Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test driver Cobra AMP CELL

Dans les années 80, la marque COBRA était à la pointe du matériel de golf, et en particulier dans le domaine des drivers. Après plusieurs changements d’actionnaires, Cobra tente aujourd’hui de revenir dans le gotha des marques de drivers ! Nous avons testé le COBRA AMP CELL pour en avoir le cœur net.

Driver COBRA AMP CELL

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain driver de golf, cliquez ici

Comme pour nos essais précédents, nous avons réalisé nos mesures à l’aide d’un trackman au sein du magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, sous le contrôle de notre consultant, Clément Morelle.

L’organisation du test

Nous avons demandé à notre consultant technique, Michel Delbos, Pro au golf du Beaujolais de se joindre à nous pour tester ce driver qui en juillet 2013 arrive déjà en fin de série chez Cobra.

Test comparatif du driver COBRA AMP CELL avec le Cleveland Classic XL Custom

Profitant de la présence de clients intéressés par nos tests drivers au magasin, nous leur avons aussi passé le club pour recueillir leurs avis.

Le Driver Cobra AMP Cell testé a été réglé avec un loft de 10,5°, et le shaft monté était un Fujikura Fuel regular standard.

Semelle du driver COBRA AMP CELL

Résumé du test :

Avant de rentrer dans les chiffres et la technologie, la première impression sur le design et l’esthétique du club est plutôt très bonne. Nous avons testé un driver AMP CELL avec une tête de couleur rouge.

Et ce dernier fait parti des plus jolies que nous ayons testé en 2013 ! On peut même penser que ce driver décliné en quatre coloris, est aussi joli en rouge, en bleu, en orange ou en gris.

En mains, on ne sent ni en confiance, ni en stress, ce club n’inspire pas particulièrement de bons ou mauvais sentiments à l’adresse.

En revanche, après quelques swings, on ressent que l’équilibrage est un peu trop lourd, et la fluidité du swing s’en ressent.

Après avoir tapé quelques balles, tous nos testeurs ont été unanimes pour constater que ce driver est finalement assez quelconque en termes de performance.

Du Pro aux amateurs qui l’ont eu en mains, les sensations de touché n’ont pas été bonnes, et d’ailleurs, comme vous pourrez le constater, les performances en termes de puissance et de précision n’ont pas été aussi bonnes que l’on aurait pu l’espérer.

A première vue, sans incriminer la tête, le shaft Fujikura Fuel standard n’a pas bonne presse sur ce club.

En tout cas l’association Fujikura Fuel/AMP CELL n’est pas la meilleure possible.

On vous recommande de tester le AMP CELL avec l’autre shaft proposé par Cobra, le Mitsubishi Rayon Kurokage pour avoir de meilleures sensations, et de meilleures performances.

Par rapport à notre base de tests qui contient les onze derniers drivers mis sur le marché, le Cobra AMP CELL arrive bon dernier concernant la plupart des mesures de performances que nous retenons.

Avec une note de 11,5 sur 20, soit la plus mauvaise note attribuée à ce jour, il se rattrape essentiellement concernant la note d’esthétique, en étant l’un des mieux notés de la saison, assurément sur le podium des trois plus beaux drivers de la saison avec le Callaway RAZR FIT XTREME, et le Cleveland CLASSIC XL Custom.

Couronne du driver COBRA AMP CELL

Remarques techniques :

Les deux éléments techniques à retenir concernant le dernier driver COBRA sont les technologies MyFly et SmartPad.

Le système MyFly fait référence au système de réglage et d’ajustement du loft. De l’avis de la plupart des experts, ce système n’est pas le plus performant du marché, sans être rédhibitoire.

On peut faire varier les lofts de 8,5° à 11,5° avec des écarts de 1 degré.

Concernant SmartPad, c’est déjà plus original, puisqu’il s’agit d’un procédé qui agit sur la semelle pour faire en sorte que le club repose parfaitement plat au sol à l’adresse, et quel que soit le loft choisi par le golfeur.

