Posté par le dans Accessoires Golf

Les dix plus célèbres coups de Tiger Woods en carrière ont contribué à la popularité du golf

les plus beaux coups de golf signés Tiger Woods

Aucun autre golfeur ne suscite des mythes et des légendes autant que Tiger Woods. Les  histoires impliquent des exemples de son génie du golf, que ce soit une démonstration irréelle de puissance ici, une touche d'imagination là, et une volonté de gagner partout. En fait, c'est que Tiger Woods fait des choses avec un club de golf que les humains ordinaires ne peuvent pas faire. Si lui admet que de temps à autre, d’autres golfeurs peuvent le dépasser sur le parcours, lui affirme que personne ne peut le dépasser pour sa puissance de travail. Retour sur les dix plus célèbres coups de golf du Tigre… 

Découvrez nos formules d'abonnements

Pendant de nombreuses années, Tiger Woods nous a continuellement procuré des moments de magie, il est maintenant temps de faire un retour en arrière, en fouillant dans les archives, pour découvrir quels sont vraiment ses meilleurs moments de golf, et en attendant le retour du Tigre… 

Il se murmure qu’il pourrait bien être dans le champ des joueurs à l’occasion de son tournoi de fin d’année, et regroupant les meilleurs joueurs du monde, le Hero World Challenge disputé aux Bahamas. 

« Le golf est le jeu le plus proche d’un autre jeu que nous appelons la vie », a déclaré un jour Bobby Jones, le seul homme à avoir remporté les quatre tournois majeurs de golf en un an. « Vous obtenez de mauvais résultats avec de bons coups, vous obtenez de bons résultats avec de mauvais coups, mais vous devez jouer la balle là où elle se trouve. 

Cela semble une citation appropriée pour résumer l'homme qui est sans doute le plus grand golfeur de l'histoire du golf : Tiger Woods. De ses débuts tonitruants et du « Tiger Slam » aux plus bas du scandale et de la tragédie personnelle et au retour au sommet du golf avec l'un des retours légendaires dans le sport, Tiger Woods est une figure qui a tout vu et vécu. 

Tout en honorant son décompte de titres en majeurs jusqu’à ce jour, penchons nous sur 10 moments qui ont défini la carrière de l'un des plus grands athlètes du monde. 

1996 - Greater Milwaukee Open, un trou en 1 sur le 14e trou 

Après les premiers tours en 67 et 69, Tiger Woods était à huit coups des leaders avant le week-end et loin du podium avant la dernière journée. Cependant, le dimanche, il a fait en sorte que les projecteurs soient braqués sur lui, après avoir réalisé un coup spectaculaire sur le parcours de Brown Deer Park. 

En optant pour un fer 6, sur le 14e trou long de 185 mètres, un Par-3, son coup n'a eu besoin que de deux rebonds avant de trouver le trou. 

Ce trou en 1 a permis à Tiger Woods de passer à 7 sous le Par, et terminer T60 pour l'événement. Un trou en 1 dans son tout premier tournoi du PGA Championship, et devant 150 000 personnes. Tiger Woods ne faisait que commencer à s’échauffer… 

2000 - Bell Canadian Open, 18e trou, depuis le bunker 

Tiger Woods participait à une bataille difficile avec Grant Waite pour tenter de remporter sa neuvième victoire de la saison à Glen Abbey. 

Les deux joueurs étaient dans une bataille constante depuis le moment où le premier drive avait été frappé lors du dernier tour, mais au départ du 72e trou, Woods avait l'avantage avec une avance d'un coup. 

Après que son drive ait trouvé le bunker du fairway du côté droit, Woods a sorti son fer 6, oui, son fer 6 ! Pour un coup de 200 mètres depuis le bunker, avec le green devant un lac intimidant qui attendait avec impatience de faire une nouvelle victime. 

Les enjeux étaient énormes et la marge d'erreur absolument minime. Mais Tiger Woods n'avait qu'une chose en tête : gagner. Il a propulsé la balle à partir du sable humide. Ses yeux étaient braqués sur sa balle alors qu'elle passait devant le drapeau à seulement 5 mètres de distance, juste sur le bord du green. À couper le souffle. 

« Je n'arrêtais pas de dire à tout le monde que je n'avais pas touché le green », a déclaré Woods. « J’ai putté en dehors du green, donc ce n'était pas vraiment bon »… 

En remportant la victoire par un coup, Tiger Woods est devenu le premier joueur depuis Lee Trevino en 1971 à remporter la Triple Couronne de golf : l’US Open, le British Open et le Canadian Open, la même année. 

2000 - NEC Invitational, 18e trou, deuxième coup 

Tout golfeur sait que ce sport est extrêmement difficile, mais quand il fait presque noir, c'est encore un tout autre niveau de difficultés. Suite à un retard de trois heures causé par une tempête, Tiger Woods a terminé son dernier tour au Firestone Country Club dans l'obscurité absolue. 

