Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test driver Mizuno JPX-850

Test du driver Mizuno JPX-850

L’an passé, le précédent driver Mizuno avait démontré lors de nos tests qu’il pouvait sérieusement concurrencer les clubs équivalents chez TaylorMade. En 2015, le Mizuno JPX 850 (un petit bijou d’un point de vue esthétique) fait-il mieux que son devancier le JPX-EZ ? Et comment se situe-t-il par rapport aux meilleurs drivers du marché ?

Préambule sur l'essai du driver Mizuno JPX 850

Pour ce test, nous avons utilisé un radar de mesure trackman réglé pour des conditions de jeux normales, et demandé à notre testeur, un golfeur d’index médian (15) de taper une dizaine de balles.

Ce test nous a permis de mesurer la vitesse de balle générée à l’impact, le smash factor (indicateur de tolérance de la tête, et rapport entre la vitesse de swing du golfeur et la vitesse de balle produite), l’angle de lancement, le taux de spin, la dispersion, la régularité, et le degré d’efficacité du club par rapport à l’énergie déployée pour propulser la balle, entre autres mesures quantitatives à notre disposition.

Loin des commentaires de comptoirs, notre test se veut objectif, et réalisé dans des conditions identiques par rapport aux autres clubs de notre panel.

A savoir un driver en loft de 10,5° monté sur un shaft de longueur standard (45 inches), et de torsion Regular (pour informer la majorité des golfeurs amateurs).

Le shaft fourni aimablement par la marque et testé par nos soins a été un Fujikura Orochi de 55 grammes.

L’an passé, pour le test du JPX-EZ, nous avions testé deux shafts :

  • Un Orochi Black de 50 grammes
  • Un Grafaloy de 60 grammes.

En 2015, nous constatons que la moyenne des poids de shafts proposés en standard par les marques est de 54,8 grammes contre 57 grammes en 2014, et 54,7 grammes en 2013.

Par rapport à la cible visée par ces produits, à savoir des golfeurs d’index compris entre 12 et 36, il semble qu’il y ait un consensus général des marques autour de 55 grammes.

Ce qu’il faut savoir sur le JPX 850

En dehors d’être un très beau driver d’un point de vue purement look, le JPX 850 présente le summum de l’ajustabilité sur un seul driver.

Par rapport à la référence du marché, qui pour nous dans ce domaine, est le driver TaylorMade SLDR qui permet de régler le loft, mais aussi la trajectoire, le JPX 850 va encore un peu plus loin.

En plus du loft que l’on peut faire varier de 7,5 à 11,5°, le joueur pourra indépendamment régler la trajectoire de la balle avec le taux de spin qu’il va souhaiter chercher sur son drive.

Par exemple, le SLDR permet de régler la position du poids sous la semelle de gauche à droite pour donner du draw ou du fade.

Dans le cas du JPX 850, vous pouvez placer le poids à gauche ou à droite, mais en plus, via le système FastTrack placé un autre poids en avant ou en arrière de la tête de club.

Ainsi, Mizuno règle astucieusement le débat qui fait rage entre d’une part TaylorMade qui milite pour un centre de gravité bas et en avant, et d’autre Callaway, qui milite pour un centre de gravité plus vers l’arrière.

Avec le JPX 850, vous pouvez faire ce qu’il vous plaît, faisant de ce driver, le club le plus ajustable de sa catégorie, et sans sortir de Saint-Cyr ou d’une école d’ingénieur.

Sans oublier que Mizuno permet aussi de régler le loft du driver en 8,5°, 9,5° et 10,5° upright lie pour ceux qui en auraient besoin. De ce fait, ce driver va assez loin sur les questions de fitting de bases que pourrait faire un golfeur sans passer par un clubfitter !

Plus que de s’adapter au joueur, ce qui est génial avec les systèmes d’ajustements proposés par les marques, c’est le fait que vous pourrez surtout adapter votre driver…au terrain !

Plus de trous en dog leg gauche, optez pour le draw !

Le terrain est sec et roulant, optez pour des trajectoires tendues et moins de spin.

Le terrain est lourd et peu roulant, optez pour des trajectoires plus hautes et avec du spin

Et ainsi de suite…

Les conditions du test

Pour les tests de clubs de golf, nous veillons à utiliser le même type de balle, afin de ne pas fausser les mesures entre les différents produits essayés.

Précisons que pour nos tests, nous n’avons pas fitté les club ou changé les shafts, mais bien testé le club sorti du rayon, comme vous pourriez le faire au moment d’un éventuel achat.

