Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

2ème tour du 93ème PGA Championship

93ème PGA Championship à Atlanta

Avec quelques heures de décalage avec la France, se déroule actuellement le second tour du dernier tournoi majeur de golf de la saison, soit le 93ème PGA Championship.

Nous pouvons déjà vous annoncer que 2 français ne passeront pas le cut, et ne poursuivrons pas leur aventure sur les fairways d'Atlanta : Raphael Jacquelin a rendu 2 cartes de 76 et 74 pour un total de +10 le situant à la 127ème place provisoire en compagnie de joueurs tel que Louis Oosthuizen, vainqueur du British Open en 2010, John Daly, Graeme McDowell, encore un autre vainqueur en Majeur, Darren Clarke, pourtant tout juste vainqueur du British Open 2011 et Rich Beem, ancien vainqueur d'un tournoi majeur américain !

Enfin à noter en fin de peloton, la triste position de José Maria Olazabal qui pointe à la 145ème place à +16 quand on sait que le leader Steve Stricker qui a concédé un bogey sur ses 9 premiers trous du 2ème jour, n'est plus qu'à -6 !

L'autre français en passe d'être éliminé au soir du 2ème tour est Gregory Bourdy avec 1 carte de 76 le premier jour et qui joue déjà +2 pour le second tour et chute encore de 50 positions en 109ème position.

Aucune chance de revenir malgré les 12 trous restant à jouer ou alors il faudra compter sur un sursaut quasi miraculeux pour passer in extremis, et notons que Vijay Singh se trouve dans la même position mais en tant qu'ancien numéro 1 mondial et vainqueur de ce tournoi, on a du mal à le reconnaitre dans une telle position.

Les plus belles dégringolades du jour au PGA Championship de golf

Jason Day a perdu 47 places par rapport à la veille

Shaaun Micheel (ancien vainqueur) qui n'a jamais rien refait depuis sa victoire surprise en majeur, était pourtant bien parti le jeudi avec une carte de de 66 !

Mais il a confirmé depuis que ce score était un accident en rendant le second jour une carte de ...78, soit une des plus mauvaises de la journée et du tournoi !!! Il perd 64 places et peut juste espérer passer le cut.

Ricky Barnes a perdu 54 places avec 2 cartes aux antipodes : le 1er jour, il joue sous le par en 69 et le vendredi il ramène au score center une carte de 75 pour un total à +4.

Rory McIllroy, blessé, ne finira pas son année majeure sur une bonne note puisqu'il figure lui aussi dans cette catégorie des joueurs en perte de vitesse dès le 2ème jour avec une 2nde carte en 73, qui le place pour le moment à 9 coups de retards du leader.

Du coté des favoris sur ce dernier majeur de golf de la saison

Steve Stricker a fait la moitié du chemin vers la victoire en seulement 1 tour le jeudi.

En manquant de pulvériser le record d'un tour en majeur avec une carte de 63 et 7 sous le par, il est solidement attaché à la 1ère place.

Il lui faut assurer et ne pas commettre de grosses erreurs pour rester intouchable en tête.

Au cours du 2ème tour, un sérieux challenger et en super forme, semble apparaître en la personne d'Adam Scott, nouvellement affublé de Steve Williams comme caddy et vainqueur la semaine passé des championnats du monde d'Akron.

Autour d'une solide 1ère carte à -1, il est déjà à -4 pour la journée avec 6 trous à jouer. Autant dire qu'il revient en boulet de canon sur les traces de Stricker. Il apparait donc comme l'homme de cette fin de saison.

Du coté des prétendants à la place de numéro 1 mondial

Comme à son habitude, Lee Westwood joue placé mais trop loin pour représenter une sérieuse menace pour la victoire finale à ce stade de la compétition. En 19ème position à -1, il est pourtant le mieux placé des membres du top 5 !

Phil Mickelson est 31ème à +1 et pas encore véritablement dans le coup. Même s'il peut encore espérer l'emporter, il devra montrer un tout autre visage lors des parties du week-end. Il pourra compter sur l'appui du public mais est-ce que cela sera suffisant ?

De son coté Luke Donald est un peu moins ridicule que lors du British Open et sa 46ème position devrait lui permettre de passer le cut cette fois-ci ! A +2 actuellement, sa performance est encore loin d'être celle d'un numéro 1 Mondial.

Mais le plus décevant est encore l'allemand Martin Kaymer qui réalise ainsi un bien piètre saison et très loin de ses ambitions initiales : 83ème à +5 !

Mis à part Rory McIlroy ou peut-être Adam Scott qui mérite d'être numéro 1 mondial à la fin de la saison ? Epineuse question, tant pour le moment le PGA tour ou l'European Tour sont orphelins de Tiger Woods.

D'ailleurs celui-ci s'est sérieusement compliqué la tâche dès le 1er jour avec une carte en 77 et 7 coups à effacer lors du 2ème tour pour espérer passer le cut qui devrait se situer autour de +4 (trop tôt pour être affirmé).

Malheureusement après 11 trous, le tigre a encore chargé sa besace avec 2 coups supplémentaires de retard, le positionnant à +9. Il a 7 trous pour remonter entre 5 et 6 coups pour sauver le cut.

Soit quasiment un birdie à tous les trous restants ! Impossible au vue de son niveau de golf actuel plus que quelconque et indigne de son rang d'ex numéro 1 mondial.

Et si Tiger Woods payait aujourd'hui sa suffisance des années passées, et sa tendance à ne pas trop se montrer sur les fairways des tournois du PGA Tour, pour ne jouer que les tournois qui l'intéressait ?

Sa façon de jouer actuellement est inquiétante et si ce n'était pas  Woods, on pourrait parler d'un joueur immature ou désabusé, qui ne s'adapte pas aux circonstances et ne cherche pas à optimiser son swing du jour. Il donne l'impression d'un pantin désarticulé qui est bien le seul à s'obstiner à jouer comme si de rien n'était alors qu'il a subit consécutivement de nombreux traumatismes.

A ce stade, il devient urgent qu'il se remette en question pour appréhender la suite de sa carrière et sa quête de 18 tournois majeurs car en l'état, BAD tiger n'est pas près de retrouver le chemin du succès.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2149
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.