Les fans ont entouré le 18e green, la caméra essayant d'apercevoir Woods alors qu'il se préparait pour une approche de 150 mètres. Un swing pur a vu la balle fuser dans l'obscurité. Les supporters attendaient avec impatience, avant qu'elle n'atterrisse à seulement 60 centimètres du trou. 

« Je ne pouvais pas voir le drapeau » a déclaré Woods. « Je ne pouvais tout simplement pas voir le coup ». Une énorme ovation l'attendait alors qu'il puttait pour un birdie pour assurer une victoire écrasante,  gagnant par 11 coups. 

Le 2000 NEC Invitational était la huitième victoire de Tiger Wood cette saison-là. 

2001 - Players Championship, son troisième coup sur le 17e trou 

La première victoire de Tiger Wood au Players Championship 2001 restera dans les mémoires pour l'un de ses plus grands putts et aussi pour les commentaires qui l'ont accompagné. 

Un coup de fer que Tiger lui-même a qualifié de « Bouze »  en laissant sa balle  flirter avec l'eau vers l'arrière du célèbre green en l'île de 17e trou de TPC Sawgrass. La balle s'est arrêtée à moins d’un mètres de l’eau, lui laissant un énorme putt de 18 mètres avec lequel les golfeurs normaux auraient été heureux de repartir avec un Par. Mais Tiger Woods n'est pas normal, n'est-ce pas ? 

Il caressa doucement la balle pour qu'elle traverse le green. Après trois ruptures de pente et 3 changements de direction, la balle est tombée dans le trou pour birdie, Woods a levé les deux bras en l'air tout en pointant le poing vers la foule rugissante. 

2002 - PGA Championship, une approche de 150 mètres depuis le bunker 

En entrant sur dernier trou, Tiger Woods était à trois coups de la tête alors que son deuxième tour touchait à sa fin. Son dernier coup d'approche du vendredi est venu du sable, à 150 mètres du green. 

La balle était proche du bord du bunker, avec une armée d'arbres à quelques mètres, puis le fairway en descente pour aller jusqu’au green, personne ne pouvait croire que Tiger Woods avait opté pour son fer 3, non seulement pour le sortir du pétrin, mais pour lui donner les meilleures chances de réduire l'écart au sommet du classement. 

Un coup presque impossible que Tiger Woods a bien sûr exécuté avec une classe pure. 

La balle a quitté le bunker en s'envolant étonnamment au dessus des arbres et atterri doucement sur le green, à seulement 6 mètres du drapeau. 

« C'était le coup le plus palpitant que j'ai jamais frappé de ma vie », a déclaré Tiger Woods. Il a rentré le putt de 6 mètres avec facilité, pour en faire l'un de ses birdies les plus impressionnants dans son illustre carrière. 

2005 - Masters, 16e trou, un chip de génie 

C'est un véritable moment de génie qui est largement reconnu comme l'un des plus grands coups de l'histoire du golf. Tiger Woods est entré au Masters 2005, au prestigieux Augusta National, dans la recherche d'une première victoire en majeur. 

Il était dans une bataille acharnée avec Chris DiMarco. 

À l'approche du 16 eme trou, Woods détenait une avance d'un coup, mais son coup de départ a trouvé la gauche du green, sa balle atterrissant dans le début du rough. 

Alors que la balle se rapprochait du drapeau, le public s'est tue. La balle atteignit lentement le bord du trou, mais elle s'arrêta. Pendant deux secondes atroces, le monde du golf n'a pas pu croire ce qu'ils regardaient car la balle ne bougeait pas. 

Mais ensuite, la balle est tombée dans le trou. Une émotion pure s'est emparée de Tiger Woods et de son caddie Steve Williams. C'était un chef-d'œuvre. Une tentative remarquable à laquelle DiMarco ne pouvait qu’être que spectateur. 

« Tout d'un coup, ça avait l'air plutôt bien », a déclaré Tiger Woods. « Et tout d'un coup, ça avait l'air vraiment bien. Et puis on se demandait comment ça ne pouvait pas entrer, et comment ça n'entrait pas, et tout d'un coup, c’est entré ». 

2008 - U.S Open, le putt sur le 18e trou pour aller en play-off 

Grimaçant de douleur à cause de sa récente opération au genou et du secret bien gardé qu'il avait une double fracture de fatigue au tibia gauche, Tiger Woods pouvait à peine marcher sur le parcours. 

Une dernière journée mouvementée a vu Woods lâcher trois coups dans les deux premiers trous, il s'est retrouvé juste derrière Rocco Mediate, en direction du dernier trou, un Par-5. 

Un enchaînement terrible l'a entraîné dans le bunker du fairway, et ensuite, un birdie était nécessaire pour l'amener en play-off avec Rocco Mediate, avec un putt en descente de 3,60 mètres à rentrer. 