Enfin, la notion d’AMP CELL signifie que la gestion du poids de ce driver permet un sweet spot plus efficace de 12% par rapport à d’autres produits similaires.

Cobra revendique le fait que les coloris offerts sur la tête du driver sont dépourvus de toute forme géométrique ou de dessin en tout genre, ce qui contribue effectivement à en faire un objet esthétique.

Pour le shaft Fujikura FUEL, l’AMP CELL DRIVER est proposé en plusieurs versions de poids (de 55 à 63 grammes).

Pour Bob Philion, le patron de la marque, ce driver offrant six différents lofts, et plusieurs coloris différents, correspond à l’attente des joueurs de disposer d’un driver correspondant complètement à leurs attentes.

Au niveau prix, le driver AMP CELL a d’abord été vendu aux USA au prix de 299$ dans sa version amateur, et 399$ dans sa version Pro avec une tête plus petite.

Sachant qu’ils avaient lancé une édition spéciale pour le Masters avec une tête toute verte, elle-aussi vendu 399$.

En juillet 2013, alors que ce club est déjà annoncé en fin de série, on trouve sur Internet, une moyenne de prix autour de 231 €, et certains marchands n’hésitent pas à déstocker à des prix encore plus bas (199€).

face du driver COBRA AMP CELL

Les résultats statistiques du test mené au Trackman* :

Données statistiques du driver COBRA AMP CELL

Concernant les premières données à analyser sur un driver, on constate qu’en termes de vitesse de club, le driver AMP CELL est complètement dans la moyenne avec 91.3 mph (149,67 km/h).

Par contre, avec le réglage de loft de 10,5°, on obtient un des lofts dynamiques les plus bas observés sur un driver en 2013, à savoir 14,3° contre une moyenne de 16,8° sur l’ensemble de notre base de données driver 10.5°.

On peut en déduire que ce driver (ou le testeur avec ce driver) produit des trajectoires plus tendues qu’avec la moyenne des autres drivers.

En revanche, grosse déception du côté de la vitesse de balle générée (Ball Speed) qui est assez inférieure à nos moyennes observées.

Sans surprise, le smash factor est aussi assez faible, ce qui indique que le trio testeur-tête-shaft n’est pas optimisé, et donc peu performant.

C’est donc l’occasion de rappeler, tout en minorant notre test, qu’un club de golf doit toujours être fitté sur-mesure pour donner son plein potentiel.

Pour schématiser, le pire driver du marché peut-être considérablement amélioré après un bon fitting, alors qu’un bon driver sans fitting peut-être très contre-performant.

Le but de nos tests étant de travailler toujours dans les mêmes conditions, et avec des produits issus des racks d’une magasin, on considère que nos données statistiques correspondent à 80% des clubs achetés sur le matériel, c’est-à-dire brut sans fitting.

De ce point de vue, le Driver COBRA AMP CELL est loin d’être en standard le plus performant !

Pour finir sur ce premier volet statistique, le taux de spin est légèrement plus élevé que la moyenne, ce qui ne contribue pas à améliorer ses performances, comme vous le verrez ci-dessous, notamment concernant la distance totale.

Données sur le vol de balle avec le driver COBRA AMP CELL

En vol, les balles tapées avec le Cobra AMP CELL ne sont pas franchement excellentes.

La distance au carry est même très faible, et la perdition des balles sur le côté (side) particulièrement à gauche (plus de 30 mètres de moyenne en écart par rapport au centre du fairway) avec un temps de vol de balles très faible (4 secondes 56).

Ces chiffres mettent surtout en cause le testeur qui a très mal tapé globalement avec ce driver, ne trouvant jamais le bon centrage de balle.

Ces chiffres sont donc à nuancer !

Certes, il révèle surtout que ce driver était totalement inadapté au testeur, phénomène assez rare sur cette saison de test.

