Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Résumé du 3ème tour du Masters Augusta 2012

Tiger-Woods-TW02.png

On ne prend pas un grand risque en affirmant qu'en 2012, Tiger Woods ne gagnera pas une nouvelle veste verte ! L'américain qui avait gagné un "gros" tournoi à Bay Hill, quinze jours auparavant, n'a jamais semblé en mesure de mettre ses engagements sur la piste tout au long des trois premières journées à Augusta.

72, 75, 72 ne constituent pas forcément des mauvais scores Augusta,mais +3 après 3 tours quand les leaders sont à - 9, douze coups d'écarts avec en plus beaucoup de bons golfeurs devant lui, on voit mal comment Woods pourrait sortir une carte extraordinaire lors du dernier tour de dimanche.

En difficulté avec son nouveau swing, Woods n'en profite pas non plus pour rentrer les putts ! Cela fait trop de handicaps à surmonter pour espérer s'imposer au Masters.

Au départ du 3ème tour, ils étaient 62 à se tenir en seulement 10 coups !

Les deux premières journées n'ont pas été si déterminantes du point de vue du classement général. C'est pourquoi le 3ème tour est le véritable révélateur des possibles vainqueurs.

3 joueurs semblent avoir pris une toute petite avance : Peter Hansson, Phil Mickelson, et Louis Oosthuizen.

Masters Augusta.jpgOosthuizen et Mickelson (-8) ont joué un golf incroyable ce samedi.

On peut ajouter Matt Kuchar et Henrik Stenson en -5 qui semblaient particulièrement détendus et en réussite, alors que le sud-africain, Louis Oosthuizen a joué superbement bien, que dire s'il avait eu plus de réussite au putting !

Mickelson a enflammé le fervent public américain, en enchainant 3 birdies et 1 eagle sur les 9 trous du retour.

On en oublierait presque le leader suédois, Peter Hansson qui a terminé en tête à -9, après avoir enchainé des birdies sur les 9 trous du retour.

Le suédois a construit son parcours, en étant très régulier dans tous les compartiments du jeu : driving, approche et putting.

La course à la place de numéro 1 mondial de golf

Si Tiger Woods semble hors course, il en va de même pour l'actuel numéro 1 mondial, Luke Donald, déjà hors course à +7.

Mais pourquoi le meilleur joueur de fer au monde se trouve incapable de gagner un majeur ?

Sans doute, parce qu'il ne drive tout simplement pas assez long !

Sur le PGA Tour, Luke ne figure pas parmi les 180 premiers golfeurs au classement de la performance au drive ! Et justement, les majeurs américains sont conçus comme des temples de la distance au drive.

distance-au-drive-en-2012.png

Le Masters mesure 7435 mètres !!!  

Rien d'étonnant à ce qu'un joueur comme Bubba Watson, 1er au classement du driving de la PGA tour, se trouve dans les 10 premiers du Masters 2012.

Bien entendu, il ne suffit pas de simplement savoir bien driver.

Par exemple, Phil Mickelson, qui n'est que 50ème au classement du driving, a déjà remporté 3 Masters, et pourrait bien s'imposer en 2012, car il compense par son petit jeu tout simplement magique.

Luke Donald devra impérativement gagner en longueur au driving, pour pouvoir espérer un jour remporter un majeur.

L'autre favori du tournoi et chasseur du titre de numéro 1 mondial de golf, Rory McIllroy, a réalisé une piètre prestation en ayant cramé son avance des 2 premiers jours, avec un score de +6 après les 12 premiers trous du 3ème tour..

Le jeune prodige remonte à +2 total pour les 3 jours, ce qui le positionne en...32ème position !

Au cours de ce 3ème tour, le nord-irlandais a du attendre les 9 trous du retour pour rentrer son 1er birdie !

Dépité, il est tombé dans les bras de son partenaire du jour, Sergio Garcia, qui a lui aussi réalisé un 3ème tour décevant.

Une image plutôt sympa de voir deux des meilleurs golfeurs du monde se soutenir dans une journée si délicate.

Les challengers bien placés au Masters

Padraig Harrington et Hunter Mahan sont très bien placés après 3 tours en -4, grâce notamment à des cartes de 68. Hunter Mahan  pourrait bien confirmer qu'il est la grosse révélation de la saison 2012.

Les favoris pour la victoire finale à Augusta

Avec 15 golfeurs entre -2 et -9 pour les leaders, on tient probablement le futur vainqueur du Masters 2012.

Quand on sait que les meilleurs rendent des cartes entre 67 et 69 par tour, soit au mieux -5 sous le par sur un seul tour. 

leaderboard-masters-2012-1.png

Un golfeur à -3 au soir du 3ème tour, ne peut espérer gagner le Masters, qu'en réalisant une dernière journée divine en -5 sous le par, pour seulement revenir sur Mickelson ou Oosthuizen, mais cela pourait être insuffisant pour rattraper Peter Hansson.

Les 3 joueurs en tête du tournoi ne sont pas à l'abri d'une défaillance. A suivre dimanche...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2371
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.