Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test driver Nike Vapor Pro

Test driver Nike Vapor

Club utilisé par Rory McIlroy et Tiger Woods quand ils battent des records de distance sur le PGA tour, nous l’ avons testé en avant-première en France pour comprendre le secret de ce premier driver à cavité !

Préambule

Pour ce test réalisé au sein du magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman*, nous avons testé un driver Nike Vapor 10,5 en shaft Regular de la marque Mitsubishi Rayon, modèle Fubuki Z50ct.

Un shaft graphite qui en regular pèse 56 grammes, et mesure 46 inches pour un torque de 5 degrés.

Le kick point est considéré comme médian.

Cette gamme de shafts est adaptée à une grande plage de joueurs.

La particularité de ce driver est donc de proposer sous la semelle une cavité ouverte alors que tous les autres drivers du marché sont des têtes pleines.

Nike s’illustre dans cette stratégie depuis plus de 3 ans, et l’apparition du premier driver Covert dessiné par Tom Stites, l’ingénieur star de la marque, et récemment retraité.

Du fait que nous testons pour la première fois, un driver de ce format, notre curiosité est grande de savoir si ce pari technique est gagnant ou pas.

Pour les tests de clubs de golf, nous veillons à utiliser le même type de balle, afin de ne pas fausser les mesures entre les différents produits essayés.

Nous avons donc testé plusieurs drivers avec une balle Srixon Z-Star.

L’essai a été mené par un golfeur amateur masculin d’1m83, disposant d’une vitesse moyenne de swing avec un driver de 92 mph (148 kmh).

Nous lui avons demandé de taper une dizaine de balles avec ce driver pour comparer les données avec les autres clubs de notre panel.

*Le trackman a été réglé pour des conditions normales (température de l’air et dureté du sol).

Pour statuer sur ce test, les questions qu’il convient de se poser sont :

  • Est-ce que ce club est tolérant ?
  • Est-ce que ce club est puissant ?
  • Est-ce que ce club donne une meilleure précision entre la dispersion, et la plage d’atterrissage

Tolérance ?

Précisons que pour nos tests, nous n’avons pas fitté les club ou changé les shafts, mais bien testé le club sorti du rayon, comme vous pourriez le faire au moment d’un éventuel achat.

Pour déterminer la tolérance d’un club de golf, nous utilisons la mesure du smash factor, qui est le rapport entre la vitesse de swing du golfeur, et la vitesse de balle générée après l’impact.

Ce ratio peut aussi bien témoigner de la tolérance du club que de la restitution d’énergie de la face.Ratio

Concernant le Vapor, nous constatons qu’il s’agit effectivement d’un des clubs les plus tolérants comparés à d’autres drivers, avec un smash factor de 1.46, un ratio plutôt élevé s’agissant d’une moyenne sur dix frappes de balles.

Globalement, nous observons depuis 3 ans, une montée en performance des drivers du marché.

Il faut bien admettre que nous avions du mal à imaginer qu’un driver de 2015 pourrait être nettement supérieur à un driver de 2012, et ceci dit l’écart en termes de distance n’est pas abyssal, mais oui, le smash factor toutes marques confondues à tendance à augmenter, signe que les marques améliorent réellement leurs produits par toutes petites touches.

Le niveau de smash factor du Nike Vapor est donc un des plus élevés du marché, et dans la norme de ce qui se fait aujourd’hui.

Le classement des drivers 10,5 regular graphite selon le smash factor

Classement des drivers pour le smash

Le Nike Vapor est un des drivers qui propose le meilleur ratio entre vitesse de swing généré par le golfeur, et vitesse de balle induite par la face de club.

En moyenne, la vitesse de balle générée par notre testeur est de 131,95 mph (212 kmh), et avec le Vapor, le testeur est monté 134,1 mph (215 kmh) !

Ce gain de 3 mph est à prendre en compte dans le fait de gagner en distance.

Au-delà de la prise de vitesse, il faut toujours être en mesure de toucher la balle, et de la contrôler …C’est pourquoi le smash factor est bien un indice de tolérance.

Si vous gagnez en vitesse de swing, mais pas en vitesse de balle, le club n’est pas dans un registre d’efficacité.

Dans le tableau ci-dessus, vous trouverez des drivers qui génèrent plus de vitesse de swing, mais finalement pas de gains en vitesse de balles.

Puissance ?

La puissance est un facteur que nous corrélons fortement à la distance générée avec un club de golf.

Cependant, pour faire de la distance, il y a toujours plusieurs solutions, et les marques l’ont très bien comprise.

Avant de parler de puissance, nous voulons vous interpeller sur un point : le loft dynamique…à savoir l’angle de lancement réel de la balle qui n’est pas le loft annoncé sur la tête du club.

De notre panel ci-dessous, vous retrouverez toutes les données des clubs déjà testés pour cette notion d’angle de lancement, sachant que ces clubs sont tous des drivers 10.5 de loft.

Les ingénieurs de TaylorMade ont récemment publié une étude qui affirmait que la distance maximale pouvait être obtenue quand au moins deux facteurs étaient réunis : un angle de lancement de 17°avec un taux de spin qui n’excède pas 2700 tours.

Cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’y a pas d’autres solutions.

Un angle de lancement plus élevé peut permettre un accroissement de distance au carry, mais par contre, une baisse de distance à la roule.

Le tableau ci-dessous illustre donc tous les drivers testés et ce qui rentrent dans une plage de valeurs comprise entre 16 et 18°.

