous de vous proposer un sujet consacré au fait de contrôler ses nerfs pendant une partie de golf, et sous un angle légèrement humoristique.

Découvrez nos formules d'abonnements

Stenson, ça passe ou ça casse !

Curieuse séquence pour un golfeur professionnel sous contrat avec une marque de matériel de golf .

En l’occurrence, Callaway, puisqu’en brisant le club en deux, il laisse penser que la problématique qu’il rencontre sur le terrain provient du matériel utilisé ! 

Pour une marque qui profite de chaque victoire pour mettre en avant la qualité de ses produits en faveur du plus grand nombre d’amateurs, cette publicité n’est pas forcément la plus valorisante ! 

De manière très étonnante, nous n’avons pas encore reçu de communiqué de presse de la part de Callaway pour nous vanter les mérites du sandwedge utilisé par Stenson…tout comme nous n’en avions pas reçu après que le suédois, toujours lui avait cassé en deux son driver TaylorMade en fin de saison dernière en pleine bataille pour remporter la Race To Dubai, et la Fedex Cup. 

Connu pour casser des clubs à répétition, Stenson est pourtant l’un des meilleurs golfeurs du monde. Imaginez s’il jouait vraiment mal. Il faudrait créer juste pour lui des cimetières à clubs de golf sur chaque parcours. 

Curieuse séquence pour un golfeur professionnel, car c’est justement pour sa capacité à conserver la bonne attitude mentale sur le parcours qu’il fait la différence par rapport à nous, simples amateurs. 

Vous trouverez sur la toile ou dans des magazines de golf, un grand nombre d’articles consacrés au fait de garder son self-control sur le parcours après un mauvais coup, justement inspirés de pros qui vous expliquent comment ils sont stoïques, et de bonnes compositions, après avoir tapée une balle bien pourrie. 

Enfin curieuse séquence pour un golfeur professionnel dans un sport qui se targue d’avoir une étiquette de comportement irréprochable sur et en-dehors du parcours. 

Avec Stenson, l’étiquette en prend un sacré coup derrière les oreilles, car ce n’est pas la première fois que le suédois commet un écart de conduite plus ou moins spectaculaire. 

Sur le moment, cela fait des vidéos amusantes, sauf que lui ne rigole pas vraiment. 

D'un club cassé à un sujet sur le self-control à destination de tous les amateurs...

Nous profitons donc de cette anecdote pour vous proposer un sujet sur le contrôle des émotions après un mauvais coup de golf.

Une situation que nous les amateurs connaissons à longueur de temps sur nos parties de golf, quand Stenson en rate un de temps en temps sur une partie où il joue autour du par. 

Pour traiter ce sujet sous un angle original, nous avons choisi de renverser les rôles, et prodiguer 5 conseils à Henrik Stenson de la part de nos consultants, puisqu’en l’occurrence, c’est le pro qui est pris à défaut sur la gestion de ses nerfs…enfin, c’est plutôt le club qui a reçu. 

Notez que ce sujet a été écrit par un golfeur repenti, inscrit aux casseurs de clubs anonymes, qui au début de sa pratique a cassé des clubs de golf de toutes les manières imaginables, et qui depuis dix ans, n’en a plus jamais cassé à force d’avoir honte de les ramener au clubmaker, en inventant différentes histoires saugrenues pour expliquer comment le club avait pu se casser comme par magie…Vous imaginez pour de l’acier ! 

Au golf, parfois on slice, parfois on hooke, et parfois on la met parfaitement au centre !

Sauf que la plupart du temps, on se souvient plutôt des mauvais coups, ce qui vous mettent dans des situations parfois inextricables (sous un arbre, dans un buisson, dans l’eau, dans le sable…) 

Alors comment se remettre d’un mauvais coup ?

On préfère Stenson club en mains que club cassé

En cassant des clubs comme Stenson ou en se résonnant pour repartir du bon pied ? 

Sachant que justement les pros vous disent qu’ils ne s’énervent pas après un mauvais coup, car ils se réfèrent toujours à leurs plans stratégiques, restant dans ce qu’ils ont prévu de faire sur chaque trou quoi qu’il arrive… 

Premier conseil de Michel Delbos consultant technique :

« Après un mauvais coup, l’idéal, c’est de pouvoir tout de suite analyser ce qui n’ a pas marché. Quelle faute on a commise ? Pour éviter de répéter plusieurs fois la même erreur, et se remettre rapidement en confiance.

Cela suppose de bien connaître son swing. Ainsi quand on commence à faire une ou plusieurs fautes techniques, il est plus facile et rapide de la ou les corriger sur les coups suivants. » 

En conclusion, entraînez-vous à chaque étape de votre swing, et analysez chaque partie. 

Deuxième conseil d'Emmanuelle Simtaine, consultante préparation mentale :

« Développez votre routine. Les pros ont l’habitude de travailler et retravailler leurs swings à l’infini, jusqu’à ce que cela devienne une seconde nature. De la sorte, quand il y a une défaillance ou une interruption, ils peuvent recommencer du début. Pas besoin d’être sur le parcours pour revoir les fondamentaux de sa préparation. Chaque situation peut être l’occasion de s’exercer. » 

Troisième conseil de Marc Lefevbre, consultant préparation mentale : 

« Soyez confiant ! Ne restez pas focalisé sur un mauvais coup. Au contraire, souvenez-vous des bons coups précédents. Les pensées positives vont vous aider à éloigner de votre esprit le dernier mauvais coup. » 

Quatrième conseil d’Alexandre d’Incau, consultant clubfitting : 

« Contrôlez vos émotions ! Prenez tous vos sentiments de frustrations, et dirigez les plutôt sur votre swing, en répétant plusieurs fois votre mouvement, et jusqu’à ce que vous ayez fini de les évacuer. Vous pourrez ensuite reprendre votre partie, débarrassé de sentiments parasites. » 

Cinquième conseil de Clément Morelle, consultant matériel : 

« Changez d’approche tactique après un mauvais coup, en cherchant à assurer sur le coup suivant, et en tout cas, jusqu’à retrouver le bon niveau de confiance : ce qu’on appelle aussi « la zone ». Oubliez les coups les plus risqués. Ne cherchez pas à driver à 120% de vos capacités sur le coup suivant, mais plutôt à 80%, histoire de reconstruire de la confiance.» 

Bien entendu, il n’est pas certain qu’Henrik Stenson prenne du temps pour lire cet article sur le self-control, et même sans doute qu’il sait déjà tout cela. 

Pourtant, une piqûre de rappel semblait bien nécessaire à la vue de son club cassé net en deux. 

Au passage, cette anecdote nous rappelle à nous amateurs à quel point le fait de s’énerver après un coup raté peut être ridicule, et pire, contre-productif. 

Quel que soit le joueur et son niveau de pratique, ces quelques conseils peuvent se révéler utiles pour rapidement reprendre le contrôle de ses nerfs, et de fait, de son jeu de golf.

Enfin, concernant Stenson, au lieu de casser son club, un geste plus intelligent aurait pu être de le donner à un enfant parmi les spectateurs.

Tout le monde ne peut pas forcément mettre 129 euros dans l'achat d'un sandwedge neuf ! De la part de quelqu'un qui est payé pour jouer avec des clubs neufs en permanence, cela aurait été un brin plus malin.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2319
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.