Nous avons testé tous nos drivers avec une balle Srixon Z-Star.

L’essai a été mené par un golfeur amateur masculin d’1m83, disposant d’une vitesse moyenne de swing avec un driver de 92 mph (148 kmh).

Nous lui avons demandé de taper une dizaine de balles avec ce driver pour comparer les données avec les autres clubs de notre panel.

Et nous n’avons pas modifié les réglages du club pour rester sur des réglages de bases, à savoir Neutral Low (peu de spin et de hauteur).

Notre radar de mesure a été réglé pour des conditions normales (température de l’air et dureté du sol).

Pour statuer sur ce test, les questions qu’il convient de se poser sont :

  • Est-ce que ce club est tolérant ?
  • Est-ce que ce club est puissant ?
  • Est-ce que ce club donne une meilleure précision entre la dispersion, et la plage d’atterrissage

Tolérance ?

Pour déterminer la tolérance d’un club de golf, nous utilisons la mesure du smash factor, qui est le rapport entre la vitesse de swing du golfeur, et la vitesse de balle générée après l’impact.

Ce ratio peut aussi bien témoigner de la tolérance du club que de la restitution d’énergie de la face.

Il s’agit d’une note de maniabilité.

Efficience du MIZUNO JPX-850

Pour ce test, nous avons comparé le JPX-850 à ses devanciers : le JPX-825 et le JPX-EZ.

Sur le graphique ci-dessus, vous retrouvez les ratios des drivers Mizuno que nous avons testé sur shaft graphite regular.

Le premier réflexe serait de se dire que le nouveau driver est en fait moins tolérant et moins efficace à vitesse de swing équivalente.

Pour autant, à la lecture des prochains éléments, vous verrez que ce n’est pas le cas, mais aussi, cela tient en une explication !

Cette année, Mizuno a moins mis l’accent sur un driver pour Monsieur Tout le monde comme il l’avait beaucoup fait sur le JPX-EZ, mais véritablement sorti un driver de « compétition » !

Le JPX-850 entre directement en opposition avec le R15 de TaylorMade ou le Big Bertha Alpha de Callaway.

Bien que la marque s’en défendra, ce driver est en pratique légèrement moins tolérant qu’un JPX-EZ, club qui au contraire avait été pensé pour les golfeurs en recherche de vitesse.

La gamme JPX-EZ est d’ailleurs toujours à la vente, et nous parions sur le fait qu’elle va le rester en réponse à la dualité des offres chez TaylorMade ou Callaway, à savoir une gamme pour les golfeurs d’index compris entre 0 et 15, et une gamme pour les golfeurs compris entre 10 et 30.

Nous avons volontairement mis ces chiffres car il existe une zone d’index où un golfeur peut hésiter entre deux options.

N’oubliez pas que nous n’avons pas changé les réglages du JPX-850, ce qui aurait largement pu influencer nos résultats…

Puissance ?

La puissance est un facteur que nous corrélons fortement à la distance générée avec un club de golf.

Comme nous vous l’indiquons très souvent, en matière de clubs de golf, il n’y a pas de recettes miracles…C’est plutôt une affaire de compromis.

Et dans ce contexte, en plus de la vitesse de balle, le taux de spin, et plus globalement le degré d’efficacité du couple golfeur-club peuvent expliquer des écarts de distance.

Le degré d’efficacité est le ratio entre énergie déployée (vitesse de swing), et le rendu final du tandem joueur-club (distance au carry).

La moyenne de ce ratio sur notre panel est actuellement de 2.26 pour des drivers Mizuno, et 2.28 pour l’ensemble des drivers que nous avons déjà testés dans toutes les marques.

Précisons qu’un driver peut générer une grande distance sans être efficace…Simplement, cela traduira une sous-utilisation du potentiel du joueur ou du club.

Dans le cas du JPX-850, nous n’avons trouvé que 2.21 en distance…au carry, mais 2.48 pour la distance au carry + la roule !

C’est toute l’histoire de ce driver qui cette fois n’a pas été construit pour favoriser le simple fait de faire voler la balle comme le JPX-EZ, mais bien pour battre des records de distance.

De ce test, nous déduisons que Mizuno a plus chercher la distance pure.

Pourquoi un tel constat ?

Avec un réglage standard, nous avons trouvé un taux de spin relativement bas seulement 2800 tours contre 3200 tours pour les précédents drivers Mizuno qui justement étaient très spinnants.

En modifiant les paramètres du driver, nous aurions pu encore baisser ce taux de spin !