Loft

Comme vous pourrez le constater, le poids du shaft joue aussi un rôle dans le fait de faire varier les angles de lancement. (Voir article sur les shafts en complément de ce sujet)

Sur ce paramètre bien précis, le Nike Vapor est donc un des drivers qui lève le plus la balle avec un loft dynamique de 18.9° !

Comme nous vous l’indiquons très souvent, en matière de clubs de golf, il n’y a pas de recettes miracles…C’est plutôt une affaire de compromis.

Dans le tableau ci-dessus, vous pourrez constater qu’un angle de lancement plus élevé va souvent de pair avec un temps de vol de balle plus long, et à contrario un angle d’atterrissage plus élevé (moins de roule).

Pour un degré d’écart de lancement en plus, vous pouvez trouver jusqu’à quatre degrés d’écart en plus pour l’atterrissage.

Trajectoires

Après avoir exploré cette question de la courbured’une trajectoire de balle pouvant expliquer un gain de distance, venons-en aux autres facteurs de distance : le spin, et le degré d’efficacité !

Efficacité

Le tableau ci-dessus illustre tous les drivers testés, et classés par degrés d’efficacités décroissants.

Le degré d’efficacité est le ratio entre énergie déployée (vitesse de swing), et le rendu final du tandem joueur-club (distance au carry).

Nous vous avons illustré une liste des clubs les plus efficaces en partant du Srixon Z545, le premier de la classe jusqu’au PING G25.

La moyenne de ce ratio sur notre panel est de 2.22

Entre 2.39 et 2.27, nous considérons que les drivers sont vraiment plus efficaces que leurs rivaux.

Précisons qu’un driver peut générer une grande distance sans être efficace…Simplement, cela traduira une sous-utilisation du joueur ou du club.

Avec un degré d’efficacité mesuré 2.34, le Driver Nike Vapor est actuellement 2ème ex-aequo de notre panel, ce qui constitue une surprise pour ce club à ranger dans les clubs puissants !

Autre élément pouvant expliquer la distance, le taux de rotation de la balle sur elle-même…le spin !

Pour le panel que nous analysons, la moyenne est de 2988 tours, alors que rappelez-vous, plus haut, nous parlions d’un taux idéal autour de 2700 tours.

Le taux de spin du Vapor étant de 2923 rpm, il se situe dans la bonne moyenne par rapport à notre test.

En conséquence, quand on compile tous les facteurs qui favorisent la distance, le driver Nike est dans les bons chiffres pour la vitesse de swing, la vitesse de balle, le smash factor, le degré d’efficacité, et le spin.

Il fait donc logiquement partie des clubs permettant de générer le plus de distance actuellement sur le marché.

Depuis la sortie du PING G30, on sent une réelle progression de toutes les marques, y compris Nike.

Le Vapor n’est pas encore le meilleur club du panel, mais il s’en rapproche suffisamment pour accrocher une bonne place dans le top-5 des meilleurs drivers pour la distance, et ce, avec son système unique de cavité arrière.

Précision et dispersion ?

Precision

Cette question vous intéresse généralement tout autant que la distance, et pourtant, c’est l’une des plus difficiles à trancher de manière objective.

Quelle est la part de performance imputable au testeur, quelle est la part imputable au club ?

Nous publions une réponse, car nous considérons qu’à testeur égal, le seul paramètre qui change est bien le club.

Cependant, les résultats publiés ci-dessus peuvent être différents pour d’autres joueurs de golf.

De manière objective, nous prenons en considération deux paramètres : la dispersion latérale, et l’écart entre la balle la plus courte et la plus longue.

Pour ne pas tomber dans le piège des moyennes entre un coup tapé 10 mètres à gauche, et un coup tapé 10 mètres à droite qui donne une moyenne…au centre !

Nous prenons en compte le nombre de balles tapées le plus près du centre du fairway, soit dans le cas présent, 3 sur 10, un résultat plutôt décevant alors qu’avec d’autres drivers, cette mesure peut monter à 6 sur 10.

Dispersion

L’écart entre la balle la plus courte, et la plus longue est de 36 mètres contre 29 mètres en moyenne pour le testeur.

Cela indique le niveau de tolérance du club par rapport aux coups décentrés,

Sur le parcours, si vous tapez des drives qui varient d’une trentaine de mètres, derrière, ce ne sont pas tout à fait les mêmes coups à jouer.

La régularité n’est probablement pas le premier argument à chercher sur un club, mais il ne faut pas complètement l’ignorer.

De plus, une forte irrégularité peut trahir le fait que le club ne soit pas adapté au joueur.

Ceci dit, plus un club est « long », et plus la précision a tendance à baisser.

Bilan du test :

En conclusion, si le Vapor est un des clubs les plus longs que nous ayons testés, la dispersion et la précision ne sont pas au rendez-vous.

Rien de dramatique qui doit vous détourner de ce produit, cependant, sur ce point, on peut trouver mieux.

Un fitting adapté peut sans doute aider à limiter la dispersion.

Bilan du test

Globalement, ce driver s’immisce dans le top-5 des drivers les plus efficaces que nous ayons testé à ce jour, ce qui constitue même pour nous, une surprise.

Initialement, notre curiosité portait sur la fameuse cavité ouverte sous la semelle.

Le résultat du test démontre que ce pari technique ne se fait pas au détriment de la performance, et au contraire, le Vapor est dans le coup par rapport aux meilleurs drivers du marché.

Un angle de lancement légèrement moins élevé (impact du shaft certain sur ce paramètre) aurait permis une longueur de balle encore plus importante, pour aller chercher les deux leaders de notre panel, le Srixon Z545 et le TaylorMade Aeroburner…en attendant de prochains tests.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.