Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test entre Driver TaylorMade R1 et Cleveland Classic XL Custom

Un test haut de gamme entre le driver R1 et le Classic XL Custom

Cette semaine de Masters, notre consultant Matériel – Clément Morelle - nous propose un essai « haut de gamme » avec face à face, les deux drivers 2013 qui proposent actuellement sur le marché, le plus de possibilités de réglages.

Si TaylorMade est reconnu comme la marque dominante dans le monde concernant les bois, le choix du driver haut de gamme de cette marque contre n’importe quel driver de n’importe quelle autre marque aurait pu, en théorie, ressembler à un rôle de sparing-partner ou pire de victime !

Comme vous allez le découvrir dans ces lignes, attendez-vous à être surpris !

Dans le milieu, on sait que Cleveland revient très fort avec son driver Classic XL Custom, et le verdict du test ne sera pas aussi catégorique et déséquilibré, bien au contraire.

Comme pour nos essais précédents, nous avons réalisé nos mesures à l’aide d’un trackman au sein du magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle.

En situation : les deux drivers testés au magasin

Ce test au trackman permet de sortir du subjectif, et de ne délivrer que des résultats objectifs, sans à priori, sans le concours de la marque, ni pour encenser, ni pour enfoncer, simplement pour aller à l’essentiel, soit un résultat vérifiable qui n’est pas le fruit d’un simple avis personnel.


L’organisation d’un test comparatif R1 vs Classic XL Custom :

Les deux drivers testés sont donc des produits que l’on peut retrouver en rayon dans un magasin de golf.

D’un côté du ring, le TaylorMade R1, haut de gamme de la marque en 2013, et probablement le produit star de l’année.

Pour le test, nous avons utilisé la tête standard dans son réglage standard (460cc, réglage du loft de base 10°, lie 61°, D4), et monté sur un shaft regular Aldila RIP PHENOM 55 (poids 55 grammes, torque 3.5°).

De l’autre côté du ring, le Cleveland Classic XL Custom, haut de gamme de Cleveland, et probablement le futur best-seller de l’année 2013 !

Pour le test, nous avons utilisé une tête en 10.5° de loft* dans son réglage standard (460 cc), et monté sur un shaft regular FUBUKI Tour S3 by Mitsubishi (poids 57 grammes, torque 3.9°, D4).

Et comme pour les tests précédents, nous avons fait appel à deux golfeurs d’index inférieurs à 10 et 20.


Résumé du test :

Quand nous publierons notre bilan définitif des tests driver 2013, il ne serait pas surprenant de retrouver ces deux drivers tout en haut de notre propre leaderboard.

Et par rapport aux drivers testés précédemment, ils arrivent déjà 1er et 2ème devant le RBZ Stage 2, le RAZR Fit Xtreme, le ANSER, et le X Hot.

Reste à vous dire dans quel ordre, nous classons le R1 et le Classic XL Custom.

Les clubs testés !

Si on s’attendait à positionner le R1 comme le meilleur driver du marché, le Classic XL Custom a créé la surprise pour se hisser tout près du R1 dans le domaine des performances pures, avant de mettre en avant d’autres arguments, qui pourraient en fait en faire non pas le vainqueur technique, mais le vainqueur commercial !

Car aux performances, on peut ajouter deux éléments incontournables dans le choix d’un club de golf, et d’un driver en particulier : le prix et le look.

D’un point de vue des performances, le Classic XL Custom colle aux basques du R1, mais attention pour ce niveau de qualité, le prix du driver Cleveland est nettement inférieur à son prestigieux adversaire (prix tarif de 329 € contre 499 €, soit 170 euros d’écarts).

Côté look, l’élégance du Classic XL Custom surclasse tous les produits du marché, bien que l’on ait beaucoup aimé le look du Callaway RAZR Fit Xtreme, lors de notre précédent essai.

Intégralement noir brillant (tête et face), ce driver est à la fois discret et beau.

Dernier élément qui n’est pas non plus négligeable, la taille du sweetspot du Cleveland Classic XL Custom est nettement supérieure à ce que l’on trouve habituellement sur le marché, et peut donc permettre à une grande majorité de golfeurs de trouver un produit très tolérant.