Comme on l’a vu plus haut, l’angle d’atterrissage est très fermé, ce qui accroît la roule de la balle, et s’explique aussi par le point précédent concernant le loft dynamique, plus bas que la moyenne.

C’est pour l’instant le seul point très positif de ce driver dur à jouer.

Pour en avoir le cœur net, nous avons pris les données du pro qui a testé le club, et les chiffres sont moins flagrants et moins négatifs, mais ne démontrent pas une réelle performance de ce driver.

Le loft dynamique et l’angle d’atterrissage reste bas, et confirme que ce driver a été réglé pour faire des trajectoires très tendues.

On pourrait dire très longues, mais le temps de vol de la balle n’est pas assez élevé pour générer de si longues distances.

Le paramétrage du loft de ce driver est sans doute en cause ! Un réglage correctement optimisé devrait permettre de corriger sensiblement les performances de ce driver.

Dernier point à noter, notre pro n’a pas eu de bonnes sensations en mains, mais son smash factor est tout de même monté 1.48, ce qui démontre qu’il n’a pas eu de problème particulier au centrage de la balle dans le sweet spot.

Données mesurées au trackman concernant le driver COBRA AMP CELL

Dernier volet statistique de notre test driver, concernant les distances moyennes, le Cobra AMP CELL est donc en retrait par rapport à notre panel de drivers déjà testés en 2013.

Seul point positif, l’écart entre le coup le plus court et le plus long est de moitié inférieur à la moyenne générale, soit 16 mètres contre 31 mètres de moyenne.

Ce résultat spécifique le place 2ème juste derrière le champion de cette catégorie en 2013, à savoir le PING G25 pour la régularité des distances, un argument fortement développé par PING.

*Explications sur les principales mesures réalisées au trackman

  • le « club speed » (vitesse du club pendant le swing),
  • le « ball speed » (vitesse de la balle à l’impact),
  • le « smash factor » (une mesure de l’efficacité entre la transmission de la vitesse de club vers la vitesse de la balle, qui indique à quel degré vous prenez bien la balle),
  • le « spin rate » (nombre de rotations que la balle effectue sur elle-même pendant le vol), le « carry » (portée de la balle en vol exprimé en mètres),
  • et le « lengt » (qui indique une estimation de la distance totale vol + roule de la balle de golf).

Bilan du test COBRA AMP CELL :

Evaluation du driver COBRA AMP CELL

Sur cinq critères (le look, la confiance, le touché, la puissance, et la précision), nous attribuons une note globale de 11,5 sur 20.

La moyenne de notre panel en 2013 se situe à 14,3 sur 20 sur les 11 drivers déjà testés, sachant que notre panel évolue en permanence.

La note globale ne sert que de point de repères.

Le choix d’un driver est toujours un compromis entre plusieurs critères, dont certains comme le prix ne sont pas exprimés dans le tableau ci-dessous.

D’ailleurs, de ce point de vue, le Cobra AMP CELL n’est pas un driver très cher. Il représente même le meilleur rapport esthétique/prix du marché.

On retiendra de ce produit :

  • un des plus esthétiques de la saison 2013,
  • ne pose pas de problème particulier de confiance à l’adresse,
  • le touché n’a pas été très agréable,
  • le test n’a pas révélé de gains de distance, et qu’au contraire, un mauvais réglage pouvait produire de mauvaises performances.
  • en termes de précision comme de distances, on a pas trouvé le bon set up avec le modèle standard.

C’est donc essentiellement dans ces deux derniers critères que le COBRA AMP CELL a perdu des points par rapport à la concurrence.

L’avis de la rédaction :

Ne pas partir du magasin sans avoir correctement fitté ce club ! Ne pas hésiter à changer de shaft, et opter pour le Mitsubishi Rayon Kurokage.

Enfin, c’est plutôt un beau driver avec un prix très compétitif.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.