Comparatif des drivers MIZUNO

Rappelons encore une fois, qu’il ne s’agit pas d’une balle bien tapée, mais d’une moyenne sur dix balles !

Du tableau ci-dessus qui retrace nos tests depuis 2013, on constate bien qu’en distance totale, le JPX-850 a permis les distances les plus longues (217 mètres de moyenne) essentiellement pour deux raisons : le taux de spin bas, et l’angle d’atterrissage plus tendu.

Notez aussi qu’il existe d’importantes différences de vitesse de swing entre les trois clubs, et que le JPX-850 dispose d’un shaft légèrement plus lourd…de 5 grammes par rapport aux deux autres clubs.

Trajectoires du MIZUNO JPX 850

Résultats :

Entre les trois clubs Mizuno, tous drivés avec un loft dynamique très proche à trois ans d’intervalles, et un angle de décollage réel très similaire, le JPX-850 fait la différence sur un taux de spin réellement plus bas que les modèles précédents.

400 tours d’écarts qui expliquent en partie un gain de distance totale de +8 mètres entre le JPX-850 et le JPX-EZ.

Panel de tests

Par rapport au R15, champion du peu de spin, le JPX 850 donne néanmoins une distance inférieure, à poids de shaft strictement comparable (55 grammes).

Précision et dispersion ?

Quelle est la part de performance imputable au testeur, quelle est la part imputable au club ?

Les résultats publiés ci-dessus peuvent être différents pour d’autres joueurs de golf.

De manière objective, nous prenons en considération deux paramètres : la dispersion latérale, et l’écart entre la balle la plus courte, et la plus longue.

Pour ne pas tomber dans le piège des moyennes entre un coup tapé 10 mètres à gauche, et un coup tapé 10 mètres à droite qui donne une moyenne…au centre !

Nous prenons en compte le nombre de balles tapées le plus près du centre du fairway, soit dans le cas présent 7 coups sur 10, un résultat très satisfaisant alors que seulement 3 balles s’écartent franchement du centre du fairway.

Dispersion

Concernant la régularité des frappes, et la plage d’écart entre la balle la plus courte, et la plus longue, nous constatons ici un rayon d’actions de 35 mètres.

Pour notre panel de test, cette mesure est en moyenne à 28 mètres.

Rappelons que cette mesure correspond à un golfeur amateur d’index médian. Ce paramètres pourra être plus bas pour un golfeur mieux classé ou plus haut pour un golfeur moins bien classé.

Bilan du test :

Deux éléments ressortent majoritairement concernant ce test, et font du JPX-850 un produit qui nous interpelle positivement :

L’étendue des réglages possibles, et le bleu roi de la couronne qui distingue ce driver de tous les autres !

A ce jour, c’est certainement le plus beau driver produit par Mizuno, et l’un des plus beaux du marché avec le très classique Titleist 915 D2 ou le white finish du TaylorMade R15.

Un driver peut coûter plus cher parce qu’il offre plus de possibilités, un look plus haut de gamme.

Si on ramène la performance en distance au prix d’achat, ce ratio est bien souvent plus favorable aux clubs premiers prix comme le TaylorMade Aeroburner et le Callaway XR, cependant, ce qu’il faut garder à l’esprit concernant ce Mizuno JPX-850, c’est la grande plage de réglages proposés.

Le fait de choisir un shaft adapté cumulé à toutes les options de têtes devrait permettre à beaucoup de joueurs différents de trouver la combinaison idéale pour chacun.

Rappelons que nos tests sont des instantanées de configurations standards. Dans ce cadre, le JPX 850 ne sort pas du lot…

Mais c’est bien parce qu’un driver peut justement être réglé à volonté que la vérité d’un test pourra être battue en brèche par un autre réglage.

Plus que le résultat intrinsèque du test, nous misons sur le potentiel de ce club à mettre dans le top-5 des drivers haut de gamme du marché avec le R15, le Big Bertha Alpha, le Titleist 915 D2 et le PING G30.

Bilan de l'essai driver Mizuno JPX 850

Sauf que le Mizuno propose plus de réglages…

Pour un golfeur d’index bas, nous pourrions recommander ce club.

Pour un golfeur d’index médian à élevé, attention que les options de draw et de fade sont vites annihilées par les tendances de swing naturelles du joueur (hook ou slice), ce qui limite l’intérêt d’un tel club, d’autant que le Mizuno JPX-EZ donne plus de tolérance et de vitesse de balle.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.