Juste derrière le R1 en performances, ce qui constitue déjà une surprise, le Classic XL Custom est le vainqueur surprise de ce test, quand on ajoute l’écart de prix, et son élégance.

Par contre, vous pourrez découvrir plus bas dans cet article, des avis assez différents entre nos deux testeurs qui plébiscitent l’un ou l’autre de ces deux drivers, avec là-aussi des surprises.


Remarques techniques sur les deux drivers testés :

D’un point de vue look, le R1 est mieux apprécié que le RBZ Stage 2. Ces couleurs sont moins choquantes, et son look général intrigue positivement.

Ainsi, il s’affiche réellement comme un driver leader de sa catégorie, et qui assume parfaitement ce rôle.

Concernant les têtes, TaylorMade propose un seul modèle mais qui présente l’avantage de pouvoir se régler en termes de loft de 8 à 12°.

A l’inverse, le Cleveland Classic XL Custom est décliné en 3 têtes distinctes en loft de 7.5°, 9.0° et 10.5°.

Chaque tête peut se régler dans une plage de + ou – 1.5°, soit une amplitude globale de réglage de 6°à 12°. (voir article sur les lofts)

Concernant les shafts, il faut savoir que Cleveland peut proposer une quantité infinie de shafts. Mais disons qu’en magasins, on peut vous proposer au moins trois marques dans trois flex différents, soit neuf combinaisons possibles.

D’une part, les shafts Mitsubishi Rayon FUBUKI avec point de flexion bas sont conseillés pour obtenir des trajectoires hautes, d’autre part, les shafts Miyazaki proposent des trajectoires à mi-hauteur, et les shafts Matrix Ozik pour les golfeurs qui cherchent des trajectoires plutôt basses.

Toujours côté technique, le R1 propose une plaque sous le driver qui permet de réorienter la face du club.

Cet outil permet de contrebalancer des réglages de lofts, et notamment quand on abaisse le loft, on ouvre la face du club. Pour limiter cette ouverture, on peut tout à fait la refermer à l’aide du réglage de cette plaque.

Pour le Cleveland, on peut ajuster l’angle de la face et les poids.

Mais on retiendra surtout une face plus haute qui est probablement à ce jour, la plus importante du marché, et donc extrêmement tolérante.

Le bénéfice de cette large face permet une zone de sweetspot encore plus importante pour permettre de frapper encore relativement fort, même quand la balle n’est pas parfaitement centrée !

Sweetspot géant pour le Classic XL Custom par rapport au R1 !

Idéal pour les golfeurs amateurs qui ne sont pas encore parfaitement capables de toujours bien centrer la balle, soit une bonne majorité d’entre nous…


Les résultats quantifiés du test effectués par nos deux golfeurs-testeurs :

Résultats du test driver R1 Vs Classic XL Custom

Pour comprendre le tableau ci-dessus, les deux premières lignes correspondent aux coups tapés par le golfeur numéro 1 (index 10), et les deux suivantes au golfeur numéro 2 (index 20).

Légende test driver R1 et Classic XL CustomA noter : Il s’agit d’un résumé et une moyenne des coups joués par les deux testeurs, et non pas les meilleurs coups ou les moins bons coups.

Légende des graphiques : Le blanc et le bleu représentent les coups joués par le testeur numéro un, et jaune et rose correspondent aux coups du joueur numéro deux.

Les mesures réellement intéressantes à ce stade sont :

le « club speed » (vitesse du club pendant le swing),
le « ball speed » (vitesse de la balle à l’impact),
le « smash factor » (une mesure de l’efficacité entre la transmission de la vitesse de club vers la vitesse de la balle, qui indique à quel degré vous prenez bien la balle*),
le « spin rate » (nombre de rotations que la balle effectue sur elle-même pendant le vol), le « carry » (portée de la balle en vol exprimé en mètres),
et le « lengt » (qui indique une estimation de la distance totale vol + roule de la balle de golf).

Les données mesurées pour le premier testeur (moins de 10 d’index) :

Sur les données mesurées, les écarts constatés sur les mesures de Club Speed, chemin de club, loft dynamique, vitesse de balle, taux de spin, et finalement distance au carry et distance totale ne sont pas assez significatives pour donner un commentaire favorable à l’un ou à l’autre.