« C'était en fait l'une des pires zones du green », a déclaré Woods. « C'était tellement bosselé et je n'arrêtais pas de me dire deux balles et demie à l'extérieur à droite ». Il a réduit son estimation à une balle, et la balle a caressé le trou et est tombée. Un énorme rugissement du Tigre, avec la foule assourdissante. 

Après avoir remporté avec détermination son 14e majeur, le courage et la détermination de Tiger Woods à Torrey Pines ajoutent encore aux raisons pour lesquelles il est dans un monde à part. 

2010 - US Open, deuxième coup sur le 18e trou 

L'US Open 2010 n'avait pas bien commencé pour Tiger Woods, aucun birdie lors du premier tour à Pebble Beach. Cependant, tout a changé le samedi alors que les birdies étaient nombreux, dont un surprenant sur le 18e, un Par-5. 

Coincé derrière un arbre qui était placé en plein milieu du fairway du parcours, Tiger Woods a également dû éviter les trois bunkers de green qui étaient tous prêts à compromettre sa forme étincelante. 

Sortant son bois de parcours, il a joué vers l'océan Pacifique avec un slice monstrueux pour aller poser la balle à seulement 4,5 mètres du drapeau. 

Encore un coup de magie de Tiger Woods, conjuguant la puissance, l'habileté et la créativité. 

2012 - Memorial Tournament, une approche qui rentre sur le 16e trou 

Tiger Woods avait quatre coups de retard avant le tour final du dimanche, mais lorsqu'il porte un polo rouge, il peut être magique, et c'est ce qu'il a fait. 

Tiger Woods a scoré sur les neuf premiers trous et s'est retrouvé à un seul coup derrière le leader Rory Sabbatini. Son coup de départ sur le 16e trou, un Par-3, est trop long et à droite du drapeau. Il se trouve dans une position difficile en descente, et sans place pour l'erreur, car l'eau était en jeu à l'arrière du green. 

Un chip complexe, Tiger Woods a posé sa balle de manière experte sur le green et l’a vu rouler directement dans le trou. Un coup exceptionnel que seul Tiger Woods pouvait délicieusement réussir lorsque les enjeux sont élevés. 

Ces coups ont vraiment caractérisé la brillante carrière de Tiger Woods et les moments magiques qu'il a offert aux fans de golf au fil des ans. 

2019 - WGC-Mexico, 9e trou, depuis le bunker 

Un coup si spécial, qu’il y a maintenant une plaque à côté du bunker de fairway sur le neuvième trou, un Par-4, pour commémorer le coup exceptionnel de Tiger Woods. 

Tiger Woods avait besoin d'inspiration pour terminer son tour avec un peu d'élan pour le week-end. Il était à 120 mètres du drapeau, positionné dans un bunker avec des arbres en surplomb couvrant tout le côté droit du green. 

Décidant à l'origine que son fer 8 ferait l'affaire, il est rapidement passé à un fer 9. Et il avait raison. Il a sorti la balle du bunker avec une finition incroyable et un méchant slice qui l'a vue s'envoler au-delà des arbres. 

« J'ai fini par revenir au fer 9 et j'ai réalisé : Bon sang, je dois vraiment slicer ce coup », a déclaré Woods. Cela aurait été la cerise sur le gâteau si Woods avait réussi à rentrer le putt du birdie, mais malheureusement, ce n'était pas le cas. 

En 2020/2021, le golf a connu un véritable essor sous l'effet du déconfinement. Cependant, cette croissance observée un peu partout dans le monde n'arrive toujours pas à la cheville du "Tiger Effect" observé au début des années 2000.

Justement à travers les exploits contés ci-dessus, Woods a impacté comme rarement un sportif de haut niveau a pu le faire son sport, et surtout au-delà, en attirant un public néophyte à s'intéresser au golf.

En Février dernier, Bill Pennington, journaliste au New York Times écrivait justement une analyse sur l'impact de Tiger même quand il est absent des terrains, pour signifier l'importance de son impact.

"Il est pratiquement impossible de regarder le golf sans y voir son empreinte partout" et c'est d'ailleurs parfaitement reconnu par la majorité des golfeurs professionnels en activité, et par exemple Rory McIlroy qui enfant était un de ses fans "Il n'est pas fini. J'ai le sentiment que nous devrions le remercier pour être encore sur le PGA Tour, et pour tout ce qu'il a accompli pour le golf".

Effectivement, Woods n'en a peut-être pas terminé avec le golf de haut niveau, et nous aurons sans doute une réponse plus précise, dans quelques jours, à l'occasion du World Hero Championship où il pourrait faire son retour.

Qui sait ? Dans quelques mois, on pourrait bien revisiter cette liste des dix plus beaux coups en carrière, et ajouter un coup plus récent, et un peu comme ce coup de 2019 dans un bunker à Mexico...

 

Crédit photos : kelly Kline/Icon SportswireIcon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 130
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Temps de jeu et expérience golfique en France : La...
L’European Tour 2022 se dévoile en même temps que ...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.