C’est la grosse surprise de ce test, le Cleveland Classic XL Custom boxe dans la même catégorie que le R1.

Seul élément notable concernant le golfeur 1, le smash factor est de 1.48 avec le Classic XL Custom contre 1.45 avec le R1, ce qui confirme la notion de plus grande tolérance et de meilleur rendement sur les balles décentrées du Cleveland.

En distance totale, le R1 a été amené à 252.7 mètres contre 252.0 mètres pour son rival du jour, c’est donc un total match nul.

En complément, quand on regarde toutes les balles tapées et pas seulement la moyenne, on découvre que notre testeur a en plus été plus régulier en distance avec le Cleveland :

Meilleure balle R1 = 264 mètres, Moins bonne balle R1 = 228 mètres
Meilleure balle XL Custom = 260 mètres, Moins bonne balle XL Custom = 244 mètres

Soit finalement un écart de 36 mètres pour le R1, et seulement 16 mètres pour le Cleveland.

Pour un golfeur d’index à un chiffre, c’est un argument qui peut avoir une certaine importance concernant la régularité sur le parcours !

Résultat du Test driver R1 Vs Classic XL Custom

Pour notre testeur, le verdict est clair « Il s’agit bien de ses deux produits préférés en 2013 avec une préférence marquée pour le Classic XL Custom. Véritable coup de cœur pour un driver qui donne vraiment l’impression d’écraser la balle. »

En termes de sensation et de bruit, le testeur 1 a préféré le Cleveland, ajoutant qu’il a jugé le toucher du R1 plus dure, et le bruit plus métallique.


Les données mesurées pour le second testeur (moins de 20 d’index) :

A l’image du testeur 1, bon nombre des éléments mesurés sont très proches entre les deux bois testés !

Cependant, alors que les deux joueurs ont utilisé les mêmes clubs, il ressort que notre deuxième testeur aurait bénéficié d’un fitting plus approprié concernant au moins les shafts.

Alors que le club speed, le chemin de club et le plan de swing sont pratiquement identiques entre les deux produits, le testeur numéro 2 n’a pas réussi à parfaitement utiliser le Classic XL Custom, et finalement, c’est avec le R1 qu’il a obtenu le meilleur smash factor (1.45 contre 1.43).

La piste du shaft est à prendre très au sérieux, dans la mesure où les trajectoires des balles ont été nettement plus à gauche avec le Classic XL Custom qu’avec le R1.

Il est tout à fait possible que le shaft utilisé ait été trop souple, expliquant cet écart de résultat.

Il ne faut jamais oublier que le shaft est le moteur du club après le golfeur.

Si notre testeur 1 est suffisamment expérimenté pour s’adapter à n’importe quel type de shaft, ce n’est pas aussi vrai pour le testeur 2.

Ceci ne remet pas à en cause l’intérêt de ce test, car finalement, il reproduit les conditions réelles d’un amateur de golf qui pourrait prendre un club de golf dans un rayonnage de magasin, et l’essayer sans nécessairement faire un fitting.

Trajectoires et dispersion des drivers R1 et Classic XL Custom

Interrogé après le test, notre deuxième golfeur admet avoir eu de meilleures sensations avec le R1, et si on lui demandait de repartir avec l’un des deux clubs sans les modifier, il choisirait le TaylorMade en raison des sensations à l’impact, la meilleure distance moyenne* et la meilleure dispersion.

*A l’inverse du testeur 1, le joueur n°2 a réalisé sa balle la plus longue avec le Classic XL Custom à 222 mètres.

En revanche, avec un fitting adapté sur la tête et le shaft, avec notamment la possibilité de choisir un shaft stiff Miyazaki qui a la grosse côte actuellement sur le marché, et tenant compte du différentiel de prix entre les deux drivers, il partirait avec le Classic XL Custom.


En conclusion, si TaylorMade confirme son grand savoir-faire en matière de driver, Cleveland surprend avec le produit rapport performance/prix le plus élevé du marché.

Succès d’estime en prévision pour le R1, et succès commercial en prévision pour le Classic XL Custom qui est vraiment à mettre dans toutes les mains !

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.